Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 Too glam to give a damn | Kjaran


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t694-aslaug-jakobsdottir-565-3534 http://walk-on-ice.forumactif.com/t695-aslaug-jakobsdottir-recha
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Pounou Messages : 207 depuis le : 03/08/2018 Avatar : Riley Hillyer Points : 695 A Reykjavik depuis : mes 7 ans Âge du perso : 28 ans Emploi/études : céramiste

MessageSujet: Too glam to give a damn | Kjaran   02.10.18 13:24
Too glam to give a damn
EXORDIUM.
Aslaug attendait à l’hôpital, devant le cabinet de Kjaran. Elle jouait nerveusement avec ses mains, assise sur la petite chaise de la salle d’attente, coudes enfoncés dans les cuisses et dos voûté. Elle avait mis un pantalon taille basse pour ne pas que le bouton appuie sur son nombril. Elle s’était découvert, samedi matin, une grosseur au dessus de nombril, qui, depuis lors, n’avait pas cessé d’augmenter de volume. Ce n’était pas douloureux mais particulièrement désagréable. Elle avait pensé à l’appeler, Kjaran, mais depuis la dernière fois, elle redoutait de le revoir ou de l’appeler. Elle avait patiemment attendu ce lundi matin pour venir. Il était hors de question qu’elle le fasse venir chez elle, pourtant elle était quasiment sûre qu’il serait venu si elle l’avait appelé, mais que se serait-il passé ensuite ? Elle fit glisser ses mains de son front jusqu’à l’arrière de son crâne dans un long soupire. Elle  se repassait en tête ce qu’il s’était passé la dernière fois. La façon qu’il avait eue de la regarder et de lui parler qui avait largement dépassé le cadre professionnel et la façon qu’il avait eue ensuite de se braquer. Il disait qu’il n’avait rien fait, qu’elle se faisait des films et elle y avait pensé, est-ce qu’elle s’était vraiment fait un film ? Elle ne savait pas vraiment ce que c’était que de se faire courtiser, en dehors de Skellig, elle n’avait jamais vraiment eu d’autres hommes et durant toutes ces années de mariage, la bague qu’elle avait portée à son doigt avait suffit à éloigner les vautours.

La blonde soupira une nouvelle fois et s’étira de tout son long, une main sur le nombril. Elle avait tellement de choses à penser, tellement de regrets et de remords qu’elle se sentait éreintée rien que d’y penser. Parfois elle regrettait le divorce, puis la seconde suivante elle se souvenait de la difficulté que ça avait été de vivre avec Skellig sur la fin. Troisième soupire. Ce foutu nombril qui grossissait la rendait barge. Trop de soucis d’un coup, trop choses à penser. Il fallait qu’elle se remette au yoga. Elle n’était pourtant pas d’ordinaire d’un tempérament anxieux. Au contraire, elle savait profiter de la vie et prendre les choses comme elles lui venaient, mais ce que lui avait de Kjaran l’avait particulièrement troublée et vexée et elle n’avait eu de cesse de ressasser. Elle jeta un rapide coup d’œil à son téléphona, vérifia que son baby-sitter ne lui avait rien envoyé et leva le menton en entendant des pas s’approcher. Kjaran. Elle aurait pu choisir dix mille autres médecin mais c’était lui qui la suivait depuis des années et même s’il n’était pas toujours humain il était (en dehors de la dernière fois) toujours professionnel et consciencieux. Elle se leva pour croiser sa route, et lui demanda avant qu’il ne s’en aille et appelle d'autres patients. « Kjaran, tu peux me prendre ? » Ne se rendant pas compte de la mauvaise interprétation qu’il pouvait avoir de sa question, elle ajouta, complètement désemparée mais sur la défense. « J’ai une grosseur au nombril, ça prendra pas longtemps. S’il te plaît… Je m’inquiète. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t944-kjaran-vs-le-monde
Membre du mois

Identity Card
Pseudo : Moses Messages : 126 depuis le : 30/09/2018 Avatar : Matthew Goode Points : 320 A Reykjavik depuis : 14 ans Âge du perso : 40 ans Emploi/études : Médecin Lasse de vivre, ayant peur de mourir, pareille au brick perdu jouet du flux et du reflux, mon âme pour d'affreux naufrages appareille. (Verlaine)



MessageSujet: Re: Too glam to give a damn | Kjaran   08.10.18 0:37


Pas de gaufre pour

les loosers

La secrétaire était passée en début de matinée pour l’informer d’une annulation. Ses mots avaient sonné comme des caresses à l’oreille du médecin : une annulation, du temps libre dès le matin. Le bonheur. Kjaran avait passé son rendez-vous suivant à penser au chocolat chaud du café d’en bas, ainsi que leurs gaufres. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion d’en manger une. Il chercha la rentabilité toute la matinée : être efficace et rapide, ne pas cumuler de retard afin d’avoir ses 1 5min de répits en récompense. La vieille femme et son besoin maladif de raconter sa vie avait été un obstacle compliqué à passer, mais sa victoire était une preuve de sa force. Tout en restant diplomate et professionnel, il la raccompagna jusqu’au couloir. Dès qu’elle serait hors de sa vue, il se taperait un sprinte jusqu’au café et remontera dans son bureau en un rien de temps.

Mais à peine Kjaran passa-t-il l’encadrement de la porte qu’une voix familière l’interpella. L’espace d’un instant, ses sourcils se froncèrent et sa bouche se déforma. Adieu gaufre et chocolat chaud. Son visage passa à la surprise, puis très rapidement à une fausse joie extrêmement bien simulée. Il ne pensait pas revoir Aslaug un jour, pas après le râteau. Heureux qu’elle revienne vers lui, il lui fit son sourire le plus charmant.

- Installe-toi dans mon bureau, j’arrive tout de suite.

Il lui maintenu la porte ouverte puis se dirigea vers le couloir et les machines à café. Il fit tomber une pièce dans la fente, sélectionna la boisson. La machine se mit en route bruyamment. La ‘’boisson chocolatée’’ à 100 couronnes ne valait pas le petit-déjeuner du café mais Kjaran s’en remettrait : il avait l’impression d’avoir une nouvelle chance. Il n’allait pas la ruiner cette fois. Une fois le gobelet remplis, il le prit dans la main gauche et retourna à son bureau où son amie (le considérait-elle comme tel ?) l’attendait.

- Excuse-moi, je suis debout depuis 4 h, j’avais besoin de sucre.

Il déposa le gobelet fumant devant lui, soudainement honteux de ne pas lui avoir demander si elle désirait quelque chose. Il était trop tard à présent, jugea-t-il. Il enchaîna.

- Je suis content de te revoir, bien que j’aurais préféré d’autres circonstances… Passons, parlons de la grosseur. Quand l’as-tu remarqué ?

D’abord être professionnel, lui montrer qu’elle n’avait rien à craindre de lui, qu’il n’était pas un prédateur. Il avait abandonné son immense sourire charmeur pour une expression plus sérieuse. Assis à sa chaise de bureau, les bras croisés sur son bureau, il voulait la mettre en confiance.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t694-aslaug-jakobsdottir-565-3534 http://walk-on-ice.forumactif.com/t695-aslaug-jakobsdottir-recha
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Pounou Messages : 207 depuis le : 03/08/2018 Avatar : Riley Hillyer Points : 695 A Reykjavik depuis : mes 7 ans Âge du perso : 28 ans Emploi/études : céramiste

MessageSujet: Re: Too glam to give a damn | Kjaran   23.10.18 16:48
Too glam to give a damn
EXORDIUM.
Un profond soulagement. C’est ce qu’Aslaug avait ressenti à la réponse positive du médecin. Elle hocha machinalement la tête puis la baissa en passant le seuil de la porte. Ce bureau, elle le connaissait presque par cœur à force d’y venir. Elle y lui avait tout confié ou presque, de la peur maladive qu’elle avait eue pendant sa grossesse de transmettre son diabète aux difficultés rencontrées dans sa vie de couple. Il connaissait probablement sur le bout de des doigts son historique médical et sa pratique intensive du judo. Elle lui avait prêté jusqu’ici une confiance aveugle et il avait suffit qu’il sorte un peu du cadre professionnel pour que la confiance battie pendant des années en soit chamboulée. Seule dans ce grand bureau qui lui semblait désormais austère, la blonde passa mécaniquement sa main sur son nombril. Pour avoir passé des heures du internet, elle était presque sûre que c’était une hernie ombilicale. C’était apparemment sans danger, mais l’idée de savoir ses intestins appuyer contre son nombril l’inquiétait outre mesure. Le temps lui semblait particulièrement long. Elle jeta un regard perdu par la fenêtre ou le soleil brillait à faible intensité, couvert de nuages à mi chemin entre le rose et le blanc. Elle souffla longuement par la bouche et pris une grande inspiration par le nez. C’est probablement ce que Fanny lui aurait conseillé de faire pour calmer ses angoisses. Pourtant, elle avait beau souffler et inspirer, elle se sentait nerveuse. Quel visage de Kjaran allait elle voir aujourd’hui ? Elle passa machinalement une main dans ses cheveux et la fit glisser jusqu’à l’arrière de sa tête où elle resta figée. Puis, inconsciemment, Aslaug se caressa la nuque du bout des doigts. Ça la réconfortait plus que respirer calmement et lui faisait des frissons qui montaient jusqu’au sommet de son crâne. Elle se sentit alors plus légère et ses pensées vagabondèrent vers cette après midi qu’elle avait passée au parc à trampolines avec son fils et sa sœur. Elles vagabondèrent aussi vers les rires aux éclats qui l’avait comblée de bonheur et vers les cris hystériques de son petit rouquin. Aslaug était heureuse que Fanny soit rentrée. Tout semblait plus facile depuis qu’elle était là… Tous les soucis du quotidien, même cette grosseur au nombril, aussi anxiogène était-elle, était plus facile à supporter.

Le bruit si distinctif de la porte qui grince l’arracha à ces pensées et la céramiste tourna légèrement la tête vers le médecin. Elle leva doucement la main en l’air, l’air de dire que c’est rien et lui adressa un petit sourire. « T’excuse pas, va. » Elle jeta un bref coup d’œil au gobelet de café fumant et se plongea dans son regard. Sa première phrase la laissa interdite. Comment devait elle se comporter ? Elle n’avait certainement pas envie de reparler de ce qui s’était passé la dernière fois et puis, elle avait beau être célibataire et il était clairement bel homme, elle ne sentait pas prête à s’engager dans une nouvelle histoire d’amour,. En outre, l’air hautain qu’il avait abordé après qu’elle ait mis les points sur les i l’avait laissée perplexe. « Deux jours. » Mais le ton neutre de son visage l’invitait à ne plus y penser. Aslaug avait en face d’elle le Kjaran professionnel qu’elle avait toujours connu, ou du moins, c’est ce qui lui semblait. « Je me suis réveillée samedi avec cette grosseur et depuis, elle n’arrête pas de grossir. » Elle avait posé une main protectrice sur son ventre. Son anxiété transparaissait dans sa voix et son regard. « Ça fait pas mal, mais ça m’inquiète. » Elle baissa un peu les yeux, de peur d’avoir l’air stupide. Elle savait très bien qu’il ne fallait pas consulter internet en cas de problèmes de santé, mais c’est ce qu’elle avait pourtant fait en tout premier lieu. Pourvu qu’il ne la juge pas pour ça. Après tout, elle le consultait bien lui, ça voulait dire qu’elle n’était pas si crédule, non ? « Je sais que je devrais pas, mais j’ai regardé sur internet, je crois que c’est une hernie. » Elle enchaîna, sincère mis un peu gênée. « Désolée de t’embêter avec ça, je savais pas qui d’autre consulter… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t944-kjaran-vs-le-monde
Membre du mois

Identity Card
Pseudo : Moses Messages : 126 depuis le : 30/09/2018 Avatar : Matthew Goode Points : 320 A Reykjavik depuis : 14 ans Âge du perso : 40 ans Emploi/études : Médecin Lasse de vivre, ayant peur de mourir, pareille au brick perdu jouet du flux et du reflux, mon âme pour d'affreux naufrages appareille. (Verlaine)



MessageSujet: Re: Too glam to give a damn | Kjaran   08.11.18 1:29


Pas de gaufre pour

les loosers

Kjaran écouta ce qu’elle avait à dire en hochant la tête. Lorsqu’elle mentionna internet, il eu un petit rire un peu jaune. Combien de patients arrivaient en étant certains de ce qu’ils avaient ? Beaucoup se trompaient, ou surestimaient leur problème. Internet, censé les rassurer, avait bien souvent l’effet inverse. De plus, c’était presque insultant pour les médecins, ces gens qui pensaient pouvoir s’auto-diagnostiquer sans avoir huit années d’études. Mais il comprenait également le besoin de savoir, l’impatience face à une situation pouvant s’avérer extrêmement stressante. Aslaug renvoyait une image d’enfant penaude, comme si elle venait d’avouer avoir brisé un vase. Elle était véritablement charmante. Difficile de résister à un visage aux traits si purs. Il adressa un sourire réconfortant à la femme avant de rebondir sur ses excuses.

- Tu t’excuses lorsque tu achètes du pain à la boulangerie ?

Le médecin lui adressa un sourire amusé et amical. Lui avait-il donné l’impression qu’elle le dérangeait ? Ce n’était pas le cas. Il avait d’hors et déjà oublié les gaufres et le café d’en bas. Il poursuivit sur le même ton, doux et plus amical que professionnel.

- Tu aurais dû m’appeler plus tôt. Je n’ose pas imaginer le stress que ça doit être, se réveiller avec ce genre de boule sur le ventre.

Kjaran ouvrit finalement son ordinateur pour chercher le dossier de sa patiente. Il attrapa ses lunettes posées sur le bureau et les installa sur son nez afin de voir correctement ce qui était écrit à l’écran. Elle n’était pas revenue depuis ce jour-là, son erreur. Il ignorait exactement ce qu’il avait mal fait, la raison de son échec. En tout cas, elle lui avait fait comprendre qu’il y avait une limite à ne pas dépasser. Il n’était pas fier de la réaction ayant suivi son refus, mais il devait sauver les apparences avant le reste. Il avait réfléchi, à s’excuser ou à retourner la voir comme si de rien n’était, mais avait compris que cela n’aurait été que contre-productif ; il l’avait brusqué et revenir n’aurait pas reconstruit la confiance qu’elle avait eu en lui. Kjaran avait attendu et, s’il existait un dieu, ce dernier l’avait récompensé en donnant à la femme une raison de venir le voir sans qu’elle-même ne semble revenir en rampant.

- Tu as porté des charges lourdes récemment ? Une infection urinaire ou constipation ?

Être médecin, c’était aussi poser ce genre de questions à une personne tout en se disant qu’elle est sacrément jolie. Appelons ça du semi-professionnalisme. D’ailleurs, à ce moment-là, Kjaran renvoyait une très bonne image de lui : assis, le dos droit, les lunettes, la chemise, les sourcils froncés et le regard rivé sur le dossier de sa patiente. Seulement, dans sa tête, il continuait à réfléchir à une stratégie pour faire comprendre à Aslaug qu’il était un homme qui en valait la peine.  

_________________
i don't think neither

of us know who I am
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Too glam to give a damn | Kjaran   
Revenir en haut Aller en bas
 
Too glam to give a damn | Kjaran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.
» (libre) i don't give a damn, i don't give a shit ₪ 24 janv, 23h15
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» 01. That Damn Hot Gynecologist.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: The City :: Landspítali (Hôpital)-
Sauter vers: