Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 Nothing can keep us apart [Esekiel]


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 987 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 769 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Nothing can keep us apart [Esekiel]   18.09.18 6:51
You know I want you, It's not a secret I try to hideCe n’était plus un secret, plus un amour caché, et encore moins refoulé. Ce n’était plus une honte, plus un poids. Ce n’était pas un contact essentiel, comme l’avait été James pendant un moment : Ce n’était pas un contact pour ne plus sentir la solitude, ou pour chasser ces démons. Ce n’était pas un foutu jeu de rôle, ni même un défi à la con qu’il réalisait. Il était amoureux. Aussi simplement, et aussi doux que cela sonnait à l’oreille de Drake, il était amoureux. Lui qui avait cru ne jamais pouvoir tomber amoureux, c’était avant de commencer à devenir accro de chaque petites gestes que posé Esekiel à son intrention, encore plus depuis qu’ils étaient ensemble. Passant du lunch le matin que Esekiel lui préparait, du souper qu’ils prenaient souvent ensemble dans le salon, jusqu’au contact plus réel que Esekiel avait réussit à le ramener malgré sa crise au sujet du cancer, c’était des petites attentions comme ça qui rendait fou le barman.

Le jeune homme était tombé amoureux, fou amoureux de tout ce qui composait Esekiel : Son intelligence, sa facilité à rentrer en contact avec les autres, son spontanéité, sa jalousie, sa maladresse, ses angoisses, ses craintes, et surtout, son amour et ses douceurs. Il était fou d’Esekiel, fou de ce que le jeune interne apportait dans sa vie. Ce n’était pas quelque chose d’essentiel, pas comme une drogue, ou un besoin ardent de ne plus sentir ces démons : Non, il était avec Esekiel simplement car il l’aimait. Il voulait être avec lui, il voulait le rendre heureux, car il voyait sa vie avec lui. Entre Londres, le Cancer, le passé trouble de Drake, sa maladie, ils étaient passés par tant d’évènements que désormais, un peu de paix ne pouvait que leur faire du bien. Ils s’aimaient, et s’était aussi simple que ça. Drake s’en fichait de ce que les autres en pensaient. Ils avaient l’air du couple le plus mal assortit au monde, et sincèrement, ça avait très peu d’importance : Il l’aimait. Il aimait la douceur, la gentillesse, l’hyperactivité d’Esekiel. Il ne pensait jamais pouvoir ressentir ça, mais désormais que Drake l’avait entre ces doigts, il y faisait attention comme le plus beau des trésors. Tant pis ce que les autres pensaient. Drake l’aimait, et même si les gens le voyaient comme un gars défoncé, junkie, jamais il ne blesserait Esekiel. Jamais il ne penserait à lui faire du mal. Jamais cela ne serait son intention. Jamais il ne voudrait le laisser. Son cœur avait été prit par lui, et même si Drake n’était pas jaloux comme la majorité des gens amoureux, même s’ils n’étaient pas du genre à toujours embrasser Esekiel à chaque fois qu’il le voyait, cela ne voulait pas dire qu’il ne l’aimait pas , au contraire. Drake aimait petit à petit. Drake prenait son temps. Et surtout, Drake aimait en privé. Il ne connaissait pas la jalousie, il n’avait jamais ressentit le besoin de l’être. Il savait que Esekiel l’aimait, il savait qu’il pouvait lui faire confiance, et il savait que Esekiel était capable de dire non. Il avait une tout confiance à son amoureux.

Une fois dans l’appartement, ils s’aimaient sans limite, comme présentement, alors que les deux corps étaient couchés sur le divan, Esekiel se trouvait en dessous du barman qui gardait prisonnier les lèvres chaudes de son amoureux. Leurs corps étaient étroitement élancés, alors que ses lèvres cherchaient toujours plus les siennes, sa langue venant danser avec sa partenaire. Le monde était coupé d’eux, alors que le barman ne travaillait pas ce soir, et que l’interne revenait, justement, de sa journée à l’hôpital. Il était 18h, et ils étaient simplement là à s’aimer. La pizza chauffait dans le four, et ils avaient prit soins de mettre un timer pour les prévenir. Pour le moment, le tatoué était bien trop occupé à venir embrasser l’interne, ses mains glissant sur sa taille, se pressant tendrement contre son corps pour le sentir réagir sous lui, alors que ses hanches s’approchaient inconsciemment de celle de Esekiel, venant un peu ce frotter contre lui. Leurs souffles étaient chauds, rapides,  dû à leurs multiples baisers, alors que Drake avait l’impression de perdre toujours plus la tête. Ces mains venaient lentement se glisser sous le chandail du plus jeune, effleurant son corps du bout des doigts, avant que brusquement, une pensée surgisse en lui. « Arrête, Esekiel ne l’a jamais fait. » Le barman gémit un peu, se reculant brusquement en retrouvant son souffle, passant lentement sa main sur ses lèvres en fermant les yeux un moment. Merde. Merde. Depuis qu’il avait arrêté la drogue, il cherchait à avoir du plaisir pour compenser le manque de plaisir, qu’il avait d’habitude avec la drogue et l’alcool. Le sport, bien entendu, l’aidait beaucoup, ainsi que de bien manger avec Esekiel. Mais, bien entendu, son désir sexuel montait plus vite que la normale, par recherche de plaisir, par recherche de compenser ce qu’il n’a plus.

Drake vient frotter lentement son visage avec sa main, soupirant lentement en croisant un peu les jambes, ce rassoyant sur le canapé. Il ne peut pas faire ça, à Esekiel. Ils n’en n’ont même pas encore discuté. Il ne peut pas juste lui « sauter dessus » comme James faisait avec lui. Ce n’est pas ça, l’amour. Il vaut mieux que ça. La sonnerie du four vient lui « sauver » la peau, alors qu’il se redresse lentement. « Je vais sortir la pizz’, je reviens! » Drake affiche un sourire, avant de se lever rapidement pour aller vers le four, sortant la pizza, avant de refermer le four d’un coup de hanche, posant la pizza sur la table pour la couper lentement, la laissant par la suite refroidir. Pendant ce temps, il revient vers Esekiel, souriant. « Elle va refroidir. » Il glisse lentement ses doigts sur ses lèvres, détournant un peu le regard en soupirant. Il en devient accro, à ces baisers. Il devient accro à Esekiel. Et il a de plus en plus de mal à cacher son plaisir…
©️ 2981 12289 0

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Identity Card
Pseudo : Myxookiie Messages : 291 depuis le : 19/04/2018 Avatar : Dylan O'Brien Points : 348 A Reykjavik depuis : Toujours! Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Nothing can keep us apart [Esekiel]   05.11.18 2:25
L’amour. Mais qu’est-ce que l’amour ? Si on y va dans une définition plus globale, l’amour renvoie à un sentiment intense d’affection et d’attachement, mais aussi avec un sentiment profond de tendresse et d’empathie envers une personne. L’amour, c’est quelque chose de doux, mais de tellement fort. Un sentiment qui peut te faire faire accomplir n’importe quoi, un sentiment qui peut autant te faire agir comme le meilleur des super héros avec une force incroyable pour passer au travers n’importe quoi, mais c’est aussi un sentiment qui peut te détruire quand il n’est pas partager. Autant la personne que tu aimes peut être ta faiblesse, autant elle peut être ta plus grande force. C’est ce que Drake était pour Esekiel, sa plus grande force. Il le savait depuis bien longtemps, avant même d’être avec Drake. Depuis qu’ils étaient ensemble, Esekiel ne se retenait pas, il montrait toujours à quel point il était amoureux de lui, bien qu’en public pour ne pas embarrasser son petit-ami il se faisait plus discret, mais quand ils étaient que tous les deux à l’appartement il ne se retenait tout simplement plus.

Comme en ce moment, les deux amoureux étaient à l’appartement, dans le salon. Esekiel était couché sur le dos sur le divan sous Drake. Il avait les yeux fermés et répondait à tous ses baisers, passant ses bras autour de son cou. Il soupira chaudement contre son cou, perdant une de ses mains dans ses cheveux tranquillement, respirant légèrement plus vite. Quand il sentit la main de son amoureux se faufiler sous son haut, il frissonna brusquement, soupirant d’aise près de son oreille. Il n’arrivait plus du tout à penser, il n’arrivait plus à penser à autre chose qu’à Drake. Son petit ami le rendait fou, complètement fou.

Quand il se redressa, il se redressa un peu à son tour, inquiet. Il avait le regard un peu perdu dans les voiles d’ailleurs. Il le regarda un peu hébété en réalisant que le four venait de sonner.

« Ah ! Euh… oui. »

Il le regarda partir un moment avant de regarder le plafond. Il soupira un peu avant de passer ses deux mains sur son visage, essayant de se remettre les idées en place. Il ramena ses jambes contre lui posant sa tête dessus. Quand il le vit revenir, il lui sourit tranquillement et ferma un peu les yeux, le laissant s’assoir.

« Super alors ! Elle sent bon en plus. »

Il le regarda tranquillement avec douceur avant de s’assoir en tailleur sur le canapé et de regarder Drake tranquillement dans les yeux. Il passa sa main dans ses cheveux tranquillement un moment. Il cherchait vraiment quoi dire, mais il ne le trouvait pas. Il grogna un peu contre lui-même et se tourna vers Drake.

« Tu sais Dray… je suis fier de toi et tous tes efforts pour te reprendre en main. »

Il lui sourit tranquillement.

« Si jamais je peux t’aider à quelque chose, dis-le-moi d’accord ? »

Il replaça à contrecœur son chandail comme il faut et s’étira un peu, reposant son regard sur celui de Drake.

« T’es mains… elles sont vraiment douces… »

Ah, ouais…, bah… on fait comme on peut quand on ne sait pas trop quoi dire. Il secoua la tête un peu.

« Euh ... Dray ... je me demandais ... pourquoi tu t'es éloigné aussi vite ... la pizza était pas entrain de brûler hein ... »

_________________

I have loved you for a thousand years
I love you for a thousand more
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 987 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 769 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Nothing can keep us apart [Esekiel]   06.11.18 23:50
You know I want you, It's not a secret I try to hidePosant un peu brusquement la pizza sur la table, Drake soupira lentement en venant serrer un peu son poing contre lui, ce frappant une fois le torse, dans un bruit sonore qui résonna un moment contre ces oreilles. Il leva les yeux vers le plafond, respirant lentement, avant de secouer la tête. Tout ces sensations venaient réchauffer son corps, tout en l’effrayant de ce que pouvait amené ce genre de sensations dans leur relation, à lui et Esekiel. Des réactions physiques, comme psychologiques, de son amour pour le jeune interne. Une chose que Drake ne connaissait pas, ou du moins, n’avait jamais apprit à apprécier. La sensation d’être aimé et d’aimer en retour. Parfois, il avait l’impression que c’était si compliquer. Aimer, il voulait dire. C’était compliqué d’aimer, de ressentir quelque chose d’aussi fort, et surtout, envers une seule personne. Il se demandait si entre Fenrir et Sören, c’était plus simple. Peut-être que c’était simplement lui qui était brisé. Brisé dans ces sentiments, brisé dans cette sensation de vide lorsqu’il pensait à l’amour. Il avait apprit à la fuir. Il avait apprit à ne plus la ressentir. Mais Esekiel avait déverrouillé quelque chose en lui. Et même si c’était quelque chose qui lui faisait peur, il était prêt à essayer de s’y aventurer, pour le meilleur comme pour le pire. Mais en gardant la porte ouverte, pour reculer à tout moment, car c’est ce qu’il avait apprit à faire, comme mesure de protection.

Il revient vers le salon lentement, s’adossant un peu contre le mur face à Esekiel, qui lui était toujours assit sur le divan, avant de lentement venir s’assoir sur le repose-bras, regardant toujours avec douceur le jeune interne. Il gardait une distance raisonnable, pour ne plus ressentir cette chaleur brulante qui l’avait prit, cette chaleur de vouloir toucher encore et toujours plus la peau du jeune homme en face de lui. « Mrf. », dit Drake en riant un peu, mal à l’aise, détournant le regard lentement. Il n’aimait pas les compliments, enfin, pas ce genre de compliments qui sortaient si sincère des lèvres de l’Islandais. « Merci. », souffla l’anglais en souriant, avant de venir glisser ses doigts sur la joue de Esekiel, tendrement. « Ne t’en fait pas. Si j’ai besoin d’aide, je te le demanderais. » Ou du moins, il essayerait, car demander de l’aide n’avait jamais fait parti de ces efforts, et cela ne s’était pas améliorer avec le temps. Il rigola aux dires du plus jeune, clairement amusé. « Et toi, tu ne sais pas quoi dire, Ese’. », dit-il avec un sourire amusé. « C’est quoi, tu as bogué? » Il vient poser son doigt sur le front de Esekiel, les sourcils froncés. « Où tu te sens mal? » demanda-t-il plus inquiet.

« On sait jamais. Tu te rappel, la dernière fois, j’ai réussit à faire bruler des pâtes! », dit le jeune Anglais en riant joyeusement, secouant la tête, avant de détourner lentement la tête, soupirant un peu. Il hésita un moment, serrant un peu les mains sur sa jambe. « Je veux pas te faire du mal, c’est tout. Je ne veux pas aller trop vite pour toi. Surtout qu’on a pas… » Drake détourna le regard rapidement, sentant ses joues rougir. « On a pas encore discuter de ça… De comment tu envisageais ça, de ce que tu voulais… Ce que tu veux qu’on face, tu sais… », dit le barman en regardant toujours ailleurs, les joues rouges de gêne.

©️ 2981 12289 0

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Identity Card
Pseudo : Myxookiie Messages : 291 depuis le : 19/04/2018 Avatar : Dylan O'Brien Points : 348 A Reykjavik depuis : Toujours! Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Nothing can keep us apart [Esekiel]   Hier à 0:52
Il avait beau savoir que son petit ami avait du mal avec les compliments, mais il ne pouvait s’empêcher de lui en faire. Il trouvait que c’était important de lui faire savoir qu’il était fier de lui et surtout de l’encourager à persévérer. Il savait aussi qu’il avait du mal à demander de l’aide, c’était pour ça qu’il lui répétait qu’il n’avait pas à hésiter à lui demander de l’aide. Il savait que même s’il disait qu’il le ferait, il ne le ferait pas d’emblée, mais il se doutait qu’il allait essayer et c’est ce qui importait le plus. Il n’y avait personne de parfait dans la vie. Il savait que lui-même n’était pas parfait, pas du tout. Mais il savait que tout le monde pouvait s’améliorer avec du soutien. Il voulait vraiment aider son petit ami et être présent pour lui.

Quand Drake le taquina en disant qu’il ne savait pas quoi dire, Esekiel le regarda un moment avant de simplement lui tirer la langue. Oui, il ne savait pas quoi dire ! Il le savait même très bien, qu’il ne savait pas quoi dire. Sauf que, quand Drake commença à s’inquiéter, il cligna des yeux et plongea ses yeux droits dans les siens et vient prendre sa main avec douceur.

« T’en fais pas, je vais bien… j’ai juste bogué oui »

Il le regarda un moment avant de rire quand il lui rappela ce qui était arrivé à ses pauvres pâtes. Il sourit tranquillement hochant de la tête. Bien sûr qu’il s’en rappelait ! Comment oublier une chose pareille ? Sauf que quelque chose attira son attention. L’hésitation de Drake… ce n’était pas normal… il n’était pas du genre à hésiter. Il l’écouta parler en fronçant des sourcils. Lui faire mal ? Mais pourquoi ? Aller trop vite ? En quoi?  Il était un peu perdu face à ce qu’il disait. Il l’écouta et plus il parlait, plus il comprit de quoi il parlait. Il rougit brusquement avant de pencher la tête. Laissant échapper un « oh! ». Par contre, il avait bien vu Drake rougir… et franchement il le trouvait trop craquant quand il rougissait.

« Bah je… euh… bah… honnêtement… je sais pas trop comment j’envisage ça… parce que je me suis toujours dit que… ça serait avec une personne que j’aime et qui m’aimerait… et avec qui je sentirais que c’est la bonne personne… donc… je peux déjà dire que… bah… t’es tout désigné… »

Il se tordait doucement les doigts de sa main gauche avec sa main droite avant de se tortiller un peu sur le divan, se balançant un peu de droite à gauche. Bon Dieu que c’était gênant !

« Je pense que… bah… tu sais… tout ce que je veux… C’est être avec toi… et pouvoir t’aimer… et te montrer à quel point je t’aime… »

Il se frotta un peu le nez.

« On peut en parler là-là… tout de suite… parce que… je… bah…. Je sais bien que… t’en as envie… pas de parler, mais de…. Enfin, tu sais… et puis…. Honnêtement… j’en ai envie aussi… vraiment… Dray … »

Il était tout rouge, mais il releva la tête pour le regarder avec tout l’amour du monde.

_________________

I have loved you for a thousand years
I love you for a thousand more
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Nothing can keep us apart [Esekiel]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing can keep us apart [Esekiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: