Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t816-kaedyn-you-can-t-get-enou

Identity Card
Pseudo : fckyeahusername Messages : 28 depuis le : 02/09/2018 Avatar : Don Benjamin Points : 145 A Reykjavik depuis : Mes 10 ans Âge du perso : 25 Emploi/études : Tatoueur, propriétaire de mon propre salon

MessageSujet: fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir   16.09.18 15:18
fml, i have to be nice with Him
ft. Fenrir Ulrikson


Le magnifique temps islandais. Aussi complexe qu'un casse-tête chinois. Il pleut, mais j'dois encore m'acheter mes clopes. J'suis donc sur la route, en compagnie de la douce voix d'Halsey qui réchauffe un peu l'atmosphère. J'finis par arriver, c'était pas trop loin, mais moins je me prends la pluie dans la gueule, mieux ce sera. J'me gare, j'galère pas trop, ça va, j'utilise moins la voiture que la moto, mais bon, je revenais de quelques courses, donc niveau place, y'a pas à dire, l'auto c'est quand même bien mieux.

J'récupère mes sous, puis j'ouvre la portière. On pourrait se dire que c'est une situation banale, ouais, mais non. J'ouvre la portière, donc, et finalement j'comprend que quelqu'un se l'est prise dans la gueule. Bah ouais ça s'entend quand quelqu'un se prend ta portière. J'sors rapidement, reposant mon porte feuille, puis je vais à la « rencontre » de la personne, pour finalement voir Fen, ses courses à terre. Il est pas spécialement ravi, tu m'étonnes. J'crois que son regard aurait pu tuer n'importe qui d'autre à ma place, parce qu'il doit être mélangé entre l'envie de me sauter dessus, de me frapper, de me crier dessus, ou de m'insulter. Ou tout à la fois.

Ce gars, je l'ai rencontré à plusieurs reprises, dans des soirées, c'est pas vraiment l'amour entre nous deux, mais on se supporte pour pas gâcher la fête. On se supporte aussi aux repas, pour les anniv' vous voyez cette journée par an où on est sûr qu'on devra supporter de voir la tête de l'autre ? C'est un peu ce délire là. Donc autant dire qu'on se porte pas non plus dans le cœur l'un comme l'autre. Cela dit c'pas parce que j'le trouve difficilement supportable que je dois être content de lui avoir foutu la portière dans la gueule. Oui parce que bon j'ai pas une smart comme voiture, si je voulais un truc qui prenait pas de place, je me contenterait de la moto. Bref. J'le regarde, il me regarde, puis j'l'aide à ramasser ses courses, il est trempé, sérieux, qui fait ses courses à pieds ?

« T'aurai pu faire gaffe quand même sérieux, enfin ça va ? »

Ouais j'vais pas non plus être le plus accueillant, j'laide déjà à récupérer ses courses presque aussi trempées que lui, j'lève les yeux au ciel puis je soupire. Puis si je suis trop méchant ça foutra la merde aux soirées, aux sorties.. Donc j'demande quand même s'il va bien. Bon. Bah. En tout cas j'vais pas le laisser noyer dans l'eau davantage ses sacs.

« J'te ramène, mets ça dans le coffre, tu vas pas manger des gâteaux au carton mouillé, j'vais juste prendre mes clopes, t'en veux ? »

C'est la moindre des choses, j'imagine, même pour le gars que j'évite en soirée, y'a toujours ce côté qui ressort, celui qui peut s'en vouloir, parfois, pas toujours, mais bon, c'est une journée de merde, autant canaliser un peu la chose.
☾ ANESIDORA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t85-fenrir-they-don-t-need-to-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 820 depuis le : 19/04/2018 Avatar : Grant Gustin Points : 2446 A Reykjavik depuis : L'été 2013 Âge du perso : 24 ans Emploi/études : Journaliste pour un journal local et tient un blog sur le paranormal

MessageSujet: Re: fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir   19.09.18 22:20
FML, I have to be nice with him



Je déteste officiellement le temps islandais. Je déteste aussi le fait de ne pas avoir le permis de conduire, mais il est plus facile de s’en prendre à la nature qu’à ma propre personne. En sortant de l’appartement, j’ai prié très fort le Huldufólk pour que le maigre soleil tienne jusqu’à mon retour du supermarché. Il peut bien pleuvoir autant qu’il veut une fois bien enfermé à l’abris chez moi. Mais il faut croire que je ne mérite aucune clémence aujourd’hui puisque c’est le déluge qui m’accueille quand je sors du grand magasin, manquant par la même occasion de crouler sous le poids des sacs de courses que je porte. Je lâche un juron mécontent en mettant un pied dehors et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, je suis trempé de la tête aux pieds. Je marche vite, enfin aussi rapidement que possible avec tout ce poids au bout des mains, en me convaincant que la situation pourrait être pire. J’aurai pu glisser dans une flaque et me casser un os. J’aurai pu devoir supporter la grêle plutôt que la pluie bâtante. J’aurai pu me prendre la portière d’une voiture de plein fouet et faire tomber toutes mes poches pleines de produits.

Merde. Je viens vraiment de me prendre une portière de voiture de plein fouet et de faire tomber toutes mes poches pleines de produits. Ma journée vient de passer de médiocre à catastrophique en un clignement d’œil. C’est une constatation qui se confirme quand je relève enfin les yeux vers le malotru qui vient de m’attaquer violemment. Kaedyn. La cerise sur la gâteau. Le regard que je pose sur lui, je pense qu’il aurait presque pu le tuer. Je ne pense pas avoir beaucoup d’ennemis dans cette ville, pas grand monde que je n’apprécie pas. Pourtant lui, je dois bien avouer ne pas le porter dans mon cœur. Je ne sais même plus vraiment pourquoi d’ailleurs. Ce genre d’amertume certainement ridicule qui devient presque une habitude et qui s’amplifie avec le temps parce que c’est bien plus simple de se complaire dans la facilité que de faire un effort. « Pardon ? C’est toi qui m’ouvre la portière dans la gueule et c’est moi qui aurai pu faire gaffe ? » Je sers les poings, ravalant toute la frustration que cette journée a réussi à remuer en moi avant de commencer à rageusement ramasser mes courses. Petite pensée aux œufs qui ont décidé de faire une omelette sauvage sur le trottoir.

Je soupire lorsqu’il se met à m’aider dans ma tâche. J’aurai simplement préféré qu’il passe son chemin et me laisse maugréer ma mauvaise humeur dans mon coin. Manifestement, Kaedyn a pourtant d’autres idées en tête. « J’ai pas besoin de ton aide. » C’est à cet instant que mon corps décide de me rappeler que la pluie et le froid ambiant ne font pas bon ménage, sous la forme d’une suite sans fin d’éternuements. À bien y réfléchir, je sens déjà le rhume s’insinuer en moi. « Mais bon, si tu proposes... Et non merci, je fume pas. » Je me débrouille tant bien que mal à déposer mes achats dans le coffre avant de m’installer dans la voiture, attendant impatiemment le retour de ma rencontre fortuite. Et étrangement, utile pour une fois.

J’essuie mon visage trempé avec mon teeshirt, râlant mentalement en sentant le léger mal de gorge se réveiller en moi. Vraiment, je passe une excellente journée. J’ai simplement envie de rentrer chez moi, de me poser dans les bras de mon petit ami et de ne pas bouger jusqu’à demain matin. Je reporte mon attention sur Kaedyn lorsqu’il remonte enfin dans la voiture. Autant essayer de faire la conversation, entre deux éternuements, sinon le trajet va être très long. « Merci de me ramener. Même si, t’aurais pu éviter de me péter le nez avec ta portière. »


CODAGE PAR AMATIS

_________________
follow you ♒︎ So you can drag me through hell, if it meant I could hold your hand, I will follow you. Cause I'm under your spell and you can throw me to the flames, I will follow you, I will follow you. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t816-kaedyn-you-can-t-get-enou

Identity Card
Pseudo : fckyeahusername Messages : 28 depuis le : 02/09/2018 Avatar : Don Benjamin Points : 145 A Reykjavik depuis : Mes 10 ans Âge du perso : 25 Emploi/études : Tatoueur, propriétaire de mon propre salon

MessageSujet: Re: fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir   01.11.18 14:30
fml, i have to be nice with Him
ft. Fenrir Ulrikson


Forcément. Il ne veut pas que je l'aide, d'ailleurs à sa place, dans une situation où nos rôles auraient été inversés, je l'aurai clairement pas laissé m'aider. Je crois. Fierté, rancoeur sans raison, tout était bon à prendre pour éviter Fenrir. Il cède, puis je vais acheter mes clopes, le laissant s'installer à son aide pendant que j'affronte la file d'attente chez le buraliste. J'aurai pas pu mieux tomber. Je dois me coltiner Fenrir, puis je dois me coltiner la file d'attente. On se croirait à la poste dix minutes après son ouverture.

Quand je parviens enfin à atteindre le buraliste je lui fais ma commande, je paie et je récupère mon dû. Le temps rend les gens plus mous. J'imagine. Je sors donc de la bâtisse pour rejoindre ma voiture, j'observe Fenrir un instant, il est trempé. Il habite plus loin que moi, alors bon, je soupire un instant, je vais vraiment tenter d'en faire davantage pour ce gars ? Je ferme ma portière puis je laisse un rire m'échapper, ouais bon c'est nerveux. Je l'ai pas loupé hein. Qu'on me parle pas d'acte manqué.

« Je t'aurai pas pété le nez, je t'aurai peut-être pas ramené. »

C'est vrai, il serait passé, je l'aurai ignoré, j'aurai prit mes clopes, et lui il aurait marché longtemps sous cette averse surprise. Certes, vaut mieux se prendre une averse qu'une portière. J'attache ma ceinture après avoir rangé mes clopes puis je démarre le véhicule.

« Je vais m'arrêter chez moi pour te passer un pull au moins, tu vas finir mal si tu garde ce t-shirt trempé mec. »

Je suis pas non plus un sans-coeur, j'en suis pas à ce point, je pourrais pas laisser quelqu'un attraper froid, je sais ce que c'est, en Islande, comme au Canada, vaut mieux pas rester avec des vêtements trempés quand l'hiver approche. Je lui laisse pas vraiment le choix, parce que bon, ça n'est pas comme si l'idée m'enchantait plus que ça à moi aussi. Je roule donc jusque chez moi, on arrive rapidement, puis je sors de la voiture, et je le regarde.

« Allez, viens. Je vais pas te mettre ma porte dans la tête t'inquiète, tu vas au moins mettre quelque chose de chaud et sec, puis un peu de glace si tu veux, j'suis pas médecin, mais je suis pas trop nul en premier secours, faut bien que j'arrange ma connerie en plus. »

Je ne sais pas s'il veut venir, parce que dans le fond, je pense bien qu'il a juste hâte de ne plus apercevoir ma gueule, mais si je lui emmène un pull ça servira à rien, soit il devra se changer dans la voiture, et crever de froid pendant quelques secondes, soit il devra le mettre par dessus son haut mouillé. Pas top non plus.
☾ ANESIDORA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t85-fenrir-they-don-t-need-to-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 820 depuis le : 19/04/2018 Avatar : Grant Gustin Points : 2446 A Reykjavik depuis : L'été 2013 Âge du perso : 24 ans Emploi/études : Journaliste pour un journal local et tient un blog sur le paranormal

MessageSujet: Re: fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir   06.11.18 22:20
FML, I have to be nice with him



Et en plus, il fume cet imbécile. Il n’y a décidément rien que je puisse apprécier chez lui. Assis seul dans sa voiture alors qu’il est parti acheter son paquet de cigarettes au goût de cancer du poumon, je soupire lourdement et sans aucune grâce. Finalement, je me demande si je n’aurais pas préféré rentrer à pied. Il n’est pas trop tard, je peux encore récupérer mes affaires et m’enfuir de ce traquenard sans qu’il ne s’en rende compte. Un coup d’œil rapide à la pluie battante, une quinte de toux peu agréable et la douleur encore vibrantes de mon nez mettent rapidement fin à mes plans d’évacuation et je me contente de bouder encore un peu plus en recroquevillant mon corps frigorifié sur le siège. Lorsque Kaedyn montre enfin le bout de son nez, je prends la peine de le remercier de me ramener non sans placer une petite pique à son égard. S’il croit que son acte de bonté sorti de nulle part va me donner envie de me répandre en compliments en son égard, il se met le doigt dans l’œil. Ma remarque lui arrache un petit rire et je dois bien avouer que sa réponse fait également apparaître un sourire discret et amusé sur mes lèvres. « Et tu crois qu’un nez cassé contre une balade en voiture, ça se vaut ? En plus, je te rappelle que tu me dois une boîte d’œufs qui s’est écrasée par terre quand tu as ouvert si délicatement ta portière en plein sur moi. » Comment suis-je censée cuisiner mes cookies du réconfort sans œufs ? Enfin bon, heureusement pour lui, j’ai quand même acheté des gâteaux tout faits et je pourrais donc survivre jusqu’à la prochaine session de courses.

Frissonnant dans mon pull trempé, je prie pour que ma malchance s’arrête ici et pour que Kaedyn me ramène chez moi sans encombre. Et vite. Encore une fois, mes supplications ne sont pas entendues et je lui lance un regard surpris lorsqu’il m’informe vouloir s’arrêter chez lui avant pour me donner un vêtement sec. J’aurais préféré en finir au plus vite avec cette rencontre inattendue… Et puis, depuis quand notre relation est-elle devenue si cordiale qu’il veuille me venir en aide à tout prix ? « Qu’est-ce qu’il t’arrive, Kaedyn ? Tu t’es pris pour mère Teresa tout à coup ou c’est juste ma tête qui te fait pitié à ce point ? » Je râle mais je dois bien reconnaître que l’attention est agréable et que je commence à me transformer en glaçon. Aussi, lorsqu’il s’arrête devant chez lui, je ne rechigne pas trop longtemps avant de sortir de la voiture avec lui. « Ok. Mais je te préviens, si jamais mes surgelés sont plus bons parce que t’auras mis trop de temps à me ramener chez moi, t’auras ça sur la conscience aussi. » Mon regard se veut sérieux mais je suppose que le léger sourire sur mes lèvres trahit le ton plus léger que j’adopte avec lui. Il faut dire que la perspective de me retrouver dans un pull bien chaud et surtout, bien sec, me donne plus qu’envie.

Je le suis sans un mot jusqu’à son appartement, la chaleur m’enveloppant immédiatement mais n’arrivant pas à réchauffer mon être décidément bien plus frigorifié que je ne l’aurais cru. Kaedyn n’avait finalement pas tort de s’arrêter ici, j’ai très peu envie de me retrouver avec une pneumonie ou une saleté du même genre. « Merci pour le pull, je te le rendrai dès que possible. » Ce qui implique que nous devrons nous revoir, mais je suppose que je lui dois bien un café ou tout du moins un verre en guise de remerciement. « Et… Désolé d’être désagréable, c’est gentil à toi de me ramener et de t’assurer que je ne meure pas de froid. » Je lui offre un petit sourire sincère et un peu gêné parce que c’est bien la première fois que nous faisons preuve d’un peu de cordialité entre nous. « Tu sais, au fond, je crois que je ne me souviens même plus de pourquoi on ne s’aime pas. » C’est triste à dire, mais c’est la vérité.



CODAGE PAR AMATIS

_________________
follow you ♒︎ So you can drag me through hell, if it meant I could hold your hand, I will follow you. Cause I'm under your spell and you can throw me to the flames, I will follow you, I will follow you. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t816-kaedyn-you-can-t-get-enou

Identity Card
Pseudo : fckyeahusername Messages : 28 depuis le : 02/09/2018 Avatar : Don Benjamin Points : 145 A Reykjavik depuis : Mes 10 ans Âge du perso : 25 Emploi/études : Tatoueur, propriétaire de mon propre salon

MessageSujet: Re: fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir   14.11.18 0:36
fml, i have to be nice with Him
ft. Fenrir Ulrikson


A mon tour d'avoir un sourire amusé, rien que l'image de la scène suffit à me soutirer un semblant de rire. Non pas que je sois ravi de lui avoir foutu ma portière dans la gueule, mais j'imagine bien le voir observer ses œufs s'approcher d'une mort certaine. Si ça ne tient qu'à ça, j'lui filerai des œufs, enfin j'suis pas tant sûr d'en avoir. « Qu’est-ce qu’il t’arrive, Kaedyn ? Tu t’es pris pour mère Teresa tout à coup ou c’est juste ma tête qui te fait pitié à ce point ? » Il ne perd pas le sens de l'humour, l'idiot.

« J'savais pas que mère Teresa était aussi canon, c'est adorable de flatter cette bonne dame. »

Décidément, il ne sait que se plaindre, je me demande bien pourquoi j'ai envisagé de l'aider autant, j'aurai pu juste ramasser ses courses et le laisser, si c'est pour l'entendre geindre sans arrêt en tout cas. Finalement, une fois au loft, il me remercie, bah dis donc, ça lui aurait écorcher la langue de le dire avant, bah oui je sais bien que je lui ai pété le nez, enfin, pas vraiment non plus, même si je me suis pas vraiment excusé, cela dit. Je vais récupérer le pull en question, pour le lui ramener, la taille ça devrait le faire, je lui en file un avec une doublure assez chaude, autant qu'il tienne vraiment chaud jusque là.

« La salle de bain est par là bas, deuxième porte sur la gauche. » Je lance en lui indiquant le couloir.

Il pourra se changer le temps que je prépare un thermos de chocolat chaud, c'est une valeur sûre au moins, cela dit il finit quand même par parler de la raison inconnue de notre haine mutuelle avant d'envisager d'aller se changer. Un peu gêné sur le coup, je passe une main derrière ma tête avant de lâcher un soupir. C'est vrai. J'en ai aucune idée non plus. J'essaie de rebondir dans le passé pour trouver un semblant de raison, je ne me souviens que d'une chose. On a jamais pu se blairer, mais le pourquoi, j'saurai pas y répondre.

« Désolé de t'avoir foutu ma porte dans la gueule du coup.. Ca mérite d'avantage des excuses tu crois pas ? Et.. J'sais pas non plus. Au moins, pour une fois on aura pas été de vrais cons l'un envers l'autre, si t'enlèèève le fait que j't'ai.. Enfin. Bref. Allez, me rend pas trop émotif non plus va, change toi, j'te fais un chocolat chaud ou un café ? Tes surgelés vont survivre, je te mets ça dans un thermos t'inquiète, t'aura pas à subir trop longtemps ma présence. »

J'ris puis je le laisse filer pour pouvoir préparer la boisson chaude de son choix, la versant dans un thermos en suivant, bon, il met sûrement moins de temps pour se changer que moi pour faire ça cela dit, je jette un œil derrière moi depuis la cuisine ouverte, histoire de voir s'il arrive, et j'poursuis ce que j'suis en train de faire. Il revient enfin, au moment où je fouilles un peu la cuisine pour voir si j'ai pas des œufs.

« Bon, j'crois que je te donnerai des œufs plus tard, les miens se sont pas ratatinés sur un trottoir, j'ai juste oublié d'en acheter. »

Je me tourne vers lui, souriant un peu, le pull est pas trop grand, ça va, enfin, si un peu, mais au moins ça doit tenir chaud. Je ne peux pas m'empêcher de rire, finalement. La situation est bien trop inattendue pour que je me retienne de m'en amuser, vraiment.

« T'aurai imaginé qu'un jour tu te retrouve dans un de mes vêtements ? Parce que franchement, pas moi.. »
☾ ANESIDORA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t85-fenrir-they-don-t-need-to-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 820 depuis le : 19/04/2018 Avatar : Grant Gustin Points : 2446 A Reykjavik depuis : L'été 2013 Âge du perso : 24 ans Emploi/études : Journaliste pour un journal local et tient un blog sur le paranormal

MessageSujet: Re: fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir   25.11.18 16:46
FML, I have to be nice with him



Je rigole. Là, devant une des personnes qui a pourtant tant le don de m’agacer et dans une situation plus qu’inconfortable, il arrive tout de même à m’arracher un rire. C’est qu’il a un bon sens de l’humour cet idiot et que je pourrais presque avoir une conversation agréable avec lui. Je ne relève cependant pas les fleurs qu’il se lance lui-même à l’égard de son propre physique, me contentant de râler encore un peu. Maugréer sans réelles raisons valables, voilà bien un domaine dans lequel je suis particulièrement doué. Et puis, il faut bien que je continue quelque peu à faire semblant d’être agacé, après tout je ne suis pas censé l’apprécier. Nous nous retrouvons rapidement à l’intérieur de l’appartement agréablement chauffé de Kaedyn et je m’autorise enfin à le remercier. Parce qu’en toute honnêteté, si la situation avait été inversée, je ne suis pas certain que j’aurais pu faire preuve d’une hospitalité similaire à l’attention du tatoué. Et pour quelqu’un qui est supposé ne pas pouvoir me supporter, il fait tout de même preuve de sacrés efforts pour s’assurer que je ne suis pas en train de succomber d’une pneumonie. Je peux au moins lui reconnaître cela sous la forme d’un remerciement un peu maladroit. Me tenir debout dans son appartement, le pull trempé et le corps tremblant de froid, a quelque chose d’un peu gênant. Si je suis d’habitude à mon aise dans n’importe quelle situation sociale, j’ai cette fois-ci un peu de mal à savoir quoi dire ou quoi faire de ma personne. Une chance qu’il prenne les devants.

Mon regard se pose un instant sur le gros pull que j’ai désormais dans les mains avant de relever les yeux sur Kaedyn, qui semble s’afférer à préparer une boisson chaude dans la cuisine. Pris d’un soudain élan de remords accompagné d’un semblant de tendresse un peu trop niaise, je me sens obligé de relever la futilité de notre différend datant de bien trop longtemps pour qu’il puisse avoir une quelconque importance aujourd’hui. Parce qu’à le voir m’inviter chez lui, me prêter certainement son pull le plus chaud et préparer ce que je devine être un chocolat chaud pour réchauffer mon corps frigorifié, je ne peux m’empêcher de me demander comment je peux ne pas l’apprécier. Et peut-être aussi parce qu’au fond, avoir une rancœur contre quiconque, ça ne me ressemble pas. Sauf James, contre qui toute sorte de rancœur est parfaitement justifiée. Mais mes disputes du passé avec Kaedyn me semblent soudainement si futiles que je ne peux m’empêcher d’amener le sujet sur la table. Sa réponse me fait doucement sourire et je sais bien, qu’au fond, cette situation le touche un peu à lui aussi. « Je veux bien un chocolat chaud alors, merci. Et fais attention, je pourrais me mettre à apprécier ta présence. » Dans un rire discret, un peu plus léger qu’il y a quelques minutes, je me dirige enfin vers la salle de bain.

La laine sèche et chaude qui remplace le glaçon qui collait à ma peau me fait un bien fou, instantanément. Les manches un peu trop grandes pour moi ont l’avantage de recouvrir mes mains et de me réchauffer encore un peu plus. Enfin changé, je retourne dans la cuisine, m’appuyant légèrement contre le mur tandis que j’observe mon bon samaritain du jour s’afférer à sa tâche. « T’inquiète pas pour les œufs va, tu te rachètes en chocolat chaud et c’est bien meilleur. » Le sucré avant le salé, toujours, c’est une règle de vie chez moi. Son rire remplit soudainement la pièce et je ne peux m’empêcher de me joindre à  cet amusement lorsque ses mots résonnent entre nous. Qui l’aurait cru ? Sûrement personne et certainement pas moi. « Manque plus que tu te retrouves dans un de mes vêtements et on pourra presque dire qu’on est amis. » Ce que nous ne sommes pas encore mais au moins, je ne le considère plus vraiment comme un ennemi.

Je m’empare du thermos qu’il me tend, soudain un peu moins enclin à partir sur le champ maintenant que je suis bien au sec, dans un environnement délicieusement chauffé. Et surtout, maintenant que j’ai le sentiment de pouvoir renouer avec l’homme en face de moi. « Alors, qu’est-ce que tu es devenu ? Tu fais quoi dans la vie ? » Je ne peux m’empêcher de me remémorer ces trop nombreuses soirées étudiantes que nous avons partagées. Là où des amis d’amis ramenaient de vagues connaissances et où, au final, personne ne connaissait personne. Là où l’alcool coulait à flot et les joints se partageaient, facilitant les rapprochements. C’est dans ce genre de contexte que Kaedyn et moi nous sommes connus mais c’était il y a déjà un bon moment. « Hé je me souviens pourquoi je te fais la gueule ! T’avais essayé de piquer le mec sur qui j’avais des vues à une soirée, et je crois qu’au final, il t’avait préféré à moi. » Je ne peux m’empêcher de sourire à ce souvenir. C’est drôle de penser qu’un simple petit détail insignifiant comme celui-ci, perdu dans les méandres alcoolisés des réminiscences de l’époque, a suffi à créer cette sorte de rivalité entre nous.



CODAGE PAR AMATIS

_________________
follow you ♒︎ So you can drag me through hell, if it meant I could hold your hand, I will follow you. Cause I'm under your spell and you can throw me to the flames, I will follow you, I will follow you. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir   
Revenir en haut Aller en bas
 
fml, i have to be nice with Him ⚜ ft. Fenrir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Bérénice - Faris
» Voir Nice Sous la Pluie
» Paris-Nice (PT) >>> Avant mardi 16h00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Laugavegur-
Sauter vers: