Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 Je m'attendais à voir Heiki... ▬ Bethany


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t789-brynja-lifdottir-confessi

Identity Card
Pseudo : mem's Messages : 23 depuis le : 22/08/2018 Avatar : Amber Heard Points : 78 A Reykjavik depuis : 5 ans Âge du perso : 31 ans Emploi/études : Spécialiste du Tissu aérien

MessageSujet: Je m'attendais à voir Heiki... ▬ Bethany   13.09.18 20:09

 
Je m'attendais à voir Heiki...
Bethany & Brynja
Après avoir annoncé à Heiki que de notre histoire était née Cassilía, et une fois lui avoir laissé assez de temps pour accueillir la nouvelle, ce dernier avait décidé de prendre son rôle de père au sérieux. C’était pourquoi, il avait décidé de prendre sa fille quelques fois afin d’apprendre à la connaître. Je n’étais pas du tout contre cette idée, bien au contraire. Si j’avais fait un pas vers lui pour lui avouer qu’il avait une fille, c’était justement dans l’espoir qu’il prenne cette décision. Cassilía avait clairement besoin d’un père, et en l’occurrence de son père. Et il était mieux pour tout le monde que les choses se passent bien.

Je devais déposer notre fille à Heiki et moi chez lui aujourd’hui. Elle devait y rester quelques jours. Evidemment, si toutefois Cassilía ne se sentait pas à l’aise, il lui était tout à fait possible de demander à m’appeler pour que je vienne la chercher ou alors qu’Heiki me la ramène directement. Mais ce genre d’incident n’était jamais arrivé. Cassilía était ravie de passer du temps avec son papa. Et moi j’étais ravie de voir ma fille heureuse.

Avant de quitter la maison, j’avais pris soin de préparer toutes ses affaires. Pour le moment, Heiki n’avait encore rien pour la petite, et je ne pouvais pas lui reprocher. Il ne me posait aucun problème de lui préparer un sac avec tout ce dont elle avait besoin chaque fois, les vêtements, de quoi se coiffer, sa crème pour le corps, le doudou. Avec le temps, Heiki finirait par avoir tout ce qu’il fallait chez lui, en attendant c’était chaque fois un vrai déménagement.

Ayant vérifié que tout était prêt, je partais chercher ma fille dans chambre afin de lui demander de mettre ses chaussures car nous allions partir pour l’emmener chez son papa. Elle était tout heureuse de s’y rendre et cela était agréable. Enfin prêtes, nous quittions notre chez nous en direction de « chez papa » comme elle le disait si bien. Malgré qu’elle soit restée sans père pendant plus de quatre ans, Cassilía s’habituait très bien à cette « nouvelle vie ». A l’inverse de bon nombre de ses camarades, Cassilía ne vivait pas avec ses deux parents mais cela ne semblait pas la gêner outre mesure.

Nous finissions enfin par arriver chez Heiki, nous étions devant la porte. Je m’accroupissais à la hauteur de Cassilía et lui pris ses deux petites mains. « Tu vas rester quelques jours chez papa ma chérie, tu vas être sage d’accord ? » Je lui fis un baiser sur le front. « De toute façon, tu pourras m’appeler quand tu le veux, papa a mon numéro. » Elle avait planté ses yeux dans les miens et cela me fit sourire. « Oui je serai sage maman. » Après avoir enlacé ma fille, je me relevais et sonnait à la porte. J’attendais ensuite patiemment, le sac d’affaires de Cassilía à la main, qu’Heiki vienne nous ouvrir.
Août 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
† I hope a good real family to my daughter Cassilía
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t326-bethany-l-williams-542-0904 http://walk-on-ice.forumactif.com/t325-bethany-it-hurts-less-to-
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Moose || Melissa Messages : 528 depuis le : 11/05/2018 Avatar : Ruby Rose Points : 1705 A Reykjavik depuis : Un an, après avoir quitté Londres Âge du perso : 29 ans. Emploi/études : Barmaid au Kiki Queer Bar

MessageSujet: Re: Je m'attendais à voir Heiki... ▬ Bethany   16.09.18 16:43

Bethany & Brynja


C'était presque devenu une routine, depuis le temps. Pourtant, ça ne fait pas si longtemps que ça que tu es chez lui. Tu n'y habites même pas, tu ne fais que t'y loger temporairement le temps que ta cuisse prenne du mieux. Sauf qu'à quelque part, tu n'allais pas dire non à tout ça. C'était particulier, cette sensation. Autant que tu savais que d'être là, ça ne serais qu'une façon de plus de poser un pion de l'avant envers ce manipulateur, il y avait également ce revers de médaille. Cette proximité que tu convoitais toujours un peu plus et indirectement, venait se mêler une sensation d'être chez toi. De te sentir bien, à l'aise. De t'être peu à peu tailler une place. Ce n'est pas la tienne, tu le sais, pourtant. Mais la sensation reste là tout de même.

Le métis, il était parti travailler. Il en avait pour la journée, normalement, si tu te souviens de ce qu'il t'avait dit. Alors comme chaque fois, tu t'occupais. Tu avais la télé ouverte en arrière-plan alors que pourtant, tu la gardais sous sourdine tandis que tu griffonnais sur une feuille de composition. À force de rester dans un appartement à ne rien faire, tu as cherché à trouver de l'inspiration. Travailler un peu sur des compositions, pour t'aérer l'esprit et t'éviter de te sentir captive entre quatre murs. Puis bon, il y avait toujours Litchi, ta chatte, pour te tenir compagnie en attendant que l'homme de ces lieux revienne et que le jeu ne reprenne. Toujours est-il qu'il ne t'avait pas prévenu, Heiki. Il ne t'avait rien dit par rapport à ce qui était prévu aujourd'hui. Alors lorsque tu as entendu sonner, tu as froncé les sourcils dans la confusion la plus totale. Ça devait être une erreur, non? À moins que celui-ci n'ait perdu ses clés entre temps, comme un idiot. Ton esprit travaillait rapidement à chercher à savoir. Tu pouvais très bien ne pas répondre, tout simplement, non? Rester là et faire comme s'il n'y avait personne. L'inconnu partirait et ce serait réglé, tu n'aurais pas à gérer la petite vie du sportif. Sauf que ton cerveau se ramène à de nombreux "Et si". Et si c'était important? Et s'il y avait un souci quelconque? Tu penses bien trop à toi pour réellement t'en soucier, mais l'idée de lui faire manquer une information importante et te retrouver avec une autre prise de tête avec lui parce que tu n'as simplement pas répondu... Un soupire quitte tes lèvres finalement tandis que tu te relèves du divan afin de t'approcher de la porte.

Tu ne prends pas soin de regarder par l'oeil pour voir qui se trouve derrière la porte. Peu importe, à dire vrai. Ta tenue? Tu y fais trop peu attention également, alors que tu portes uniquement une petite culotte et un sweatshirt assez grand et molletonneux, ainsi que ton bandage qui repose soigneusement sur ton ecchymose à ta cuisse. L'un des hauts que tu as déniché dans les vêtements du métisse alors que tu avais froid et que tu as pris conscience d'avoir oublié le tien chez toi. Puis, tu es loin de te l'admettre, mais son haut contient son odeur et ça te réconforte un peu. Un peu comme ces nuits où il dormait dans son bureau pour te laisser son lit. Tu avais l'habitude que lorsque tu dormais avec lui, c'était dans ses bras, pas dans une pièce à part. Sauf qu'un certain américain se rajoutait à l'équation et tout devenait bien plus compliqué. Alors tu avais emprunté un sweatshirt pour dormir, tu avais été te plaindre que tu avais "froid" dans l'espoir qu'il te propose sa présence. Mais non, rien. Il te donnait plutôt des couvertures chaudes que tu ne faisais de cesser d'accumuler sur son lit. Alors tu compensais comme tu pouvais face à la solitude qui était pesante. Toi qui avait en partie demandé à être chez lui pour éviter celle qui trônait dans ton appartement, tu t'y retrouvais tout de même confrontée. Donc peut-être que de façon inconsciente, l'oubli de ce vêtement chaud n'était que volontaire. Foutue manipulation de sa part, de te rendre ainsi accro à sa présence et son odeur.

Tu ouvres la porte et ton regard se pose sur la blonde qui se trouve devant toi, pour ensuite rapidement prendre conscience de la présence de l'enfant tout juste à côté. D'un seul coup, tu es bien contente que le chandail soit assez grand pour couvrir la majorité de tes fesses. Tu es bien loin d'être inquiète face à l'avis de, visiblement, la mère. C'est une adulte, elle a déjà vu des corps, c'est bien loin de te gêner et tu es trop peu pudique. C'est davantage pour la petite, que tu te sens mal. Sauf qu'il est trop tard pour faire marche arrière. Quitter pour aller enfiler des vêtements rendrait la situation encore plus absurde, tu en étais certaine. Puis, tu n'étais pas complètement nue, non? Tu as ouvert la porte à des gens en étant qu'en sous-vêtements alors ça va. Tu as fais pire. Alors tu offres un sourire à l'inconnue, histoire de passer rapidement à autre chose et, idéalement, refermer la porte suite à un malentendu. Après tout, ça ne pouvait être que ça, non? C'était tout de même une mère qui se ramenait avec une gamine et Heiki avait beau être un homme de famille, il n'avait pas d'enfant. Pas que tu saches, du moins. Peu importe à quel point tu constates la peau métisse de la petite, peu importe à quel point tu sais que la femme dressée devant toi est totalement le genre d'Heiki. Blonde, voluptueuse, des yeux perçants, une belle apparence... un corps sans tatouage, visiblement. Ton inverse tout craché, en somme. Tout comme cette fois au bar, avec cette Astrée. « Je peux vous aider? » Ta voix se fait pourtant douce, bien qu'un peu confuse.


_________________

heart attack
You make me glow, but I cover up, won’t let it show. Make me so nervous, that I just can’t hold your hand. So I’m puttin’ my defenses up, 'cause I don’t wanna fall in love. ▬ 'Cause when it comes to you, I’m never good enough
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t789-brynja-lifdottir-confessi

Identity Card
Pseudo : mem's Messages : 23 depuis le : 22/08/2018 Avatar : Amber Heard Points : 78 A Reykjavik depuis : 5 ans Âge du perso : 31 ans Emploi/études : Spécialiste du Tissu aérien

MessageSujet: Re: Je m'attendais à voir Heiki... ▬ Bethany   24.09.18 15:34

 
Je m'attendais à voir Heiki...
Bethany & Brynja
Une jeune femme ouvrit la porte. Elle était à peine vêtue. Elle portait simplement une culotte et un pull. Au moins elle n’était pas nue. Me trouver face à cette jeune femme au look particulier ne me choquait pas du tout, même si elle n’était pas totalement vêtue. J’étais un peu plus gênée par rapport à ma fille Cassilía mais bon, elle n’avait pas été sans me voir traverser notre logement en sous-vêtements. Je fus surprise qu’elle me demande si elle pouvait m’aider. Je jetais un coup d’œil à ma fille qui attendait sagement à côté de moi en tenant son ours en peluche très fort contre elle. Je me sentais tellement mal à l’aise face à la jeune femme, je ne savais pas quoi dire. Peut-être que je pourrais simplement répondre à sa question plutôt que de paraître impolie à rester muette.

Je sortais mon téléphone de ma poche et sans dire un mot je regardais l’adresse qu’Heiki m’avait donné en vérifiant le numéro et tout ce qui allait avec. Je relisais plusieurs fois son message et regardais tout autour de moi pour vérifier que je ne m’étais pas trompée d’endroit. Après vérification, j’étais bien au bon endroit. J’étais un peu en colère de constater qu’Heiki n’était pas seul, et que visiblement il était trop occupé à roucouler avec la jeune femme qui venait de nous ouvrir plutôt que de songer au fait d’être prêt pour accueillir sa fille chez lui. Je toisais la jeune femme et j’avais du mal à croire qu’elle puisse être le genre du jeune homme. Jalousie ? Peut-être un peu. Mais après tout, il faisait ce qu’il voulait.

Je me demandais si Heiki n’avait pas oublié que je lui amenais sa fille aujourd’hui. « Euh, oui peut-être. Est-ce que Heiki est là ? » Il devait l’être. Mais sûrement qu’à force de s’envoyer en l’air il était fatigué et il faisait une sieste. Ou alors il était étalé dans son lit, ou dans le canapé, complètement nu en train de reprendre ses esprits. Je secouais doucement la tête. Il fallait que j’arrête de penser à lui de la sorte, ce n’était pas convenable. J’espérais que je pourrais entrer dans l’appartement, histoire de jeter un œil rapidement à l’endroit où ma fille allait rester quand elle serait chez son père. Je ne doutais pas qu’Heiki ait un niveau de vie convenable lui permettant d’avoir un bon et beau logement dans lequel accueillir sa fille quand il en aurait la garde. Toutefois, je n’imposerai pas ma volonté de vouloir entrer, j’avais un minimum d’éducation et de respect. « J’espère que je ne dérange pas… Je viens déposer Cassilía chez son père… »
Août 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
† I hope a good real family to my daughter Cassilía
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t326-bethany-l-williams-542-0904 http://walk-on-ice.forumactif.com/t325-bethany-it-hurts-less-to-
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Moose || Melissa Messages : 528 depuis le : 11/05/2018 Avatar : Ruby Rose Points : 1705 A Reykjavik depuis : Un an, après avoir quitté Londres Âge du perso : 29 ans. Emploi/études : Barmaid au Kiki Queer Bar

MessageSujet: Re: Je m'attendais à voir Heiki... ▬ Bethany   30.09.18 1:26

Bethany & Brynja


C'est qui, celle-là? Grande, blonde, un corps de rêve et des yeux magnifiques. Tu sais, rien qu'à la voir, que c'est complètement le genre de fille que prendrait le métis en tant que conquête. Sauf qu'elle était là, avec une gamine à ses côtés. Une erreur du passé? Il avait oublié de se protéger comme un idiot? Ça ne te surprendrais sans doute même pas, faut dire, mais tu refuses cette pensée. Il n'avait pas d'enfant, pas que tu saches. Ça ne pouvait être qu'une erreur, tout ça. Un gros malentendu. La garderie, ma belle, c'est pas ici. C'est la seule chose que tu as envie de lui dire, lorsque tu la voyais. Sauf qu'elle semble aussi confuse que toi au final et elle joue avec ta patience. Parce que tu lui poses une question et elle sort son téléphone, elle cherche autour. Elle regarde le message plus d'une fois, observe l'adresse. Tu soupires un peu, agacée, tes doigts se resserrant contre la poignée derrière la porte. Non pas que tu étais occupée à faire quelque chose de très important, mais savoir la raison de sa venue était une information des plus primordiales. Allez, que ce soit une erreur, par pitié.

Ton coeur tombe presque lorsqu'elle te confirme qu'elle est bel et bien là pour Heiki et qu'elle le cherche. C'était sans doute un autre, non? Qui habite dans le même coin, portant le même prénom, qui a le même genre de femmes. Tu sais que c'est complètement irréaliste comme pensée, mais tu espères tout de même. Parce que tu sais qu'Heiki est au travail et que si tu sais encore réfléchir correctement, tu allais bientôt te ramasser à prendre le rôle de nounou. « Non. » Tu délaisses d'abord avec ce même agacement léger. Allez, forces-toi un peu et explique, Bethany. « Il est parti travailler, mais c'est bel et bien chez lui. » Tu la détailles brièvement avant de porter ton attention à la petite qui n'est visiblement pas à l'aise en tenant sa peluche contre elle. Tu la comprends, tu n'es pas à l'aise non plus. Et être dans sa situation? Tu le serais encore moins. Une grande femme à moitié vêtue, aux expressions un peu froides, qui ouvre la porte alors que tu étais censée voir ton papa chéri, tu aurais sans doute la même réaction qu'elle. Heureusement, la majorité de tes tatouages sont cachés, en dehors de ceux qui se retrouvent contre le dessus de tes mains, celui à ton cou. Et de dos, il n'y avait que celui à ta nuque et derrière ton oreille. La plus grande partie de l'ensemble se voyait caché par les manches longues. Oh non pas que tu en avais honte, mais quand on avait une mère aussi parfaite, on avait sans doute pas l'habitude de voir des gens avec des "dessins" sur la peau.

La confirmation s'amène finalement comme un violent coup de marteau à ton esprit. Elle vient déposer la fillette chez son père. Père qui se trouve à être Heiki. Homme chez qui tu habites temporairement. Et toi, tu allais être prise à jouer les gardiennes d'enfant parce qu'il est parti travailler et qu'il avait oublié ce "petit" détail. Tu étais en colère contre lui, de te filer cette tâche, d'avoir oublié l'arrivée de son enfant aussi. Tu le sais pourtant très familial. Tu te serais attendue à ce qu'il soit présent, qu'il ne joue pas les sans coeur de la sorte. Qu'il ne fasse pas comme ta mère et te laisses t'occuper de toi-même parce qu'elle est partie travailler toute la nuit et qu'elle est trop pauvre pour engager quelqu'un. Ou simplement qu'elle en a rien à faire. Non, au lieu, il te filait la tâche comme un lâche et tu allais garder son enfant le temps qu'il arrive. Si au moins il t'avait averti, déjà. Tu aurais pu prendre le soin d'enfiler un pantalon, pour commencer. Tu inspires lentement, lui offrant un sourire finalement. « Non, ça va. Il ne devrait pas tarder, il a sans doute seulement pris du retard. Entre, je t'en prie. » Tu te fais aimable, pour l'instant. Tu n'as aucune raison d'agir autrement, encore. Peu importe à quel point tu n'es pas à l'aise de te retrouver dans cette situation, encore en train de digérer cette nouvelle information. Heiki avait une fille. Avec cette femme-là. Tu as tellement de questions en tête, tellement de choses que tu voudrais savoir. Tu ne sais pas si elle se croit en couple avec lui, si c'est l'un de ses nombreux jeux au sportif. Tu ne sais pas si c'est une histoire du passé, s'il tente de la ramener dans ses filets. Tu ne sais rien. « Je te sers à boire ? » Après tout, vous pouviez passer au familiarité et laisser le "vous" de côté. Vous vous êtes fait le même gars. Déjà, avec ça, ça devrait donner le droit de la tutoyer, non? Ou simplement parce que soudainement, tu l'apprécies bien moins. Ce n'est pas de la jalousie, pourtant. Tu es loin d'être du type jalouse. Sauf que tu n'as pas envie qu'elle vienne se mêler à la vie du coach. Tu avais déjà un américain à écarter de ses parages pour reprendre ta place, ton exclusivité et garder l'attention qu'il te porte. Tu avais déjà quelqu'un à éloigner pour tenter de garder ce jeu habilement installé contre Heiki afin de gagner. Tu ne pouvais pas avoir un pion supplémentaire pour déranger tes manigances. Pas avant de savoir où l'homme en était avec elle.

_________________

heart attack
You make me glow, but I cover up, won’t let it show. Make me so nervous, that I just can’t hold your hand. So I’m puttin’ my defenses up, 'cause I don’t wanna fall in love. ▬ 'Cause when it comes to you, I’m never good enough
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Je m'attendais à voir Heiki... ▬ Bethany   
Revenir en haut Aller en bas
 
Je m'attendais à voir Heiki... ▬ Bethany
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne m'attendais pas à te voir...[ Syphon
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Je ne m'attendais pas à te voir ! [pv Katarina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: