Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 The after party | PV Sól


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t326-bethany-l-williams-542-0904 http://walk-on-ice.forumactif.com/t325-bethany-it-hurts-less-to-
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Moose || Melissa Messages : 528 depuis le : 11/05/2018 Avatar : Ruby Rose Points : 1705 A Reykjavik depuis : Un an, après avoir quitté Londres Âge du perso : 29 ans. Emploi/études : Barmaid au Kiki Queer Bar

MessageSujet: The after party | PV Sól   26.08.18 22:33

Bethany & Sól


La musique résonnait fort dans ton appartement. Normalement, tu n'es pas de celle qui héberge les soirées de la sorte, mais tu as fais exception. Parce que plusieurs de tes "amis" de soirée se sentaient d'humeur à boire et faire la fête, mais il n'y avait rien de prévu avant encore quelques semaines. Puis, avec ta contusion du muscle à ta cuisse, tu ne pouvais pas trop aller fêter à l'extérieur. C'était déjà moins douloureux, mais tu te retrouvais tout de même en partie captive chez toi. C'est sans doute ça, qui t'a fait flancher. L'idée de pouvoir voir des gens au lieu de rester enfermée dans ton appartement à ne rien faire. Alors à défaut de pouvoir sortir et faire la fête comme tu le fais fréquemment, tu avais ramené la soirée chez toi. La musique battait son plein, tu te retrouvais dans ta cuisine à faire des cocktails et des shots pour les autres. Ça parlait fort, ça s'amusait, les gens rigolaient de bon coeur malgré que la plupart soit déjà intoxiqué par tes concoctions. Tu avais toi-même quelques verres dans le corps - ça aidait à passer la douleur de ta cuisse, surtout.

Tu y avais bien entendu invité Sól. La jeune femme de laquelle tu t'étais rapprochée dernièrement. La jeune étudiante qui était beaucoup trop douce, beaucoup trop belle pour que tu ne cherches pas à refermer tes griffes sur elle. Sauf qu'elle était trop studieuse à ton goût, tu cherchais peu à peu à l'amener dans ton mode de vie. Tu comptais toujours autant être cette main pour la guider dans cet océan qu'était la déchéance. Tu avais d'abord commencé par la laisser se tremper les pieds, s'habituer à la température, avant de l'inciter à plonger toujours un peu plus loin. Lentement, tu l'amenais vers toi et tu étais certaine qu'elle était presque prête à cueillir, la païenne. La preuve, elle était pourtant là, chez toi, un jeudi soir. Soir qu'elle était censée étudier, que tu as réussis à la convaincre par quelques messages textes bien dosés pour la faire abandonner ses projets. Lui dire qu'elle te manquait, que tu voulais la voir, que tu t'ennuyais de ses beaux yeux. Sauf que tu n'avais pas prévu, au départ, que tu allais te retrouver prise dans la cuisine à faire les breuvages pour une vingtaine de personnes qui dansent, qui rigolent dans ton déjà petit appartement. Tu étais venue la voir à de nombreuses reprises malgré ça. Pour la rassurer, pour s'assurer qu'elle va bien, pour poser un baiser à sa tempe ou lui faire des sourires au loin. Tu t'étais même excusée ici et là de ne pas pouvoir te consacrer qu'à elle, lui expliquant que ce n'était pas prévu que tu te retrouves prise avec les bouteilles d'alcool, mais que c'était le défaut d'être la seule barmaid à la soirée. Tu te faisais attentive, en tout point. C'était le but de la manoeuvre, ce soir, à défaut de ne pas pouvoir être là avec elle sans arrêt. De te montrer tendre, douce. D'être là pour elle malgré ta situation. Le jeu continuait, après tout. Et là, il ne faisait que grandir de plus en plus.

Elle était d'ailleurs là, plus loin. Elle ne semblait toujours pas à l'aise, incapable de se mêler entièrement aux autres malgré que cela faisait déjà quelques heures que la soirée était commencée. Tu t'amusais bien, pourtant. À quelque part, tu ne voulais pas à avoir à surveiller quelqu'un qui ne s'intègre pas dans les fêtes. Sauf que ce serait mettre un grand coup dans ton jeu, ça. Ça viendrait tout ruiner, comme ça, du jour au lendemain. Alors tu passes par-dessus ton désir de faire la fête et tu trouves le réconfort du jeu, de l'amusement, de la manipulation. Alors tu délaisses ton poste quelques instants afin de retrouver la jeune femme avec qui tu t'étais rapprochée ces derniers temps. Elle était belle, magnifique. Tu ne pouvais pas le nier et ça avait été difficile de ne pas l'embrasser plus tôt, de ne pas chercher à précipiter les choses. Tu savais qu'elle était trop délicate, trop fragile pour que tu puisses réagir aussi rapidement qu'avec les autres. Alors tu avais pris ton temps. Quelques gestes affectueux, des baisers à la tempe, à sa joue. Replacer une mèche de ses jolis cheveux derrière son oreille, des doigts qui effleurent sa main. Cette fois, c'était ta main qui venait autour de sa taille lorsque tu t'approchais. La musique forte n'était qu'une bonne excuse pour t'approcher, pour te coller un peu à elle, afin que vous puissiez vous entendre. Même si ce n'était vraiment qu'une façon supplémentaire de la faire vouloir ton contact. « Ça ne va pas, Sunshine? » Encore une fois, c'est le même geste attentif, replaçant une mèche derrière son oreille, la berçant d'un regard tendre, d'un doux sourire qui se veut navré. « Je suis tellement désolée, j'aurais tellement préféré passé la soirée près de toi. »

_________________

heart attack
You make me glow, but I cover up, won’t let it show. Make me so nervous, that I just can’t hold your hand. So I’m puttin’ my defenses up, 'cause I don’t wanna fall in love. ▬ 'Cause when it comes to you, I’m never good enough
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Identity Card
Pseudo : Chickenwing Messages : 50 depuis le : 01/05/2018 Avatar : Scarlett Leithold Points : 105 A Reykjavik depuis : Sa naissance Âge du perso : 21 belles années, la jeunesse qui vole au vent. Emploi/études : Etudiante en histoire et travaille dans une boutique d'antiquité.

MessageSujet: Re: The after party | PV Sól   04.09.18 23:22
Money is a bad master...
Everyone

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »
La jeune islandaise n'avait pas l'habitude d'aller en soirée, encore moins quand il s'agissait de faire la fête chez quelqu'un. Fut une époque où on ne l'invitait jamais aux soirées, mais ces dernières années, beaucoup de choses avaient changer et c'est elle qui refusait les invitations, se concentrant sur ses études et leur réussite. C'était très important pour elle, elle passait de nombreuses heures dans sa petite chambre, installée sur son lit ou sur son bureau, étudiant ses cours, une pile de livre traînant à ses côtés. Elle avait un examen très important et ne voulait pas le rater. Elle avait l'habitude d'être en tête de promotion et sacrifiait la plupart de son temps libre à travailler. Sinon, elle passait du temps dans la boutique de Gbo', l'homme s'étant pris d'affection pour la jeune femme et lui avait offert l'opportunité de travailler au sein de sa petite boutique d'antiquaire. Elle lui était redevable d'avoir fait ça pour elle, l'homme étant plus qu'un patron pour elle, un véritable ami, un confident.

Ce soir, elle n'était pas chez elle. Pour la première fois depuis un long moment. Comme beaucoup d'étudiants, elle sortait. Sauf que ce soir, elle ne sortait pas avec ses camarades de promotions. Non, Hailey l'avait invité chez elle. Elle avait cédé à ses messages, un sourire se dessinant sur ses lèvres à chacun de ses mots. Elle lui manquait, c'était ce qu'elle avait dit à la jeune blonde. Elle aussi lui manquait, les deux jeunes femmes s'étant rapprocher depuis ces dernières semaines. Sol avait fait sa connaissance dans un pub anglais, elle dégageait quelque chose, son attirance en était enivrante. Elle avait donc refuser la sortie avec ses camarades, les laissant entre eux pour aller à la soirée dans l'habitation de la brune. Mais alors que la musique résonnait entre les murs, elle se sentait un peu seule, pas à son aise au milieu de cette soirée. Elle ne connaissait personne hormis son hôtesse et elle préférait rester dans son coin que d’embarrasser quelqu'un. Parfois, elle donnait un coup de main à la brune pour le service mais elle aurait préférée être avec elle à ce moment, alors que cette dernière passait sa soirée dans sa cuisine, pour assurer que tous les invités aient à boire. Heureusement, la brune faisait de discret passage, rassurant la jeune femme qui rougissait à ses gestes et à ses attentions, un peu gênée devant tant de monde.

Elle restait en marge, ne se mêlant pas aux autres invités qui dansaient, s'amusaient. Il lui arrivait de se questionner, si c'était normal qu'elle ne soit pas comme tout le monde, pris dans l'élan des soirées. Elle n'aimait pas s'exposer aux regards d'inconnu, imaginant qu'ils pourraient la juger, elle qui ne savait nullement danser. Elle ne resta pas longtemps dans ses pensées, ses prunelles se perdant dans le regard de la brune qui était venue à elle, frissonnant en sentant sa main entourer sa taille, sentant son corps se coller au sien, son visage proche du sien pour que les deux jeunes femmes puissent s'entendre. Elle rougit à son surnom, même si elle aurait dû y être habituer, la brune l'ayant trouver dès le soir de leur rencontre, après que la petite blonde lui ai révélé son prénom. Son contact la rassurait, au moins elle n'était pas toute seule.

- Si, enfin c'est plus difficile quand on connait personne..., dit-elle à son oreille pour être certaine que la brune l'entende.

Elle sourit à son geste et à sa réponse. Elle ne lui en voulait pas, ce n'était pas de sa faute. Et la brune aurait très bien pu ne pas l'inviter.

- Tu as pas à être désolé, c'est pas grave...Enfin, tu dois t'occuper de l'alcool alors je me doute que c'est pas facile de conjuguer les deux... , finit-elle doucement, appréciant pouvoir être avec elle au moins un instant, même si elle ne tarderait pas à repartir derrière sa cuisine.

   
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Sól Andrews le 25.09.18 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t326-bethany-l-williams-542-0904 http://walk-on-ice.forumactif.com/t325-bethany-it-hurts-less-to-
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Moose || Melissa Messages : 528 depuis le : 11/05/2018 Avatar : Ruby Rose Points : 1705 A Reykjavik depuis : Un an, après avoir quitté Londres Âge du perso : 29 ans. Emploi/études : Barmaid au Kiki Queer Bar

MessageSujet: Re: The after party | PV Sól   09.09.18 0:11

Bethany & Sól


Ça faisait un moment que tu n'avais pas mis les pieds dans ton appartement. En vue de ta blessure, tu habitais temporairement ailleurs pour avoir de l'aide, pour t'éviter de combiner les corvées en plus de la rémission. Non pas que tu étais incapable de marcher ou de faire quoi que ce soit. Tu devais simplement y aller de façon modérée. Puis, parfois, il y avait une présence dans cet appartement que tu te devais de ne pas rencontrer, de ne pas voir. Alors tu retournais chez toi, malgré toi. Dans ce silence qui se faisait désagréable. C'est en partie pour cette raison que tu avais amené la fête jusque chez toi ou que tu t'étais décidé de t'amuser, tout court. Bien que tu aies rarement besoin d'une excuse pour faire la fête. Ça fait parti de toi et là, avec cet arrêt de travail et tout le reste, c'était longuement dû. Puis, c'était le meilleur moment pour y inviter Sól. Vous vous étiez rapprochées, toutes les deux, avec le temps. Qu'une rencontre dans le pub, rien que ça, pour au final mettre tes manipulations en marche. Pour chercher à l'agripper entre tes doigts. Et depuis, tu tissais ta toile. Tu savais qu'elle n'était pas une habituée de ces genre de fêtes. C'était volontaire, tout ça. Une façon de lui faire voir que tu étais nécessaire, que sans toi, elle serait peut-être un peu perdue dans tout ce monde trainant dans ton petit appartement.

Tu t'approches d'elle, tu enlaces sa taille doucement pour la rapprocher de toi et parler près de son oreille. Elle est hors de son élément, elle est dans ton monde à toi. Tu cherches à savoir si tu l'as fais tomber trop rapidement dans l'océan ou si elle y descend encore lentement, guidée par ta main, par ta voix. Tu cherches à peser le pour et le contre de la situation. Si elle part, c'est que tu as brisé ton jeu. Et tu es trop loin pour ça. Tu lui laisses un petit sourire désolé lorsqu'elle t'avoue que c'est plus complexe quand elle ne connait que toi. « Mais tu t'amuses, au moins? » Tu remontes une main pour replacer une mèche de ses cheveux derrière son oreille, la baignant ensuite d'un regard tendre. Tu grimaces un peu, une petite moue de désaccord en l'entendant prononcer la suite. Bien sûr que les deux peuvent se conjuguer. Tu peux très bien t'occuper d'elle et fournir les gens en alcool. À quelque part, tu passes ta vie à faire ça. Sauf que tu croyais qu'elle se serait au minimum mêlée davantage, malgré tout. Tu avais pourtant calculé la moindre de tes approches, vérifiant à revenir vers elle dès que tu ressentais son besoin se faire plus pressant. Comme si tu venais la sauver, chaque fois. « Oui, je sais, mais... » Tu soupires un peu avant de venir poser un baiser à son front qui se veut tendre. C'est la moindre des choses que tu te permets en attendant de pouvoir faire le pas supplémentaire. Parce qu'elle est si belle quand elle rougit. « Attends-moi encore un peu, d'accord? » Tu caresses doucement sa joue pour ensuite t'écarter d'elle.

En quelques minutes à peine, tu vires la fête de chez toi, tout le monde. Sauf elle. Parce que tu sais que si tu persistes, elle va partir et que ce sera la fin de ton jeu avec elle. Et tu ne veux pas l'arrêter ce soir. Alors tu éteints la musique et tu signales aux autres que la soirée est terminée, qu'il est temps de partir chez soi. Certains râlent, bien entendu. Il est encore tôt et ils ont l'habitude que tu fêtes tard. Mais tu les ignores, tu insistes, tu les pousses presque en dehors de ta porte. C'était eux, des gens sans importance, ou elle, l'une de tes belles proies. Le choix était facile, après tout. Comme chaque fois, tu la mettais en priorité afin de gagner du terrain. Tu refermes la porte derrière la dernière personne à quitter et barre la porte. Tu te retournes pour alors prendre conscience de l'état de ton appartement. C'est un peu bordélique, avec plusieurs verres qui trainent ici et là. Il y a de la nourriture un peu partout, les coussins de ton divan sont éparpillés dans le salon. En gros, il y aura du ménage à faire. Mais tu ne t'en inquiètes pas, pas maintenant. Il y a plus important maintenant. Tu reviens vers Sól, pour la prendre par la main et l'amener s'assoir sur le divan. Ta cuisse est encore douloureuse, tu ne marches toujours pas aussi vite que d'habitude, mais ça ne t'empêche pas de bouger et tu l'amènes avec toi. Tu gardes ta main dans la sienne même lorsque vous êtes assises, afin de lentement caresser le dessus de sa main de ton pouce. « C'est mieux comme ça? Rien que nous deux. » Tes lèvres s'étirent avec cette même douceur, le vert de tes yeux se perdant dans les siens après avoir observé quelques instants les lèvres délicieuses de la blonde. Pas tout de suite. Tu devais attendre encore un peu. « Tu as un examen bientôt? Tu veux que je t'aide à étudier? » Une preuve de sacrifice, à quelque part. La fêtarde qui décide de mettre fin à une soirée pour aider l'étudiante dans son possible futur examen. Tu sais qu'elle en serait consciente, de ça. Elle sait comment tu es, après tout. Elle ne sait sans doute pas cependant que tu ne serais pas d'une grande aide, considérant que tu n'as jamais pris tes propres études au sérieux. Mais ça valait le risque, puis, ça viendrait créer un rapprochement si c'était le cas. Sinon, un film collées l'une à l'autre, ça avait toujours son effet.

_________________

heart attack
You make me glow, but I cover up, won’t let it show. Make me so nervous, that I just can’t hold your hand. So I’m puttin’ my defenses up, 'cause I don’t wanna fall in love. ▬ 'Cause when it comes to you, I’m never good enough
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Identity Card
Pseudo : Chickenwing Messages : 50 depuis le : 01/05/2018 Avatar : Scarlett Leithold Points : 105 A Reykjavik depuis : Sa naissance Âge du perso : 21 belles années, la jeunesse qui vole au vent. Emploi/études : Etudiante en histoire et travaille dans une boutique d'antiquité.

MessageSujet: Re: The after party | PV Sól   24.09.18 23:32
Money is a bad master...
Everyone

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »
La jeune islandaise ne participait rarement à des soirées. Réservée, elle avait du mal à s'y faire une place, à s'intégrer parmi tous ces gens qui se connaissaient. Tout ça en raison de sa trop grande timidité, presque maladive. Et pourtant, la jeune étudiante était de sortie ce soir, invitée par Hailey, la brune au charme certain, et pourtant si différente. Le yin et le yang. Les différents qui s'attirent. La jeune islandaise avait cédé à sa proposition, sous son charme. Elle avait envie de la revoir. Elle pensait souvent à elle. A cette inconnue rencontrée dans un pub qui l'avait séduite. Et puis elles s'étaient revus, se rapprochant, jusqu'à ce soir. Cette soirée rare, ce rare moment où elle sortait, sortait de sa zone de confort. Elle appréhendait, comme à chaque fois, comme à chaque sortie. Mais c'était différent. Ce soir, il y avait Hailey. Elle ne serait pas toute seule, ne resterait pas dans coin à attendre que les choses se passent. Malheureusement, la brune avait été très occupé dans la cuisine, s'occupant des boissons pour les invités. Elle venait parfois la voir, s'assurant du bien-être de la jeune étudiante. Cette dernière se sentait coupable de ne pas se sentir à l'aise au beau milieu de tous ces inconnus, de ne pas prendre part aux festivités. Elle avait peur qu'on la juge. La première fois, c'était bien la brune qui l'avait entraîné sur la piste de danse, nouant sa main dans la sienne, dans ce pub anglais, alors qu'elle n'était encore qu'une inconnue. Sa présence la rassurait, elle se sentait bien avec elle, quand elle se tenait tout prêt d'elle.

La jeune brune se rapprocha de la jeune islandaise, l'enlaçant, son bras glissant autour de sa taille. Elle sourit à ce contact, son aura rassurante égayant la jeune fille. Elle la troublait ostensiblement. Elle était différente, et pourtant, elle comptait beaucoup pour elle, à cet instant, elle voulait rester avec elle, qu'elle la garde enlacée contre elle. Elle approcha son visage du sien, pour lui glisser quelques mots au creux de l'oreille.

- Oui un peu, et puis y a de l'ambiance , murmure t'elle rassurante.

Au fond, elle se'en voulait de ne pas se mêler à tout ça, de ne pas oser se laisser aller, se libérer. Elle n'était pourtant pas agoraphobe, mais elle n'était pas à l'aise en public, davantage entouré d'inconnus. C'était comme quand elle passait des oraux, seule, devant un jury. Elle se déstabilisait, perdait ses mots, bafouillait et parfois tremblait légèrement. Elle sourit à son doux geste, replaçant une de ses mèche rebelle derrière sa nuque, comme elle en avait pris l'habitude. Hailey semblait être une fille tactile, ce qui ne gênait pas la jeune islandaise, appréciant les gestes de la brune à son égard, ses joues se teintant occasionnellement d'une couleur rosâtre. Elle rougit au baiser qu'elle posa sur son front alors qu'un fin sourire se dessina sur ses fines lèvres. Elle hoche la tête, laissant échapper un mot alors que la jeune femme la laissait, frissonnant à sa douce caresse.    

- D'accord. Murmure t'elle.

Elle ne s'attendait pas à ce que la jeune brune mette fin à la fête, la privatise pour elles seules. Elle se sentait gênée d'en être à la cause. Bien vite, le calme reprit sa place au sein de la pièce, l'hôtesse des lieux coupant le son et annonçant la fin de la soirée. Elle se disait qu'ils pouvaient toujours faire un after ailleurs, après tout, les boîtes ne devaient pas manquer. Il ne restait qu'elle, elle et la brune, constatant l'état de son appartement, mesurant le degré de ménage à faire. La jeune islandaise l'aiderait, attendant de savoir si elle voulait s'en occuper ce soir ou demain matin. La brune prit la main de Sol, l'amenant à se poser sur le divan, en sa compagnie. Elle sourit à son geste, la caresse de son pouce, frissonne à ce doux contact.

- Oui. Confesse doucement la jeune femme, ses lèvres se parant d'un fin sourire pour son hôtesse.

Elle se perdait dans son regard, dans la lueur qui brillait dans ses iris, ses prunelles enivrantes.


- Oui, mais je n'ai pas amené d'affaires, et puis tu en fais déjà beaucoup pour moi ! Répond la jeune blonde avec un sourire s'étirant sur ses lippes. En tout cas, elle appréciait vraiment le geste de la jeune femme et sa proposition la toucha, montrant qu'elle s'intéressait à elle et à ses études.

   
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t326-bethany-l-williams-542-0904 http://walk-on-ice.forumactif.com/t325-bethany-it-hurts-less-to-
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Moose || Melissa Messages : 528 depuis le : 11/05/2018 Avatar : Ruby Rose Points : 1705 A Reykjavik depuis : Un an, après avoir quitté Londres Âge du perso : 29 ans. Emploi/études : Barmaid au Kiki Queer Bar

MessageSujet: Re: The after party | PV Sól   20.10.18 21:26

Bethany & Sól


Sól était, sans s'en rendre compte, une distraction des plus complètes. Un jeu plus léger, plus simple, que celui que tu menais de front avec le sportif. Ce n'était là que de faire tomber amoureuse une jeune femme et la faire sortir de sa zone de confort. Que de jouer avec la petite poupée qu'elle pouvait être par moment afin de la faire obéir de façon docile jusqu'à ce qu'elle ne se brise entre tes doigts trop forts face à la fragilité de sa peau de porcelaine. Pourtant, elle éveille parfois quelques émotions, le rayon de soleil. Elle est douce, belle, quelque chose d'attachant. Assez pour que tu ne la laisses pas devenir un coup d'un soir sans jamais la revoir. Assez pour que tu fasses d'elle un jeu qui dure bien plus longtemps. Elle devenait une arme contre Heiki, mais allégeait indirectement tes souffrances par moments. Pourtant, tu ne t'étais pas encore assez rapproché d'elle pour lui offrir ton vrai prénom, que ce soit l'un comme l'autre. Pas assez pour ressentir une quelconque culpabilité face à ce jeu que tu lui offrais, également. À ce jeu que tu menais contre elle sans qu'elle ne puisse en prendre compte.

Alors tu l'amènes jusqu'au divan une fois que tu as réussi à virer tout le monde. Tu sais que ton appartement n'est pas rangé, qu'il y a les traces visibles d'une soirée qui vient tout juste de se terminer. Mais qu'importe, ça viendrait plus tard. Au lieu, tu fais mine de vouloir l'aider, de préférer sa présence à elle, au calme, que de prioriser une bonne soirée d'alcool et de musique. Non, tu fais en sorte de lui démontrer que tu t'intéresses à elle, plutôt. Que c'est elle, ta priorité. Alors tu lui proposes de ton aide avec ses études comme tu sais que c'est si important pour elle. C'est si facile, à quelque part, de trouver les bons mots avec l'étudiante. Parce qu'elle est réactive et sans doute une trop bonne âme pour tenir avec quelqu'un contre toi, trop inconsciente du danger que tu pouvais apporter. Elle était si belle en rougissant, avec cette gêne qu'elle semblait démontrer chaque fois. Tu ne sais rien de son passé, en réalité. De ses amours précédents, si elle avait déjà été avec une femme auparavant et honnêtement, c'était loin de te déranger. Non seulement tu ne faisais que t'amuser, tu n'étais pas assez attachée à tout ça pour prendre ce genre de choses en considération. Qu'importe qu'elle n'ait jamais eu de relation avec une femme -ou tout court- avant, au final. Ça ne ferait que la rendre encore plus intéressante, bien que tu doutes que ce soit le cas. Avec un visage pareil, tu te doutais que quelqu'un lui avait déjà volé sa première fois. « Beaucoup, beaucoup... N'exagère pas, je n'en fais pas tant que ça. » Tu laisses un léger rire, comme si ça te gênais soudainement, ne faisant que t'attendrir encore plus par la suite.

Tu humectes tes lèvres brièvement, semblant prise dans une hésitation soudaine. Tu savais que ce soir était le meilleur temps pour pousser le jeu un peu plus loin. Elle savait qu'elle avait toute ton attention, tu venais tout juste de virer tout le monde rien que pour lui faire plaisir et qu'elle se sente à l'aise. La confiance s'était alors un peu plus établie, normalement et il ne suffisait que de la voir rougir de la sorte face à tes moindre gestes portés contre elle. C'était peut-être le moment, au final. Le pas à franchir. Pourtant, tu n'es pas nerveuse, du tout. En réalité, tu ne fais que te contenir depuis longtemps de faire ça. Sauf que tu sais que tu dois prendre ton temps pour ne pas la faire fuir. Tu ne fais que sembler nerveuse, alors que tu te rapproches qu'un peu d'elle encore. Tu glisses tes doigts dans ses cheveux pâles, y logeant ta main derrière son crâne. Ton sourire se veut rassurant, toujours. Doux, tendre, un peu anxieux. Comme si tu avais cette crainte qu'elle ne décide de changer d'idée du tout au tout et parte en te laissant là, en plan. « Je voulais te parler de quelque chose, aussi. Depuis un moment, mais je ne trouvais pas le bon moment. » Tu soupires un rire, comme si tu te sentais complètement ridicule de parler de la sorte. « Je t'apprécie beaucoup, Sunshine. Et ça me fait plaisir de pouvoir passer du temps avec toi, seule à seule. Je trouve que ça n'arrive pas assez...» Tu remontes le vert de tes yeux dans ses prunelles, caressant lentement la chevelure de ton pouce. Intérieurement, tu es fébrile de pouvoir passer à une étape de plus, de pouvoir enfin faire avancer les choses après avoir attendu aussi longtemps. Visuellement, pourtant, tu maitrises d'une main de maitre cette sensation de quelqu'un qui cherche son courage pour avouer. Tu approches encore un peu ta tête de la sienne, déglutissant légèrement. Ton timbre de voix se fait finalement plus bas, presque un murmure alors que tu es si près d'elle, que tu peux ressentir son souffle. Tu es certaine que c'est le bon moment, qu'elle ne va pas fuir. Tu pourrais toujours rester surprise, bien entendu. Elle pourrait très certainement te dire non, les gens sont toujours plein de surprises. C'est ça qui rend la chose la plus excitante, après tout. Sans ça, ce serait vite ennuyeux de manipuler les autres, de prendre contrôle. Tu pouvais prédire les réactions des autres jusqu'à une certaine extension. « J'ai envie de t'embrasser, Sól... Là, maintenant, pendant qu'on est que toutes les deux... Je peux? »

_________________

heart attack
You make me glow, but I cover up, won’t let it show. Make me so nervous, that I just can’t hold your hand. So I’m puttin’ my defenses up, 'cause I don’t wanna fall in love. ▬ 'Cause when it comes to you, I’m never good enough
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Identity Card
Pseudo : Chickenwing Messages : 50 depuis le : 01/05/2018 Avatar : Scarlett Leithold Points : 105 A Reykjavik depuis : Sa naissance Âge du perso : 21 belles années, la jeunesse qui vole au vent. Emploi/études : Etudiante en histoire et travaille dans une boutique d'antiquité.

MessageSujet: Re: The after party | PV Sól   22.10.18 23:07
Money is a bad master...
Everyone

   
« and now they're outside ready to bust, it looks like you might be one of us »

La soirée s'était terminée. Pourtant il était encore tôt quand le dernier invité franchit la porte de l'appartement qui se referma, laissant les deux jeunes femmes seules dans l'appartement. La jeune islandaise était à la fois gênée d'être responsable de cet exil et en même temps, elle était rassurée par le geste de la jeune femme, qui aurait pu agir autrement et l'inciter à rentrer chez elle. Mais elle avait au contraire arrêté la fête pour elle, à cause de ses états d'âmes. Il y avait de quoi ressentir un peu de culpabilité, pour les autres et pour Hailey même qui devait s'amuser en compagnie de ses amis. Parfois, elle se sentait une gêne, un véritable fardeau. C'était faux et c'est certainement ce que tous lui diraient mais elle ne pouvait s'empêcher de ressentir cette étrange sensation. Comme d'avoir le sentiment qu'autrui la regardait avec mépris ou la jugeait, ce pourquoi elle n'était pas à l'aise en public et n'aimait pas s'exposer en dansant, ou en chantant devant un groupe de personne. Pourtant, elle s'était laissée aller avec Hailey, le tout premier soir, sur la piste de danse du pub où les deux femmes s'étaient rencontrées. Elle s'était laisser entraînée, au point d'en oublier le monde extérieur.

L'appartement vide, ne laissant que son hôtesse et la jeune blonde, celle-ci se laissa tomber dans le divan, accompagnée de la brune. La jeune fille regarde un peu atour d'elle les vestiges de la soirée qui venait de se conclure quelques secondes plus tôt. Elle serait là pour aider Hailey à ranger et à remettre de l'ordre dans son appartement. Et puis à deux, ce serait plus rapide. Elle se demande si elle voudra s'en occuper ce soir ou laisser traîner jusqu'au lendemain. Ou les deux en faisant le plus gros d'un coup. La brune s'intéressait à elle, voulait l'aider, lui proposant de l'aider à réviser. Même si c'était très gentil, Sol ne pouvait accepter et puis elle n'avait pas amener ses affaires avec elle. Elle avait laisser de côté pour le temps d'un soirée. Les joues de la blonde se teintaient de cette délicate couleur rougeâtre, à chaque geste attentionnée, chaque parole délicate ou chaque compliment, sans pouvoir s'en empêcher. La jeune étudiante avait déjà eu quelques relations amoureuses, mais ça n'allait jamais très loin, ça ne durait pas assez souvent pour qu'il y ait cette chose en plus. Des amourettes. Des simples baisers qui se perdaient dans les méandres du temps. Elle s'attachait avant de laisser filer, et de finalement se replonger dans le travail, ce qu'elle savait faire de mieux. Les relations humaines n'avaient jamais été son fort, passant sur le plan secondaire, après la réussite scolaire. C'était sans doute pour ça que ces histoires n'allaient jamais trop loin, devant donner l'impression qu'elle n'aimait pas vraiment.

- Pour moi si, tu m'invites dans ton appartement, tu déplaces une soirée, et tu me proposes de l'aide. , explique la jeune islandaise avec un fin sourire qui étire ses lèvres, voulant faire comprendre à son hôtesse que c'était beaucoup pour elle, enfin qu'elle n'était pas vraiment habituée à ça.

Elle se sentait à l'aise en sa compagnie. Elle se sentait bien. Avec cette impression d'être vivante, de compter pour quelqu'un. Elle appréciait que la brune s'intéresse à elle et à ses études. Elle était si différente, de toute les personnes qu'elle avait rencontrée. Elle était un mystère, une énigme. Elle dégageait beaucoup de chose. Elle était tactile et peut-être que quelques années plus tôt les gestes d'Hailey lui auraient paru déplacés, aujourd'hui il en était tout l'inverse. Elle appréciait ses gestes, ses doigts qui se glissaient dans ses cheveux, pour remettre derrière son oreille une mèche rebelle et pâle. Les lèvres de la brune s'étirent, dans un sourire qui rassure la jeune islandaise. Il y a quelque chose dans ce sourire qui lui plait. Son visage est soudainement plus proche du sien, comme attiré par un aimant. Des mots s'échappent de ses lèvres, intriguant la blonde et attisant sa curiosité.

- Ah Oui ? Et bien je t'écoute. Murmure la jeune islandaise dans un sourire qui se veut rassurant.

Elle esquisse un sourire aux mots qui suivent, ses joues reprenant une teinte rougeâtre. Elle garda le silence, ne la coupant pas, le silence ayant parfois plus de sens que des mots. C'était réciproque. La jeune islandaise appréciait ces moments d'intimité, être en la compagnie de la brune. Elle se perd dans son regard, ses prunelles brillant d'un discret éclat. Elle est plus proche, ses mots bercent la jeune femme, son souffle devenant comme une caresse. Elle n'a pas besoin d'élever la voix. Elles sont seules, il n'y a plus de musique. Simplement elles, l'une à côté de l'autre sur le divan. Et la confession vint. La jeune islandaise paru surprise, en même temps que soulagée, comme si elle avait attendu ce moment, craintive de faire le premier pas. Elle se mordilla la lèvre inférieure, avant qu'un sourire n'étire ses lèvres, que ses yeux brillent d'une lueur plus forte encore. Elle succombe à son charme, à cette attraction, ressentant beaucoup trop de chose pour refuser, pour créer des barrières vaines. Une forte couleur rouge empourpra ses joues. Elle ne savait pas quoi dire. Peut-être que le silence aurait été à nouveau le bienvenue, peut-être qu'elle n'avait pas à faire de long monologue.

- Tu... Ce serait avec plaisir ! Minauda t'elle avait cet air léger, avec son innocence.

   
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: The after party | PV Sól   
Revenir en haut Aller en bas
 
The after party | PV Sól
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bisounours Party | V. 2.0
» Garden Party
» Dungeon party
» Beach Party ! [ pv ]
» 60 terroristes du Tea Party tiennent le Congrès américain en otage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: