Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 Well, this is unexpected | James&Aleksy


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t311-inna-for-the-laws-that-i-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 295 depuis le : 10/05/2018 Avatar : Taylor Momsen Points : 1055 A Reykjavik depuis : Fin novembre 2017 Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Serveuse dans un fast food, modèle photo à ses heures perdues, trempe dans le trafic de drogue

MessageSujet: Well, this is unexpected | James&Aleksy    22.08.18 10:23
Well, this is unexpected



Aujourd’hui, c’est le jour du changement. La petite Inna si fragile va répliquer et pour une fois, je ne compte pas baisser les bras avant de pouvoir crier victoire. J’en ai marre de me laisser marcher dessus par tout le monde et encore plus marre de me faire piétiner sans état d’âme par mon cousin. Trop c’est trop et je compte bien lui dire deux mots à cet imbécile au complexe de supériorité bien trop imposant. Non, il ne peut pas m’écraser. Non, je ne vais pas le laisser me voler une par une mes sources de revenus. Je ne sais pas d’où vient cette détermination nouvelle. Peut-être de ma discussion avec Aodhan, peut-être d’un ras le bol trop prononcé. Quoi qu’il en soit, c’est le regard courroucé et la démarche assurée que j’avance en direction de l’appartement du blond. Peu importe s’il est trop tôt pour lui ou s’il vient à peine de se coucher après une longue nuit. Je n’en ai rien à faire. Je tirerai même sûrement un certain plaisir à le déranger dans son sommeil. Il mérite bien pire. Peu importe non plus si je dois camper devant chez lui jusqu’à ce qu’il daigne ouvrir la porte ou si je dois squatter son appartement jusqu’à ce qu’il accepte de me laisser tranquille. Non, aujourd’hui, je ne compte pas m’avouer vaincue.

Pourtant, toutes ces belles pensées victorieuses s’envolent bien vite quand la porte s’ouvre, remplacées par une surprise sans commune mesure. J’ai abattu mon poing sur la porte sans délicatesse, n’arrêtant mon vacarme que lorsque le tête du blond apparaît devant mes yeux. Sauf que celui que je vois en face de moi, ce n’est pas le bon blond. Mais alors pas du tout. Et il est bien trop peu vêtu pour une simple visite de courtoisie. « James ?! Qu’est-ce que... » Oh. Vraiment. Mon cerveau fait rapidement le lien entre tous ses messages échangés, tous les doutes que j’ai pu avoir et le garçon à moitié nu devant mes yeux. « Putain James. De toutes les personnes de cette ville, de tous les moments de la journée, il faut que se soit Aleksy et maintenant. » Un grognement frustré m’échappe alors que mon poing s’abat faiblement sur son épaule en un essai ridicule de passer ma frustration. Dire qu’avant de le rencontrer je redoutais n’importe quel contact physique, me voilà rendu à le frapper. Bon d’accord, la force de mes coups laisse à désirer mais j’y travaille.

J’ai envie de lui balancer son teeshirt et son pantalon à la figure et de lui donner un bon coup de pied aux fesses pour qu’il déguerpisse d’ici le temps que je discute avec mon cousin. « J’étais venue pour une conversation sérieuse mais il ne va jamais m’écouter avec toi ici ! T’as vraiment le pire timing de l’univers. » Je lève les yeux aux ciels avant de rapidement le prendre dans mes bras. Parce qu’il faut quand même saluer ses amis, n’est-ce pas ? « T’as de la chance que je t’aime bien sinon je me serais vraiment énervée. » Menace en l’air, je n’y crois pas moi-même, mais ce n’est pas le sujet. Ce n’est pas la situation idéale mais peu importe, maintenant que je suis ici, autant suivre mon idée première. « Aleksy, t’as intérêt à être habillé parce que je rentre chez toi dans cinq secondes. Et non, je ne repasserai pas plus tard, c’est maintenant que j’ai envie de te crier dessus. »


CODAGE PAR AMATIS

_________________


☽☽ Now all I need is someone to save me 'cause I am going down. And what I need is someone to save me 'cause I am going down, all the way down.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t89-james-morkson-little-lion-
Administrateur

Identity Card
Pseudo : gavroche Messages : 537 depuis le : 30/03/2018 Avatar : Jamie Campbell Bower Points : 1713 A Reykjavik depuis : toujours Âge du perso : 25 ans Emploi/études : réalisateur en animation

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    23.08.18 21:52
« Je te déteste. » C’est murmuré dans un des coussins quelques secondes avant que les coups à la porte ne résonnent dans la pièce. C’est une réitération de sa haine face à celui qui avait osé le pousser de ses bras alors qu’il y avait passé une nuit agréable, à peine après avoir ouvert les yeux. Alors qu’il pensait à peine au café, encore à moitié endormi dans ces bras pourtant glacés. Vraiment, c’était un scandale. Mais le flot d’insulte qu’il était en train de créer est interrompu par les bruits bien trop violents, et il ne lui faut que quelques secondes pour enfiler un caleçon et courir jusqu’à la porte après un « J’ai gagné ! » complètement immature.

Mais la surprise qui se loge dans ses veines a le mérite de le calmer automatiquement. « Ah. » Il s’attendait à des types armés jusqu’aux dents, à des junkies en manque, à une mamie agacée par le bruit. Au lieu de ça, c’est une furie aux cheveux blonds qu’il a devant les yeux. Puis, rapidement, il se souvient du lien familial, et un petit rire s’échappe de sa gorge. « … Oups ? Pour ma défense, t’étais pas libre. » Il exagère le recul dû au coup en posant une main sur son cœur, mais a bien trop vite fait de recommencer à rire face à l’absurde de cette situation autant qu’aux paroles de son amie. Ses bras retrouvent vite le tour de sa taille, et il pose un rapide baiser dans son cou avant de la libérer avec une moue moqueuse. « Je suis tellement touché. Personne ne peut survivre à deux coups comme ça. » Un clin d’œil plus tard et le sujet a déjà changé, mais pas son sourire. Tout cela promet d’être affreusement amusant.

Il fait deux pas en arrière pour la laisser passer, mais ses yeux décident de se diriger d’eux-mêmes vers la silhouette qu’il a abandonnée dans le lit, un sourire d’ores et déjà amusé sur les lèvres. « Mais oui allons chéri, enfile quelque chose, sois décent un peu ! » Il allait devenir fou très vite. Il le savait déjà. L’idée lui fait refouler un nouveau rire alors que ses pas l’emmènent jusqu’aux vêtements éparpillés, et il sautille en enfilant son jean avant d’enfiler son haut en marchant à l’aveuglette vers la cuisine. « J’allais me faire un café de toute façon. Un ou trois, même bataille. Vous avez qu’à vous taper dessus avant que je revienne, j’ai mal au crâne. » Ledit crâne pas encore libéré du col rencontre pourtant bien vite le mur, mais il brasse l’air de sa main en s’enfonçant dans le studio pour atteindre la machine à café.

Vraiment une brillante idée, de l’agrandir. Au début. Jusqu’à ce qu’il ne se retrouve à essayer de tendre le cou discrètement pendant que les cafés coulent pour comprendre ce qu’il se passe. Pour voir qui frappera l’autre en premier. Pour choisir le camp de celui qui perd. Histoire de rigoler un bon coup. Son regard passe d’un blond à l’autre, deux faces d’une pièce, rien à voir l’un avec l’autre, et pourtant tous deux si beaux. Oui, ça valait peut être le coup de s’être fait virer de sa chaleur humaine de bon matin, finalement.
(c) AMIANTE

_________________
icarus is flying too close to the sun
is this how it feels to take a fall? icarus is flying towards an early grave. ▬ never regret thy fall, O icarus of the fearless flight, for the greatest tragedy of them all is never to feel the burning light. - OW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t345-aleksy-kovacs-514-9847 http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 330 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1319 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    28.08.18 10:54


well, this is unexpected
Inna ξ James ξ Aleksy

« Moi aussi. » Amusant, comme ça sonne presque comme un je t’aime. Un soupir fatigué s’échappe de mes lèvres pleines, alors que je me décide enfin à ouvrir les yeux, le visage camouflé dans les cheveux blonds. Les coups martèlent la porte avec une telle rage que je ne suis pas bien pressé d’aller voir ce qu’il se trouve derrière. Sûrement un camé en manque. Sûrement une montagne de problème que je n’ai pas envie de résoudre. Encore moins lorsqu’il se trouve dans mes bras à la lueur de l’aube. Encore moins après la nuit épuisante que l’on a passé. Comme toutes les autres, cela dit. Je grogne de mécontentement lorsque enfin, l’un de nous deux se décide à agir pour arrêter le vacarme. Mes lèvres s’étirent dans un sourire amusé devant sa répartie enfantine, contemplant le dos nu de mon amant avec un certain défaitisme. La journée n’a même pas encore commencé que je suis déjà fatigué par tout ce bruit qui m’entours. Que ce soit lui ou les coups sur la porte, c’est du pareil au même. Même nuisance sonore. Alors j’engouffre mon visage dans l’un des coussins molletonnés de ce lit trop grand, soupirant de lassitude. C’est le “ah” étonné qui résonne jusqu’à moi qui me fait relever le regard, curieux. Ah ? Ah, comme dans “ah, tiens, je connais ce client” ? Ou comme dans “ah, tiens, c’est pas un client, ça” ? Je tends l’oreille, essayant de deviner la source de ce réveil en fanfare. Et ce n’est qu’en entendant le son d’une voix féminine que je sens ma mâchoire se serrer instinctivement de dégoût.

Inna. C’était Inna derrière cette foutu porte. Une visite impromptu dont je me serais bien passé, comme toutes celle qui la concerne. Rapidement, la fatigue laisse sa place à un agacement féroce, bercé par la colère d’avoir été interrompu en plein sommeil. Pire, d’avoir été interrompu alors que James était encore présent. N’aurait-elle pas pu m’envoyer un message ? Me donner un lieu de rendez-vous ? Non, bien sûre que non. Baby Doll a toujours pris les plus mauvaises décisions. C’est bien ce qui fait d’elle une personne aussi agaçante. Les échanges doucereux entre ces deux idiots résonnent jusqu’à mes oreilles, ne faisant que gonfler encore un peu plus ma hargne, alors que mon regard glisse enfin  jusqu’à la porte d’entrée, alors que mes muscles se tendent d’une rage sourde en observant mon amant prendre cette garce par la taille et poser un baiser sur sa nuque. Putain. Mes iris céruléens percent les siennes sans aucune délicatesse, trahissant toute l’amertume qui me lacère la peau lorsque son regard percute le mien. Je dois me faire violence pour ne pas simplement me lever et fermer la porte au nez de ma cousine. Et ce n’est pas la réplique amusée de l’idiot qui partage ma vie qui arrange la situation. « Ta gueule, James. » C’est sec, tranchant, débordant d’une colère à peine voilée. Cette matinée s’annonce déjà problématique, et j’hésite un instant à chasser les deux intrus de chez moi sans plus de cérémonie. Mais l’idée même de les voir patienter dans le couloir me semble être encore pire que la confrontation qui s’annonce. Parce qu’une chose est sûre, Inna n’est pas venue pour discuter conte de fée.

Je me redresse enfin, marmonnant quelques insultes à l'attention de mes deux locataires surprises, laissant mes doigts agripper les premiers vêtements à ma portée. Un jean et une chemise froissée. Parfait. De quoi camoufler un peu les traces de la veille. Les traces de griffes et de crocs. Les cicatrices, aussi. J’attrape un deuxième haut, lorgnant avec une certaine colère sur le corps encore à moitié nue de mon amant. Je n’ai aucune envie de le voir se trimballer ainsi alors qu’Inna est à côté. La mâchoire serrée par l’agacement, je lui lance le bout de tissu en plein visage, alors que ses pas le guident vers la cuisine. « Habille toi. » Ce n’est ni une requête, ni une demande, bien plus un ordre à la froideur écrasante qui résonne à travers l’appartement. Mon attention se reporte enfin sur la source de ma hargne la plus totale. Je la jauge du regard, peu enclin à faire semblant, à faire perdurer le masque dans cette situation. De toute manière, elle sait déjà ce qu’il y a en dessous. « Inna. Que me vaut le plaisir de ta visite ? »


_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t311-inna-for-the-laws-that-i-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 295 depuis le : 10/05/2018 Avatar : Taylor Momsen Points : 1055 A Reykjavik depuis : Fin novembre 2017 Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Serveuse dans un fast food, modèle photo à ses heures perdues, trempe dans le trafic de drogue

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    02.09.18 16:14
Well, this is unexpected



Si je n’étais pas venue rendre visite à mon cousin pour une cause aussi sérieuse, l’improbabilité de la situation m’aurait certainement fait rire de bon cœur. Je me contente d’un sourire légèrement amusé quand James enroule ses bras autour de ma taille et dépose un baiser sur ma nuque. Mon regard croise par hasard celui de mon cousin encore allongé sur son lit et la jalousie que je peux y lire ne fait qu’augmenter mon amusement. Je n’aurais pas cru qu’Aleksy puisse sincèrement s’amouracher de quiconque, encore moins profondément tenir à quelqu’un. Cette réalisation le rend soudainement plus humain à mes yeux et je ne peux empêcher cette légère tendresse de se réveiller en moi. Qu’est-ce que vous voulez, j’ai toujours eu un faible pour les histoires d’amour, aussi improbables ou malsaines soient-elles. Avec un petit rire, je rapproche mes lèvres de l’oreille de James pour glisser ces mots que seul lui doit entendre. « Si tu veux un moyen rapide et efficace de rendre jaloux ton petit ami, n’hésite pas à me faire un câlin. » Je rigole intérieurement quand James en rajoute une couche, ne faisant qu’augmenter encore un peu plus l’agacement du russe. Qu’est-ce qu’il est susceptible celui là, aussi.

Je m’engage à l’intérieur après m’être assurée que mon cousin soit bien habillé, un petit éclat moqueur dans les yeux quand mon il jette un teeshirt à la tête de son petit ami. Cette jalousie est bien trop drôle à voir. Je remercie silencieusement James du regard lorsqu’il se dirige dans la cuisine pour nous préparer des boissons chaudes avant de reporter mon attention sur Aleksy. Je me doute bien que mon ami est certainement en train de tendre au maximum l’oreille pour tenter d’écouter notre échange, mais cela ne me dérange pas le moins du monde. Je n’ai rien à cacher et puis, j’aurais certainement eu la même curiosité à sa place.

Je reste debout, croisant les bras alors que je m’adosse au mur. « Déjà, si je peux me permettre, je trouve ça trop chou à quel point tu es jaloux. » Je rigole doucement, résistant à une envie ridicule de lui pincer une joue comme on pourrait le faire à un enfant. Ce n’est pas tous les jours que le russe manifeste un semblant d’humanité et d’affection, je me dois d’en profiter. « Mais rassure-toi, j’ai déjà embrassé James une fois et la magie n’a pas opérée. N’aie pas peur, je te laisse, il est tout à toi. » Un air amusé et un brin insolent sur le visage, je lance un regard entendu à James dont je vois la tête dépasser de la porte de la cuisine. Embêter Aleksy ? Oui, c’est certainement l’activité la plus satisfaisante sur cette planète. Et puis, ma personnalité soudainement bien plus amusante, mon envie de rire bien plus présente, je la dois en partie à James après tout. Donc si cela ne plait pas au russe, il n’aura qu’à se plaindre directement à son âme sœur.

Je prends un air plus sérieux lorsque je m’assoie sur une chaise, regardant mon cousin avec une certaine colère. « Arrête de me voler mes clients. Je ne bosserai pas pour toi, je ne t’aiderai jamais à te faire plus d’argent sur mon dos. Ni maintenant, ni jamais. » Une nouvelle détermination sans faille sur le visage, je soutiens le regard du blond, bien décidée à ce qu’il comprenne une bonne fois pour toute qu’il n’obtiendra rien de moi. « Et si je dois me battre contre toi, je le ferai. Je n’ai pas peur de toi. » Je n’ai plus peur de lui, du moins. Pas avec l’envie et la rage de réussir qui me prennent les tripes depuis que je suis arrivée ici. Pas avec Aodhan à mes côtés.


CODAGE PAR AMATIS

_________________


☽☽ Now all I need is someone to save me 'cause I am going down. And what I need is someone to save me 'cause I am going down, all the way down.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t89-james-morkson-little-lion-
Administrateur

Identity Card
Pseudo : gavroche Messages : 537 depuis le : 30/03/2018 Avatar : Jamie Campbell Bower Points : 1713 A Reykjavik depuis : toujours Âge du perso : 25 ans Emploi/études : réalisateur en animation

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    04.09.18 23:44
Il est agacé avant même qu’il n’ait fait la moindre réflexion, et ça ne fait que confirmer l’impression d’amusement que l’arrivée d’Inna dans ce cercle trop intime avait fait naître. Il accueille son ta gueule avec une moue outrée, qu’il oublie bien vite en se perdant dans la vie qui émane de la blonde, dans la plaisanterie qui est toujours de mise dans leurs échanges. Un rire le prend même à son murmure, et il y répond d’un rapide baiser sur la joue et d’un regard entendu. Elle sait aussi bien que lui que c’est exactement à cause de ses réactions excessives qu’Aleksy est si amusant à agacer. Le haut est la première chose qui le surprend vraiment, et il hésite quelques secondes à répliquer qu’il préfèrerait largement se promener nu avant de réaliser que ledit haut est celui de son amant et de l’enfiler avec un sourire satisfait. Un moyen de plus de lui piquer son odeur, ça ne se refuse pas. « Me parle pas comme ça chéri, tu sais très bien tout l’effet que ça me fait. » Un clin d’œil à Inna plus tard, ses pas ont vite trouvé le chemin de la cuisine, et son doigt appuie déjà sur la machine à café. L’oreille tendue, toujours.

Il pouffe le plus discrètement possible quand la blonde rouvre la bouche en décidant de traiter Aleks comme un enfant, et ne manque pas de faire tomber une des deux tasses vides au sol à la suite des évènements. Ce qui ne l’empêche absolument pas de poser sa main sur son cœur en lançant un « PARDON ? Moi qui avait eu le coup de foudre franchement, je suis blessé mon amour. On doit se marier je te signale ! » En rajouter une couche. De toute façon, ce n’est pas comme s’il pouvait être vraiment jaloux. C’était Aleksy. Il n’aimait juste pas qu’on lui vole ses jouets. Le regard croise celui de la blonde, se fait plus complice, et il envoie un baiser dans l’air avant de ramasser les dégâts et de finir ses cafés. Les voix lui parviennent de loin, comme dans un rêve, et il prend quelques secondes pour admirer son amie en revenant, restant planté avec ses trois tasses brûlantes comme un imbécile. Quelque chose a changé, en elle. Elle a l’air plus sûre d’elle-même. Plus belle encore, si c’était seulement possible.

« Wow. » C’est sorti trop naturellement pour qu’il le retienne, et il calcule vite l’ampleur de la situation, l’importance d’être sérieux. Chose qu’il décide bien évidemment de totalement ignorer en posant une des tasses sur les genoux d’Inna et en en mettant une dans celle d’Aleks. « Tu lui piques ses clients ? C’est pas très gentil ça. Vilain Aleks. C’est ta famille. » Et surtout la seule personne de sa famille qui vaut le coup de vivre, probablement. C’est tout de même idiot, que deux personnes si merveilleuses se détestent à ce point. Ceci dit, il profite tout de même de la proximité pour voler un rapide baiser au coin des lèvres du blond avant de se reculer pour les avoir tous les deux dans son champ de vision et éviter le coup qui pouvait suivre trop facilement. Un petit rire aux lèvres, il fait trois pas de plus en arrière pour s’asseoir sur l’accoudoir de la chaise d’Inna et les regarder tour à tour, la tasse à café collée au nez. « Surtout faites comme si j’étais pas là, je serai muet comme une tombe. » Pour deux minutes au moins.
(c) AMIANTE

_________________
icarus is flying too close to the sun
is this how it feels to take a fall? icarus is flying towards an early grave. ▬ never regret thy fall, O icarus of the fearless flight, for the greatest tragedy of them all is never to feel the burning light. - OW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t345-aleksy-kovacs-514-9847 http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 330 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1319 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    06.09.18 13:01


well, this is unexpected
Inna ξ James ξ Aleksy

Je sens que la matinée va être longue.
Épuisante.
Dégueulasse.

Le nez froncé par l’agacement, je sens un sentiment de colère féroce s’insinuer dans mes veines. La simple vue de son visage d’ange, de ses cheveux blonds, de son regard décidé me balance dans un état de hargne sauvage. Encore plus lorsque son corps fragile se love contre celui de James. Encore plus lorsqu’elle murmure quelque chose que je n’entends pas à ses oreilles. Ma mâchoire se resserre nerveusement, tentant tant bien que mal de contrôler cette rage qui se creuse une place au creux de mon ventre. Ne pas imploser. Ne pas la laisser voir à quel point son attitude est efficace. Une tentative qui se solde par un échec cuisant lorsque j’attrape rapidement un haut pour le balancer au visage de mon amant. Il ne réagit même pas, si ce n’est pour l’enfiler dans un sourire, ponctuant son effet d’une phrase énervante. Je lève rapidement les yeux au ciel dans une mimique fatiguée, puis me reconcentre enfin sur la petite importune qui a décidé du pire moment pour débarquer chez moi. Et la colère revient. Plus forte. Plus intense encore à mesure qu’elle joue avec le feu, à mesure qu’elle profite de la situation pour piquer ce sentiment à vif. « Va te faire foutre. » Et James aussi, par la même occasion. Allez tous vous faire voir, tirez vous de chez moi et ne revenez plus jamais ensemble dans la même pièce. Ce serait sûrement mieux pour tout le monde.

Et je ne pense pas si bien dire lorsqu’elle continue sur sa lancée, ignorant superbement mes insultes. Ma bouche s’entrouvre un instant, mes paupières se plissent sous la dose d'incompréhension qui me lacère les tripes. Elle l’a embrassé. Elle l’a touché. Et il lui a rendu. J’ignore volontairement la dernière information, bien trop touché par la première pour m’y intéressé. Peu importe si elle n’y ait prit aucun plaisir. Peu importe si la magie n’a pas opéré. Elle a posé ses mains sur lui. Elle a posé ses lèvres sur lui. Et ça, crois moi Baby Doll, je ne risque pas de l’oublier. L’éclair de fureur qui me parcourt le corps ne s’arrête que pour devenir plus lancinant, plus sournois encore lorsque le bruit d’une tasse percute le sol de ma cuisine ouverte. Je lance un regard assassin vers mon amant qui en profite pour enfoncer le clou, pour en rajouter une couche. Toujours dans l’excès. Toujours dans la surenchère. Lentement, je dessers les poings, les dents, et je tente de reprendre une respiration plus apaisée, plus à même pour continuer cette conversation et ne pas céder à l’envie de plus en plus brutale de la frapper, de lui faire regretter amèrement son indécence. Parce qu’il n’y a pas que cette jalousie intense qui a de l’importance. Parce qu’il y a aussi Anton. Et qu’il ne me pardonnerait pas d’avoir pu toucher de prêt ou de loin à sa soeur. Je ne me suis même pas rendu compte d’éclat haineux qui a prit sa place dans le creux de mes yeux. Haineux, et sûrement un peu blessé lorsqu’ils se sont posés sur James.

Le corps tendu à l’extrême, j’observe Inna s’asseoir en face de moi en silence, gardant un contrôle approximatif sur cette rage qui coule dans mes veines. Un peu plus, et je sais très bien que je finirais par craquer. Que je finirais par la tirer hors de chez moi, sans aucune douceur. Et peut-être lui avec. Cet enfoiré qui me semble bien trop amusé par la situation dégueulasse dans laquelle je suis. La colère avec laquelle elle me regarde n’attire chez moi qu’un ricanement cruelle, peu enclin à coopérer après ce que j’ai entendu. Je ne l’étais déjà pas à la base, mais tu aurais pu être plus maligne, Baby Doll. Tu aurais pu te servir de James pour m’amadouer. Car si je ne t’aurais écouté pour rien au monde, peut-être que j’aurais fini par craquer pour ses beaux yeux. Heureusement que tu es une idiote. Heureusement que tu t’enfonces toute seule. Pour une fois, et malgré toute cette haine qui se fraye un chemin dans mes iris céruléens, une haine que tu n’as jamais fait que frôler, je ne peux que t’en remercier. « Ma famille..? Elle..? » C’est presque craché, presque sifflé de colère lorsque mon amant s’adresse à moi dans un air paternaliste. Un rire mauvais se faufile dans ma gorge, alors que je plante mes yeux dans les siens, alors que je laisse cette rancune et cette haine tenace se dévoiler sans retenue aucune. « Elle a grandi dans une tour d’ivoire, protégée de tout et de tout le monde. » Mes iris céruléens glissent vers elle, hargneux, alors que mon nez se fronce dans un air de dégoût féroce. « Qui faisait le sale boulot pendant que tu te la coulais douce dans ton palais, Inna ? Qui risquait sa vie et sa liberté pour s’assurer que ton cul reste bien au chaud ? Tu ne sais même pas tout ce que tu me dois. » Tu ne sais même pas tout ce que j’ai fait sous la tutelle de mon père aux noms des Ianaïev. Alors ne viens pas me prendre de haut. Je me redresse lentement pour lui faire face, pour la surplomber dans toute ma haine, dans toute ma rancoeur. « Tu n’as peut-être pas peur de moi, mais ne va pas croire que je crains tes représailles. Et ce n’est pas ton petit coup de pute avec Ludvig qui va me faire changer d’avis. Je ne suis pas responsable de ton mauvais sens du commerce. Si tes clients préfèrent se tourner vers moi, ce n’est pas mon problème. C’est le tien. » L’envie de lui lancer la tasse de café en plein visage commence à se faire féroce dans mon esprit, alors que mon regard la jauge sans aucune retenue. « Maintenant dégage. » Et ne pose plus un seul doigt sur lui. Ne pense même plus à poser ton regard ce qui m’appartient. Jamais.



_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t311-inna-for-the-laws-that-i-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 295 depuis le : 10/05/2018 Avatar : Taylor Momsen Points : 1055 A Reykjavik depuis : Fin novembre 2017 Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Serveuse dans un fast food, modèle photo à ses heures perdues, trempe dans le trafic de drogue

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    10.09.18 22:13
Well, this is unexpected



James, toujours dans l’excès. C’est une des raisons pour lesquelles je l’apprécie autant finalement. Et cet aspect explosif de sa personnalité, elle ne manque pas de s’exprimer lorsqu’il lâche une tasse par terre, une main sur le cœur et la mine choquée comme si mes paroles étaient absolument incroyables. Il est un si bon acteur, je pense qu’il a raté une carrière dans le cinéma. Je ne retiens aucunement le petit rire que sa réaction démesurée entraîne chez moi, lançant un regard mutin et entendu en sa direction. « On pourra toujours faire mon mariage de princesse en entendant la vraie cérémonie que tu auras avec Aleksy. » Je réponds à son baiser lancé dans l’air par un clin d’œil avant de reporter mon attention sur la raison de ma venue ici. L’air soudainement bien plus sérieux et bien décidée à me battre pour ma personne, je m’adresse sans ménagement à mon cousin. Il ne dit rien d’un moment mais je peux presque discerner la jalousie et la haine dans ses iris si clairs. Je sais bien que le blond n’allait pas simplement accéder à ma requête sans rechigner mais je suis venue ici préparée à faire face à la difficulté.

Je relève les yeux quand James entre dans la pièce, trois tasses à la main et un air vaguement ailleurs lorsqu’il me regarde. Je n’en tiens pas rigueur, pas plus que du petit « wow » qui lui échappe, bien plus accaparée par l’air assassin qu’affiche son amant à mon égard. Je souris doucement cependant quand j’entends James presque prendre ma défense, refermant mes doigts autour de la tasse brûlante. « Merci James. » Merci pour le café, merci pour le soutient. Merci d’être là finalement, voilà une personne de plus qui me donne la force et la hargne de combattre. Les paroles enragées de mon cousin ne m’atteignent que très peu. Je sais déjà tout cela, j’en ai eu conscience le jour où j’ai réussi à m’échapper de ce monde d’enfermement qui ne me convenait pas. « Non, je ne sais pas ce que je te dois. Je pourrais te remercier mais je ne pense pas que tu aies grand chose à faire de ma gratitude. » Je prends une gorgée du café avant de hausser les épaules. « Mais je n’ai pas demandé à être mise à l’écart. Je n’ai pas demandé à ce qu’on me traite toute ma vie comme une petite fille qui va se briser dès qu’on la touche. Je n’ai pas demandé à ce que tu fasses toutes ces choses pour moi Aleksy puisque je les ignorais moi-même. Alors, dis-moi, en quoi tu te sens obligé de me faire payer pour quelque chose sur lequel je n’avais aucun impact ou pouvoir dessus ? »

Ses prochaines paroles, encore plus hargneuses que les précédentes, m’arrachent un petit sourire calme et amusé. « Non, je ne compte pas partir d’ici avant d’avoir obtenu ce que je veux. » Je me lève, me rapprochant du blond comme pour qu’il constate par lui même l’éclat de motivation implacable qui s’est allumé au fond de moi. « Tu continues de ruiner mon commerce, je continuerai mes coups de pute comme tu dis si bien. Et tu vas faire quoi pour m’en empêcher ? Me frapper ? Ruiner ma vie ? Vas-y, essaye. » La tasse toujours dans la main, je lance un regard à James, espérant au fond de moi qu’il puisse convaincre son amant de ne pas me dépouiller, de ne pas me forcer à devenir une vulgaire esclave d’Aleksy en dernier recours pour ne pas finir à la rue. J’ai besoin de ce trafic, j’ai besoin de montrer à mon frère que je peux suivre dans ses pas, j’ai besoin de m’en sortir par moi-même. « C’est quoi ton but en fait ? Te venger ? Me voir crever parce que j’ai pas assez d’argent pour acheter à manger ? T’as pas mieux à faire que d’embêter une débutante comme moi qui dans tous les cas n’impactera même pas ton petit business ? » J’espère qu’il va finir par entendre raison. Après tout, s’il a réussi à tomber amoureux d’un homme comme James que j’apprécie tant, alors c’est qu’il a un cœur. Plus d’amour et d’humanité en lui que je ne le pensais. Je me redresse en face de lui, une main sur ma hanche alors que mes pieds restent bien ancrés sur le sol. Non, je ne compte pas partir d’ici malgré sa requête.


CODAGE PAR AMATIS

_________________


☽☽ Now all I need is someone to save me 'cause I am going down. And what I need is someone to save me 'cause I am going down, all the way down.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t89-james-morkson-little-lion-
Administrateur

Identity Card
Pseudo : gavroche Messages : 537 depuis le : 30/03/2018 Avatar : Jamie Campbell Bower Points : 1713 A Reykjavik depuis : toujours Âge du perso : 25 ans Emploi/études : réalisateur en animation

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    11.09.18 18:51
Il a l’air hors de lui. Enervé. Mais là encore, c’est Aleks. Il est toujours plus ou moins énervé, non ? Et le réveil n’avait pas eu grand-chose d’agréable. A part lui, bien entendu. Mais rien qui n’explique l’éclat étrange quand son regard s’était posé sur lui. Un peu vitreux. Comme la grippe, mais pas vraiment. Ca lui avait fait plisser le nez d’incompréhension, avant que son cerveau ne classe l’information comme sans importance pour le laisser se concentrer sur la bataille de pouvoir qui prenait place devant ses yeux. Mais c’était peut être un peu blessé. Peut être. Sans aucune raison. Après tout, non seulement il ne savait à l’époque ni qu’Inna était sa cousine, ni qu’ils se haïssaient à ce point, mais en plus, ça n’avait pas la moindre importance. Ce qu’il était idiot, Aleks, parfois.

« Ok bébé, je note ça dans mon agenda. » C’est murmuré en un sourire, parce que c’est autant une plaisanterie que ce qu’elle sous-entend. Parce que toute cette situation paraît complètement absurde, de la jalousie de blond au mauvais timing de son amie. Parce que la haine qui flotte dans cette pièce est censée être étouffante, mais que pourtant elle l’amuse bien plus que le bon sens ne le permet. Et quelque part, le monde qu’Aleks et Inna partagent sans le vouloir semble être un terrain de jeu fascinant à observer. Et c’est exactement ce qu’il fait. Il observe. Et il commente, parce que rester silencieux, c’est trop lui demander.

Pourtant pendant quelques secondes, après un sourire à Inna et un battement de cils faussement innocent à Aleks, c’est exactement ce qu’il fait, trop obnubilé par les mots et les reproches qui fusent pour réussir ne serait-ce qu’à penser à en placer une. Parce que son amant est véritablement énervé, cette fois. Son regard a suffit à le lui faire comprendre. Parce que son amie a l’air bien décidée à lui tenir tête, et que ça a l’air d’être la première fois. Parce que sous leurs mots se cache des histoires de famille bien plus profondes qu’il ne peut l’imaginer, sûrement. Parce qu’il n’a rien à faire dans cette pièce et dans cette conversation. Fait qu’il ignore avec brio quand enfin l’ordre d’Aleks se fait clair, et la réponse de la blonde plus encore. Elle ne partira pas. Et il ne se calmera pas. Quelle situation épineuse. Ca valait vraiment le coup de sortir du lit.

Son front se plisse d’une inquiétude instinctive quand son regard rencontre les yeux assombris par le maquillage, et il se relève de son fauteuil pour se placer sur l’accoudoir, bien trop conscient du coup qui risque de voler. Et elle en rajoute une couche, et il descend son café d’une traite avant de se relever totalement. Il est probablement temps d’entrer en scène. « Et si on se calmait un peu, hein ? Il paraît qu’être civilisé c’est sympa, parfois. » Est-ce qu’il était vraiment censé jouer les entremetteurs ? Calmer le jeu ? Misère de misère. « Euh … Un petit joint peut être ? » C’est murmuré, parce que ce n’est clairement pas l’idée la plus brillante du monde, et même lui en est conscient. Elle n’a d’ailleurs absolument rien à faire au milieu de toute cette tension. Quoiqu’elle la calmerait tout de même bien plus facilement que ses mots.

Ses mains viennent se poser doucement sur les hanches d’Inna pour la forcer à reculer de quelques pas, juste assez pour être hors de portée des coups. Même si Aleks est probablement trop rapide pour que lui ou elle ne puisse le voir venir. Ses yeux passent de l’un à l’autre alors qu’il la relâche, et aucune solution ne lui semble très simple à mettre en place. Forcer Aleks à s’asseoir ne servirait certainement qu’à l’énerver un peu plus. Se mettre entre eux serait complètement inutile, puisqu’il avait certainement autant de chance qu’Inna de s’en sortir de cette façon. Peut être même moins. « Mais … C’est vrai ça, pourquoi tu lui fous pas la paix, chéri ? T’aurais pas besoin de la voir si tu lui piquais pas ses clients. T’es bizarre hein, parfois. » Après tout, s’il faut parler, c’est la seule véritable question qui se pose. Parce que ce n’est pas une question d’argent. Et que si s’en est une, il peut la résoudre en un claquement de doigts, lui. Donc ce n’est certainement pas ça.

Le plus discrètement possible, son corps se rapproche tout de même de celui du blond, d’abord pour protéger Inna, quitte à ce que ce ne soit que d’un coup, puis pour abandonner la discrétion et simplement se placer à ses côtés en prenant son bras en otage. « Allez on respire. Inspirer. Expirer. Le café va être froid, et je DETESTE ça. » Tout est trop sérieux. Ce n’est pas une bonne manière d’aborder les problèmes. Il faut d’abord les ridiculiser.
(c) AMIANTE

_________________
icarus is flying too close to the sun
is this how it feels to take a fall? icarus is flying towards an early grave. ▬ never regret thy fall, O icarus of the fearless flight, for the greatest tragedy of them all is never to feel the burning light. - OW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t345-aleksy-kovacs-514-9847 http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 330 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1319 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    18.09.18 17:04


well, this is unexpected
Inna ξ James ξ Aleksy

La colère se fait de plus en plus sournoise dans mon esprit.

Une rage de vaincre, de la faire quitter cet appartement en pleure et la gueule ravagée. Tout pour qu’elle arrête de parler de cette voix assurée qui ne lui va pas. Tout pour qu’elle redescende de son pied d’estale, qu’elle comprenne où est sa place. Au sol, avec les chiens de son espèce. De la jalousie, crasse et dangereuse. S’en est sûrement, et même si je me refuse de le voir clairement, elle me dévore la poitrine avec une telle force que j’en viens à me demander si la frapper ne serait pas une bonne idée. Au moins, ça calmerait mes nerfs trop sensible. Je ravale pourtant cette envie dans un coin de mon crâne, peu enclin à me mettre Anton à dos. Et pas vraiment envieux d’essuyer la rancoeur de James, non plus. Parce qu’aussi cruelle que soit cette constatation, je comprends avec amertume que cet idiot ne sera sûrement pas de mon côté, aujourd’hui. Mes paupières se plissent dans une mimique agressive, alors que je laisse toute cette colère dégueulasse se faufiler dans mes veines. Si je veux de ses remerciements, pour tout ce que j’ai fais ? Non. Certainement pas. Plutôt crever que de lui pardonner. Plutôt crever que de les accepter. Alors je laisse un rictus mauvais se glisser sur mes lèvres pleines, confirmant ses doutes dans un murmure. « Effectivement. » Tu peux te les garder. Je n’ai pas besoin de ça. J’ai juste besoin de te voir plus bas que terre. Très vite, pourtant, c’est la hargne qui revient à la charge, chassant le sourire cruel qui s’était glissé sur mon visage. « Parce que tu crois que j’avais un impact sur tout ce que j’ai bouffé dans la gueule pendant que tu te la jouais princesse en haut de sa tour ? » Je n’en avais aucun. Tout comme toi. Deux enfants paumés, forcés d’obéir sans rechigner. Au fond, c’est peut-être là tout le problème. Tu as été plus chanceuse que moi.

Elle crache encore sa hargne, et je dois fournir une dose incroyable d’effort pour ne pas craquer. Pour ne pas simplement la frapper, comme elle m’invite si généreusement à le faire. Garce. Elle sait très bien que je ne m’abaisserais pas à ça. Elle sait très bien que si je le faisais, Anton ne me le pardonnerait jamais. Et j’ai besoin de lui, bien plus que je n’ai besoin d’elle. C’est la voix de mon amant qui me tire un instant de cet état de rage sanglant. Je lève un instant les yeux au ciel, presque dépité par l’idiotie qu’il nous propose, mais ça a au moins le don de calmer un peu de ma hargne. Juste quelques secondes. Quelques minuscules secondes, avant que la colère ne revienne à la charge, plus forte, plus vicieuse encore lorsque sa main tombe innocemment sur les hanches de ma cousine pour la reculer de quelques pas. Mes iris céruléens percent les siens dans un instant de rage presque trop brutale pour être pleinement sous contrôle, et je me dis, l’espace d’un instant, que le frapper lui plutôt qu’elle réussirait peut-être à me calmer. Sa voix ne fait que me crisper encore un peu plus alors qu’enfin, il quitte sa prise pour se rapprocher de moi, alors que je ne parviens même plus à détacher mon regard du sien. Rancoeur. Jaloux à en crever. « Ne. La touche. Pas. » C’est un avertissement, autant qu’une promesse. C’est un murmure mauvais adressé à cet amant idiot qui vient agripper mon bras pour protéger cette idiote d’un coup trop peu retenu. Stupide, puisque ce n’est plus tout à fait elle que j’ai envie de frapper, maintenant.

J’inspire. J’expire. J’essai d’apaiser un peu de cette tension palpable qui m’enlace le crâne. Ne serait-ce que pour éviter de commettre l’impardonnable. Ne serait-ce que pour m’éviter Anton sur le dos. « Mes raisons ne vous concerne ni l’un, ni l’autre. Mais puisque tu tiens tant à le savoir, tu te trompes, Inna. Ton business impact le mien. » Plus ou moins. Et c’est bien là tout le coeur du problème. Mes iris céruléens percent les siens d’un air mauvais, alors que j’accepte en silence de garder une distance plus respectable entre elle et moi. Même si l’envie de combler les quelques mètres qui nous sépare se fait viscérale. Même si lui coller mon poing dans la gueule me paraît être une idée bien alléchante, tout d’un coup. « Si tu te plantes, Anton se plante. Et si Anton se plante, je me plante. Je n’ai aucune envie de devoir refaire un tour en prison parce que tu n’as pas été assez prudente. Et je n’ai pas envie d’avoir ma réputation entaché parce que tu n’es même pas foutu de savoir d’où vient ta came et ce qu’elle est censé te faire. »



_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t311-inna-for-the-laws-that-i-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 295 depuis le : 10/05/2018 Avatar : Taylor Momsen Points : 1055 A Reykjavik depuis : Fin novembre 2017 Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Serveuse dans un fast food, modèle photo à ses heures perdues, trempe dans le trafic de drogue

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    22.09.18 11:05
Well, this is unexpected



Je comprends bien qu’il y a un problème et une raison plus profonde à toute cette haine. Quelque chose contre laquelle je ne peux rien faire, parce que cette situation appartient au passé et que je n’avais aucun impact dessus. Au fond, je comprends qu’Aleksy m’en veuille d’avoir été la petite protégée bien à l’abris chez elle tandis qu’il devait faire tout le sale boulot. Et c’est certainement bien la première fois que je peux tenter d’appréhender la frustration et la colère du blond. Malheureusement, il n’y a rien que je puisse faire pour atténuer les maux d’un temps résolu. Essayer de me battre avec lui n’arrangera cependant jamais les choses. Peut-être qu’au final, ce n’est pas fait pour moi toute cette hargne et cette volonté qui m’animent. Peut-être que je ne suis pas faite pour avoir le contrôle, simplement pour suivre sans me poser de question. C’est bien toujours ainsi que ma vie a fonctionné après tout. Parce que je me rends bien compte que sans Aodhan, ou même sans Maddy à mes côtés, je n’ai pas vraiment la force de me battre contre plus fort que moi.

Il y a bien James. James, mon guide, James mon soutient. Et il répond encore une fois présent en tentant de calmer le jeu par l’humour, en me reculant doucement du blond qui semble prêt à abattre son poing dans ma figure. Je regrette presque qu’il ne l’ai pas fait, après tout, c’est une première fois comme une autre. Mais James est amoureux, et aujourd’hui, je me rends bien compte que je le place dans une situation délicate, comme s’il devait choisir entre son amant ou moi. Et il ne mérite pas ça. Je lui lance un petit sourire reconnaissant avant qu’un soupir fatigué ne quitte mes lèvres. « Ne t’inquiètes pas James, ça va aller. » Je crois que j’essaie moi-même de me convaincre de cette affirmation.

Aussi idiot que cela puisse paraître, tout au fond de moi, je sais que je ne pourrais jamais détester Aleksy autant qu’il me déteste. Parce que malgré tout, il reste un membre de ma famille. Parce que malgré tout, je sais qu’il a bien plus souffert que moi dans la vie. Parce que je n’ai pas envie qu’il retrouve en prison, encore moins par ma faute. Et parce que grâce à James, je sais enfin qu’il a un cœur. Même s’il ne montre cette humanité qu’en présence de son amant, qu’elle ne me sera jamais dirigée, tant pis. Qui suis-je pour lutter contre le grand Aleksy Kovacs ? Personne, et il me le prouve bien en me rendant de plus en plus insignifiante à chaque client volé. Je relève doucement les yeux vers mon cousin et il doit certainement pouvoir lire dans mon regard qu’il a gagné. Si cette détermination sommeille toujours en moi, je ne vais pas m’évertuer à la diriger contre lui en vain.

« J’aurai aimé pouvoir exister pour moi-même sans que cela ne te pose problème tu sais. » Parfois, j’aurai même aimé qu’il me traite comme sa cousine plutôt que comme la princesse à détruire absolument. Qu’il me voit comme autre chose qu’une personne sur son chemin. Ou même que mon propre frère me voit comme autre chose que la petite dernière a absolument traîner dans les affaires familiales sans réelle considération pour mes sentiments. Encore une fois, il faut croire que je rêve d’un amour familial qui n’existe que dans les livres. « Qu’est-ce tu veux que je fasse, Aleksy ? Que je bosse pour toi ? » Je fais échos à notre première discussion prêt de port, bien plus encline cette fois-ci à trouver un terrain d’entente. Je suis venue ici dans l’optique de stopper cette guerre inutile, d’arrêter de voir toute ma clientèle disparaître devant mes yeux. Finalement, travailler pour lui est une solution à tous ces problèmes. Peu importe le prix à payer, peu importe ce qui m’attend. C’est toujours mieux que rien.


CODAGE PAR AMATIS

_________________


☽☽ Now all I need is someone to save me 'cause I am going down. And what I need is someone to save me 'cause I am going down, all the way down.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t89-james-morkson-little-lion-
Administrateur

Identity Card
Pseudo : gavroche Messages : 537 depuis le : 30/03/2018 Avatar : Jamie Campbell Bower Points : 1713 A Reykjavik depuis : toujours Âge du perso : 25 ans Emploi/études : réalisateur en animation

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    07.10.18 23:23
Echec. C’est un échec. Il est forcé de le constater alors que le regard plein de haine se pose sur lui, alors qu’il semble être la nouvelle cible de la rancœur accumulée, alors que son propre visage fait une moue dépitée comme par instinct. Alors il bouge entre les deux, et il fronce les sourcils à l’ordre bien trop plein de colère qui ne l’empêche pas de murmurer un « Mais je fais ce que je veux … » trop surpris pour être ferme, avant d’attraper le bras, avant de poser les yeux sur Inna et d’admirer ses sentiments changer à vue d’œil. Ca ne lui dit rien qui vaille. Toute cette situation ne lui dit rien qui vaille. Comme si elle repartait en arrière, comme si la lueur qu’il avait vue dans ses yeux vacillait au fur et à mesure de la conversation, comme si tout ce qu’il avait voulu lui apprendre et qui faisait partie d’elle disparaissait déjà un peu. Etrange.

Il lui sourit doucement alors qu’elle soupire, alors qu’elle dit que ça ira, et la suite de la conversation semble lui échapper totalement. Impacter le business ? Anton, ça doit être le frère. Mais le reste est étrange, non ? Machinalement, il relâche le bras qu’il tenait prisonnier pour n’en garder que la main, pour la porter à ses lèvres et la mordiller sans penser à demander l’avis d’Aleksy avant, en réfléchissant, en essayant de trouver du sens à ce qui est en train de se dérouler sous ses yeux. Travailler pour lui ? Ses yeux passent du visage de la blonde à celui de son amant, comme spectateurs d’un match de tennis, avant de se baisser sur la main entre ses dents et la libérer pour jouer avec les doigts. « Mais … » Non. Parler et dire qu’ils sont complètement idiots n’est peut être pas une bonne solution.

Mais elle a l’air si résignée, et lui si hargneux. Alors que dans un monde idéal, ils pourraient certainement s’entraider. Elle pourrait l’aider à être plus humain, et lui l’aider à être moins gentille. Ils pourraient se compléter, au lieu de s’entretuer. Un léger sourire moqueur passe sur ses lèvres à l’idée qu’il puisse prononcer quelque chose d’aussi niais, et il relâche la main pour poser un baiser sur la joue du russe, comme une dernière tentative de le calmer un minimum. « Attendez, arrêtez. Si quand elle fait de la merde, ça fait baisser les chiffres de vous trois, pourquoi vous travaillez pas ensemble, plutôt que l’un travaille pour l’autre ? Moi je suis désolé mais dans tous les films que j’ai vu les familles de mafieux travaillent tous ensemble contre d’autres familles. C’est beaucoup mieux pour le commerce. » Comme s’il y connaissait quoique ce soit en commerce, d’ailleurs.

Après une dernière pensée triste pour les cafés froids, il hausse les épaules en reposant son regard sur son amant. « Techniquement, si tu lui apprenais tout ça, elle ferait d’aussi bon chiffres que toi, et ce serait tout benef pour tout le monde. Comme ça vous vous répartissez les quartiers entre vous trois, elle elle peut vivre, et toi t’as plus de temps libre. Et vous gagnez des clients puisque vous êtes plus répartis. Et moi je vous vois plus souvent encore. » Ce qui est en fait le seul point intéressant de cette idée pourtant affreusement logique, et qui omet totalement de prendre en compte la haine et le ressentiment qui flottent dans cette pièce. « Voilà on fait comme ça, c’est mieux pour tout le monde ! » Et il hoche la tête, comme si sa solution était la meilleure possible, comme si tout était résolu, comme si maintenant, ils allaient véritablement pouvoir fumer un joint ensemble.
(c) AMIANTE

_________________
icarus is flying too close to the sun
is this how it feels to take a fall? icarus is flying towards an early grave. ▬ never regret thy fall, O icarus of the fearless flight, for the greatest tragedy of them all is never to feel the burning light. - OW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t345-aleksy-kovacs-514-9847 http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 330 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1319 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    09.10.18 13:01


well, this is unexpected
Inna ξ James ξ Aleksy

Enfin.

Elle baisse sa garde, et c’est un plaisir presque trop grand pour ne pas attiser encore plus ma colère et ma hargne. Mes iris céruléens se fixent sur sa carrure, sur son regard profond, sur ses barrières qui s'abaissent une à une et que je vois éclater en mille morceaux. À nue. Défaite. Et pourtant, ça ne me convient toujours pas. Ça n’allège pas le poid de ma rancoeur. C’est même tout l’inverse qui se produit, alors que je sens cette boule agaçante gratter le creux de mon ventre avec une force étouffante, alors que je sens mes mains presque trembler sous la rage qui anime mes sens, alors que je foudroies rapidement mon amant du regard pour lui intimer le silence. Un silence qu’il ne garde pas, bien entendu. Mais je ne l’écoute qu’à moitié, mon esprit tournant à vive allure. Je ne prête même pas attention à cette main qu’il a prit en cage pour mordiller mes doigts, tant ce geste me semble presque habituelle entre nous. Pourquoi est-ce que ça ne me calme pas ? Pourquoi la voir plus bas que terre ne me suffit pas ? Je la hais, pourtant. Je la déteste du plus profond de mon être. Alors qu’est-ce que viens foutre le vague sentiment de culpabilité qui me dévore les sens ? Depuis quand est-ce que je parviens à ressentir cela pour quelqu’un d’autre que James ? Et encore. Même avec lui, c’est assez rare pour pouvoir être compté sur les doigts d’une main. C’est peut-être à cause d’Anton. Peut-être que je ne souhaites tout simplement pas le blesser lui, si il apprenait un jour le bras de fer silencieux que je mène avec sa petite princesse. À moins que ce ne soit à cause de James. À moins que je n’ai tout simplement pas envie de le perdre pour ses beaux yeux, pour une rivalité qui n’a sûrement plus aucun sens après autant de temps écoulé. Une vague de jalousie cynique me traverse le corps, alors que je commence presque à faire les cents pas dans mon salon, alors que je dégage enfin ma main de la sienne pour la passer rageusement dans mes cheveux. Qu’est-ce que je veux ? Bonne question. J’aimerais avoir la réponse, moi aussi.

« Je doute qu’elle puisse faire d’aussi bon chiffre que moi, non. » Je relève néanmoins cette idiotie futile dans le discour de mon amant. Elle en serait bien incapable, et ce n’est même pas un euphémisme. Et pourtant, l’idée me fige sur place, dos aux deux autres. Lentement, je la sens se frayer une place dans mon esprit brumeux. James, tu n’es peut-être pas aussi idiot que cela, finalement. Enfin, façon de parler. « D’accord. » Je me retourne lentement pour pouvoir plonger mes iris céruléens dans le regard perdu de ma cousine. Je ne sais pas si elle se rend compte de la chance qu’elle a d’être venu aujourd’hui, plutôt qu’un autre jour. Je ne sais pas si elle se rend compte de la chance qu’elle a de t’avoir comme ami, James. « Un mois, Inna. » C’est sifflé, comme une promesse, mais surtout comme une menace. Mon nez se fronce dans une mimique agressive, les bras désormais croisés sur mon torse dans une position presque autoritaire. « Tu as un mois pour atteindre mon chiffre d’affaire. Pas d’entrave. Pas de coup en traître. Pendant un mois, je te fous la paix. » Alors tu as intérêt à en profiter. Parce que ça ne durera pas. Parce que tu n’atteindras jamais le chiffre d’affaire que je peux engranger. Même si ça me force à rayer les paiements en nature de ma carte. Tant pis. Je me vengerais sur James. Il n’avait qu’à être absent, aujourd’hui. « Mais si à la fin tu n’as toujours pas réussi, tu bosseras pour moi. Et ce sera non négociable. » Et si tu gagnes, si tu parviens à le faire, c’est que je n’ai décidément plus rien à t’apprendre. C’est qu’il est peut-être temps de te lâcher la grappe, en fin de compte. « C’est tout ce que je peux faire pour toi. » Et tout ce que je peux faire pour lui, surtout.



_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t311-inna-for-the-laws-that-i-

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 295 depuis le : 10/05/2018 Avatar : Taylor Momsen Points : 1055 A Reykjavik depuis : Fin novembre 2017 Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Serveuse dans un fast food, modèle photo à ses heures perdues, trempe dans le trafic de drogue

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    13.10.18 11:09
Well, this is unexpected



Peut-être aurais-je vraiment réussi à tenir tête si ce n’était pas mon cousin en face de moi. Si ce n’était pas de lui dont le cœur de James s’est stupidement épris. Parce que quoi je puisse penser ou dire, faire du tort à Aleksy n’a jamais été l’objectif de ma venue ici. Non, simplement défendre ma personne et mes droits. Et faire du tort à James en contrariant son amant, c’est bien la dernière chose que je souhaite. Alors oui, peut-être que face à un inconnu, seule avec lui dans cette pièce, je me serais battue de toute mes forces pour quelque chose qui me tient à cœur. Pour ma vie. J’aurais pensé à la hargne d’Aodhan, à cet objectif commun qui nous a soudainement réuni et que m’a insufflé le courage de venir taper à la porte du russe ce matin. J’aurais pensé à Maddy, à sa tendresse et à ses paroles bienveillantes qui ne souhaite que le meilleur pour moi. J’aurais pensé à toutes ses années passées passivement enfermée dans ma chambre à rêver de savoir tout ce qu’il se passait dehors et comment marchait le vrai monde extérieur. Mais aujourd’hui, devant toute la rancœur qui se dégage de lui, je m’effondre. Je baisse les bras, je me livre à lui. Il a peut-être souffert plus que moi dans sa vie, mais c’est lui qui gagne maintenant et moi qui perd. C’est ironique finalement, presque cyniquement beau comme la roue tourne. Qu’il ne prenne pas trop goût à cette supériorité acquise, elle pourrait si vite s’effondrer.  

Un petit sourire trouve tout de même sa place sur mes lèvres, malgré la résignation qui s’installe dans tout mon être, alors que James semble vouloir se battre pour moi. Comme s’il prenait le relais de ma motivation. Trop fatiguée pour combattre, le voilà prêt à l’action pour moi. À négocier, truander, trouver des solutions comme s’il était dans le milieu depuis toujours. Comme si tout n’était qu’un jeu, comme si tout pouvait se résoudre en un coup bien placé et apparemment si simple. C’est étrange. De me dire que je peux compter sur quelqu’un pour défendre mes intérêts quand j’ai moi-même j’ai renoncé à tout espoir et à toute envie. Il y a quelque chose d’autre aussi qui m’attendrit. Cette main qui est resté un moment dans la sienne, ce baiser qui s’est déposé sur la joue de son amant. Ces sentiments sont réels, ils ne peuvent pas tromper. Leur amour bien à eux, leur affection à la fois si cruelle et pourtant tellement belle qu’elle touche la douce rêveuse que je suis. Parce qu’au fond, même la plus dure et froide des âmes en apparence ne peut pas résister. Et malgré tout, malgré la monstruosité de mon cousin, je sais au moins qu’il a une place dans son cœur de pierre pour mon blond préféré. Je ne peux empêcher un petit rire de s’échapper quand James finit exposé, la fierté de ses propos allumant son regard comme un enfant bien trop content de sa démonstration. « Tu dois vraiment avoir envie de nous voir plus souvent pour arriver à établir une stratégie pareille. » C’est presque touchant.

Je n’y crois pas une seule seconde, pourtant. Je ne peux pas concevoir un instant qu’Aleksy considère réellement les propos de son homme comme autre chose que les déboires d’une personne un peu trop imaginative. Je m’apprête déjà à déguerpir d’ici, bien plus triste qu’en arrivant et si peu certaine de l’avenir. Je me redresse lentement, prête à prendre la direction de la porte sans même me retourner. Pour ne pas qu’il voit dans mon regard à quel point il a gagné. Si je peux garder un minimum de crédibilité ce soir, je compte bien m’y accrocher. Pourtant il y un mot qui bloque mes pas. Un seul mot, prononcé si doucement que je crois l’avoir imaginé pendant un instant. « Daccord ». D’accord ? Je plonge mes yeux dans le bleu intense et glacé de mon cousin, m’accrochant à chaque prochaine parole qui sort de sa bouche. Un mois. Je sais bien, au fond de moi, qu’atteindre l’objectif qu’il vient de me fixer est certainement la chose la plus compliquée qu’il m’ait été demandé d’accomplir. Mais pas impossible et c’est bien pour cette raison que je compte y passer mes jours et mes nuits s’il le faut. Tout pour lui prouver que je vaux quelque chose. Tout pour ne plus paraître si inutile et impuissante. Tout pour tenter de satisfaire James aussi.

« D’accord, cousin. Un mois. » C’est prononcé en russe, avec une détermination quelque peu retrouvée. Ma main vient trouver la sienne, pour finir en une poignée qui vient sceller ce pacte tacite qui détermine mon avenir dans cette ville. S’aligner ou rester dans l’ombre, le choix est vite fait. Mon regard affronte le sien encore un moment, quelques minutes dans un silence de plomb avant de retomber sur l’autre blond de la pièce. Celui qui m’apprécie bien plus, celui qui peut tout de même apporter un sourire sur mon visage malgré la situation. « Merci pour ce plan James, tu es encore une fois mon sauveur. » Après m’avoir sauvé de ma première rencontre difficile avec l’alcool, c’est cette fois contre un ennemi bien plus impitoyable qu’il s’illustre. Mes bras se renferment doucement autour de lui, dans une éteinte presque naturelle qui m’aurait parue pourtant si désagréable quelques mois en arrière. « Et si jamais te marier avec Aleksy n’est pas dans tes plans, pense que j’attends toujours mon mariage de princesse avec toi. » Je dépose un baiser rapide sur sa joue, l’air de dire à bientôt, sans grande importance pour la jalousie que cet acte peut réveiller en mon cousin, avant de prendre la direction de la porte. Aucun temps à perdre, j’ai des clients à trouver et à satisfaire même s’ils ne pensent pas en avoir besoin.  



CODAGE PAR AMATIS

_________________


☽☽ Now all I need is someone to save me 'cause I am going down. And what I need is someone to save me 'cause I am going down, all the way down.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t89-james-morkson-little-lion-
Administrateur

Identity Card
Pseudo : gavroche Messages : 537 depuis le : 30/03/2018 Avatar : Jamie Campbell Bower Points : 1713 A Reykjavik depuis : toujours Âge du perso : 25 ans Emploi/études : réalisateur en animation

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    27.10.18 19:46
La main est retirée, et une moue boudeuse enfantine vient étirer ses propres traits. Loupé, alors ? Pourtant ce qu’il disait lui semblait avoir du sens, pour une fois. Mais il ne peut sûrement pas comprendre la gravité de la situation. Il n’a sûrement rien à foutre entre eux deux, à essayer de régler des problèmes d’argent et de compétition qui ne sont en fait que des problèmes de famille entre deux cousins qui ne se connaissent pas vraiment. A cause d’une rancœur créée de toute pièce par leurs parents, et personne d’autre. A cause de quelque chose dont aucun des deux n’est responsable. Pourtant, ça ne l’empêche pas de parler. Parce que quelque chose lui dit que s’il garde le silence ou qu’il part, l’un des deux n’en finira pas entier, et que son amour pour eux est trop fort pour laisser ça arriver. « Mais absolument princesse. Tous les jours, si je peux. Enfin un jour sur deux, parce que sans vouloir vous vexer les deux ensemble ça met pas une ambiance de folie en soirée, à mon avis. » Et c’est peu de le dire, d’ailleurs.

Mais le « d’accord » le prend de court, et même lui perd ses mots alors qu’il retient sa respiration pour ne pas l’interrompre. Pour ne pas qu’il change d’avis sous prétexte qu’il l’aura agacé. En priant pour qu’Inna saisisse aussi l’occasion de se taire, au moins jusqu’à ce qu’il finisse. Au moins jusqu’à ce qu’il ne puisse plus faire marche arrière. Le russe lui écorche les oreilles, et une moue perplexe décore ses lèvres alors qu’il se demande si elle l’a insulté dans leur langue natale, mais la poignée de main lui démontre le contraire. Une bouffée de fierté le parcoure alors qu’il sourit un peu, comme un enfant qui a gagné la partie, en les observant. Ca ferait une belle photo. Ce combat de regard, et le début possible d’une entente cordiale. C’est toujours mieux que rien.

Un léger rire répond à la phrase de la blonde, et ses bras viennent vite l’entourer en retour pour poser un baiser dans son cou, le plus chastement possible pour ne pas réveiller la jalousie d’Aleks encore plus. Parce qu’elle mérite quand même des félicitations, et que tout passe toujours par le contact. « Bravo à toi, plutôt. Et notre mariage est noté dans mon agenda, promis. Mais tu seras demoiselle d’honneur, sinon. Ou on fera les deux en même temps, je suis certain qu’Aleks y verra aucun problème. » C’est amusé, et presque pas moqueur. Parce qu’il se rend bien compte qu’il a fait des efforts, aujourd’hui, et que même lui n’est pas assez stupide pour penser que c’est pour faire plaisir à Inna.

Alors quand la blonde les quitte, quand la porte s’ouvre et se referme sur sa toute nouvelle détermination, il observe la serrure un millième de seconde pour envoyer un bon courage mental à son amie, avant de récupérer la tasse de café désormais froid pour la boire d’une traite. Pour retrouver les côtés de son amant et poser un baiser au coin de ses lèvres. Pour murmurer un « C’est gentil. » trop sincère pour ne pas être un petit merci, avant de le remercier de la manière qui leur correspond bien plus. Tout est bien qui finit bien. Pour un mois, au moins.
(c) AMIANTE

_________________
icarus is flying too close to the sun
is this how it feels to take a fall? icarus is flying towards an early grave. ▬ never regret thy fall, O icarus of the fearless flight, for the greatest tragedy of them all is never to feel the burning light. - OW
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Well, this is unexpected | James&Aleksy    
Revenir en haut Aller en bas
 
Well, this is unexpected | James&Aleksy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: