Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 Angry Little Boy [Heiki]


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Angry Little Boy [Heiki]   15.08.18 5:11
Angry Little BoyDrake x Heiki
La rage était puissante. La rage le rendait fou. Il devait trouver Heiki et lui mettre son poing dans le visage avant qu’il ne s’en prenne à un innocent. Le reste n’avait peu d’importance, tant qu’il pouvait en coller une bonne à ce connard.  La première fois qu’il l’avait rencontré, avec Esekiel, il avait fait tous les efforts du monde pour ne pas le frapper malgré qu’il ait bien deviné que cet Heiki était le même Heiki que son Carron avait tant parlé. Son ex, détestable. Malgré qu’il le sache déjà à cette époque, il croyait que Carron et Heiki ne se voyait plus, et c’est ce qui avait retenu son coup. Si Heiki n’était plus dans les parages de Carron, il pouvait fait des efforts pour ne pas frapper le cousin de son petit-ami. L’apprécier, ça non, mais ne pas le frapper… Mais ça c’était avant. Avant qu’il apprenne par Fenrir que Carron avait recommencé à voir ce connard. Avant qu’il apprenne que Heiki pourrissait encore la vie du tendre américain. Et là, il n’hésiterait pas à le frapper. Il avait envie de le frapper. Peu importe les répercussions sur lui. Peu importe le reste. Tout ce qui importait à ce moment, c’était le bien être de Carron, de son confident, de son ami. Tout ce qui importait, c’était lui. Esekiel lui en voudrait surement d’avoir frapper son cousin, mais sur le coup, il n’y pensa aucunement. Il voulait frapper Heiki. Il voulait le faire regretter d’avoir causé autant de douleur à une personne aussi bonne que Carron. À un ange comme lui.

Il sortit rapidement de l’appartement, agrippant son cellulaire. Avec quelques recherches rapides, il avait trouvé l’horaire de Heiki, qui était après tout coach sportif. Rangeant son téléphone dans sa poche, il commença à marcher vers le centre-ville se rapprochant ainsi des magasins et des centres sportifs. Cela lui prit plusieurs minutes à trouver le centre sportif qu’il cherchait, et encore plus à trouver Heiki. Qu’importe qu’il soit en train d’entrainer des jeunes. Qu’importe qu’il soit en train de montrer « le bon exemple » pour avoir un corps en santé. Toute sa haine n’était que plus forte en voyant l’homme agir ainsi. Aussi faussement. Les pas de Drake se firent un peu plus rapide, alors qu’il rejoignait à quelques enjambés l’homme. Plus il s’approchait, plus la colère voulait sortir. Il savait qu’il était malade, c’était désormais une certitude. Et avec Esekiel, ils avaient été mit d’accord pour qu’il commence un traitement… Peut-être aurait-il dû commencer le traitement avant d’aller voir Heiki, cela l’aurait empêché de faire une connerie. « Heiki. » Sa voix est froide, alors qu’il voit l’entraineur se tourné vers lui. Il a déjà envie de le frapper. « Cette fois-ci, il n’y a pas Esekiel pour nous regarder. » Il plante ses iris dans les siens. « Carron. Tu t’rappel de lui, j’imagine? Le gars que tu as détruit il y a de ça quelques années. Le gars dont t’a pourrit la vie. Le gars que, malgré tout, tu revois. C’quoi ton plan? Lui faire encore plus de mal? T’crois pas que t’en a déjà fait assez comme ça? »
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t372-heiki-skorrison-502-9362 http://walk-on-ice.forumactif.com/t370-heiki-skorrison-alors-qui
Membre du mois

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 285 depuis le : 18/05/2018 Avatar : Tyler Hoechlin Points : 1254 A Reykjavik depuis : Bien des années Âge du perso : 33 ans, l'âge du Christ Emploi/études : Coach de vie et de sports

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   15.08.18 14:38

Angry Little Boy

 







Aujourd’hui, c’était particulier. Une expérience qui plaisait déjà beaucoup au métisse, que de proposer un cour à des jeunes ! Lui qui toujours, avait visé une clientèle très aisée, un type de personne populaire et apte à embrasser aussi son mode de vie et à le considérer comme un modèle s’amusait plus que jamais devant un publique si différent. Au départ, il avait hésité. Franchement, quand cette salle de sport moins tendance l’avait contacté pour acheter ses services le temps de quelques cours à destination d’un groupe de jeune, pour remplacer un prof de sport malade, Heiki avait presque dit non d’office. Il était coach pro, de sport comme de vie ! Son standing était largement plus haut ! Il avait des attentes, une réputation forte dans des sphères loin de celles que côtoyaient les gens lambda. Mais finalement, il avait dit oui et ne regrettait pas le moins du monde. Les jeunes étaient plein d’énergie, les sourires étaient radieux et pour être honnête, même Heiki s’amusait. Ça se voyait sans aucune peine, alors qu’il faisait le prof de zumba pour la première fois de sa vie, en improvisant la moitié des mouvements, jusqu’à glisser quelques pas de salsa et introduire un dab dans la chorée pour faire rire les élèves. C’était de la bonne humeur pure, sans faux semblant et prétention. Et peut être oui… peut être qu’il reverrait ses prétentions après ça.

Le cours n’était pourtant pas terminé qu’un élément perturbateur le laissa un peu pantois l’espace de quelques secondes. Drake venait de faire irruption dans la salle de sport, avec une gueule qui ne lui disait rien qui vaille, et qui força immédiatement Heiki à prendre un sourire plus prononcé à l’adresse des élèves. Il ne regardait pas vraiment Drake, mais il sentait déjà toute l’hostilité qui se dégageait de lui et ses paroles.

Tu permets ? C’est des gamins, ils n’ont pas besoin de voir ça.

Par « ça », il entendait lui, Drake. Ils n’avaient pas besoin de voir un spectacle aussi triste que la colère infondée d’un type aux airs de camés. Heureusement, il ne restait que quelques minutes de cours, aussi Heiki fut en mesure d’y mettre fin, en promettant que le prochain sera plus long et qu’ils devraient se souvenir de la chorée Dab pour la prochaine fois. Puis quand les jeunes s’envolèrent de là en piaillant comme des petits oiseaux, Heiki se tourna vers Drake avec le visage bien plus fermé, les yeux fermement encrés dans les siens.

En effet il n’y a pas Ese, mais la vérité n’en sera pas différente pour autant, Drake.

Son visage avait pris une expression plus sérieuse, sourcils froncés par la suite tandis qu’il démontrait à l’homme devant lui qu’il ne rigolait pas, pour cette fois il était raisonnable et honnête. Du moins en apparence. Mais ça comptait plus que jamais. Ça comptait maintenant parce que c’était en face de l’amoureux d’Esekiel qu’Heiki se trouvait. Et qu’il fallait à tout prit désamorcer la situation.

Écoute, je sais de quoi ça a l’air mais les choses sont différentes cette fois. C’est Carron qui est revenu vers moi, il a cherché de l’aide et du soutient. Je le lui ai donné… sans contrepartie et sans attente. Ce qui arrive entre Carron et moi ça ne te regarde pas. C’est personnel, mais je peu au moins te dire que j’ai aucun « plan », je ne veux pas lui faire de mal. Hippolyte s’en est déjà chargé.

Puis il ajouta en baissant un peu le ton, pour ne pas montrer son agacement ou la crainte qu’il avait que ça parte en cacahuète… Il y avait toujours Esekiel dans l’esprit du métisse, et la peur que cela lui cause du tort.

C’est le choix de Carron, ce qui arrive, si on se revoit. Et de mon côté j’ai juste envie de lui donner ce qui lui manque. Je n’en ai justement pas assez fait quand on était ensemble, c’est ma chance de lui montrer que je l’aime… et de recoller les morceaux. Ne t’en mêle pas.


_________________

Dale suave, que me duela
Mi vida entera, te prometo que a partir de hoy . Voy alejarme y no escribirte como un perdedor. Al fin y al cabo ya no hay nada que contarte. Yo ya di mi parte, y aún así no ya volverás. Y aunque sea difícil ya no verte más. Será por mi bien no saber dónde estás. Yo para tus juegos ya no estoy. De tus brazos yo me voy …
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   26.08.18 9:42
Angry Little BoyDrake x Heiki
Pendant que le jeune homme finit son cours, Drake se recule lentement en baissant la tête, écoutant à peine les commentaires de Heiki. Il n’a pas besoin de savoir s’il fait bien ou mal son travail : Cela lui importe très peu. Tout ce qui ne concerne pas Carron, à ce moment précis, lui importe en faite aucunement. Il ne revoit que le visage de Carron quand ce dernier lui a parlé de son passé. Il ne revoit que ses lèvres contre les siennes, ce baiser échangé, ce frisson, cette envie de le protéger Il se revoit ensemble, parlant comme des anciens amis de longues dates, alors qu’ils venaient se rencontrer. Il se revoit lui parlé de la vie en général, de leurs difficultés rencontrés.  Et surtout, il se rappel très bien de s’être promit de le protéger, quoiqu’il arrive, et qu’importe les conséquences. Il pouvait les compter sur une main ceux dont il serait capable de faire n’importe quoi pour les voir sourire. Esekiel, Carron, Maddy, Fenrir, James. C’était ces piliers de vie, et il était prêt à tout pour les garder en sécurité. Désolé pour ceux qui les choisissait comme cible. Désolé pour Heiki. Mais aucune parole, aucun sourire, rien ne le ferait changer d’avis sur sa personne. Drake était rancunier. Trop, sans aucun doute, mais il avait vu la douleur dans les yeux de Carron et il n’était pas question que Heiki s’amuse encore avec son cœur. Il vit les jeunes partir, et il se fit l’effort de relevé la tête pour croiser le regard du coach avec dégout. Non, il ne changera pas d’avis. Tout ce qu’il souhaite, c’est le frapper.

Il écoute ces paroles d’une oreille, gardant toujours son regard dans le sien. Son visage est, pour le moment, sans expression, mais plus le jeune homme parle, plus il sens la colère se réveillé en lui. Aucun sens. Ça ne fait aucun sens. « Recoller les morceaux? Tu blagues, eh? », dit la voix sourde de Drake, perdant de plus en plus la maitrise de lui-même (dont il n’en a déjà pas beaucoup, je l’avoue). Il s’avança vers le coach, croisant son regard, alors qu’il aggripe son chandail dans sa main, le tirant brusquement vers lui. « T’en a pas fait assez?! T’a rien fait du tout! T’a la trahit, voilà c’que t’a fait! Tu l’as fait tombé amoureux d’toi pour ensuite lui briser le cœur en couchant avec la première personne rencontré! T’es qu’une merde, voilà la vérité! T’profites du malheur des autres pour te sentir mieux! » Il le relâche avec force, le repoussant plus loin, alors que sa maitrise de lui-même se fissure de plus en plus. « Encore une fois, tu profites de sa faiblesse pour le détruire à nouveau. Genre que ça t’amuse…! » C’est trop. C’est beaucoup trop. Le coup part immédiatement à la fin de sa phrase, sans possibilité de le retenir, alors qu’il frappe avec force le jeune métisse au visage. Tout ce qu’il espère, c’est qu’il se rappellera longtemps de ce coup. « T’a encore d’autres truc ridicules à dire?! » Il a encore envie de frapper. Encore. Il veut le faire souffrir comme Carron a souffert. Mais au fond de lui, et c’est bien la chose qui le retient en ce moment,  il le sait : Carron ne voudrait pas ça. Alors il essaie de se retenir, de calmer sa rage, d’adoucir sa voix. Mais il ne voit que Heiki.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t372-heiki-skorrison-502-9362 http://walk-on-ice.forumactif.com/t370-heiki-skorrison-alors-qui
Membre du mois

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 285 depuis le : 18/05/2018 Avatar : Tyler Hoechlin Points : 1254 A Reykjavik depuis : Bien des années Âge du perso : 33 ans, l'âge du Christ Emploi/études : Coach de vie et de sports

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   26.08.18 14:53

Angry Little Boy








Voilà que les choses se corsaient mais… ce n’était pas pour lui déplaire. Même si cette fois, c’était périlleux… Vraiment périlleux. D’un côté, Heiki voulait férocement apaiser les choses. Après tout, Esekiel ne pouvait pas souffrir de la situation. Certes, le métisse avait délibérément choisit de revenir vers Carron (ou avait laissé Carron revenir vers lui, c’est plus juste héhé) en connaissance de cause. Heiki avait entraperçu dès lors, les risques à éviter, les tords probables et surtout, la limite à ne pas dépasser pour que les répercutions n’éclaboussent pas son cousin. Mais il y avait eu Drake, alors. Un ami de Carron … Un ami qui cependant semblait bien trop attaché à l’Américain, assez pour qu’Heiki se demande si ses sentiments n’étaient plus importants qu’un simple lien d’amitié. Et puis il était instable, le gars. Après les conversations avec son cousin, le sportif avait su qu’il était dangereux de trop se confronter à lui d’une manière si directe. Pourtant malgré tout cela, malgré la tension perçue à l’instant et les réponses jetées par l’Anglais qui ne faisaient aucun sens, Heiki restait droit dans ses bottes. Parce que la moindre chose pouvait toujours être tourné à son avantage… surtout la violence à son encontre. Alors il n’avait absolument pas réagi quand le grand type avait empoigné sa tenue de sport pour le menacer de quelques paroles dérisoires. Et Heiki avait alors juste prit la peine de le regarder avec des yeux plein de pitié, un brin moqueur cependant.

Juge-moi autant que tu veux, tu ne sais rien du tout…

Heiki avait parlé presque en même temps que Drake au moment où celui-ci le relâchait. Impossible de savoir s’il l’avait entendu, où même si sa tirade était à l’origine du coup qui partit immédiatement ensuite. Il ne le vit presque pas, il l’encaissa simplement sur sa pommette et l’éclat de la douleur le força à reculer de quelques pas pour ployer les genoux sous la force d’un vertige. La proximité de son oreille fit qu’elle siffla, quelques secondes. Des points blancs devant le regard d’un seul œil, il n’arrivait déjà plus à ouvrir le second et resta alors là un instant, à jauger son mal et à établir son état. Il bloqua un gémissement de douleur en portant sa main sur la contusion, avant de refermer sa mâchoire et de toiser Drake. C’était qu’un coup… il y avait des témoins qui d’ailleurs s’occupaient déjà de prévenir un gérant. Et après avoir renvoyé l’un d’eux qui voulait lui porter secours, Heiki se redressa avec peine pour faire face à son agresseur.

Parce que tu penses que ça va m’intimider, ça ? T’es juste un pauvre type Drake, si tu veux parler avec tes poings sans comprendre… vas-y. Ce n’est pas ça qui va me dissuader d’accepter l’amour que Carron me porte. On est bien ensemble… C’est ça qui te pose un problème ?

Entre la douleur et l’incroyable opportunité que lui offrait Drake, le sportif ne pouvait que se sentir pousser des ailes. Certes, il était dans un sale état… il avait clairement mal et un second coup l’enverrait sans doute au tapis, sonné. Mais c’était plus fort que lui. Il avait beau penser à Esekiel, il avait beau se dire que ça le blesserait… Heiki savait que trouver une solution pour qu’il ne l’apprenne pas serait aisé et que cette histoire ne pourrait qu’attirer les faveurs de Carron… Au final, il était la victime d’un mec complétement à côté de la plaque, un junkie en manque, instable et violent. Voilà que ce que tous verraient. Drake se ferait pointer du doigt, le métisse serait à plaindre. Alors, avec une main sur sa pommette douloureuse et l’œil mi-clos, il parvint quand même à se remettre bien droit sur ses jambes et à même faire un pas en avant pour lancer d’une manière plus que provoquante.

A croire que tu es jaloux.

_________________

Dale suave, que me duela
Mi vida entera, te prometo que a partir de hoy . Voy alejarme y no escribirte como un perdedor. Al fin y al cabo ya no hay nada que contarte. Yo ya di mi parte, y aún así no ya volverás. Y aunque sea difícil ya no verte más. Será por mi bien no saber dónde estás. Yo para tus juegos ya no estoy. De tus brazos yo me voy …
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   05.09.18 1:14
Angry Little BoyDrake x Heiki
Ça faisait du bien de frapper ce visage détestable. Ça faisait du bien de sentir toute sa force aller dans ce seul et unique coup et de voir le jeune homme reposait sa main sur sa pommette alors que la douleur se faisait bel et bien sentir sur son visage. Déjà du coin de l’œil, Drake pouvait observé les passants appelé la sécurité, ce qui ne l’étonnait guère dans un endroit aussi passant. Mais il n’en avait cure : oh que ça faisait du bien de frapper cet homme qui avait tout de détestable. Même son visage, avec ce sourire moqueur et cette air supérieur dégouté au plus haut point le jeune anglais. Déjà, la première fois, il avait dû tout faire pour ne pas frapper son « joli » minois devant Esekiel, mais désormais, rien ni personne ne le retenait. Il avait simplement envie de le frapper, encore et encore, de le faire payer pour toute la souffrance qu’il avait fait à Carron et qu’il allait encore faire au jeune homme, profitant de sa faiblesse émotionnelle pour le remettre à son plus bas. Heiki profitait de la faiblesse des autres pour se remonter et cela dégoutait le jeune barman qui n’avait qu’une envie : Voir cet homme loin, très loin d’ici. Il ne voulait même plus le voir proche de Esekiel. Il voulait le frapper, et peu importe les conséquences, tant qu’il puisse le faire au moins un peu regretter ce qu’il avait commit. Tant qu’il pouvait abimer un peu ce visage. Le voir souffrir lui apporté une certaine satisfaction, et tant pis s’il passait pour le méchant dans l’histoire. Ça ne serait pas la première, ni la dernière fois. Après tout, souvent, les méchants sont assez badass dans les films, non? Ça lui allait bien le rôle de méchant, surtout dans cette situation. Il fixa Heiki se redressait lentement, le fixant toujours avec colère, puis avec une mine dégouté.

« Carron ne te porte aucun amour. Il est simplement désespérer. Il s’accroche à toi, car tu profites de sa faiblesse pour le faire à nouveau tomber dans ton lit. Les gens comme toi, ils n’auront jamais rien d’bon. T’profites de sa douleur pour pouvoir te le taper, et c’est tout. Tu es tellement en manque de sexe que ça? », cracha le jeune barman. « J’voie pas comment un mec aussi insupportable que toi peut être dans la famille de Esekiel. Ce qui est certain, c’est qu’il a pas retenu de toi. » Son regard se pose dans celui du coach. « Ça durera pas, votre truc. Ça durera pas. Vous êtes pas fait pour être ensemble, t’fais pour être seul. »

Sa dernière phrase fut de trop, et Drake leva brusquement les yeux vers lui. Ce regard moqueur ne faisait que lui rappeler celle de son père. Son père qui l’avait regardé tant de fois avec cet même air moqueur, supérieur, ce trouvant tellement mieux placé que son fils. Non. Il n’était pas question qu’il se fasse encore une fois regarder ainsi. Alors brusquement, il le frappa au ventre, l’envoyant au sol, alors qu’il pouvait entendre les sirènes de la voiture de police arrivé sur les lieux. Il savait que bientôt, il serait en détention provisoire. Il savait qu’il devrait aller passer quelques heures derrière des barreaux. Mais… Bordel que cela avait fait du bien de l’envoyer au sol.


© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t372-heiki-skorrison-502-9362 http://walk-on-ice.forumactif.com/t370-heiki-skorrison-alors-qui
Membre du mois

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 285 depuis le : 18/05/2018 Avatar : Tyler Hoechlin Points : 1254 A Reykjavik depuis : Bien des années Âge du perso : 33 ans, l'âge du Christ Emploi/études : Coach de vie et de sports

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   09.09.18 12:21

Angry Little Boy

 







La situation s’envenimait dangereusement mais comment résister à tout cela ? L’autre drogué semblait complétement à fleur de peau, à deux doigts de craquer et vraiment l’emportement dont il faisait preuve semblait juste … excessif. Et puisqu’il n’écoutait pas, puisqu’il semblait certain de ses paroles, Heiki ne pu que rire en l’écoutant par la suite. Il déclarait les choses avec une telle certitude, Drake. Alors qu’il ne savait rien… Il ne devait rien savoir, de la profondeur des sentiments de Carron, de la complexité de son mécanisme, de son esprit qui était toujours aussi pure et manipulable. Drake ignorait tout de leur histoire. Tout des intentions d’Heiki… Mais il n’avait pas tort sur un point : Heiki s’amusait. En revanche, il se fourvoyait sur tout le reste. Il ne souhaitait pas simplement le mettre dans son lit, c’était bien trop simple et facile ça. Une main toujours sur son œil et sa pommette douloureuse, Heiki lui faisait face avec beaucoup de droiture, une mine qui devenait de plus en plus emprunte de colère et de vexation.

Mais tu n’en sais rien Drake ! T’es malade c’est tout, t’es jaloux… et tu ne comprendras jamais Carron.

Il y avait bien eu la phrase sur Esekiel, qui avait réellement froissé Heiki. Au point de lui faire perdre pied quelques instants, de donner envie au métis de faire mal, de creuser et de saisir une faiblesse pour la tordre et réduire Drake à néant. Ne pas toucher à sa famille, c’était une base. Pour qui se prenait-il celui-là ? A le juger inapte aux liens du sang avec son cousin ? Ce petit Anglais misérable qui ne faisait rien de probant de sa vie. Un moins que rien, un déchet parmi tant d’autres, qui servait des verres dans des bars et ne savait vraisemblablement pas réfléchir. Un âne. C’était cette petite merde qui croyait pouvoir dire qu’Heiki et Esekiel n’avaient rien à voir l’un avec l’autre ? Il n’avait pas été là, lui. Quand Ese souffrait. Il n’avait pas été témoin des éclats avec son père, il n’avait pas pris sa défense des années durant… Il ne l’avait pas consolé un nombre incalculable de fois. Et il n’était pas resté à son chevet quoi qu’il advienne, jusqu’à donner une part de lui-même pour le sauver. C’était ça, l’amour véritable. Le plus fort qu’il puisse exister sur cette Terre et Drake venait de cracher dessus avec mépris. La colère d’Heiki avait été si forte alors qu’il n’avait presque pas sentit le coup sur le moment. Il se ramassa cependant au sol, une main sur le ventre et le souffle court. L’adrénaline et la rage aveuglante masquait un peu le mal, mais son corps lui disait stop… L’espace d’un instant, Heiki se recroquevilla sur son ventre comme pour le protéger d’autres coups qui pourraient bien pleuvoir. Mais il ne se passa rien. Il entendit vaguement la sirène de police alors qu’il se contentait de fixer Drake avec impertinence.

Tu ne mériteras jamais Esekiel.

Dans un geste faiblard, Heiki se redressa sur un bras, l’autre tenant encore son ventre et les côtes qui avaient été salement touchés. Il inspira profondément. Ses poumons brulaient déjà à force de ne pas recevoir de l’air de manière régulière. Et quitte à se faire encore frapper, quitte à aggraver son cas Heiki jeta à Drake d’une voix claire, bien que marquée par la colère.

Un jour il s’en rendra compte… tu peux en être sûr. Il verra le déchet que tu représentes déjà aux yeux de tous. Et toi aussi tu finiras seul.


_________________

Dale suave, que me duela
Mi vida entera, te prometo que a partir de hoy . Voy alejarme y no escribirte como un perdedor. Al fin y al cabo ya no hay nada que contarte. Yo ya di mi parte, y aún así no ya volverás. Y aunque sea difícil ya no verte más. Será por mi bien no saber dónde estás. Yo para tus juegos ya no estoy. De tus brazos yo me voy …
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   15.09.18 8:02
Angry Little BoyDrake x Heiki
Il sentit son regard attraper celui  de Heiki, la colère toujours brulante, désormais autant de part que d’autre. La colère, le seul sentiment toujours plus fort que l’amour. La haine, la colère, accompagné d’une touche d’instabilité. Il avait sans doute l’air complètement fou, d’un sale drogué comme on en voit tant de fois à la télévision, et sans doute qu’il allait être pointer du doigt demain comme le méchant, comme celui qui a commencé, ce qui est vrai. Les gens n’auront pas tort. Il était le méchant dans l’histoire… Et sincèrement, il adorait ça. Maddy et Bethany, comme lui, ne venait pas du même monde que cet Heiki.  Être pointé du doigt, être mal vu, être méchant, ce n’était rien pour eux. C’était leur réalité, en faite, car le simple fait d’avoir des tatouages et un physique étrange, tu était pointé du doigt. Il l’avait accepté. La vie de Heiki était basée sur la belle apparence. Drake n’en avait cure. Il ne se rappelait même plus qu’en remontait la dernière fois où l’avis des gens (je parle bien des gens, non de ces amis) avait compté pour lui. Ce n’était plus lui. Alors quand Heiki lui lança ces quelques mots au visage, Drake ne fit que ce reculer lentement, son regard brulant de rage. Il le voyait sur le sol, recroquevillé sur lui-même, et il en était fier. Tant pis pour le reste. Heiki l’avait cherché. « Tu ne contrôles pas la vie de Esekiel. Du moins, plus maintenant. Je l’aime. Je l’aime, une chose que tu ne sauras jamais capable de faire. Peut-être que tu te soucis de Esekiel, mais l’amour… l’amour d’un couple, tu n’arrives pas à le vivre. Pas pour l’moment. Ni jamais. » Il eu un silence, alors que Drake fixait Heiki, se reculant en serrant les poings, avant de lentement soupirer. Il entendit les ordres des policiers, alors qu’il levait ces mains lentement pour se montrer qu’il n’était pas armé. « Il le sait déjà. Il le sait depuis deux ans, le déchet que je suis. Il l’a su la première fois qu’il m’a vu. Et il a continué de m’aimer. Un jour, je serais sans doute seul, plus que je ne le suis à ce moment, tu as raison. Mais… Lui, j’le perdrais jamais… » Et il se laisse entrainer par la police, le cœur toujours battant de colère, alors qu’il ferme les yeux pour ne plus voir Heiki, pour ne pas avoir envie de retourner sur ces pas et le frapper à nouveau. Après tout, nous ne pouvons pas toujours quitter le match en étant le bon. Parfois, tu dois adosser le rôle du méchant. Il se sent pousser dans la voiture, et Drake s’y assoit, fixant les menottes autour de ces poignets. Il le déteste. Et le fait de l’avoir blessé apaise pendant un moment sa colère. Un moment.
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t372-heiki-skorrison-502-9362 http://walk-on-ice.forumactif.com/t370-heiki-skorrison-alors-qui
Membre du mois

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 285 depuis le : 18/05/2018 Avatar : Tyler Hoechlin Points : 1254 A Reykjavik depuis : Bien des années Âge du perso : 33 ans, l'âge du Christ Emploi/études : Coach de vie et de sports

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   16.09.18 10:14

Angry Little Boy

 







Ce pauvre con ne comprenait rien … Les paroles qu’il proférait prouvait bien qu’il n’avait aucune conscience de la réalité. Contrôler la vie d’Esekiel ? En aucun cas Heiki l’avait fait. Pas une fois, pas même en pensées. Ça ne lui avait jamais effleurer l’esprit, au métis, d’intervenir ainsi dans l’existence de son cousin. Que l’autre abruti se l’imagine prouvait bien sans aucune peine qu’il était totalement à côté de la plaque. Et il affirmait, Drake. Il affirmait des choses sans savoir, sans avoir le don d’observer, sans pouvoir déduire. C’était donc ça, d’être un mouton ? Dommage qu’il soit là le copain d’Esekiel. Pour sûr, cet Anglais là ne valoriserait jamais son cousin, même pas intellectuellement à défaut de le faire physiquement. Drake confirmait de lui-même, par son geste comme par son discours fumant qu’il n’avait malheureusement rien dans le crâne. Pas d’intellect, pas de réflexion, pas de déduction. Le cerveau d’un flan et le charisme d’une chaise. Mais puisqu’Heiki était encore à terre avec ses douleurs et sa colère, il ne trouva plus le courage de l’affronter. Il avait mal, et il savait surtout que le frapper en retour n’amènerait rien de bon. Il aurait pu… un plaquage aurait sans doute cassé en deux la grande silhouette noueuse. Mais toujours, l’image de son cousin l’empêcha de faire plus que d’attendre que son sort ne se scelle.

Pauvre con. Tu l’as déjà perdu… avec ce que tu viens de faire.

Un sourire ignoble et narquois s’était étiré sur son visage. La famille était quelque chose de sacré chez eux. Zouzou n’en faisait pas exception et ça, Drake devait le savoir. Il devait deviner au moins, l’importance de leur relation quasi fraternelle. Alors Heiki sous-entendait sans aucune peine que le geste de Drake venait de détruire sa relation avec Esekiel. Ce qui aurait peut-être été le cas, ce qui aurait été dangereux en effet… si jamais le métis avait eu dans l’intention de mettre son cousin au courant. Ça, ce n’était pas le cas. Jamais… Malgré l’immense opportunité que cela représentait, l’arme destructrice que venait de lui confier Drake et qui pourrait l’annihiler si facilement, Heiki ne s’en servirait pas. Là était sa limite. Esekiel n’en pâtirait pas, jamais. Le coach avait simplement proféré ces menaces crédibles pour lui foutre la trouille, qu’il souffre une fois la colère retombée, d’imaginer qu’il venait de faire une erreur qui lui coûterait son couple. Mais Ese’, il ne devait pas savoir, il ne devait pas souffrir lui… Alors Heiki se contenta de laisser les policiers l’aider à se relever. Et il entamait déjà un jeu envers les forces de l’ordre pour faire sortir Drake au plus vite de cette situation sans alarmer son cousin.

_________________

Dale suave, que me duela
Mi vida entera, te prometo que a partir de hoy . Voy alejarme y no escribirte como un perdedor. Al fin y al cabo ya no hay nada que contarte. Yo ya di mi parte, y aún así no ya volverás. Y aunque sea difícil ya no verte más. Será por mi bien no saber dónde estás. Yo para tus juegos ya no estoy. De tus brazos yo me voy …
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t907-priyanka-jalildottir-502-1711 http://walk-on-ice.forumactif.com/t798-priya-remonte-ton-slibard

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 115 depuis le : 26/08/2018 Avatar : Depika Padukone Points : 374 A Reykjavik depuis : Ma naissance, de retour après mes 17 ans suite à une longue absence Âge du perso : 27 ans Emploi/études : Membre de la force de défense Islandaise. Flic quoi ...

MessageSujet: Tunak Tunak ft. Rajan   16.09.18 11:12

Angry Little Boy

 







Les pieds sur le bureau, Priya regardait le plafond en laissant son siège basculer de gauche à droite. Franchement, elle aurait passé sa journée assise sur ses deux pouces que ça aurait été la même douleur : l’ennui était particulièrement insupportable aujourd’hui. Trois cafés et un twix plus tard, voila qu’elle faisait un coma cérébral en priant Ganesh pour que quelque chose se passe. Elle en avait même allumé de l’encens à proximité d’une statut à l’effigie de la divinité sur un coin de son bureau. Et devant, elle y avait laissé un morceau de twix grignoté en guise d’offrande… Pourtant, la flic s’ennuyait toujours, à souffler les joues pleines d’air comme un hamster, à écouter le demi-silence du poste le plus calme de la planète. Et dans tout cela, Priya cherchait à entendre la voix de son lieutenant. Si au moins il revenait lui, alors l’Indienne pourrait encore lui bondir dessus pour l’épuiser … et ainsi voir le temps passer plus vite. Mais non, il n’était pas là Isak, et c’était un malheur qu’elle n’aurait jamais cru ressentir à son encontre. Mais un miracle eut bientôt lieu (loué soit Ganesh !) quand l’émetteur radio réceptionna l’appel d’un véhicule de patrouille présentant une situation post-agression en public. Priyanka en tomba presque de sa chaise, pour cavaler immédiatement vers la radio et hurler dans l’émetteur.

Comment ça une bagarre ? Et personne ne m’a appelé, bande de traitre ?! Pointez-vous ici IMMÉDIATEMENT !

Pas dans un autre poste, pas ailleurs, ICI ! Et après avoir entendu confirmation de l’équipe quant à leur destination, Priya serra un poing tremblant en l’air en hurlant presque sa victoire dans un « Yeeeeeeeeeeees !! » vraiment sonore. Puis, il y eut les quelques 200 pas exécutés dans une ronde de lion en cage en attendant l’arrivée de la patrouille. A peine fut elle garée devant l’entrée du poste que Priya tomba sur la voiture pour en extraire le type menotté en s’adressant à son collègue.

C’est moi qui gère.


Autrement dit : « c’est moi qui joue ! ». Ainsi l’Indienne tirait déjà sur le bras du grand type tout maigre, tatoué comme pas deux avec un sourire carnassier. Elle ne le ménageait pas malgré la différence de taille, tandis qu’elle prenait la direction de l’unique salle d’interrogatoire du poste pour le jeter sur une chaise et repartir illico presto. Une fois dehors, elle frétilla, contint difficilement sa bonne humeur le temps de s’enquérir de la situation auprès de la patrouille ainsi que de l’identité du gars. Puis elle revint avec un sourire presque railleur, s’installa en face du jeune homme, seule devant la grande carcasse qui s’était faite violence sur un pauvre prof de sport qui n’avait rien demandé à personne… pauvre homme.

Alors … comme ça on tape sur les beaux-mecs ? C’était quoi le problème, t’es jaloux ? Il t’a volé ta copine et ta dignité ? Il a pas voulut te prendre dans son coooours, pauvre choupette ? Est-ce que seulement… tu avais une bonne excuse… Drake Macnair, ressortissant Anglais, né le 22 mars 1992 à Londres, 1,93 m… Ouais, donc c’est quoi ton excuse ?

Sur ce, elle fit de grands yeux attentifs, un geste exagéré pour ouvrir la mine de son stylo dans un clique lent, puis attendit des réponses non sans déjà griffonner des trucs sur son papier. Dans des abréviations illisibles, pour compenser sa dyslexie et ne pas la faire remarquer à n’importe qui.




_________________
« Flames »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   19.09.18 7:06
Angry Little BoyDrake x Priya
Il se laissait entrainer, son regard fixant le sol, sans prêter plus attention à l’homme qu’il laissait derrière lui. Les menottes aux poignets, son regard resté rivé sur le sol alors que lentement, il se laissait assoir en arrière d’une voiture, soupirant en rejetant avec force sa tête en arrière, sans se soucier du reste. Vide. C’était son esprit en ce moment. Vide de toutes émotions, vide de penser. Enfin le calme. Le calme après la tempête. Le calme après avoir sortit tout ce qui allait mal. Le calme après avoir frapper celui qui le faisait sortir de ces zones de confort, car cet homme était capable de contrôler tout le monde. Drake le savait : il avait été contrôlé, contrôlé par Heiki, mais merde. Merde, tant pis. Cela faisait tellement du bien d’avoir frapper. Il garda les yeux fermés, avant de grogner brusquement quand il fut brusquement tirer de la voiture, croisant le regard de la femme policière. Elle était belle. C’était un constat. Son esprit était vide de réflexion plus pousser que ça, alors qu’il la suivait dans ces salles interrogatoires qu’il avait connu en Angleterre. Il marchait lentement, sans essayer de se débattre, sans essayer de fuir, jouant un peu avec ces menottes, sans vraiment essayer de les défaire. Il se laissa tomber sur la chaise, soupirant lentement.  Il avait beaucoup de respect aux femmes, dû à son grand amour pour sa mère. Du coup vouloir se débattre, la frapper, ou quoique ce soit là-dedans, ce n’était pas dans ces options. Ils respectaient trop les femmes. Surtout celles à forts caractères, comme semblait l’être cette policière (Ce qui n’était pas étonnant dans le rôle qu’elle entretenait après tout).

« Enfin un fou a arrêté, mh? Ça doit être ennuyeux d’être policière ici, il ne se passe pas grand chose… », dit-il lentement, sans vraiment vouloir être méchant ou quoique ce soit, c’était simplement un fait. Il n’y avait pas de crime, à Reykjavik, rien de dangereux. Des bagarres, comme les siennes, étaient même rares. Il rigola doucement aux questions de la femme, hochant de la tête en souriant lentement, venant se frotter le nez lentement. « Nah, je trouvais qu’il avait pas assez de boulot pour les policiers, alors je me suis dit qu’une petite bagarre ça pourrait être amusant! Avouez, vous aimez bouger. Ça vous fait sortir de votre bureau! », dit-il en souriant. Il s’étira un peu, lentement. « J’ai pas vraiment d’excuses, sinon. Je ne l’aime pas, c’est tout. » C’était un fait, ça aussi. Il ne l’aimait pas. Il se frotta les yeux en soupirant un peu, baillant lentement. Est-ce qu’il travaillait ce soir? Oups. Bon, il expliquerait la situation, sinon. Son boss le connaissait bien, et ça serait sa première fois depuis bien longtemps qu’il manquait une journée à la job. « Je vais devoir rester derrière les barreaux pendant combien de temps…? », demanda-t-il lentement en fixant le plafond. Il connaissait ce monde là. Il connaissait ça, et il savait que même dire la vérité, surtout aux policiers, ça n’aidait pas vraiment. Puis il n’avait pas à se défendre : Il l’avait frapper, pour aucune raison précise que le fait de défendre son ami d’une vieille histoire et qu’il n’aimait pas son visage. Il n’avait rien à défendre là-dedans.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t907-priyanka-jalildottir-502-1711 http://walk-on-ice.forumactif.com/t798-priya-remonte-ton-slibard

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 115 depuis le : 26/08/2018 Avatar : Depika Padukone Points : 374 A Reykjavik depuis : Ma naissance, de retour après mes 17 ans suite à une longue absence Âge du perso : 27 ans Emploi/études : Membre de la force de défense Islandaise. Flic quoi ...

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   21.09.18 21:09

Angry Little Boy

 







Certes, Priya avait frétillé de joie avant de revenir en salle d'interrogatoire... Oui d'accord, elle avait ordonné à tous ses petits collègues de bien sagement rester en dehors de SON affaire. Mais ce n'était pas pour cela qu'elle laissait transparaitre son excitation latente à l'idée de combler un peu l'ennui parfois effarants de ses journées. Au contraire, son regard portait un jugement farouche envers l'Anglais devant elle et autant dire que l'Indienne commençait à se dire que cette nation devait pondre des déchets à la chaine, étant donné l'autre fille, la Bethany L. dont elle s'était plus ou moins régalée la semaine précédente. A défaut d'être des gens bien, les Anglais -ces sales colonisateurs- pouvaient au moins lui offrir une source de distraction, et Priyanka se satisfaisait aussi de venger sa patrie Indienne ! Mais ce petit (grand) crétin là se croyait vraiment drôle. Aussi Priya pencha-t-elle la tête sur le côté pour l'entendre parler de l'activité des autorités Islandaise. Son regard foncé c'était déjà durcit drastiquement... mais elle ne bougeait pas et tenait toujours la mine de son stylo sur le papier.

Si c'est un acte d'altruisme, on va peut-être faire une fleur hein ? Non je rigole, rien à faire... Tu vois moi aussi j'ai vachement d'humour.

Non seulement il était violent, mais en plus il était stupide. Et l'exaspération allait croissante, parfaitement visible sur le visage à la peau brune tandis qu'il continuait de s'enfoncer dans ses déclarations. Ainsi, Priya avait jeté son stylo sur la table dans un geste consterné, pour planter son regard dans le sien et déclarer sur le ton de la conversation au départ... puis forçant la voix à mesure des phrases :

Ah bah c'est sûr, l'excuse explique tout ! Moi par exemple, la semaine dernière la charcutière m'a refilé pour 100 grammes de plus de céleri rémoulade.... Avant ça je l'aimais bien moi la nénette, mais que veut-tu y'a des inimitiés qui se créent comme ça, spontanément autour des légumes de sauce. Qu'est pas allégée en plus la sauce donc forcément voilà, je l'ai tasé jusqu'à ce qu'elle bave la fille. Logique hein ! C'est la réaction type c'est sûr, on fait tous ça ! Lui je l'aime pas ? POUF UN BOURRE-PIF ! C’EST UNE EVIDENCE !

L’ironie de ses mots fut ensuite marquée par son poing qui s’abattit sur la table, ce qui fit sauter le stylo qui roula ensuite pour tomber à terre. Il était insupportable ce Drake, avec ses airs de grand chien battu mais ses réflexions idiotes qui cachaient sans doute une moquerie aiguisée. Raison pour laquelle la moindre des réactions du garçon l’énervait prodigieusement et que par la suite, Priya s'était à moitié redressée avec le poing encore sur la table.

Tu vas y rester jusqu'à ce que tu arrêtes de te fiche de ma tronche espèce de ... Britannique ! Et la prochaine fois que tu te permets de me bailler au visage tu prends pour 24 heures de garde à vue supplémentairement. Il a compris ou je dois lui parler Anglais pour que ça percute plus vite ?!

Son regard aurait pu le fusiller... Il y avait vraiment des baffes qui se perdaient. Drake en était la meilleure preuve sur terre en l'instant. Mais rapidement, l'Indienne sembla à la recherche de son calme. Ses expression colérique et agressive ne changeaient pas, bien qu'elle se réinstallait sur la chaise, cherchait son stylo à terre et remettait lentement sa feuille en place. Puis elle se remit à le fixer, et s'adressa de nouveau à lui avec une voix haute et irritée :

Je te laisse une dernière chance : Antécédents ? Consommation d'alcool ? De stupéfiants ? Maladie mental, tendances débiles ou autre éléments disculpants ? Parle où t'es sûr de rentrer dans ton pays de gros fourbes d'ici deux semaines grand max. Alors, raison de l'agression ?




_________________
« Flames »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   24.09.18 6:45
Angry Little BoyDrake x Priya
Elle s’énervait vite, pour une policière. Oh lui aussi, il s’énervait vite, mais lui, il était idiot. Il en avait conscience après tout, c’était un fait dont il n’essayait pas de se bafouiller. Mais en tant que policière, il aurait cru qu’elle garderait plus longtemps son calme. Surtout qu’en plus, pour une fois, il n’avait pas voulu l’énerver. Pas intentionnellement du moins. C’était juste la vérité, ce qu’il avait dit, il n’avait pas de raison particulière qu’il l’avait poussé à le frapper, si ce n’était qu’un désir ardent de vengeance sur son ami. Mais bon, ça, c’était rarement une bonne raison, hein, alors rendu là… Autant dire que c’était pour rien, ça passait mieux. Il ne comprenait pas pourquoi elle s’énervait aussi vite. Elle devait vraiment manqué d’action dans sa vie pour s’énerver autant sur une simple bataille de rue. Ou bien l’Islande était vraiment ennuyeuse. Une bataille à Londres, ça passait soit inaperçu, soit les policiers les foutait simplement en détention pendant quelques heures. Il avait bien d’autres choses à faire qu’une bataille de gamin furieux de la vie.

« Je ne voulais pas vous manquer de respect ou… « me ficher de votre tronche », je suis désolé. » dit Drake lentement, avec sincérité. Il détourna le regard lentement. Toute sa colère, sa pression, était retombé, et il n’avait qu’une envie : rentrer et dormir. Longtemps. Se réfugier dans les bras de Maddy ou Fenrir. Il avait envie de rentrer. Il soupir lentement, se massant un peu le visage. Il écouta ses questions d’une oreille, fixant le mur derrière la demoiselle lentement. « J’ai pris de la drogue depuis mes 14 ans, de l’alcool aussi. Ça doit être marqué quelque part dans mon dossier, ce n’est pas la première fois que je suis arrêté. », dit lentement Drake. « Uhm. Ça fait quelques mois que j’essaye d’arrêter, sinon. » Vérité. Drake n’était pas du tout du genre à mentir, ce n’était pas lui. Il n’aimait juste pas s’ouvrir devant les policiers. Et il n’allait sans doute pas relevé pour sa maladie mental, alors que même ses proches n’étaient pas encore tous au courant. « Écoutez, je ne l’aime pas. Il a fait du mal à un de mes meilleurs amis, il y a de ça des années. Il la trahit, et à cause de ça… Mon ami a vécu une période horrible. Vraiment horrible. », dit Drake en reposant son regard sur Priya. « En voyant mon ami retombé dans les bras de ce… de cet homme… » Il essayait vraiment de calmer ces mots. « Je n’ai pas pu m’empêcher de le frapper. Je le déteste, c’est un fait, et je l’ai frappé. Je savais que ce n’était pas une raison valable pour vous, c’est pourquoi j’ai préféré dire qu’il n’y avait pas de raison. J’ai une rancœur profonde pour cet homme qui a fait du mal à l’un de mes meilleurs amis. C’est tout. »

Désormais que la colère était partit, il se sentait épuisé. Foutu maladie mental. Il en avait déjà marre… Marre de cette maladie.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t907-priyanka-jalildottir-502-1711 http://walk-on-ice.forumactif.com/t798-priya-remonte-ton-slibard

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 115 depuis le : 26/08/2018 Avatar : Depika Padukone Points : 374 A Reykjavik depuis : Ma naissance, de retour après mes 17 ans suite à une longue absence Âge du perso : 27 ans Emploi/études : Membre de la force de défense Islandaise. Flic quoi ...

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   29.09.18 20:41

Angry Little Boy

 







Quel petit crétin celui-là ! Un peu plus, et Priya en lâcherait des gros mots. C’était insupportable de se trouver devant un type comme celui-là. Un Anglais par-dessus le marché. Ils se croyaient vraiment chez eux partout ceux-là ! A faire le malin, ce Drake minimisait ses chances de sortie ou de remise de peine. Même si en théorie, il n’aurait aucune peine puisque l’agressé ne comptait pas poster plainte. Ça, c’était encore un truc qui la dépassait. Le mec c’était fait agresser publiquement, il avait dégusté… et il était quand même assez magnanime pour pardonner à la crotte sèche qui s’était armée de ses poings pour le frapper. Non mais où va le monde quoi ?! Et voila qu’il sortait les violons maintenant, le plaisantin. Avec ses excuses minables, il avait de quoi fendre le cœur ou donner la gerbe, et pour le coup c’était plutôt la nausée qui revenait à Priya à force de l’entendre geindre sans donner d’explications concrètes ou de quoi se mettre un truc plus intéressant sous la dent.

« Je suis désolé » ! Pussy…

Elle avait grimacé en l’imitant, d’une voix de petite fille alors qu’il se montrait totalement hypocrite sans doute, à faire mine d’être un bon garçon bien élever. Y avait-il pire que ce genre de profil ? Non. Probablement pas ! Mais par la suite, Priya trouva enfin le moyen de se taire et d’écouter. C’était une excitée de nature, une fille qui cherchait un peu la confrontation certes, mais elle n’était pas dénuée de bon sens quand il le fallait… Pourtant cette fois, ce n’était pas le bon sens qui la ramenait à la réalité mais l’étrange discours que tenait son captif avec une sincérité qui lui semblait véritable. Ainsi la policière l’écouta parler de ses problèmes de drogue, du fait qu’il tentait d’arrêter. Le poing qu’elle avait abattu sur la table et qui s’y trouvait encore se déplia cependant pour aller prendre les pages du rapport sur le garçon, qu’elle n’avait pourtant pas encore ouvert plus que cela. Ses yeux en balayèrent les quelques lignes au verso pour obtenir confirmation, avant que son regard brun ne vienne frapper à nouveau celui beaucoup plus clair de Drake. Puis elle vint s’assoir à nouveau devant lui en l’écoutant avec plus d’attention.

Etrangement dans son discours, il y eut quelque chose pour faire écho chez elle. Un souvenir, quelque chose de très lointain ou simplement l’instinct qui appelait à la prudence. A une ouverture d’esprit plus certaine de sa part. Il n’y avait pas tellement de quoi crier au loup, mais Priyanka était très bien placée tout de même pour savoir que la peau d’un loup ne faisait pas la bête. Autrement dit… il y avait peut-être bien d’autres choses cachés sous cette stupide image de cogneur, et l’apparence parfaite de la victime présumée.

Okay, on va reprendre du début.

Cette fois, sa voix était bien plus calme, plus attentive aussi quelque part. Elle ne tenait plus le stylo comme une arme qu’elle aurait pu braquer contre Drake, et son regard plissé semblait transmettre qu’elle le croyait, ou du moins… qu’elle s’intéressait à son histoire. Au fondement de celle-ci également. Mais elle ne pouvait pas non plus lâcher le reste, les doutes et potentiellement l’idée qu’il mentait. Alors elle posa son dos contre le dossier de la chaise, balança ses pieds sur la table pour poser les feuilles du rapport sur Drake T. Macnair sur ses cuisses et feuilleter encore les lignes imprimées sur le papier blanc. Après un bref silence, Priyanka demanda, sans quitter le rapport du regard.

Il aurait fait quoi à ton ami, ce Heiki Skörrison ?




_________________
« Flames »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   03.10.18 4:17
Angry Little BoyDrake x Priya
Énerver la police, c’était un truc que l’ancien Drake aurait prit grand (énorme) plaisir à faire, très certainement. Ne rien dire, jusqu’à finir par passer un bon moment en cellule, c’était son truc. Avant. Avant qu’il n’aille des gens comme Fenrir, Esekiel, Sören ou encore Athena, pour ne nommer qu’eux, prêt à s’inquiéter pour lui s’il ne donnait pas de nouvelles après un certain temps. Il avait donc apprit à ne plus mentir à la police et surtout, à ne pas « jouer » avec eux. Puis, Drake avait grandit en maturité, même si cela ne paraissait pas toujours, et il savait que, plus vite il disait la vérité, plus vite il sortirait. Et de plus, insulter les filles, ce n’était pas trop son truc. Sans doute à cause de sa mère. Il avait beaucoup plus de difficulté avec les hommes qu’avec les femmes. Juste à voir ses relations autour de soi… Les filles, souvent, le respectaient et l’aimaient un tant soit peu… Les gars, c’était une autre paire de manches. Seulement, il savait aussi que la police n’avait jamais vraiment aimé les gars comme lui. Ou bien il était toujours tombé sur des policiers préférant écouter la version du chic type que celui tatoué du haut jusqu’au bas… À voir. Il savait que ce tatoué autant le corps, avoir un style aussi étrange, n’allait certainement pas l’aidé à passer à côté de la police inaperçu, mais c’était pas un truc qu’il voulait : Passer inaperçu. Il voulait être vu.

Néanmoins plus son discours avancé, plus il voyait la policière face à lui se calmer…? Il leva les yeux vers elle, surpris, il l’avouait, de la voir reprendre sur lui et… semblait lui donner une certaine confiance, ou du moins, un certain doute. Drake avait tellement l’habitude que les policiers ne lui laissent pas le temps de s’expliquer, croyant toujours « le bon citoyen » avant ces dires. Avant même de l’écouter. Il regarda donc la femme se rassoir devant lui, surpris de ce voir accordé une chance d’enfin pouvoir placer quelques mots. Il devait donc les choisir avec soin, c’était rare, une chance comme ça. Il frotta un peu son visage de sa manche, c’étant difficile avec les menottes, mais il réussit, repoussant ses mèches foncés vers l’arrière. « D’accord… Merci. », dit-il lentement, la remerciant de bien vouloir l’écouter. Il la laissa feuilleter son dossier, gardant le silence pendant ce temps en posant ses mains sur la table, ainsi visible.

« Heiki… Il y a de ça quelques années, je ne pourrais pas dire… combien précisément, mais mon ami, Carron, est sortit avec cet homme pendant un moment. Le parfait amour, vous voyez… Sauf qu’un jour, Carron est revenu à la maison et il a découvert Heiki en train de coucher avec quelqu’un d’autre. Ça l’a anéanti. Complètement. Jusqu’à… Jusqu’à le faire presque arrêté de manger complètement. Il a dû aller en… dans un centre, vous savez? Pour reprendre du poids et tout… » Il ferma les yeux lentement, soupirant. Il était attaché à Carron, c’est vrai… « Il a beaucoup souffert. Vraiment. Et il a finit par s’en sortir après des mois de travail sur lui-même. Il était heureux, il avait une job super, un petit-ami et… Heiki est revenu dans sa vie. Ils se sont remis ensemble, et je veux même pas savoir pourquoi. Peut-être que Heiki a changé, ok, mais… cela ne l’excuse en rien! », Sa voix trembla un peu sous la colère. « Il a détruit sa vie, qui dit qu’il ne pourrait pas le refaire une deuxième fois? Des femmes qui retournent avec leur mari qui a été violent envers eux, on en voit plein! Qui… Qui me dit que Heiki va pas encore s’amuser à détruire mon ami? Qui m’dit qu’il s’amuse pas encore une fois avec ces sentiments juste pour... bien le détruire, encore. »

Drake soupira lentement en posant son visage contre ses mains, secouant la tête lentement. « Mais Heiki manipule bien. Trop bien… », dit-il lentement, plus pour lui-même cette fois-ci.


© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t907-priyanka-jalildottir-502-1711 http://walk-on-ice.forumactif.com/t798-priya-remonte-ton-slibard

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 115 depuis le : 26/08/2018 Avatar : Depika Padukone Points : 374 A Reykjavik depuis : Ma naissance, de retour après mes 17 ans suite à une longue absence Âge du perso : 27 ans Emploi/études : Membre de la force de défense Islandaise. Flic quoi ...

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   07.10.18 10:35

Angry Little Boy

 







Les pieds sur la table, les feuilles posées sur les cuisses, Priyanka lisait toujours rapidement l’imprimé qu’on lui avait donné du dossier du type en face. Il avait un passif assez chargé… par tellement grave, pas tellement bénin non plus. Un profil assez atypique pour l’Islande et pourtant qui laissait une sacrée ambiguïté quant à sa psychologie. Priya n’était pas une femme à saisir les détails d’un profil. Ce n’était pas son job, et sans doute pas du tout dans ses prédispositions. L’Empathie en revanche… Mais elle restait méfiante à la vue du rapport qu’il s’étalait quelques années en arrière, et donnait des détails sur les frasques passées de ce drôle d’oiseau. Qui était vraisemblablement presque ému qu’elle lui laisse l’occasion de s’exprimer. L’Indienne le laissa alors entamer un long monologue, faisant mine de finir sa lecture malgré qu’elle ne fasse plus que survoler les mots sous ses yeux. Puis elle leva le regard pour plonger dans les siens, sans plus ciller. Sans plus le lâcher. Pour en vérifier la teneur et l’honnêteté. Pour voir si ce qu’il disait pouvait être vrai où si c’était des décharges. Et si Priya n’était pas tellement intelligente ou mentaliste (encore moins …), on ne pouvait pas dire non plus qu’elle était crédule. Les mains posées l’une sur l’autre contre son ventre, parfaitement calée contre son siège, elle ne bougeait plus et écoutait.

Cette histoire… ça faisait écho à quelque chose d’ancien et pourtant encore si frais. Qui avait frappé sa famille, qui l’avait ébranlé elle. La perte d’une personne de son sang. A cause d’une étrange histoire presque similaire. Quelque chose qui avait sans doute dût s’en approcher, c’était sûr… parce que Priya n’avait jamais eut les détails de l’histoire qui avait poussé cette douce cousine au suicide mais que ça l’avait tant marqué, qu’il était impossible maintenant d’en ignorer les ressemblances dans les mots de Drake. Alors elle le laissa parler jusqu’à la fin, jusqu’aux paroles marquées de tristesse et surtout… de toute l’impuissance qu’il devait ressentir à ne pas pouvoir vraiment aider son ami. Le même genre d’émotion qu’elle avait déjà ressenti, à l’égard de sa tante quand elle avait perdu sa fille. Au moins ça, elle pouvait comprendre. Pourtant son regard ne se chargeait aucunement de compréhension ou même de tolérance. Il restait au contraire assez neutre, bien qu’animé par la lueur colérique qu’avait entrainé sa réplique précédente et le poing sur la table. Puis une fois le silence retombé, Priyanka leva les yeux au ciel pour lancer d’un air saoulé.

Cela ne l’excuse en rien lui, mais toi non plus ça ne t’excuse pas. Faut être sacrément stupide pour venir lui coller son poing dans une figure sans penser aux conséquences. C’est toi qui es en tort…

Finalement, elle était bien une flic Islandaise. Il fallait toujours qu’elle discute plutôt qu’elle exécute. C’était pourtant simple non ? De lui coller un rapport, de le foutre en garde à vue, d’attendre qu’on vienne payer sa caution et de juste … faire la fière. Mais non c’était trop demandé ! A croire que l’influence de Ketill se faisait beaucoup trop forte avec les années. Foutu vieux lard.

Tu ne pourras jamais savoir si c’est vrai, c’est à ton ami de le déterminer. N’importe quoi… tu te prends pour un justicier ? T’es bon qu’à te prendre de la prison … c’est malin. Maintenant il a le champs libre et encore pire : aux yeux de ton ami, c’est toi qui seras le méchant. Quand on ne sait pas réfléchir on s’abstient au moins de faire n’importe quoi.

Malgré les paroles durs, Priya ne pouvait avoir que de la compassion pour le jeune homme, au final. Et contre toutes attentes d’ailleurs. C’était juste un gars un peu paumé, sans doute trop peu raisonnable, sanguin, qui avait juste voulut aider un ami. Mal. Qui s’était sans doute grillé auprès de lui mais l’intention de base était noble. Priya ne pouvait pas condamner ça. Du moins… elle ne pouvait pas lui créer des soucis supplémentaires pour ça. Un faible soupire la quitta en même temps qu’elle remettait ses pieds à terre pour se lever.

Bouge.

Sans même dire plus, la policière s’en alla de la pièce en s’attendant à ce qu’il la suive docilement jusqu’aux cellules. Il n’y avait qu’un couloir à traverser, pour que les geôles vides n’apparaissent au bout de celui-ci. Et sans attendre, elle en ouvrit une pour désigner l’intérieur du menton.

J’ai pas le choix. C’est la procédure. Puis ça te fera réfléchir à ta « spontanéité » de gros plouc d’Anglais.

Malgré le fait qu’elle venait lui tirer le bras après avoir retiré ses menottes, afin qu’il entre plus vite dans la cellule qui lui était attribué, Priya lui lança un sourire. Très léger, presque trop peu visible et pourtant pas moins présent. Un encouragement silencieux, une manière de lui montrer qu’elle avait entendu et surtout comprit.


_________________
« Flames »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime


Dernière édition par Priyanka Jalildottir le 16.10.18 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t127-drake-t-macnair-h-o-p-e-h

Identity Card
Pseudo : Miyu Messages : 931 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Andy Biersack Points : 648 A Reykjavik depuis : 2 ans Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Barman au Kaldi et Artiste

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   14.10.18 0:39
Angry Little BoyDrake x Priya
Drake écouta la jeune policière parlé, hochant parfois la tête lentement, comme compréhensif de ces paroles : Ce qui était vrai, il la comprenait, mais à la fois, il se sentait mieux de savoir que désormais, le magnifique minois du jeune homme était marqué par ces coups. Il était fier de l’avoir blessé, et il savait que c’était mal. Mal de ressentir cette fierté. Mal. Il soupira brusquement en passant sa main dans ses cheveux, secouant la tête en fixant ailleurs, écoutant toujours de ces deux oreilles les paroles pourtant vrais de la femme. Il hocha quelque fois de la tête, tranquillement, avant de finir par lever les yeux vers elle. Il était si rare qu’on prête attention à ses paroles qu’il était reconnaissant qu’elle ne veuille pas lui causer d’autres problèmes, ou du moins, semblait-il le cas. Il se leva donc, bien plus calme qu’auparavant, pour suivre la policière à travers le long couloir, fixant parfois les cellules : Certaines étaient remplit, d’autre non. Il prêta à peine attention aux personnes présentes, rejoignant sa propre cellule où il rentra à l’intérieur, son regard longeant les murs. « Merci. », dit-il avec sincérité vers la femme, la regardant un moment, avant de répondre à son sourire par un léger sourire à son tour. Puis, il alla s’assoir au fond de la cellule, se laissant tombé sur le sol en fermant lentement les yeux, essayant d’apaiser sa conscience qui ne demandait qu’à sortir de là. Mais il devait se montrer sage, ne pas se causer encore plus d’ennui. Esekiel allait l’attendre à la maison, et il ne voulait surtout pas rendre son séjour en prison interminable. Il fut donc patient, finissant par s’endormir contre le sol, son visage contre ses bras. Il était surprenant de voir avec qu’elle facilité le jeune homme était capable de dormir, malgré sa position, malgré l’inconfort de la situation. Passé des nuits en cellule, ce n’était pas sa première fois.

Le lendemain matin, il se réveilla avec la bouche atrocement sèche, et pour une fois, il avait faim. Il en aurait presque crié de joie, ne ressentant que rarement la faim, mais ce n’était pas vraiment la place approprié pour. Il ne fit donc que se lever pour s’assoir, secouant la tête en venant replacer ses cheveux, avant de se lever dans la cellule pour se bouger un peu, s’étirant autant qu’il le pouvait. Ce ne fut que quand il sentit une présence, qu’il se tourna pour faire face à la même femme que hier. Un sourire léger, très léger, le prit, alors qu’il s’avançait vers le grillage lentement. « Bon matin. », dit-il en haussant les épaules lentement, avant de les rabaisser. « Vous auriez quelque chose à boire? », demanda-t-il en détournant le regard, fixant un moment le mur devant lui, avant de la regarder à nouveau. « Est-ce que vous allez encore me garder ou je peux rentrer chez moi…? » Il ne peut que prier pour une réponse positive. Il veut rentrer. Il veut rentrer chez lui. Parce que même s’il ne dit rien, même s’il le cache, les paroles de Heiki lui reviennent en mémoire comme un coup de poignard. Parce qu’il est instable. Et qu’il a envie de rentrer.
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
I have died everyday waiting for you. Darling don’t be afraid I have loved you
For a thousand years. I love you for a thousand more. Every breath, Every hour has come to this, One step closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t907-priyanka-jalildottir-502-1711 http://walk-on-ice.forumactif.com/t798-priya-remonte-ton-slibard

Identity Card
Pseudo : Mustang Kid Messages : 115 depuis le : 26/08/2018 Avatar : Depika Padukone Points : 374 A Reykjavik depuis : Ma naissance, de retour après mes 17 ans suite à une longue absence Âge du perso : 27 ans Emploi/études : Membre de la force de défense Islandaise. Flic quoi ...

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   16.10.18 18:04

Angry Little Boy








Qu’est ce que c’était stupide, un Anglais ! Comment était-ce possible qu’avec un mental de fragile comme cela, ils aient pu coloniser l’Inde… C’était encore une fois amenée à cette pensée là que Priya avait levé les yeux au ciel devant le merci du jeune homme. En vérité, elle avait bien lu dans ses yeux le presque désintérêt qu’il avait eut pour ses paroles à elle. D’accord, elle l’imaginait facilement encore bien trop fier de son geste pour en comprendre les conséquences possibles sur le long terme. Tant pis… tant pis pour lui ! Elle n’était pas sa mère, ni sa pote. Alors il pouvait bien faire ce qu’il voulait… Priyanka avait fait suffisamment pour lui, au-delà de son job. Alors elle avait simplement fermé la cellule pour s’en aller vaquer à ses occupations, rédiger le rapport, appeler la victime pour s’assurer qu’elle ne souhaitait vraiment pas porter plainte. Et par la même occasion, scruter le son de la voix de ce Heiki, la raclure présumée… sans rien pouvoir y déceler de notable. Juste… quelque chose de doux, de clément envers Drake qui était le mec d’un de ses proches à ce qu’elle venait de comprendre. Il ne voulait pas porter préjudice à Drake… si ce n’était pas mignon. Encore une histoire à la Dallas ou Melrose Place ! Incroyable que les gens se fourrent dans des situations pareilles. Mais durant la nuit, bien emmitouflée dans sa couette et blottit contre son énorme chien de 70kg, Priya avait quand même repensé aux paroles de Drake. Elle ne pouvait que le comprendre… c’était certain. Elle-même sans doute aurait réagit de la même manière. Alors au lendemain en allant checker les quelques âmes perdues en cellule, elle s’était tournée vers lui avec un sourcil haussé à sa question impertinente.

Et avec ça des œufs et du bacon ? Tu te crois dans un bed and breakfast, Macnair ?

Son ton n’était pas totalement froid, c’était même glissé avec un sourire un peu féroce, mais qui démentait pourtant en partit l’hostilité dont elle venait de faire preuve. Il l’agaçait ce petit crétin, avec ses tatouages et son allure de vieille chose à ramasser dans le caniveau. Mais il avait l’air juste paumé, non ? Elle s’occupait à prendre des notes concernant un autre « pensionnaire » récurrent, mais Priya avait finit par soupirer pour se tourner vers Drake et revenir devant sa cellule puisqu’il cherchait son attention. D’un geste plein de jugement, l’Indienne retira la sucette qu’elle avait en bouche (oui, dès le matin) pour l’agiter dans l’air à mesure qu’elle parlait.

Tu vas sortir… d’ici quelques minutes sans doute. J’ai appelé ton frère, suffit de l’attendre. Il vient payer ta caution et c’est lui qui te ramène.

Puis elle chercha les clés à sa ceinture en enfournant de nouveau sa sucette contre sa joue. Après tout c’était juste une question de minutes maintenant. Il pouvait au moins sortir de là. Ainsi Priya ouvrit la porte pour l’amener au cœur du poste, toujours en lui tenant le bras.

Tu t’en sors bien pour cette fois, tu aurais pu avoir de gros ennuis… En revanche je te préviens, le prochain débordement, tu peux dire adieu à ton titre de séjour. C’est compris ? On n’aime pas trop qu’un étranger casse la figure de nos fiers natifs.

Même si c’était un sale manipulateur présumé. Arrivée à son bureau et bien que plus petite que Drake le filiforme, Priya le força à s’installer sur le siège invité et s’en alla fouiner dans son tiroir pour trouver un paquet de gâteau qu’elle lança sur la table à son attention à lui. Aux vues de l’heure, le grand frère n’allait sans doute pas tarder. Alors Priyanka profita de l’instant pour griffonner le plus clairement possible son prénom sur une carte, ainsi que le numéro de sa ligne directe. Puis elle tendit la carte à Drake, l’air un peu plus sérieux.

Pour toi, ou pour ton ami. Si jamais vous avez besoin de parler de ce qu’il se passe avec Heiki… si quelque chose se passe, appelez-moi. C’est d’accord ?



_________________
« Flames »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t936-jake-cause-all-you-ever-d

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 52 depuis le : 29/09/2018 Avatar : Nicolas Simoes Points : 180 A Reykjavik depuis : Septembre 2009 Âge du perso : Vingt-neuf ans, l'arrivée imminente de la trentaine l'effraie Emploi/études : Employé à l'ambassade du Royaume-Uni

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   20.10.18 17:38

Angry little boy
Le réveil qui retentit tôt, trop tôt, pour l’esprit encore exténué de Jake. La sonnerie stridente qui agresse ses tympans, qui brise son rêve habité par une certaine rousse qui partage un peu trop souvent sa vie en ce moment. Une sonnerie qui le force à quitter la chaleur de ses draps en soie avant que ses pas ne le guident naturellement vers la machine à café. Le café, le seul amour de sa vie. En somme, un commencement de journée tout à fait banal, tout aussi ennuyant aussi, pour l’Anglais qui s’apprête à sauter dans sa voiture pour se rendre à l’ambassade. Il n’a pas le temps de mettre les clés dans le contact qu’une deuxième sonnerie trop forte l’attaque de si bon matin. Son téléphone cette fois-ci, le dernier modèle d’iPhone hors de prix bien sûr, et il s’empresse de décrocher d’un ton professionnel. Il pourrait tromper tout le monde, Jake. Adopter le ton qu’il faut au bon moment pour toujours rencontrer la demande de son interlocuteur. Un ton réveillé et prêt à entrer dans le feu de l’action alors que ses yeux sont à deux doigts de se fermer tous seuls contre sa propre volonté. Un ton enjoué et plein d’entrain alors que la solitude pèse trop lourd sur ses épaules pour que son bonheur ne soit autre chose que factice. Il est fort le brun, toujours prêt à saisir les opportunités qui le feront grimper dans la société. Pourtant, ce coup de fil là, il le prend tellement par surprise qu’il en oublie tous ses principes de bonne figure. C’est la surprise, l’inquiétude, la culpabilité, la peur qui prennent le dessus. « Bien sûr, je suis là dans dix petites minutes. » Et elles seront réellement petites ces minutes car Jake a déjà écrasé l’accélérateur avec une force qui n’a rien de contenu.

Drake. En garde à vue. Il sait bien que Jake est la dernière personne qu’il a envie de voir débarquer pour venir le chercher et le sortir d’ici. La dernière personne pour lui porter de l’aide et payer sa caution. Et pourtant, malgré ce rejet potentiel, presque certain même, le grand frère n’hésite même pas une seule seconde. Il l’a déjà abandonné par le passé, jamais il ne le refera. C’est une promesse intérieure qu’il s’est fait depuis leur retrouvaille dans cette capitale synonyme de renouveau pour les Macnair. Une promesse qui s’est instaurée dans son esprit sans même qu’il en prenne conscience mais qu’il compte bien honorer de sa vie s’il le faut. Il ne commettra jamais deux fois la même erreur avec celui qui partage son sang, peu importe à quel point cela sera long pour qu’il lui pardonne le lâche qu’il a été. S’il lui pardonne un jour. Il fonce vers le commissariat, étonné lui-même d’encore se rappeler où il se trouve, sans même une arrière-pensée sur sa matinée de travail tranquille qui se préparait avant ce fameux appel. Il est haut placé dans la hiérarchie de l’ambassade, il n’a de comptes à rendre à personne s’il arrive en retard une fois dans l’année.

Il se gare rapidement dans la petite cours du bâtiment avant de se précipiter à l’intérieur. Il s’apprête à demander où se trouve son frère quand son regard bleuté se fait happer par les tatouages du grand brun. Il est là, assis en face d’une jeune femme avec une sucette dans la bouche. Sans plus de réflexion, Jake s’approche d’eux avec de grandes enjambées, le regard rivé sur Drake pour s’assurer mentalement qu’il ne s’est pas blessé et qu’il va bien. Du moins, physiquement parlant. Un petit sourire soulagé s’échappe des lèvres de l’Anglais, affublé de son beau costard de travail, avant que ses yeux ne tombent sur celle qui s’est, très certainement, chargée de ramener son petit frère ici. « Bonjour Je suis Jake, le grand frère de Drake que vous avez eu au téléphone. » Certainement qu’elle se rappelait très bien de lui étant donné que l’appel ne remonte qu’à quelques minutes, mais il ne peut empêcher cette politesse et ce formalisme qui le rassurent. Il tend une main à la belle policière en guise de salutations. Il se tourne ensuite vers Drake, déjà prêt à affronter son regard rempli de haine et à encaisser les quelconques paroles dures qu’il peut asséner à son égard. « Tu vas bien, Drake ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Doucement, un plus calme que quelques secondes auparavant, Jake prend une chaise pour s’asseoir au côté de son protégé, attrapant déjà son portefeuilles pour régler sa caution et le traîner loin d’ici. Il se doute qu’il a très certainement envie du confort de son appartement et d’une longue douche pour laver les souillures d’une nuit passée en cellule.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

--- Cut the strings
, feel your heart start.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Angry Little Boy [Heiki]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Angry Little Boy [Heiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PREVAL POCKETS $10,000,000 IN TELECO DEAL
» The Herculean Angry Woman
» ⅲ — NOS PARTENAIRES
» The Miz après Wrestlemania
» [RP libre] Drôle de jeu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Flashback & Flashforward :: Flashforward-
Sauter vers: