Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 What if | Áslaug et Aleksy


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t695-aslaug-jakobsdottir-recha
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Pounou Messages : 172 depuis le : 03/08/2018 Avatar : Riley Hillyer Points : 549 A Reykjavik depuis : mes 7 ans Âge du perso : 28 ans Emploi/études : céramiste

MessageSujet: What if | Áslaug et Aleksy   06.08.18 19:19

what if ★ Áslaug ft Aleksy

Aslaug commençait doucement à se faire à la vie de mère célibataire. Seul regret : avoir arrêté le judo. Mais si elle voulait conjuguer sa vie de maman et de working girl, elle n’avait pas le choix. Le dos appuyé contre le dossier d’un banc public, elle soufflait un peu en surveillant d’un regard attentif son fils dans le bac à sable. Elle était un peu nerveuse, sûrement à cause du manque d’entrainement d’ailleurs. En soi, Aslaug aurait pu continuer le judo, mais laisser Reinar aux mains d’Hippolyte deux ou trois heures supplémentaires par semaine lui faisait de la peine. Le pauvre bout de chou ne voyait pas beaucoup son père alors si en plus elle se rendait indisponible, le petit blondinet risquait d’être triste. Puis pour rien au monde elle n'aurait voulu manquer ces sorties mère fils. Pianotant sur son téléphone pour répondre aux textos de Mikaelina, elle levait la tête régulièrement pour sourire à la prunelle de ses yeux.

Puis elle l’aperçut, ce type suspect dans le fond du parc. Elle l’observa en tentant de se faire discrète et fronça les yeux lorsqu’il sembla échanger quelque chose avec une autre personne. Il n’avait pas l’air d’être d’ici. C’était à s’y méprendre d’ailleurs avec ses cheveux blonds et ses yeux bleus. Mais son visage était extrêmement fin, ses traits longs et anguleux, rien à voir avec le faciès typique d'un islandais. Elle secoua finalement la tête quand son fils l’appela et arrêta de regarder le type deux secondes pour sourire à son enfant. Elle était méfiante. En le regardant, elle envoya des textos à Mikaelina et rapporta ses genoux à sa poitrine. Elle n’était pas spécialement xénophobe, ni raciste, mais voir des étrangers débarquer sur le sol islandais et faire n’importe quoi lui hérissait le poil. Puis dans un parc à enfant. N’avait il pas de conscience ? Son instinct de maman lui ordonnait de rester aux aguets. Elle surveillait les deux et se fit force pour oublier l’étranger. « Reinar, photo ? » Le petit garçon n’écouta pas tout de suite mais il finit par s’asseoir dans le sable en regardant sa mère et en souriant. C’était dans la boite. Aussitôt la photo prise, elle tourna à nouveau la tête vers le type suspect. Et mince, leur regard se croisa.







Dernière édition par Áslaug Jakobsdóttir le 08.09.18 8:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 316 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1253 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   04.09.18 11:41


What if
Aslaug ξ Aleksy


Il y a des jours, comme aujourd’hui, où tout me parait épuisant.

Il y a des jours, comme aujourd’hui, où j’ai l’impression de n’agir que par habitude. Par obligation. Par mécanisme bien huilé. Un soupire s’échappe de mes lèvres pleines, alors que j’échange une dose de drogue contre quelques billets de banque. Une dose de bien-être contre une autre. C’est étrange, mais depuis que James a débarqué dans ma vie, depuis qu’il s’est mit en tête de me partager un peu de ses richesses, un peu de son attention constante, je ne ressens plus aucun plaisir à soutirer de l’argent à mes clients. Je ne ressens plus aucun plaisir à les voir quémander encore un peu plus, encore un peu trop. Obnubilé par sa présence, par son regard, par cette marque d’affection et de dépendance commune qui nous lie. C’est quelque chose de sale et de dangereux, j’en suis parfaitement conscient et pourtant, m’en défaire me parait impossible. Quitter toute l’emprise qu’il a sur moi serait la promesse d’un enfer trop dense et trop brûlant pour que j’aspire à m’en échapper. Alors je ferme les yeux, je continue de vivre malgré cette boule agaçante qui croisse au creux de mon ventre. Comme si elle n’existait pas. Comme si il était facile de l’ignorer. Connerie. Mon regard glisse autour de moi, échappant un soupir d’une lassitude rarement ressenti. Dealer au beau milieu d’un parc pour enfant n’est sûrement pas la meilleure idée du monde, surtout lorsqu’on y croise des parents un peu trop protecteur, mais je n’ai guère eu le choix. Ce client est un client de luxe. Il demande, j’obtempère. Peu importe le nombre de fois où je peste intérieurement sur ses manières.

Un signe de tête à son attention plus tard et je m’apprête déjà à tourner les talons pour rentrer, pour probablement passer ma soirée visser sur l’écran de mon cellulaire, à attendre que cet idiot fini décide de se pointer. Jusqu’à ce que mes iris céruléens croisent les tiens. Jusqu’à ce que je te vois manipuler ton téléphone, éveillant en moi une certaine dose d’inquiétude. Une mère inquiète, il n’y a rien de pire à gérer. Et bien que je me sois débarrassé de la dernière dose de drogue sur moi en la refourguant à ce client, je n’ai aucune envie de faire un allez-retour au poste aujourd’hui. Vraiment aucune. Mes pas me guident rapidement vers toi, patient, un regard plus doux qu’à l’ordinaire braqué sur ta personne. Plus honnête, aussi. Un peu blasé. « Je peux ? » Je désigne la place assise à côté de toi, m’attendant à un refus net et précis. Pourtant, il n’y a aucune animosité dans le ton de ma voix, aucune colère, juste une lassitude et une certaine pointe d’intérêt. Les masques sont parfois trop lourd à porter, même pour moi. « Je ne suis pas aussi mauvais que j’en ai l’air, vous savez. »



_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t695-aslaug-jakobsdottir-recha
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Pounou Messages : 172 depuis le : 03/08/2018 Avatar : Riley Hillyer Points : 549 A Reykjavik depuis : mes 7 ans Âge du perso : 28 ans Emploi/études : céramiste

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   08.09.18 8:55

what if ★ Áslaug ft Aleksy

Son regard avait à la fois quelque chose de terrifiant et de magnétique. Elle baissa immédiatement les yeux, à la recherche d’une distraction. Elle avait sûrement regardé trop de films américains avec ses frères et une terrible angoisse la prit à la gorge. Et s’il voulait la tuer pour le terrible affront qu’elle venait de lui faire ? Le pire : il se dirigeait vers elle. L’espace d’un instant, elle paniqua, ne sachant pas si elle devait appeler son fils pour le garder contre elle et le protéger ou s’il était mieux, loin, dans son bac à sable. Elle opta pour la deuxième option, déglutit et serra inconsciemment son téléphone entre ses mains. Chaque pas de plus qu’il faisait vers elle la remplissait d’une terrible angoisse, si bien que lorsqu’il lui demanda s’il pouvait s’asseoir à côté d’elle avec une voix calme, presque sympathique, un gémissement de surprise passa la barrière de ses lèvres. Elle leva le menton timidement, le regard à la fois en colère et craintif et leva les yeux au ciel à sa deuxième phrase sans qu’elle ne puisse le contrôler. Elle ne le croyait pas du tout. « Assez mauvais pour faire ça dans un parc. » Par ça, elle ne savait pas trop ce qu’elle désignait mais elle était persuadée que ce ça était moralement répréhensible. Sa voix était basse pour éviter de le brusquer mais son ton un peu agressif. Elle omis volontairement de répondre à sa question. Elle préférait évidemment qu’il s’en aille mais n’osait pas vraiment lui dire. Son regard couva son fils et se perdit dans le vide. Elle n’osait pas trop le regarder et elle resta immobile en priant mentalement pour qu’il s’en aille. Le temps lui sembla durer une éternité et Aslaug finit par se pencher sur le côté pour ranger le téléphone qu’elle serrait dans ses mains moites à l’intérieur de la poche de son jean. Pourvu qu’il s’en aille.






_________________
    Laisse les autres changer. ◇ L'amour, c'est dans ta nature. Assez de règles, presque tout le monde essaye de te modeler, dès ta naissance. Reste comme tu es, parce que pour moi tu parfait et s'ils persistent, ne les laisse rien te dire.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 316 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1253 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   11.09.18 11:06


What if
Aslaug ξ Aleksy


La peur.

Je la sens dans le moindre de tes regards, dans tes gestes nerveux, dans la tension qui parcourt ton corps lorsque je délimite l’espace entre nous. Et pourtant, pour une fois, la lassitude qui m’étreint l’esprit m’empêche d’en retirer un plaisir malsain. Presque une dose de regret. De remord. Parce que ce n’est pas ce que je cherche à éveiller chez toi, pas aujourd’hui, pas maintenant. Mes iris céruléens se font plus doux lorsque je les plante dans les tiens, alors que mes lèvres s’étirent légèrement dans un sourire tout ce qu’il y a de plus honnête. Étrange, à quel point je n’ai même plus la force de tenir les masques aujourd’hui. Trop épuisé de lutter par tout ce qui chamboule ma petite vie bien rangée. Trop épuisé par Bethany, par Inna, par James. Surtout, par James. « C’est lui qui a insisté. » Mon menton pointe la silhouette de mon client qui disparaît enfin dans la foule. Ce n’est pas comme si j’aimais dealer dans ce genre d’endroit après tout. Si les enfants ne me posent aucun problème - trop innocent pour comprendre la portée de nos gestes - je suis le premier à me méfier des mères de familles. À me méfier des gens comme toi. « Et c’est un bon client. Il n’a jamais été violent. Je n’aurais pas accepté, sinon. » Je lui aurais purement et simplement refusé l’échange. Inconsciemment, je laisse mon regard porter sur les chiards qui s’amusent avec un peu trop d’entrain sur l’air de jeu. Je ne cherche même pas vraiment à savoir lequel est à toi, lequel tu tiens tant à protéger pour être aussi agressive, peu importe vraiment. En un sens, je le comprends. Je comprends ce besoin de protection pour l’avoir déjà ressenti, pour l’avoir déjà expérimenté. Et pour l’avoir vu de nombreuse fois briller dans l’oeil de mon père. « J’ai déjà bien assez de problème pour vouloir ajouter un événement tragique au beau milieu d’un parc pour enfant. »



_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t695-aslaug-jakobsdottir-recha
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Pounou Messages : 172 depuis le : 03/08/2018 Avatar : Riley Hillyer Points : 549 A Reykjavik depuis : mes 7 ans Âge du perso : 28 ans Emploi/études : céramiste

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   12.09.18 10:48

what if ★ Áslaug ft Aleksy

« C’est lui qui a insisté. » Aslaug tourna légèrement la tête. La silhouette qu’il désignait était en train de se fondre dans la foule. Un peu pensive, elle la regardait. Pourquoi quelqu’un voudrait il faire ça dans un parc pour enfant ? Avec toutes les mamans à l’instinct maternel si fort, avec le besoin animal de protéger leur progéniture... Il fallait être sacrément dérangé. Elle soupira, juste un peu, pas assez pour qu’il le remarque. Elle ne comprenait pas. Elle était pourtant ouverte d’esprit, n’avait aucun soucis avec les homosexuels, les étrangers ou même la drogue mais ça, elle comprenait pas.

Elle contempla à nouveau le blondinet. Elle avait toujours une pointe d’agressivité dans les yeux, un peu de peur aussi, mais lui, il était parfaitement calme. Il n’y avait pas une lueur de méchanceté dans ses mots, au contraire. Il était presque charmant, mais pas assez pour qu’elle baisse sa garde. Elle les a assez vu dans les films, les méchants qui sont calmes et qui, la seconde d’après, tirent sur leur victime. Il lui semblait même que c’était une des caractéristiques des psychopathes d’être aussi posés, réfléchis et calmes. Elle avait dix milles mots en tête pour lui répondre, mais elle n’osait pas. Elle se contenta de tourner la tête de gauche à droite pour lui montrer son désaccord et elle souffla à mi mots, presque inaudible « Violent ou pas, ça change rien… »Puis elle nota son accent, slave ou quelque chose comme ça. Il lui rappelait l’accent des méchants dans Taken, ces mafieux albanais qui faisaient dans le proxénétisme. Mais il était trop blond pour être albanais alors elle l’associa d’avantage à la Russie et aux pays slaves du nord. La pensée d’ailleurs lui arracha des frissons.

Il disait qu’il avait assez de problèmes comme ça pour s’en rajouter un nouveau. Pourtant il venait dans ce parc, pourtant il semblait continuer, il n’avait pas l’air de vouloir arrêter ses conneries. Elle voulait lui dire à quel point les hommes comme lui la dégouttaient mais elle garda sa langue dans sa poche. Elle regarda ses mains sur son jeans. Elles étaient abîmées et il ne portait pas de bijoux, aucune grosse bague comme dans les films et aucun bracelet. Elle essaya d’expliquer ses mains abîmées : baston peut-être, manipulation de produits chimiques pour faire sa drogue, car elle était presque sûre maintenant qu'il dealait. Elle avait une opinion arrêtée sur les dealers et tout un tas de préjugés. C’était des ordures égocentriques, sans empathie, qui vendaient de la merde juste pour s’enrichir. Son regard redevint plus primaire quand elle constata qu’il regardait les enfants, comme une lionne prête à bondir si on s’en prenait à son lionceau.





_________________
    Laisse les autres changer. ◇ L'amour, c'est dans ta nature. Assez de règles, presque tout le monde essaye de te modeler, dès ta naissance. Reste comme tu es, parce que pour moi tu parfait et s'ils persistent, ne les laisse rien te dire.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 316 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1253 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   18.09.18 17:05


What if
Aslaug ξ Aleksy


Ce lieu de rendez-vous était une erreure. Vraiment.

Et pourtant, je ne l’ai pas refusé. J’ai accepté, malgré le danger que encourue à pratiquer ce genre d’échange au beau milieux d’un parc pour enfant. Comme si, au fond, c’était peut-être ce que je recherchais. Comme si l’adrénaline était tout ce qu’il me manquait. Peut-être n’est-ce pas tout à fait faux, d’ailleurs. À force de vivre avec le coeur prêt à imploser à cause de l’idiotie d’un homme, on en vient à faire des choses stupides. On en vient à rechercher le frisson ailleurs, pour se prouver qu’on peut l’obtenir autrement qu’au creux de ses bras. Pour se prouver que l’on est vivant, même sans lui, même sans son regard posé sur nous. Quel connerie. Je ne me suis jamais senti aussi éteint que durant ses absences. Un soupire lasse s’échappe de mes lèvres, incapable de le retenir, de le cacher derrière le masque du dealer trop propre sur lui. Même si tu continues de me regarder avec cet éclat d'agressivité dans le regard. Même si te parler n’est sûrement pas la meilleure idée qui me soit venu aujourd’hui. Étrangement, ça me fait du bien. Ça m’apaise. De pouvoir échanger avec quelqu’un d’un peu plus sain d’esprit que tout ceux que je côtoies. Que James, en tout cas. « Au contraire, ça change tout. » Si ce client stupide risquait de me faire prendre au beau milieu de ce parc, je n’aurais sûrement pas poussé le vice jusque là. J’aurais refusé cette course de dernière minute. « Les enfants sont naïf par nature, ils ne comprennent rien. Rien de ce qui pourrait s’échanger au beau milieu de leur parc, en tout cas. Alors ils ne posent pas de question. » Ils se contentent de jouer, de s’amuser, d’ignorer la cruauté du monde qui les entours. J’en serais presque envieux, par moment. Je n’ai jamais eu le luxe de profiter de ces instants d’insouciances.

Lentement, je me repositionne sur le banc à tes côtés, posant mes coudes sur mes jambes, le buste penché vers l’avant, les mains liées et le regard toujours braqué sur l’étendu du parc. « Les seuls personnes qui peuvent être problématique, ce sont les parents. Comme vous. » Ça pourrait sonner comme une menace, mais s’en est bien loin. C’est doux. Presque admiratif. Peut-être parce que cette agressivité dans le regard, elle me rappelle celle de mon père, lorsqu’il cherchait à me protéger. « Mais c’est plutôt… Admirable. De vouloir protéger ses enfants comme vous le faite. Beaucoup se contenterait simplement de partir. » Beaucoup se contenterait simplement de fuir. Mes iris céruléens glissent légèrement sur le côté, jusqu’à croiser ton regard. Jusqu’à te voir observer mes mains abîmées par le temps et les combats de toute sorte. J’ose à peine imaginer ce que tu dois en penser. « Je ne vous ferais rien, vous savez ? Ni à vous, ni à vos enfants. » Pour preuve, je ne sais même pas lequel est à toi. Je ne sais même pas si tu n’en as qu’un, ou plusieurs. Ce n’est pas ce qui m’intéresse. « Ce n’est pas dans ma manière de faire de m’en prendre à une mère simplement inquiète. »

_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t695-aslaug-jakobsdottir-recha
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Pounou Messages : 172 depuis le : 03/08/2018 Avatar : Riley Hillyer Points : 549 A Reykjavik depuis : mes 7 ans Âge du perso : 28 ans Emploi/études : céramiste

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   20.09.18 12:28

what if ★ Áslaug ft Aleksy

Derrière ses traits anguleux et ses yeux perçants, il y avait un homme. Aslaug perçut à travers le soupire du blond toute la lassitude qu’il ressentait et tapie dans l’ombre, la nostalgie qu’il éprouvait… Pour qui ? Pour quoi ? Aslaug voulait curieusement savoir, pourtant ses sens étaient à l’affût et elle se sentait presque l’âme d’une lionne, prête à rugir et à bondir. Si elle se plaisait à dire qu’elle ne laissait pas transparaître ses émotions sur son visage, on pouvait en vérité lire toutes ses émotions au travers de ses yeux clairs. Ses yeux d’ailleurs, elle les leva à la remarque du blond. Elle l’écouta attentivement et un sourire se dessina sur son visage. « C’est mal connaître les enfants. Des questions, ils en posent des milliers. Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi Ingvar a des tâches sur les joues et pourquoi il s’énerve quand on lui en parle ? Pourquoi les baleines crachent de l’eau ? Ils nous posent des questions que parfois nous, les adultes, on ne se s'est mêmes pas posées. » Elle savait de quoi elle parlait. Reinar n’avait pas le langage encore tout à fait développé, mais il l’avait surprise avec des questions farfelues à de multiples reprises. Ça la fascinait d’ailleurs, la faculté qu’il avait de s’interroger à un si jeune âge. Elle ajouta d’ailleurs après s’être longtemps questionnée sur le tutoiement et le vouvoiement. « Vous avez raison sur la naïveté mais ne pas tout comprendre ne les empêche pas de reproduire les schémas des personnes qui les entourent. » Son ton n’était pas aussi agressif que le regard qu’elle lui avait précédemment lancé. Peut-être finalement que le soupire lasse qui s’était échappé des lèvres du jeune homme avait attisé sa sympathie. Point trop n’en faut.

Elle l’observa du coin de l’œil se pencher en avant et baisser les épaules comme si tout le poids du monde y reposait. Elle ne réagit pas quand il jugea les parents être des problèmes et moins encore quand il lui confia qu’il la trouvait admirable. Elle tiqua un peu à vos enfants, elle qui n’avait qu’un enfant unique mais resta interdite. Non, elle était plutôt surprise par son commentaire, jugeant que n’importe quel parent aurait protégé son enfant. Elle faillit lui dire que les siens auraient fait la même chose mais elle n’en savait rien du tout. Elle n’imaginait pas une seule seconde toutes les épreuves qu’il avait endurées et préféra garder le silence plutôt que d’attiser sa colère ou un quelconque sentiment négatif. Après tout, Aslaug restait méfiante.
Dans un grognement pour s'éclaircir la voix, elle leva ses pieds pour coller ses genoux à sa poitrine et s’absorba dans la contemplation de ses mains. Il le remarqua et il tenta de la rassurer à coup de je ne vous ferais rien et de ce n’est pas mon style de m’en prendre aux mères inquiètes. Elle jeta un coup d’œil à son fils avant d’accrocher son regard hasardeusement à un point devant elle. Pas son style ? Mais qu’entendait il par là ? Qu’est ce que c’était, son style ? Elle tenta de comprendre, se répéta mentalement la phrase, mais ne parvint à aucune conclusion. Alors désemparée, elle tourna timidement la tête vers lui. « Pourquoi ? » C’était un pourquoi à tout ce qu’il venait de lui dire et un pourquoi à la raison qui l’avait poussée à lui parler à elle plutôt qu’à un autre.






_________________
    Laisse les autres changer. ◇ L'amour, c'est dans ta nature. Assez de règles, presque tout le monde essaye de te modeler, dès ta naissance. Reste comme tu es, parce que pour moi tu parfait et s'ils persistent, ne les laisse rien te dire.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 316 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1253 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   24.09.18 10:54


What if
Aslaug ξ Aleksy

Mes lèvres s’étirent dans un demi-sourire léger.

L’espace d’un instant, de quelques secondes, je profite simplement du calme et du ton de ta voix. Il a quelque chose de rassurant. Quelque chose qui me pousse à parler, à rester, à chercher encore un peu plus de ta compagnie, même si tu n’es qu’une étrangère de plus à mon compteur. Même si je ne devrais pas rester ici, pas après ce que j’ai échangé dans un parc pour enfant. Lentement, le besoin d’adrénaline se calme au profit d’une volonté cruelle de douceur. Ou au moins, de quelque chose de moins amère que la sensation écrasante d’être enchaîné à lui. Tout de même, ton gosse m’a l’air sacrément curieux, et je n’ai pas le souvenir d’avoir été aussi fouineur à son âge. Sûrement parce que toutes les questions qui me taraudaient l’esprit étaient dangereuses. Sûrement parce que j’ai appris très tôt, trop tôt, qu’il valait mieux éviter de les poser. Un apprentissage qui s’est fait en silence, sous la force des coups et des reproches. « J’imagine que vous avez raison. Vous vous y connaissez bien plus que moi en la matière. » Peut-être qu’un jour, je l’apprendrais aussi. Peut-être qu’un jour, je tisserais les mêmes liens avec un gamin esseulé que mon père a tissé avec moi. Sans doute pas. Mais l’avenir n’est jamais écrit, et j’en ai parfaitement conscience aujourd’hui. Je n’aurais déjà pas cru pouvoir tomber amoureux d’une personne aussi agaçante et pourtant, me voilà aujourd’hui devant toi, à ressasser ces sentiments dégueulasses au creux de mon ventre. Le ton de ta voix se fait moins agressif encore lorsque tu reprends. Et presque inconsciemment, je laisse échapper une grimace.

Je n’ai aucune envie d’influencer des gamins à peine sortie de l’oeuf. Des gamins trop naïf, trop volontaire pour le monde dans lequel je vie. Et même si la cruauté fait partie intégrante de ma personnalité, j’en suis moi-même conscient, je me refuse d’embarquer des mômes dans l'abîme. Pas alors qu’ils sont promis à la lumière. Pas alors qu’ils ont tout pour réussir, pour voir ailleurs, pour s’échapper de cette vie étriquée et morose. Je me penche légèrement en avant, tiquant sur le regard que tu poses sur mes mains abîmées par le temps. J’imagine à peine tout ce que tu peux imaginer sur leur compte, toutes les vérités que tu penses être des élucubrations de ton esprit. Alors je tente de te rassurer, de te faire comprendre mes intentions. Mais comment y parviendrais-je alors que je ne les connais pas moi-même ? Alors que j’ignore pourquoi je suis venu ici, devant toi ? Pourquoi je continue à te parler, alors que je devrais simplement partir ? Il y a quelque chose, en toi, qui me pousse à rester. Qui me pousse à parler. Et je ne sais pas de quoi il s’agit. « Parce que je le comprends. Un peu. » Trop, même. « Cette inquiétude de perdre quelqu’un qui nous est cher. Et cette envie de le protéger. » Mon père avait la même, pour moi. Comme un besoin viscérale de s’assurer que son fils irait bien, quel que soit les circonstances. Même entre ses mains cruelles. Surtout entre ses mains cruelles.

« Ce n’est pas parce que l’on exerce mon métier que l’on est incapable de s’attacher, vous savez. Malheureusement. » Une vague de culpabilité se glisse lentement dans ma poitrine, alors que je laisse un soupire s’échapper de ma gorge. Fatigué. Je suis peut-être simplement épuisé de lutter contre tout ce qu’il se passe dans ma vie depuis que James a débarqué. « J’aurais préféré... » C’est un murmure, évasif. C’est bien plus une vérité criante, dite à moi-même, qu’un échange pour tes beaux yeux. Alors je laisse une main volage passer dans mes cheveux blonds, désireuse d’effacer les traces de remord qui me dévore de l’intérieur. Parce qu’aussi idiot que cela soit, même si j’aurais préféré ne jamais l’avoir rencontré, je sais très bien que je ne peux tout simplement plus m’en passer. « Si ça peut vous rassurer, il n’y aura pas de prochaine fois, ici. Je n’ai pas très envie d’éveiller de futur plan de carrière à des gamins trop curieux. »



_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t695-aslaug-jakobsdottir-recha
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Pounou Messages : 172 depuis le : 03/08/2018 Avatar : Riley Hillyer Points : 549 A Reykjavik depuis : mes 7 ans Âge du perso : 28 ans Emploi/études : céramiste

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   25.09.18 17:37

what if ★ Áslaug ft Aleksy

Surprise qu’il confirme ses propos et lui donne du crédit, Aslaug se tourna vers le blond et esquissa un léger sourire. C’était difficile à expliquer l’aura qui se dégageait de ce jeune homme, à la fois inquiétante mais aussi peinée, quelque chose qui touchait son instinct maternel et qui lui donnait envie de l’écouter. C’est vrai, les enfants sont immensément curieux, ils veulent tout savoir et son fils ne dérogeait pas à la règle. Elle ne pouvait décemment pas le laisser dire que les enfants n’essaient jamais de comprendre et encore moins que leur environnement n’affectent pas sa façon de se comporter. Elle l’avait vu aussi chez Reinar depuis sa séparation avec Skellig, les habitudes qu’il avait perdues, ces tous petits changement dans sa personnalité, presque imperceptibles, mais pas aux yeux d’une maman. Il suffisait d’un rien pour attiser la curiosité d’un enfant et influencer son comportement.

Le blond se pencha en avant, poussant Aslaug à l’observer d’un œil discret mais aussi curieux qu’un enfant. Il avait le regard ailleurs mais ne put s’empêcher pas de remarquer qu’elle l’observait. Alors il prit une voix un peu plus réconfortante que précédemment et lui expliqua qu’il connaissait ce sentiment, celui de vouloir protéger quelqu’un qu’on aime. Elle murmura alors dans une voix douce, presque comme une caresse. « C’est normal de vouloir protéger ceux qu’on aime. On ne veut pas qu’ils souffrent. » Ce sentiment, elle l’avait ressenti quand sa sœur était sortie avec Maddy et elle le ressentait plus encore avec son fils. C’est un sentiment qui prend aux tripes, plus fort que soi. On ne peut pas résister à une envie aussi primaire que de celui de vouloir protéger ceux qu’on aime.

Aslaug jetait des coups d’œil attentifs à Reinar. Elle avait trop vu de drames à la télévision, ceux là qui comptent l’histoire de parents qui ont perdu leur enfant pour une seconde d'inattention. Son fils était le centre de son monde, elle ne pouvait s’imaginer une seule seconde ce que sa vie serait sans lui. Elle ne se serait probablement pas battue avec autant d’ardeur pour continuer à vivre après la séparation avec Skellig. Elle aurait peut-être déjà craqué, pleuré des milliers de fois et se serait réfugiée dans le judo. Mais il était là et elle lui était reconnaissante qu’il soit là. Elle l’aimait sans condition. Alors sans le quitter du regard et tout en écoutant le dealer vider son cœur, elle rapporta ses genoux à sa poitrine. Il la laissait pensive avec des mots pareils et elle ajouta après une longue réflexion silencieuse et dans une voix apaisante « Je pense que taulier, serial killer, enfant, adulte, tant qu’on est humain on s’attache, c’est dans nos racines. » Elle baissa les yeux et posa son front contre ses genoux. C’est fou comme il lui inspirait autant d’empathie, elle qui, dix minutes auparavant avait du ressentiment à son égard. Il l’intriguait autant qu’il lui faisait peur. « Qu’est-ce… » Sa voix avait tremblée. Elle leva un peu la tête, prit une inspiration et lui demanda timidement « Qu’est ce qu’il se passe ? »  Puis à sa dernière phrase, elle lui dit dans un murmure « Merci. »






_________________
    Laisse les autres changer. ◇ L'amour, c'est dans ta nature. Assez de règles, presque tout le monde essaye de te modeler, dès ta naissance. Reste comme tu es, parce que pour moi tu parfait et s'ils persistent, ne les laisse rien te dire.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t346-aleksy-just-say-yes
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 316 depuis le : 13/05/2018 Avatar : Lucky Blue Smith Points : 1253 A Reykjavik depuis : Moins de six mois Âge du perso : 23 ans Emploi/études : Dealer, escroc, menteur

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   09.10.18 12:50


What if
Aslaug ξ Aleksy

« Vraiment..? » C’est étrange. À quel point ça sonne comme une question. À quel point je suis capable de t’en montrer à toi, une simple inconnue rencontré sur les bancs d’une air de jeu pour enfant. Est-ce vraiment si normal de vouloir protéger ceux que l’on aime ? Est-ce surtout si normal de ne pas avoir ressenti cet instinct vorace avant de le rencontrer lui ? Mon regard se porte vers l’extérieur, les pensées et le coeur en vrac. Peu importe à quel point j’essai de ne plus y penser, à quel point j’essai de l’oublier, James me revient toujours en tête. Comme une constante. Comme une lithanie entêtante. Comme une mécanique trop bien huilé. Une conséquence amère de cette dépendance qui s’est tissé entre nous. J’ai beau tenter de le rayer de ma vie, de me rendre compte à quel point je lui ai offert de ma personne, les alarmes ne s’allument pas, les barrières ne se reforment pas après son passage. Il a tout détruit en un regard, en un battement de cil, en une larme trop bien placé. Le silence reprend lentement ses droits entre nous et avec lui, la sensation d’être au moins écouté. Pas forcément compris, mais écouté. Et c’est une situation à laquelle je ne suis pas vraiment habitué. Encore moins lorsque ta voix revient à la charge pour me questionner doucement, pour m’intimer à une confidence que je ne me pensais pas prêt à faire face à une inconnue. Et que je vais quand même t’offrir sans la moindre pensée. Parce que c’est si naturel de te parler que je ne retiens même plus mes mots. Parce que j’en ai sûrement bien plus besoin que je ne veux bien me l’avouer. Et parce qu’au fond, je ne risque sûrement pas grand chose à parler de ça avec une inconnue. Les chances que tu connaisses celui qui hante ma vie sont ridicule. Quand bien même, il faudrait encore que tu comprennes qu’il s’agisse de lui, et la trace de son nom sur mon poignet est encore trop bien cachée sous la manche de ma veste.

« Il y a… quelqu’un que je veux protéger. Mais je n’ai pas été élevé comme ça. » J’ai été élevé dans la solitude et dans l'orgueil. Dans la peur et dans les larmes. « Depuis que je suis gamin, on m’a toujours appris que les liens que l’on tissait finissait toujours par se briser. Qu’on finit toujours trahi. Peu importe toute l’énergie que l’on peut mettre dans une relation, elle finit par s’éteindre dans les cries et les larmes. » Et s’il y a bien quelque chose que je ne veux pas voir entre nous, c’est ça. C’est cette douleur affligeante et irréel de devoir faire une croix sur lui. C’est l’idée même de me passer de son corps... Non. Son corps n’est qu’une excuse, un bonus enivrant dans cette relation malsaine, et c’est peut-être ça le pire. Parce que ce n’est pas de son corps dont je suis tombé amoureux. C’est de lui. « Je refuse de le perdre, mais je… Il ne m’aide pas beaucoup. Parfois, je me dis juste qu’il s’amuse à retourner le couteau dans la plaie juste pour voir un peu plus de sang couler. » Au sens propre, comme au figuré, d’ailleurs.


_________________

The Devil's Rejects
(c)ambrose


Béré nique ma crédiblité, mais on l'aime quand même ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: What if | Áslaug et Aleksy   
Revenir en haut Aller en bas
 
What if | Áslaug et Aleksy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sergueï Aleksy Oleszak [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: The City :: City Park Klambratún-
Sauter vers: