Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez|

Dancing with the demons in my head || Athena

Aller en bas
AuteurMessage
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Dancing with the demons in my head || Athena 21.05.18 5:38

Voilà maintenant quelques jours qu’ils fussent allés aux sources chaudes Finn, Athena, Drake et lui suivit du restaurent. Ils s’étaient tous vraiment beaucoup amusés lors de leur sortie. Cependant, quelque chose avait sauté aux yeux du jeune interne. Il aurait pensé qu’avec toutes ses années son amie aurait passé à autre chose, mais il fut étonné de se rendre compte que non. C’est pourquoi que depuis les sources chaudes il avait pensé à un plan autant pour en savoir plus que pour lui changer les idées si jamais il y a quelque chose de souffrant là-dedans. Et puis déjà juste le fait d’aimer une même personne pendant toutes ses années sans jamais sortir avec… ça devait être plutôt douloureux en fait.

Ainsi, comme s’était une journée de congé aujourd’hui, il avait décidé de mettre son plan à exécution. Il s’était habillé en sport exprès et il était allé voir Drake pour l’embrasser pendant son sommeil avant de lui laisser une note lui informant qu’il était parti voir Athéna et qu’il ramenait le souper et qu’il avait qu’à lui envoyer un message texte pour lui dire ce qu’il avait envie de manger puisque la dernière fois s’était lui qui avait ramené une pizza avec extra bacon comme il adorait. Drake le connaissait tellement bien !

Il était ensuite sorti à l’extérieur, sortant son téléphone de sa poche commençant à écrire un message texte pour Athéna. « Eh ! Balla Ballerina ! T’es libre aujourd’hui ? T’es chez toi ? J’espère que oui parce que je suis en route vers chez toi pour te kidnapper ! Enfin non te séquestrer plutôt parce qu’on reste chez toi ! Sinon si t’es en pyjama, habille-toi ! J’arriiiiiive !!! »

Il pouffa de rire et rangea son téléphone dans sa poche. Il marcha tranquillement en sifflotant joyeusement. Il regardait vers le ciel, regardant les nuages. Il finit par arriver à l’appartement de son ami d’enfance. Il regarda bien l’adresse qu’il s’était écrit dans son téléphone… lui et les adresses… il devait se rendre à un endroit au moins 5 fois pour tout savoir par cœur, autant le chemin pour y aller que les adresses et tout. Enfin bref il entra et sonna à l’appartement de son amie et, quand elle répondit à l’interphone, il dit :

« C’est le livreur de pizzaaa bella ballerina ! »

Il pouffa de rire et elle lui déverrouilla la porte. Il ouvrit rapidement la porte et partie encourant montant les marches. Il en rata une à un moment, mais se rattrapa à la rampe d’escalier en riant avant de continuer de monter. Quand il arriva en haut il s’accota sur la porte et elle s’ouvrit et tomba à l’intérieur avant de rire un peu, se rattrapant sur son amie.

« Eeeeh! Coucou !! »

Il tira la langue joyeusement.

« Désolé si je suis un peu trop… turbulent et pas vraiment de ... tacts… j’ai oublié de prendre mes médicaments, mais on s’en fiche, c’est congé ! »

Il éclata de rire et s’éloigna d’elle et la regarda doucement.

« En fait… je me disais… parce que j’ai remarqué un truc aux sources et… ça me turlupinait… T’en fais pas je ne vais pas le crier sur tous les toits… »

Il la regarda et lui sourit un moment.

« … En fait… t’es encore amoureuse de Finn, non ? … Eh oui, je le savais ! Je l’avais deviné, mais je n’ai jamais rien dit quand on était jeune ! »

Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 21.05.18 6:41

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

[OUTFIT.] Pour l'une des rares fois, ton réveil a été difficile. Toi qui te lève pourtant très tôt de façon général, tu t'étais retrouvée à dormir jusqu'à neuf heures. Ce qui, dans ton cas, est tard. Un mal de tête, le coeur au bord des lèvres. Une grosse soirée. Une soirée plein d'abus d'alcool et des lèvres contre les tiennes. De quelqu'un que tu ne te rappels pas. De quelqu'un que tu as rapidement laissé tomber lorsqu'il t'a embrassée. Parce que tu ne voulais pas, parce que tu n'osais pas. Et ce, même malgré ton état avancé d'intoxication. Ta soirée au bar s'était terminée pourtant assez tôt comparé à d'habitude. Mais tu avais trop bu, donc tu avais réclamé ton lit lourdement afin de faire passer cette mauvaise soirée. Depuis cette soirée aux sources chaudes, depuis que tu l'as revu lui... Ton coeur est douloureux. Ton esprit est confus. Parce que tu en as marre à quelque part de rester accrochée. Parce que tu veux passer à autre chose, mais tu en es incapable. Tu te rappels avoir serré fortement l'un de tes deux oreillers contre toi, contre ton corps. Pour ne pas pleurer, pour faire taire l'état dans lequel tu t'étais retrouvée. Toi qui est pourtant si forte, qui n'a pas peur de grand chose en temps normal... Tu t'étais retrouvée si faible hier soir. Si déboussolée par la situation. Par tes sentiments. Et tu t'étais trouvée ridicule par-dessus tout.

Avec lâcheté, tu avais réussi à sortir de ton lit pour avaler un bon verre d'eau et après avoir réussi à avaler une tranche de pain grillée nature, tu as fais ce que tu fais de mieux. Ce qui est stable. Danser. Un legging, un haut ajusté, les cheveux remontés par une pince. Tu t'es libéré l'esprit. Au mieux que tu le pouvais du moins. Tu aurais tout fait pour avoir une répétition avec Rafa ce jour-là. Ou aller danser avec Jung. Tout pour te changer les idées. Juste un peu, juste pour te ressaisir pour la journée. Tu en as l'habitude, après tout. Ça fait dix ans que tu agis de la sorte, de toute façon. Quelle idiote.

Tu n'as pas vraiment le temps de t'avancer très loin dans l'exercice, ayant à peine temps de terminer tes étirements. Une vibration s'apporte à ton portable situé plus loin, accompagné d'une notification. Tu le prends entre tes doigts et tes yeux s'écarquillent. Esekíel. Ton ami d'enfance. Il est en chemin vers chez toi. Et toi, tu as encore la tête d'une fille qui a eu une mauvaise soirée -tu présumes-, tu n'as pas encore pris de douche. En vitesse, tes doigts pianotent l'écran.

« Hey mon p'tit guerrier! Oui, j'suis chez moi. Je me prépare en vitesse dans ce cas! Tu n'aurais pas pu mieux choisir ta journée pour me séquestrer chez moi. À toute xx! »

Aussitôt que ton pouce appuie sur "Envoyer", tu éteints ta musique et part en vitesse vers la douche, te déshabillant presque en même temps que tu marches. Parce que tu ne veux pas lui démontrer à quel point tu es pathétique, à quel point tu as passé une mauvaise soirée la veille. Et une douche est bien plus que suffisante pour tout faire taire. Des plus pratiques pour retirer cet air fatigué de ton visage. Parce que de toute façon, il semblerait que tu n'as jamais l'air épuisée selon certains. Une douche rapide, puis tu t'habilles de façon simple. Camisole blanche, jeans. Tu tombes presque en tentant de mettre ton jeans en vitesse. Parce que tu sais que ton ami, ton guerrier, il n'habite pas très loin et que le temps perdu dans ta douche ne fait qu'empirer la situation. Tu es d'ailleurs en train de remonter tes cheveux encore très humides en queue de cheval lorsque tu entends la sonnette de l'appartement qui résonne. Les deux bras dans les airs, tenant la couette, tentant de l'attacher en même temps, tu parcours la distance de ton logis. Tu parviens de justesse à faire le dernier tour de l'élastique alors que tu arrives à l'interphone. Aussitôt, tu appuis. « Oui? » Puis, tu entends sa voix. La voix d'Ese'. Avec son humour habituel. Chose qui te fait rire, bien entendu, alors que tu lui débarres la porte de l'entrée. Tu vas enfiler une paire de bas le temps qu'il monte et tu reviens pour ouvrir la porte. Et tu te reçois le grand enfant entre tes bras, comme ça, d'un coup. « Woah! » Tu lâches d'abord par surprise, avant qu'un second rire ne te quitte. Tu l'aides à se redresser, secouant un peu la tête face à son attitude. « T'es de bonne humeur, dis donc! »

Puis, vient l'explication. Son médicament qu'il n'a pas pris. Tu penches un peu la tête de côté avec un sourire et une mine faussement exaspérée. Voilà qui expliquait cette tornade qui venait de débarquer chez toi. Un léger soupire, amusé, avant de refermer la porte derrière vous deux et la barrer. « T'es pas possible, parfois. » Un autre rire. « Je t'offre à boire? J'allais me faire un thé. » Tu lui demandes alors avant de te retourner pour te diriger à ta petite cuisine histoire de te faire la dites tasse de thé ainsi que ce qu'il t'a demandé alors que tu l'écoutes parler un peu plus loin. Tu fronces un peu les sourcils à ses premières paroles. Un truc en ce qui concerne votre moment aux sources ? Tu reviens vers lui le temps que l'eau chaude ne se mette à bouillir. « Qu'est-ce que t'as remarqué? » Et en l'espace d'un instant, tu regrettes la question. Parce que ce que tu entends ensuite laisse ton coeur tomber à ton estomac, tes joues préférant soudainement se colorer d'un rose sans doute visible par ta peau pâle. Tu tentes de dire quelque chose sur le fait, sur le moment, mais ta bouche ne fait que s'ouvrir pour se refermer. Tu es bouche-bée. Gênée comme pas deux. Puis, tu débloques finalement après un silence. Mais pas pour autant dire quelque chose de compréhensible. « J-je... Quoi? » Ton regard s'apporte un court instant à tes pieds, replaçant une mèche si fine que tu la crois presque inexistante, derrière ton oreille. Tu déglutis un instant avant de ramener ton regard vers lui. « C'est si visible que ça, hein..? » Ta voix se fait un peu plus timide, toi qui n'a pourtant jamais peur de parler. Ton regard est un peu hésitant, souhaitant de tout coeur que ce n'est pas une mauvaise blague de sa part et que tu viens de te dénoncer de toi-même. Parce que tu sais pourtant qu'avec lui, c'est inutile de mentir. C'est inutile de résister. Parce qu'il parvient toujours à faire sortir la vérité, peu importe ce que c'est. Et tu détestes le fait qu'il le sache depuis si longtemps, tout comme tu t'en vois soulagée. Parce que tu sais qu'avec lui ton secret sera gardé. Mais surtout parce qu'il a toujours été là pour t'écouter et que maintenant les émotions à découvert, tu pourrais te confier à quelqu'un. Et toi qui cherchait à mettre ta soirée d'hier de côté. De ne plus y penser. C'était raté, désormais.
made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 22.05.18 20:50


Esekiel était particulièrement de bonne humeur cette journée-là. Il était tout souriant, un sourire fendu jusqu’aux oreilles. Il regarda doucement son amie d’enfance et éclata joyeusement de rire, le regard tout brillant. Il le savait qu’il n’était pas possible, il le savait bien que trop, même que lui parfois il s’épuisait à se regarder aller avant de retrouver ses énergies en 3 secondes comme si de rien était. Il avait naturellement accepté la proposition de thé de son amie et s’était dirigé vers la cuisine avec elle d’un pas sautillant.

Rendu sur place, il avait lâché sa bombe, il savait que, trop bien, que s’était une bombe. Mais il ne savait pas comment dire ça autrement. Il regarda son amie un moment. En voyant son air paniquer de son amie, il s’appuie sur le comptoir avec ses coudes et la regarde toujours. Il finit par lui sourire quand elle lui demande si c’était aussi visible que ça. Il se redressa tranquillement et continue de sourire avant de secouer la tête.

« Non non ! Pas du tout, rassure-toi ! Enfin juste assez pour que je le remarque, mais comme je me déconcentre facilement je remarque plein de trucs, le plus souvent inutiles, mais j’ai remarqué ça aussi… »

Il sourit tranquillement et s’approcha de son amie et viens la serrer dans ses bras avec douceur.

« T’en fais pas, je ne le dirais à personne ! J’ai toujours gardé ça secret… par contre, je m’étonne qu’il n’aille jamais rien remarquer. Je veux dire… c’est moi le myope qui mette ses doigts dans ses yeux tous les matins pour mettre ses verres de contact ou qui met ses lunettes quand ça ne me tente pas… franchement, il est aveugle, je suis vraiment désoler Thena ! »

Il sursauta un peu quand l’eau fut prête et laissa son amie servir le thé. Il la remercia chaleureusement avant de souffler sur sa tasse tranquillement, faisant bien attention de ne pas se brûler et prit une gorger et posa doucement sa tasse devant lui.

« Comment ça va pour Finn ? … Je veux dire ça doit pas être facile avec toutes ses années ? Tu tiens le coup bellot ? »

Oui, il savait que l’amour pouvait être douloureux. Il avait non seulement vu son meilleur ami dans une période difficile après sa rupture, il l’avait aussi vécu quand Drake s’était poussé ou encore il le voyait encore et toujours avec sa mère parce qu’elle ne divorçait pas de son père, non, elle espérait toujours que ça puisse se régler, mais il voyait combien elle en souffrait. Il prit de nouveau sa tasse et regarda son ami avec une certaine douceur dans le regard. Oui, Esekiel était toujours celui qui s’inquiétait pour tout le monde, surtout pour les gens qu’il appréciait beaucoup. Il pouvait tellement s’inquiéter qu’il se mettait toujours systématiquement de côté, mais il faisait des efforts parce que Drake n’aimait pas ça qu’il ne pense pas à lui. C’est pourquoi il avait pris la peine de bien se reposer après avoir attendu d’avoir une journée de congé pour aller voir Athena.

« Tu veux en parler peut-être ? Si jamais c’est le cas je t’écoute hein ! Sinon je peux toujours t’aider à te changer les idées… j’ai une petite idée si c’est le cas ! »

_________________
I'm really really gonna be okay Hey!; I'm not giving up today; There's nothing getting in my way; If something goes a little wrong; Well you can go ahead and bring it on!; Cause if you knock knock me over, I will get back up again.
❝I'm cooler than a pack of peppermints❞
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 23.05.18 3:17

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

Toi qui espérais que la visite d'Esekíel allait t'aider à te changer les idées de ces pensées de la veille, c'était désormais raté. Fini. Terminé. Il n'était pas aussitôt dans l'appartement qu'il avait lancé le sujet, d'un coup, comme ça. Tu n'étais pas préparée, loin de là. C'était sans doute le dernier sujet que tu t'imaginais aborder avec lui. Surtout aujourd'hui. Ton coeur s'était arrêté à l'entente de ses paroles, tu ne savais plus trop où te placer. Une partie de toi cherchait à fuir, te cacher. Tout pour ignorer le sujet, pour passer à autre chose. Tu avais même pensé te cacher sous ta table de cuisine, comme si ça allait réellement changer quelque chose. Mais non. Tes pieds, eux, ils ne se décollaient pas. Ils restaient bien ancrés au sol, t'interdisant de bouger de la moindre façon. La peur comme la gêne t'envahissait. Parce qu'une partie de toi a un peu peur que si lui l'a vu, Finn aussi. Qu'il te laisse faire l'idiote pour une raison que tu ignores, qu'il te laisse tenter chaque fois de te rapprocher sans réellement te rendre le geste. Que peut-être qu'au fond, il le sait, mais il n'est pas intéressé et n'ose pas te le dire. C'est une peur que tu as déjà vécue, longtemps, avant de te convaincre que tu n'étais simplement pas assez visible dans tes actions, qu'il ne pouvait pas le voir. Mais cette crainte, elle revient le temps de quelques secondes lorsque tu entends ton ami te lâcher ses paroles. Parce que Esekíel, il a toujours été direct dans ses dires. Doux, attentionné, mais direct. Sincère. Chose que tu apprécies depuis que tu le connais, bien entendu. Et c'est encore le cas, même si tu te retrouves à ne plus savoir quoi faire de tes dix doigts alors que ton cerveau roule à 200 kilomètres à l'heure. Puis, c'est le néant lorsqu'il secoue la tête. Non, ce n'est pas visible. Pas réellement. Et d'une part, ça te soulage. De l'autre, tu te dis que si ce n'est pas visible, c'est sans doute pour cette raison que le bel acteur ne l'a jamais réalisé.

Tu passes une main contre ta nuque, la massant brièvement. Tu tentes de calmer ton coeur qui panique au creux de ta poitrine, hochant un peu la tête à ses dires. Tu n'as pas réellement le temps de lui répondre qu'il vient vers toi, qu'il te serre dans ses bras. Et tu lui rends l'étreinte. Tu refermes tes bras autour de lui, resserrant l'emprise. Ça te fait un bien de fou, ça te rassure. Ça calme ton esprit et un peu de ton coeur affolé. Parce que c'est ce que tu avais besoin à l'immédiat, à la suite de cette question beaucoup trop soudaine. Un petit rire quitte tes lèvres, malgré ton embarras encore présent. Toujours les bons mots, le petit guerrier. Toujours les paroles pour te réconforter. « Merci Ese'. » Tu commences d'abord, sursautant par le geste de ton ami qui en a fait de même à cause de l'eau qui bout. Tu te détaches, tu vas préparer les deux tasses de thé, versant l'eau chaude dans les contenants de céramique. « Ne t'excuse pas pour lui, Ese'. Ce n'est pas de ta faute s'il ne voit rien. Ça me dépasse un peu, faut dire. Que tu sois capable de le constater alors que c'est lui, le principal concerné. » Tu reviens vers lui, tasses en main alors que tu lui offres un léger sourire en coin. Sourire qui se fait un peu attristé, mais qui démontre toute la reconnaissance que tu as pour ce qu'il te dit. Parce qu'il te rassure, parce que tu apprécies ses paroles.

Tu prends appui contre le comptoir par tes coudes, apportant la tasse à tes lèvres. Tu souffles un peu, prenant une lente gorgée alors que tu écoutes sa question. La chaleur enveloppante des feuilles de thé infusée se fait agréable et tout aussi réconfortante que ton ami en ce moment. Et surtout, tu sais que ça t'aidera à te détendre. Surtout par une soirée comme la veille, par ce qui vient de se produire. C'était idéal, ce que tu avais besoin. Un soupire te quitte, lentement, comme si tu cherchais à trouver les bons mots pour répondre à ce qu'il te demande. Comment ça va avec Finn? Tu ne sais même pas comment répondre à cette question. Parce qu'il y a tout et rien à dire à la fois. Le revoir t'avait fait un bien fou, ce n'était pas à nier. Ça t'avait fait mal, aussi, à quelque part. Parce que tu as pris conscience que malgré les années passées, tu ne l'avais jamais réellement oublié. En plus de dix ans, il n'y avait qu'une seule personne qui avait fait battre ton coeur sans même en prendre conscience. « Difficilement? » Tu commences d'abord, dans un bref et doux rire. Parce que tu sais que c'est ridicule. « J'ai beau essayer, il me fait toujours le même effet. J'ai tenté de me faire une raison, quand je suis partie en Russie. J'ai réussi, un peu. Puis on s'est vu à son retour. Et c'est comme si... Comme si le temps n'avait rien fait, tu sais? » Ton regard se perd sur ta tasse pendant que tu parles, jusqu'à ce que tu poses la question. Parce que tu te concentres pour trouver les bons mots, pour ne pas divaguer dans ce que tu expliques. Pour te faire compréhensive dans ce que tu expliques. Pour ne pas lui dire les conneries que tu fais à côté. Que tu te laisses aller dans les bras d'inconnus afin de l'oublier, un peu. Parce que ton esprit, pendant ce temps-là, il est occupé ailleurs. Il est occupé par le plaisir charnel, par la sensation d'un corps contre toi. Que l'espace de quelques heures, c'est finalement autre chose qui occupe ta tête, comme un repos temporaire. Parce que même si tu sais que ce n'est pas réellement le cas, tu as l'impression qu'il ne quitte jamais tes pensées. Que même si tu passes ta vie à faire autre chose, à danser, à te faire un emploi du temps chargé... Qu'il est toujours là dès que tu te reposes un peu. Et tu détestes cette impression qui te semble obsessionnelle, même si tu sais que tu ne penses pas à lui chaque minute de ta vie. Il arrive même que ce n'est pas avant quelques jours. Mais ton impression, elle reste. Et ça fait si mal. Ça fait mal d'aimer quelqu'un qui ne le réalise pas, qui a pris possession de ton coeur il y a de cela des années et se fait trop égoïste pour te le rendre.

« C'est juste... Douloureux. Parce que je n'arrive pas à le lui faire voir, mais je n'arrive pas à décrocher. » Tes doigts se resserre légèrement contre la tasse entre tes doigts. Pour t'assurer de ne pas pleurer, de ne pas laisser tes yeux s'humidifier. Et tu y parviens, parce que la seule chose qui s'affiche dans ton regard, c'est la douleur et la tristesse. La frustration, aussi. Envers toi-même. Envers Finn, qui n'a pourtant rien fait de mal en soi. Tu en as simplement marre. Tes lèvres se pincent, un peu, pour ensuite prendre une gorgée de nouveau de l'infusion. « Une idée? » Puis c'est alors que tu constates son habillement. Parce que certes, Ese' n'est pas de ceux qui sont vêtus tel des gamins de riches familles avec leur petit polo et leur pantalon bien repassé, mais il n'était pas non plus de ceux qui s'habillent sport. Il avait un style classique qui n'avait rien à voir avec ce qu'il portait, là, en ce moment. Il avait tout prévu, le guerrier. Et tu le sais. Il ne s'était pas vêtu comme ça par hasard et encore moins parce que la lessive n'avait pas été faites. Il avait une idée en tête et tu aurais dû le voir venir. Tu aurais dû te douter qu'il y avait quelque chose qui se passait entre ses deux oreilles dès que tu l'as vu entrer, mais tu n'as pas fais gaffe. Et pourtant, tu aurais dû. Parce que peut-être que comme ça, en le voyant, tu aurais moins eu cette impression de révélation choc. Parce que Ese', il ne fait jamais rien pour rien.

made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 25.05.18 22:29

Il savait bien qu’il n’avait pas à s’excuser pour son ami qui ne voyait rien des sentiments de la jolie rousse, mais rien que d’y pensé il avait mal au cœur pour elle. Il avait mal parce qu’il se doutait que ça devait être affreux de vivre dans cette situation. Il ne voudrait même pas vivre ça et puis bon il ne penserait pas pouvoir vivre ça tellement il était tout sauf subtile, mais bon… et puis Drake était au courant de son amour pour lui alors tout allait bien dans le meilleur des mondes puisqu’ils étaient ensemble, malgré que ça été vraiment long !

Il se sentait mal pour son amie, mais que pouvait-il y faire outre que l’écouter, l’épauler et lui changer les idées ? Il ne savait pas tellement alors c’est pourquoi il se contentait de faire ce qu’il savait faire de mieux, son rôle d’ami pour l’épauler, l’écouter et lui changer les idées. C’est pour ça qu’il s’était habillé en sport. Il regarda son amie d’un air espiègle, le regard totalement brillant. Il avait repris ce petit air taquin qu’il avait, depuis toujours, petit air taquin que probablement Athena lui avait vu plusieurs fois depuis qu’elle le connaissait depuis le lycée. Il s’approcha d’elle avec un petit sourire espiègle avant de rire.

« Oui une idée ! Et j’ai tout prévu ! Pourquoi tu penses que je suis habillé comme ça ? »

Il éclata de rire et prit une gorgée de son thé et la reposa sur le comptoir.

« Ça va laisser le temps à nos de thé de bien refroidir, j’ai failli me bruler… »

Il tira la langue et lui attrapa la main et partie en courant tout en riant vers la salle de danse de son amie en souriant. Il poussa la porte et entra avec elle en se retenant de rire. Il s’arrêta au beau milieu de la pièce et posa ses deux mains sur ses bras, les serrant légèrement dans ses mains avant de la lâcher et de sourire brusquement.

« En fait, depuis le départ, je suis venu ici pour te changer les idées Bella ! Doooonc, je me suis dit qu’il faudrait faire quelque chose que t’aimes et qui serait assez efficace pour te changer les idées… du coup je me suis dit : “Eh si je lui demandais de m’apprendre à danser ?” »

Il la regarda sérieusement puis pouffa de rire. Il se pencha vers l’avant un peu comme les Japonais faisaient en s’excusant.

« Je m’en remets à vous Sensei ! »

Il releva la tête et lui fit un très grand sourire avant de se relever complètement.

« Je me suis dit que ça pouvait être drôle vu que… bah… je doute de savoir danser, en même temps ça te donner un bon défi, mais aussi un bon moyen de penser à autre chose et à rire ! »

Il la regarda tout doucement et enleva son hoodie qu’il lança, dans un coin, après l’avoir mis en boule pour rester en t-shirt et pantalon sport.

« Par quoi on commence ? »

_________________
I'm really really gonna be okay Hey!; I'm not giving up today; There's nothing getting in my way; If something goes a little wrong; Well you can go ahead and bring it on!; Cause if you knock knock me over, I will get back up again.
❝I'm cooler than a pack of peppermints❞
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 29.05.18 3:04

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

Tu gardes tes explications un peu vagues lorsqu'il te parle, lorsque ton ami te questionne. Parce que tu ne veux pas passer trop de temps sur le sujet, tu ne veux pas t'étaler. Pas après la nuit que tu as passée. Parce qu'il y a toujours cette pointe de culpabilité qui s'amène à ton ventre quand tu touches qui que ce soit de façon un peu intime. Parce que ce n'est pas lui et chaque fois, ça te tue un peu. Ça te fait mal. Tu te rappelles encore de ce matin quand tu t'étais réveillée. La tête un peu dans le gaze, tu avais été vérifier ton compte histoire de savoir comment ça se portait, de voir si les montants étaient passés tels que prévu. Puis, tes sourcils s'étaient froncés. Une somme assez grande avait été déposée. Une erreur, que tu as présumée, qui t'avait réveillée assez brusquement. En peu de temps, tu étais en contact avec ta banque afin de vérifier la situation, à savoir si l'argent était à toi ou qu'elle avait été mise dans le mauvais compte. Après de longues recherches, le verdict était tombé. Un chèque qui avait été oublié de t'être remis par l'une des troupes de ballet. Tu croulais tellement sous le stress, les répétitions et le côté frénétique de tes tournées que tu n'y avais même pas fait gaffe. Tu te rappelles que la première chose que tu avais faites était d'abord d'acheter un cadeau au bel acteur, afin de le féliciter à retardement pour l'obtention de son rôle. Puis, des cadeaux pour ta famille et tes amis proches. Esekíel en faisait parti, bien entendu. Cadeau que tu te rappelles avoir délaissé dans ta salle de danse parce que c'était bien mieux d'emballer des paquets cadeaux au sol dans tout ce grand espace. Il te sort rapidement de tes pensées lorsque sa voix revient, en riant.

« J'en sais rien, mais je suis persuadée que je ne vais pas tarder à le savoir, n'est-ce pas? » Tu le taquines, un sourire aux lèvres qui plisse un peu ton nez par le fait même. Puis un rire, alors qu'il t'explique qu'il a risqué de se brûler. Tu prends une autre gorgée, faisant attention au liquide chaud pour ensuite poser la tasse contre le comptoir. Heureusement, parce que ton cher ami décide qu'il est temps de prendre ta main et t'amener en courant à ta salle de danse. Une pièce presque vide si ce n'est d'une barre contre le mur et un mur miroir. Ton système de son dans le coin, tes pointes pas trop loin. Et le sac cadeau. Tu sais que Finn et lui sont des mordus d'Harry Potter, qu'ils l'ont toujours été. Ils étaient toujours en train de lire tout ça ensemble. Tu n'as peut-être jamais touché les livres, mais tu avais vu cette passion. C'était alors tout naturel que, tout comme pour Finn, l'emballage était à thématique de cette série. Un sac mauve avec le fameux hibou de la série, qui s'envole hors de sa cage avec la voiture volante au loin. Du papier mauve aux étoiles blanches ressortaient du sac.

Tu te retrouves au beau milieu de la pièce, un sourire tendre à tes lèvres. Toujours les bons moyens pour te faire changer les idées, ce gars-là. Et l'idée qu'il t'explique te faire rigoler. Parce que tu te doutes bien qu'il ne sait pas vraiment danser. Même si à tes yeux tout le monde le sait un minimum, tu sais que le ballet... Ce n'est pas ça. Et de l'imaginer tenter de faire des chassés, ça te fait rire. Et tu n'as même pas le temps de répondre parce que tout va si vite dans ses explications telle une vraie boule d'énergie sur deux pattes. Il se penche comme dans ses cours de karaté et te salue, t'appelle même Senseï. Il te connait si bien, le jeune homme.

« Alors d'abord. Tu as choisi la bonne pièce pour commencer parce qu'il y a quelque chose pour toi. » Tu t'éloignes un peu pour aller le sac en question. Sac qui contenait un nouveau carnet de dessins, quelques nouveaux marqueurs et une plume. Tu sais qu'il a toujours aimé dessiné. Du moins, tu espères que ce soit encore le cas. « Pour toi. Comme je n'ai pas pu te rendre visite à ta sortie d'hôpital... Je me suis dis que vaut mieux tard que jamais. » Tu lui souris, le laissant prendre le sac. « Je te laisse découvrir, je vais aller mettre quelque chose d'un peu plus sport pour t'accompagner. » Tu lui tires la langue, taquine, avant de quitter la pièce. Comme de fait, tu te changes rapidement. Un legging noir et une camisole bleu pâle un peu plus ajustée. Parce que danser en jeans et en camisole légère, ce n'est pas des plus pratiques. Tu trouves une paire de tes chaussons souples, sans pointe, en espérant qu'Esekíel ait d'aussi petits pieds que toi. Tu reviens dans la pièce quelques instants par la suite. « Et puis, tu aimes? Je ne connais pas trop les trucs de dessin. J'ai demandé un peu d'aide à Drake... Mais si ça ne convient pas, je peux aller les échanger et on choisira ensemble! »

made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 29.05.18 4:35

Esekiel était en feu ! Il avait de l’énergie à revendre encore et encore. Il sentait presque l’énergie bouillir dans ses veines. Il avait presque l’impression de sentir l’énergie circuler en lui. Il avait envie de bouger, il devait bouger ! Sinon il ne serait pas capable de rester en place, il allait s’autotaper sur les nerfs. Il n’allait plus savoir quoi faire de sa peau. Il avait l’impression qu’il y avait en permanence un ouragan dans sa tête tellement il avait mille et une idées en même temps, il avait l’impression d’être sur un sugar rush sans avoir même pris du sucre ! Il était tellement joyeux. Quand il ne prenait pas ses médicaments, il enchainait les blagues, même si s’était pas particulièrement drôle, il enchainait les âneries et il était tellement joyeux et tellement de bonne humeur ! Ses médicaments affectaient « sa personnalité » comme il disait souvent, avec ou sans médicament, il n’était plus le même, non il était vraiment différant. Heureusement, ses amis les plus proches et Drake le connaissaient sous ses deux « jours » donc ils pouvaient facilement faire la transition, mais il se rappelait que la première fois que les gens le voyaient sans médicament alors qu’ils l’avaient toujours connu avec était surprise de le voir ainsi et vice-versa si applicable.

Quand son amie lui annonça qu’il y avait quelque chose dans la pièce pour lui. Il sursauta un peu. Son regard s’illumina brusquement et regarda partout autour de lui curieux avant qu’il ne regarde Athena qui tenait un magnifique sac de Harry Potter. Il le regarda surprit et s’approcha en sautillant, presque courant de sa ballerine, penchant la tête sur le côté en regardant le sac.

« Ohhhhh, mais fallait pas, c’est un trop beau sac pour moi ! Je vais pleurer ! »

Il éclata de rire et secoua la tête et prit le sac. Il avait tellement l’air d’un enfant à ce moment précis. Un enfant à Noël qu’un rien ne rendrait complètement heureux parce que pour lui simplement l’intention était déjà un cadeau pour lui. Il regarde le sac, le regard brillant et commença à fouiller à l’intérieur, sortant le carnet à dessin puis les marqueurs et la plume. Plus il sortait des cadeaux plus son regard s’illuminait. Il regarda le tout et son regard semblait se remplir de larmes. Des larmes de joie naturellement. Il était vraiment touché par l’intention de son amie, vraiment. Il remit le tout dans son sac et le posa soigneusement au sol et « sauta » au cou de son amie quand elle revient après s’être changé. Il la serra fortement contre lui. Plus que reconnaissant.

« T’étais tellement pas obligé Bella ! Tellement pas ! Juste le fait d’être présente et de rire de mes conneries pas drôles, c’est déjà beaucoup pour moi ! »

Il lui sourit tranquillement et la lâcha finalement et rit doucement.

« En tout ça ses tout simplement parfait ! J’imagine qu’à force de me voir dessiner des mangas, Drake à remarquer ce que j’utilise parce qu’on n’utilise pas du tout la même chose niveau marqueur et encore il n’utilise pas de plume oui… mais je… honnêtement Thena… je… juste merci… merci pour tout… merci d’exister même ! »

Il sourit doucement ému et vient la serrer une fois de plus dans ses bras avec douceur avant de la faire tourner tranquillement en riant doucement. Il prit le sac et alla le porter avec son hoodie et alla vers la radio et pesa sur play. Il y avait une chanson qui jouait et il regardait un moment Athena et changea de musique jusqu’à trouver quelque chose de plutôt satisfaisant. Il cherchait une musique tranquillement avant de finalement s’arrêter quand ça avait l’air de satisfaire… même s’il ne savait pas tellement si s’était correct parce que bon, il n’y connaissait pas grand-chose et puis il en avait un peu marre de chercher aussi. Il faut se le dire.

_________________
I'm really really gonna be okay Hey!; I'm not giving up today; There's nothing getting in my way; If something goes a little wrong; Well you can go ahead and bring it on!; Cause if you knock knock me over, I will get back up again.
❝I'm cooler than a pack of peppermints❞
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 29.05.18 5:47

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

Tu avais déjà connu Esekíel sans ses médicaments. Tu savais qu'il avait un trouble d'hyperactivité et tu avais fini par t'y habituer lorsque vous étiez ensemble à l'école. Sauf qu'avec vos années d'écarts à ne pas se voir, à cause de ton départ, tu avais un peu perdue l'habitude. Tu n'étais plus autant habituée de cette surdose d'énergie, de cette boule de feu. Tu avais l'impression qu'il était presque pour exploser ou qu'il avait mangé un seau complet de bonbons. Toi qui était désormais habituée d'être dans des environnements assez strictes, ça changeait de beaucoup. Et ça te faisais rire, surtout. Tu as toujours eu le rire facile, encore plus avec le brun et ses blagues nulles. Mais tu n'y peux rien, chaque fois c'est plus fort que toi. Il dégage une énergie qui est tellement positif, toujours. Même malade il semblait l'être, ne voulant pas démontrer sa douleur aux autres. Le genre de personne qui se doit d'être protéger de ce monde qui est dur, froid et insensible.

Tu lui parles du cadeau et déjà tu le vois presque sautiller sur place et ce n'est qu'encore pire lorsque tu lui tends le sac. Et il te sort une blague. Parce que ce ne serait pas lui si ce n'était pas le cas. Un autre sourire qui s'étend, qui plisse ton nez alors que tu lâches un petit rire. Si tu étais sous un état de choc, presque sur le point de pleurer il y a de cela quelques minutes à peine, c'était déjà bien loin derrière toi. Parce qu'il sait comment tu es, il sait te changer les idées. Il l'a toujours fait lorsque vous étiez au lycée, comme s'il était capable de le ressentir. Si tu te faisais ne serais-ce qu'un peu différente de l'habitude, que ce soit par fatigue ou des problèmes quelconques, il se ramenait vers toi en train de te montrer des vidéos hilarantes ou te raconter un peu tout et n'importe quoi. Tu l'as toujours remercié pour ça.

Tu files te changer pour ensuite revenir vers le jeune homme au regard remplis de larmes. Pendant un instant, tu as la stupide pensée que tu t'es trompée sur le cadeau, même si tu sais que ce n'est pas possible et que si c'était le cas, il ne serait pas dans un tel état. Alors ton esprit revient rapidement à la réalité alors qu'il dépose le sac et te saute au cou. Et ton sourire il est grand, heureuse de savoir qu'il apprécie le cadeau. Tu le serres en retour, fortement, pleine d'attention. « Mais non Esechou. Tu le mérites amplement ! » L'étreinte se défait alors qu'il continue. Et tes lèvres sont toujours autant étirées alors qu'il te parle, une luisance dans ton regard qui s'humidifie un peu. "Merci d'exister". Ses mots t'atteignent droit au coeur alors qu'il te serre de nouveau et tu cales ta tête contre son épaule. Il te fait tourner, tu rigoles encore. Ce n'est pas lui qui doit te remercier d'être en vie. C'est plutôt toi qui devrait le faire. Parce que tu avais eu si peur qu'il quitte ce monde beaucoup trop tôt. Et de le voir sourire, de le voir plein d'énergie, c'est tout ce que tu souhaitais voir. Mais les mots se bloquent à ta gorge alors qu'il quitte vers ta radio. Radio qui contient majoritairement des chansons classiques sur le CD actuellement sélectionné. Tu en as de tout les genres, pourtant. Mais ce n'est pas le cas de tes dernières répétitions. Il t'observe de temps en temps pour confirmer le choix de musique et ça t'amuse. Finalement, il tombe sur la valse des fleurs. Un des plus grands classiques, selon toi. Tu finis par sourire, comme pour confirmer le choix. « Je sais pas s'ils te feront. Mais ce seras plus souple que tes souliers. » Tu lui lances finalement afin qu'il puisse enfiler les chaussons que tu lui tends. Des petits chaussons noirs et souples, histoire de t'assurer qu'il ne se blesse pas par un pied qui se bloque par le basket pas assez souple. Dans le pire des cas, il sera en bas. Hors de question qu'il ne reste avec ses souliers dans ses pieds. De ton côté, tu t'éloignes pour aller enfiler tes pointes, tes chevilles réchauffées par tes jambières. « Je vais te montrer les différentes positions de base. C'est pas grand chose, mais je vais pouvoir voir à quel point tu es flexible... Ou non. » De nouveau, tu te fais un peu moqueuse, alors que ta langue se coince entre tes dents pendant ton sourire, pour amplifier l'effet taquin. Ça allait être prometteur, tout ça. Parce que les gars qui font du ballet, ils s'entraînent depuis qu'ils sont tout jeunes. Leur flexibilité et leurs joints se sont formés en conséquence, comme toi. Mais Esekíel... Ton cher petit guerrier... Il n'avait que les muscles préparés pour le karaté. Alors tu prévoyais déjà d’avance de nombreux rires en vue.

made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 30.05.18 21:41

Esekiel se sentait tellement chanceux d’avoir des amis en or à ce point. Oliver, Finn, Mattias, Athena et bien d’autres. Sans oublier Drake qui était un petit ami extraordinaire aux yeux de l’interne. Il ne pouvait décidément pas imaginer sa vie sans eux, jamais ! Sa vie n’aurait définitivement plus aucun sens autrement. Il avait vraiment l’impression d’être choyé par la vie après tout ce qu’il a traversé de les avoir encore à ses côtés, qu’ils ne l’ont jamais abandonné et chanceux d’avoir trouvé Drake, cet homme qu’il savait qu’il était l’amour de sa vie, son âme sœur. Il le savait, il le sentait.

Il regarda son amie, reconnaissant pour tout. Même si elle n’était pas revenue pour fêter son rétablissement comme Finn, il ne lui en voulait pas. Pas du tout même. Il la regarda tranquillement et quand elle approuva son choix, duquel il n’avait strictement aucune idée de s’était quoi, même s’il avait une impression de déjà vue, il sourit et s’éloigna de la radio avant de prendre les chaussons qu’elle lui tendait. Il les regarda intrigué un moment avant de sourire brusquement.

« Si je n’essaye pas, je ne le saurais pas ! », dit joyeusement Esekiel.

Il enleva ses chaussures et essaya les chaussons, puis, à sa grande surprise, les chaussons lui faisaient. Il éclata de rire et regarda ses pieds un moment avant de sautiller un peu et taper un peu des pieds alternativement au sol. Il releva la tête vers son ami et lui sourit tranquillement.

« T’as vu comment mes pieds sont sexy ! Écoute, ils n’ont jamais été aussi beaux, ils sont sous leur 31 à croire qu’ils vont à un mariage ! »

Il secoua la tête en riant avant de venir se mettre devant son amie en souriant. L’écoutant. Position de base ? D’accord très bien ! Commençons par le début c’est une bonne idée ! Il sourit un peu plus et lui tira la langue.

« Tu sais quoi ? Je ne sais même pas si je suis flexible en fait… Je suis assez flexible pour des coups de pieds hauts au karaté, mais après je ne sais pas, ça peut être intéressant ! »

Il tira la langue et se plaça tranquillement, la regardant essayant d’être le plus attentif possible, bougeant un peu les pieds presque impatients. Il savait qu’ils allaient tous les deux éclater de rire…, et probablement souvent, et il savait qu’il ferait probablement toute sorte de commentaires, s’était assuré. Et puis avec son TDAH, il savait qu’il avait besoin de bouger, du coup-là il allait bouger alors il serait probablement plus supportable après !

_________________
I'm really really gonna be okay Hey!; I'm not giving up today; There's nothing getting in my way; If something goes a little wrong; Well you can go ahead and bring it on!; Cause if you knock knock me over, I will get back up again.
❝I'm cooler than a pack of peppermints❞
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 31.05.18 17:40

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

Tu avais cette chance d'avoir des amis tels que lui. La vie, tu l'as remerciée bon nombre de fois pour avoir mis un petit ange comme ça sur ton chemin. La vie, tu l'as également menacée lorsque le verdict était tombé. Un cancer. Tu l'as menacée de ne pas le ramener vers elle, de ne pas l'amener au paradis. Pas maintenant. Il était beaucoup trop jeune, il avait encore tant à vivre. Tu la suppliais de le garder sur cette terre, que tu avais encore besoin de lui comme bien d'autres personnes. Tu t'excusais même, toujours à cette vie, de ne pas avoir la force d'aller le voir aussi souvent. De ne pas en avoir le temps, de ne pas en être capable pour regarder son état dépérir devant tes yeux. Tu t'excusais et lui demandais de ne pas t'en vouloir pour ça, de ne pas prendre ça comme une raison pour l'enlever de ton existence. Tu avais si peur que la faucheuse te l'arrache de tes mains sans que tu ne puisses rien faire, qu'elle se fasse égoïste et t'enlève ton petit ange, ton petit guerrier. La peur n'a qu'été encore plus prononcée lorsque tu es partie en Russie. Parce que tu ne pouvais plus passer de façon occasionnelle à l'hôpital comme avant. Et des paroles écrites, c'est si facile de les contourner de la vérité rien que dans le but de ne pas blesser les autres. Parce que tu le connais bien, ton Esekíel. Tu sais qu'il ne veut faire de mal à personne et qu'il pourrait même chercher à s'excuser d'avoir ce mal qui le ronge parce qu'il ne veut pas voir un visage triste sur celui de ses amis. Toujours à penser au bien des autres, celui-là. Lorsqu'au final, il t'a dit qu'il était finalement guérit, qu'il n'y avait plus rien à craindre, qu'il avait battu cette saleté, tu l'as remerciée la vie. Tu l'as remerciée de t'avoir écouté, d'avoir tenue sa promesse d'en prendre soin alors que tu es loin, de l'avoir gardé sur cette terre parce que ce n'était pas son temps. Pas encore. Et malgré tout ça, malgré les larmes que tu as versées chez toi, en secret, après avoir été le voir à sa chambre. Malgré tout les coups durs que ça a donné autant pour toi que les autres, tu ne te considères qu'encore plus chanceuse de pouvoir l'avoir avec toi. De pouvoir voir son sourire, là, maintenant. D'entendre son rire qui s'est trop longtemps fait douloureux. De le voir finalement amoureux avec ton barman préféré et de le savoir aussi bien, aussi heureux.

Tu t'es perdue dans tes pensées pendant qu'il était là, à chercher une musique pour danser. Au final, c'est la mélodie connue de Casse-noisette qui te ramène à la réalité et son regard interrogateur qui demande, silencieusement, si la chanson convient. Et c'était parfait pour commencer, du moins. Tu sais trop bien que d'ici quelques minutes, après quelques étirements, vous alliez vous éloigner du ballet pour qu'il dépense l'énergie qui l'envahie. Qu'il puisse défouler le TDAH qui le prendra rapidement comme il n'est pas sous sa médication. Et toi, tu sais beaucoup trop que de danser sur quelque chose d'un peu plus rythmé ne te fera que du bien. Puis, ce ne sera qu'une façon de mettre en pratique ce que tu as appris de tes cours avec Jung. Vraiment, tu étais entourée d'anges dans ta vie. Finn, Mattías, Drake, Esekíel, Bertel, Jung, Kristian... Il n'y avait que ce James qui venait démolir le portrait, au final. Cette personne qui avait cette capacité de ressortir toute la haine que tu avais en toi. Et pourtant, tu n'es pas une mauvaise personne, tu détestes rarement les autres. Mais lui, c'était différent. Tu n'avais qu'envie de lui arracher son sourire arrogant. Avec tes dents, si possible. Parce que tu le détestais au point d'être incapable de lui résister, avec sa dominance innée.

La musique résonne dans la pièce et tu lui tends les chaussons. Tes pieds sont petits, mais l'avantage des petits souliers souples, c'est qu'ils s'étirent facilement. Alors si la longueur était suffisant, le reste l'était aussi. Tu lui souris et enfile tes pointes, les nouant avec une facilité que seule l'expérience peut apporter. Tu recouvres tes chevilles de tes jambières en laine afin de t'assurer de garder tes muscles réchauffés. Ce n'est pas le temps de te froisser un muscle, après tout. Parce que dans ton cas, un muscle qui s'étire, une blessure qui met trop longtemps à se guérir, c'est un signe de fin de carrière. Parce que les troupes de ballet ne vont pas attendre que tu prennes quelques mois pour guérir. Parce que les dates de spectacles sont déjà annoncées et il y a beaucoup à faire. Tu n'as pas de contrat pour l'instant, malgré cette rumeur de gala, mais tu ne veux pas te voir obligée de refuser par blessure. Tu as terminé d'enfiler tes souliers et tu es de retour vers ton cher ami lorsqu'il sautille sur place, tout heureux que les chaussons lui aillent à merveille. Puis, il parle de mariage, de à quel point ils sont beaux. Et c'est vrai que les chaussons noirs et ses chaussettes blanches, ça a tout un air de tuxedo. Un autre rire te quitte, incapable de résister à autant de joie de sa part et sa blague. Tu approches ton pied avec ta pointe couleur crème, tout près du sien. « Pied d'Esekíel. Acceptez-vous de prendre pour épouse le pied d'Athena? » Tu n'es pas sérieuse dans tes dires, un large sourire amusé à tes lèvres alors que tu te retiens de rire rien que le temps de prononcer ta phrase presque solennelle.

Tu amènes ton guerrier vers la barre alors que tu l'écoutes te parler de sa flexibilité. Ton sourire ne te quitte pas, rien qu'à l'imaginer à l'oeuvre. Du karaté, ça a une structure. Comme le ballet, certes. Mais c'est un peu plus froid, moins gracieux, plus direct. Tu dois sembler solide sur tes pieds, comme si tu t'incrustais dans la terre, inébranlable, comparé à la danse où tu dois sembler légère, volatile. Tu ne t'attends pas à grand chose, si ce n'est des rires qui éclatent au beau milieu de la pièce presque vide. Tu lui montres alors la première position qui déjà, demande un équilibre. Parce que c'est le talon qui s'appuie à l'autre, que les genoux doivent s'amener à l'extérieur et ouvrir les joints entre les hanches et les jambes. Tout en gardant le dos droit. Les pieds étirés ne serais-ce qu'un peu trop loin peut rapidement faire perdre l'équilibre et tu le sais, pour avoir fait la même erreur bien trop souvent lorsque tu étais plus jeune et trop peu expérimentée. Alors tu l'observes faire avec toute l'attention du monde, le regard brillant d'amusement. Tu es heureuse, tu te sens bien. Tu lui es reconnaissante de s'être imposé comme ça dans ta journée.

made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 05.06.18 9:55

Le ballet. Jamais Esekiel n’aurait pensé un jour en faire. Jamais ! Pourtant il se trouvait là, devant sa ballerine préférée, en habit de sport. Il se tenait là avec les chaussons dans les pieds. Il était sur le point de faire ce qu’elle lui montrerait. Il savait déjà d’avance qu’il allait probablement tomber par manque qu’équilibre ou que ses genoux ne voudraient pas suivre. Il s’en doutait de plus en plus. Ce n’était pas du ballet qu’il faisait depuis son plus jeune âge, mais bien du karaté. Il sourit tranquillement à cette pensée. Une chose était certaine, il un jour son amie se retrouvait attaquer sur la rue, il lui proposerait par la suite de lui apprendre quelque chose pour se défendre, mais, honnêtement, il en en doutait, contrairement à ailleurs, l’Islande s’était vraiment sécuritaire vu le faible pourcentage de criminalité.

Il tapait toujours des pieds par terre et regarda son amie avant d’éclater brusquement de rire quand elle demanda à ses pieds d’épouser les siens. Le jeune homme tira la langue. Il avait le regard complètement brillant. Il pencha un peu la tête sur le côté et sourit tranquillement. Il réfléchit un bref instant et s’étira un peu.

« Je ne sais pas si mes pieds peuvent accepter, tu sais ! Ils sont perplexes parce qu’ils ne veulent pas laisser les pieds de Drake. Du coup, faut demander à Drake. Ils en sont terriblement désolés »

Il éclata de rire à sa connerie et secoua la tête avant de se placer tranquillement devant Athena. Il l’écouta tranquillement et la regarda faire un moment avant de froncer des sourcils avant de commencer à se placer. Il fronça un peu plus des sourcils avant de rire un peu.

« Iiiiih! Mes genoux n’aiment pas du tout ! »

Il pouffa de rire et mit ses mains sur ses côtés en chancelant un peu avant de réussir à reprendre son équilibre. Il regarda fièrement Athena quand il fut certain de la position et qu’il n’allait pas tomber.

« Par contre, ne souffle pas, je ne garantis pas mon équilibre s’il a un coup de vent ! »

Il éclata de rire et perdit l’équilibre et se retrouva au sol. Il rit encore plus avant de se relever.

« C’est de la faute de mes genoux je suis sûr ! N’empêche, ça utilise des muscles que je n’ai jamais vraiment utilisés, c’est fouuuu ! »

_________________
I'm really really gonna be okay Hey!; I'm not giving up today; There's nothing getting in my way; If something goes a little wrong; Well you can go ahead and bring it on!; Cause if you knock knock me over, I will get back up again.
❝I'm cooler than a pack of peppermints❞
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 06.06.18 1:52

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

Jamais tu n'aurais cru te retrouver à danser avec l'un de tes précieux amis. Tu sais pourtant qu'ils sont assez fous pour vouloir tenter, vouloir essayer. Mais ce n'était encore jamais vraiment arrivé. Et pourtant, ça te touche quand même assez que ton ami devant toi sache que c'est non-seulement une vocation, mais également une passion. Certes, beaucoup de gens le savent. Quasi la terre entière, en fait. Parce que tu ne fais presque que ça, faut dire. Tu as d'autres passions, certes. D'autres passe-temps. Mais la danse, c'était une majeure partie de ta vie et de voir un ami tenter de s'y intégrer d'une façon ou d'une autre, ça faisait chaud au coeur. Tout comme lorsque le bel acteur avait demandé à pouvoir voir l'un de tes spectacles. Toutes des petites attentions qui te font toujours plaisir, qui te redonne le sourire. Tout comme là présentement. Peut-être même qu'un jour tu lui demanderais de te montrer quelques mouvements de karaté. Tu étais flexible, une bonne force musculaire, ça pourrait être drôle. Puis, tu adores découvrir de nouvelles choses et t'impliquer dans la vie des gens que tu aimes.

Un rire éclate à ton tour, accompagnant le brun, ne faisant que rire davantage à la réponse. Puis, tu te fais faussement dramatique. Tu détournes ton pied, tu fais semblant que la nouvelle choquante t'a coupé le souffle alors que tu apposes le dos de ta main contre ton menton, détournant le regard. « Je doute que mes pieds puissent s'en remettre un jour face à ce refus! Honte! Douleur! Tragédie! » Tu t'arrêtes un instant dans ta position, ramenant ton regard vers le jeune adepte de karaté, ton nez se plissant alors que tu ris de nouveau. Tu secoues un peu la tête également en reprenant une position plus... réaliste, pour ensuite enchaîner sur le ballet. Tu lui démontres la première position, pouffant un peu lorsque tu le vois avoir du mal à se tenir debout, lorsqu'il déclare que ses genoux n'aiment pas trop ça. « C'est le prix à payer! » Tu lances, faussement machiavélique pour la cause. Et ce n'est que de pire en pire lorsqu'il te demande de ne pas souffler. « T'es sûr? J'peux pas? » Et tu souffles un coup. Rapide, sec, rien que pour déconner plus qu'autre chose. Parce que tu participes à sa plaisanterie, tu te sens légère, ça te fais un bien de fou. Sauf qu'il éclate de rire entre temps et tombe au sol. Rire que tu accompagnes encore une fois, lui tendant la main pour l'aider à se relever. « Mais fait attention, quand même! J'veux pas avoir à t'amener à ton hôpital, quand même! Ça va ? » Tu es tout sourire, toute heureuse, comme si rien ne s'était passé, jamais. Comme si tu n'étais pas sur le point de pleurer il y a quelques minutes. Comme si tu n'avais pas passé une mauvaise nuit. Comme si tu n'avais jamais été malheureuse de ta vie entière. « Ouais, ça doit changer pas mal des muscles utilisés pour le karaté. Je suis sûr que je n'y parviendrais pas aussi bien que toi, c'est certain! Ou tout court, même! » Tu lances, comme ça, acquiesçant tes propres mots, persuadée de ce que tu dis. Après tout, le karaté et le ballet, c'était complètement différent. Tu sais très bien que peu importe à quel point tu es flexible, à quel point ta jambe se remonte haut dans les airs, tu ne saurais faire un high kick comme il le fait. Tu ne saurais pas mettre une prise au sol avec la même facilité que le jeune homme a. Tu étais peut-être forte sur certains muscles, tu étais toute petite, menue, légère comme une plume. Si tu avais des abdominaux durs, des cuisses d'aciers et des pieds qui ont vu des misères, tu ne savais probablement pas casser une planche de bois d'un simple coup de poings. Il y avait toute la technique derrière, tout l'entraînement qu'Esekíel avait connu, qui te manquait pour y parvenir. Sans te faire mal, surtout.

made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 08.06.18 5:54

Le jeune homme savait que la danse c’était plus qu’une passion pour la demoiselle, il savait que c’était plus qu’une vocation aussi. Il venait même à se dire que c’était toute sa vie. Il l’avait toujours su plus ou moins. Il se rappelait que, même malade, touché par son horrible cancer qui a failli gagner contre lui, il a réussi à obtenir « congé » d’hôpital, le temps d’une soirée. Une soirée où son infirmière avait congé mais qu’elle était venue avec lui, avec un sac médical à l’épaule. Une soirée où le jeune homme portait encore et toujours son éternel bonnet sur la tête et son éternel masque médical quand il sortait de l’hôpital ou de la maison ce qui était assez rare, pour se protéger des microbes, virus et bactérie. Il ne devait pas tombe malade. Il était là, malgré qu’il fût assez faible. Il aurait voulu y aller avec sa marchette, mais on lui avait accordé cette sortie uniquement que s’il était en chaise roulante et accompagné de quelqu’un ayant de l’expertise médicale. Malgré tout, il était allé au récital de ballet de son amie. Il était allé, il avait regardé et il avait aimé. En la voyant danser ainsi, il s’était tout de suite dit qu’elle dansait comme un ange. Il avait littéralement l’impression de voir un ange. Après la représentation, il avait applaudi comme jamais ! Il était même certain d’être celui qui avait applaudi le plus fortement puis il avait ensuite roulé jusqu’à la sortie de la loge avec l’infirmière et sa mère et avait attendu qu’Athéna sorte. Il l’avait rapidement prise dans ses bras pour la félicité et lui avait dit combien c’était super ! Il se rappellerait toujours de la tête de son amie, en le découvrant présent malgré tout, puisqu’il n’avait rien dit pour lui faire la surprise.

Mais là aujourd’hui c’était différent ! Il était en pleine forme, c’était loin d’être un récital et il se retrouvait à essayer de danser le ballet. À y penser… c’était presque l’opposé complètement de la situation passée. Il était là. Par terre à rire comme un perdu, les larmes presque aux yeux. Il s’amusait beaucoup trop pour ce que s’était, mais il était tellement contant de simplement être là, en vie, heureuse, en forme et surtout avec son amie d’enfance qui lui avait tant manqué. Il tendit la main pour attraper la sienne fermement, se relevant toujours en riant, souriant, le regard tout brillant.

« Ouais non, promis je fais attention ! Je n’ai pas envie de me retrouver à l’hôpital non plus, même si je sais qu’on s’occuperait très bien de moi ! »

Il sourit joyeusement, sautillant un peu sur place, penchant la tête sur le côté, l’écoutant. Il hocha vigoureusement de la tête.

« Oh pour changer, oui ça change clairement ! Je te le fais ne pas dire ! Si tu veux la prochaine fois on peut essayer du karaté, ça peut être amusant… et puis c’est toujours pratique, je veux dire si un des rares voyous essayait de te voler ton sac à main ! »

Il tira la langue et chassa la poussière sur ses pantalons avant de sourire doucement, s’étirant. Il fonça des sourcils avant d’essayer de refaire la position qu’elle lui avait montrée. Il finit par se placer.

« Ça tiiiiiir vraiment c’est dingue ! »

Il secoua la tête en riant un peu avant de regarder son ami de manière un peu espiègle et essayer de se déplacer en gardant la pose. Il bougea un peu, se mordant la lèvre pour ne pas exploser de rire avant de finalement juste exploser de rire tellement s’était drôle.

« T’imagines si les agents secrets se déplaçaient comme ça? Je suis ballet ... ballet 007! », dit-il avec amusement en changeant sa voix sur la fin.

_________________
I'm really really gonna be okay Hey!; I'm not giving up today; There's nothing getting in my way; If something goes a little wrong; Well you can go ahead and bring it on!; Cause if you knock knock me over, I will get back up again.
❝I'm cooler than a pack of peppermints❞
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 12.06.18 18:11

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

Tu te rappelles encore de la fois où ton ami est venu te voir à ton récital. Le dernier que tu avais fais avant de partir pour la Russie, en fait. Celui où ta famille était venu te voir, quelques amis aussi. Et il y avait lui. Lui que tu n'aurais jamais cru possible de le voir là, de tes yeux. Lui que tu croyais sur un lit d'hôpital et que tu refusais ton esprit de le croire mourant. Tu avais tant été prise de différentes émotions de le voir là, avec son infirmière, dans sa chaise. Avec son masque, son fidel bonnet. Tu étais bondée de joie, profondément touchée de savoir qu'il avait réussi à tirer des fils pour avoir une journée de congé dans le but de venir te voir danser. Mais surtout, tu avais été en colère. Parce que tu savais qu'il était dans un état critique, qu'il était instable, que sa santé pouvait attraper la moindre saleté de l'air extérieure. Tu étais en colère parce que tu avais peur que cette sortie lui cause du tord. Sauf que tu lui étais reconnaissante d'être venu jusque là. Alors tu l'avais engueulé comme on engueule quelqu'un par inquiétude: avec les yeux qui se font violence pour ne pas se remplir de larmes, avec des sourcils froncés démontrant ta crainte, avec un sourire que tu ne pouvais t'empêcher d'avoir parce que tu étais ravie qu'il soit là. Et tu l'avais serré dans tes bras, surtout. Tu l'avais remercié de nombreuses fois, tu lui avais également dit qu'il était un parfait idiot d'être sorti, aussi. Mais malgré toutes ces émotions à contraste, tu étais surtout bien trop heureuse. Parce qu'à quelque part, tu voyais outre la douleur de ton ami. Tu le voyais heureux et si ça pouvait lui accrocher un sourire d'être là, c'était suffisant.

C'est un souvenir que tu allais chérir à jamais, tout comme cet instant présent. Parce que là, c'était différent. Il n'était pas dans une chaise roulante. Au contraire, il avait de l'énergie à revendre aujourd'hui. Il éclatait de rire, il était bon vivant. Et ça, ça faisait chaud au coeur. Tu étais incapable de ne pas rire avec lui, d'ailleurs. Son rire était bien trop contagieux pour ça, déjà. Alors en peu de temps, tu avais complètement oublié la bombe qu'il avait lâché concernant Finn. De te faire dire haut et fort que tu es encore amoureuse de ton ami, que ça s'est vu aux sources chaudes, c'était déjà loin derrière. Peu importe à quel point tu sais que lorsqu'il sera parti, la conversation reviendra dans ton esprit et tu te verras en train d'analyser ton comportement aux sources. Et celui de l'acteur, également. Que tu allais te retrouver avec le même dilemme qu'à chaque fois. À savoir si tu dois te forcer encore plus pour ignorer ce que tu ressens ou au contraire, t'y abandonner. Parce que tu te rappelles encore de sa réaction lorsque tu l'avais finalement revu. Lorsque tu avais posé ta main contre la sienne, sans vraiment réfléchir. Il avait figé. Et tu n'as jamais été capable de savoir si c'était une bonne ou mauvaise réaction.

Tu l'observes avec son énergie débordante, un petit rire sortant de tes lèvres lorsqu'il te parle du sujet de l'hôpital. « Oh, je n'en doute pas ! Mais quand même. On va tenter de ne pas t'y amener, tu veux bien? » Tu le taquines, avant de rire à nouveau lorsqu'il te parle de la différence du karaté. Tu hoches la tête à ton tour. « Pourquoi pas ! Ce serait amusant de m'y tenter, tiens! Et comme tu dis, j'aurai de quoi me protéger face à la dangereuse ville qu'est Reykjavik. » Tu laisses en riant, te faisant des plus sarcastiques alors que tu déclares ta ville de naissance comme "dangereuse". Parce que tu sais que ce n'est pas le cas, loin de là. Ton ami tente de reprendre la pose de nouveau, déclarant à quel point ça tire et te lance un regard. Un regard qui veut tout dire. Un regard que tu as vu bon nombre de fois. L'étincelle de la connerie-même qui s'amène dans ses iris. Et il tente de se déplacer avec cette position, alors que tu éclates de rire à nouveau. Rire qui ne fait que s'amplifier lorsqu'il se met à parler de "Ballet 007". « Ese', tu vas me tuer, arrête ! » Tu déclares alors que tu es prises d'un fou rire que tu tentes de calmer. « Je VEUX un film sur ça! J't'en prie! Fais-en une vidéo sur ta chaîne. Ça doit exister! » Tu parviens à dire entre deux rires alors que tu te tiens le ventre. Parce qu'il a toujours le bon mot pour rire et certainement, ta fatigue ne t'aide en rien pour te contrôler là-dessus.
[/b]

made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t100-esekiel-n-tomasson-un-sou

Pseudo : Myxookiie
Messages : 234
depuis le : 19/04/2018
Avatar : Dylan O'Brien
Points : 97
A Reykjavik depuis : Toujours!
Âge du perso : 24 ans
Emploi/études : Étudiant en médecine + Interne et Youtuber

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 15.06.18 8:09

Esekiel continuait à faire le pitre. Il avait toujours été comme ça. Toujours là pour faire rire tout le monde, toujours là pour remonter le moral de ses amis, toujours pour les contaminer de sa joie de vivre et son optimiste. Il était toujours là en tout temps quoi qui arrive. Il voulait toujours redonner le sourire à tout le monde. Il disait toujours qu’un sourire d’un patient s’était mieux que tout l’or du monde, alors imaginé le sourire d’un ou une amie ? Encore mieux, imaginer le rire des personnes qu’il aime ? Il vous dirait probablement que simplement les entendre rire lui donnait l’impression d’être multimilliardaire ! Ese’ voulait simplement rendre les gens autour de lui heureux, c’était aussi un peu ce qu’il faisait avec ses vidéo sur YouTube, mais à plus grande échelle. Naturellement, il parlait en islandais, mais il écrivait toujours des sous-titres en anglais pour être le plus possible compris si jamais quelqu’un ne parlait pas islandais.

Enfin bref, il était là à se promener à tourner autour d’Athena avec cette pose de ballet. Il était aussi tordu de rire, tellement qu’il était à moitié plier et des larmes de rire coulait sur ses joues… le rire de son amie lui avait été contagieux, il s’était mis encore plus à rire en l’entendant rire, comme si son rire avait encouragé le sien. Puis quand elle le supplia d’arrêter parce qu’il allait la tuer avec ses conneries, il éclata encore plus de rires. Il se déplaçait en chantonnant la chanson Skyfall, la chanson thème d’un des films de James Bond. Fallait le dire… quand quelqu’un riait autant de ses conneries, ça l’encourageait à continuer sur cette voie.

« Je viens vous sauver, dame en détresse ! », dit Esekiel d’une voix théâtrale, s’efforçant de garder son sérieux.

Il s’approcha d’Athena avant de s’arrêter et réfléchir un moment avant de sourire brusquement.

« Ça pourrait le faire ! Faudrait que le scénarise tout ça, mais ça serait trop génial à faire ! Par contre, j’aurais bien besoin d’aide pour apprendre des poses de ballet et des mouvements aussi ! Le reste, je m’en charge, mais tu seras crédité au générique de Ballet 007 ! »

Il s’approcha encore plus de son ami et vient la prendre dans ses bras et la pencha vers l’arrière comme s’il dansait du tango, mais sans danser, la regardant droit dans les yeux en haussant à répétition des sourcils de manière vraiment exagérés.

« Alors… acceptez-vous de m’aider ? »

Il haussa des sourcils attendant sa réponse avant de la remonter et de toujours hausser des sourcils à répétition avant d’éclater de rire et de faire tourner joyeusement son amie d’enfance.

« Pour la peine, je te montrerais Ballet 007 en avant-première ! », dit-il joyeusement.

_________________
I'm really really gonna be okay Hey!; I'm not giving up today; There's nothing getting in my way; If something goes a little wrong; Well you can go ahead and bring it on!; Cause if you knock knock me over, I will get back up again.
❝I'm cooler than a pack of peppermints❞
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE Athena/Bethany
avatar

is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us
http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough

Pseudo : Moose || Melissa
Messages : 470
depuis le : 20/04/2018
Avatar : Katherine McNamara
Points : 1326
A Reykjavik depuis : Toujours.
Âge du perso : 25 ans
Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena 02.07.18 15:05

Dancing with the demons in my head

feat. Athena & Esekíel

C'est facile de rire avec Esekíel. C'est toujours naturel, toujours simple. Des conneries qui ne demandent pas d'établir un plan psychologique pour comprendre les blagues. Un humour agréable, léger. De quoi faire rire comme il faut devant l'idiotie pour sentir le poids du monde quitter ses épaules. Et là, maintenant, c'est tout ce dont tu avais besoin. Après ces derniers moments où ton esprit n'allait plus, c'était des plus appréciés. Tu accueillais son humour et son rire contagieux à bras ouverts comme une étreinte longuement due. À défaut d'avoir ce que tu désirais depuis si longtemps, c'était un bon compromis. Tu te sentais moins pathétique de cette façon. Parce que tu sais que tu aurais dû abandonner depuis longtemps, mettre tout ça de côté. Tu aurais sans doute pu te faire une vie avec Elí si ça n'avait pas été de tout ça. Ce gars du lycée dont tu croyais être tombée amoureuse, qui prenait tellement bien soin de toi. Mais non, ce n'était qu'un jeu fourbe de la part de ton coeur pour te faire croire que tu avais passé au travers, que ce n'était qu'un plan B temporaire. Tu t'étais accrochée, pourtant. Tu avais voulu te faire croire que ce n'était pas ça, que tu pouvais passer à autre chose. Mais vous le saviez bien trop, tout les deux. Peu importe à quel point ça t'a fait mal de te faire laisser, tu savais qu'il avait toutes les raisons du monde de le faire. Alors de pouvoir rire, simplement, avec ton ami d'enfance et t'aérer l'esprit? C'était bien plus que la bienvenue en ce moment. Parce qu'il te faisait oublier tout ça.

Comme là, maintenant, tandis que tu ris tellement que tu sens les larmes remonter, rouler contre tes joues sans que tu n'aies le contrôle. Parce que tu es prise de ce fou rire qui ne veut pas s'arrêter et vos rires sont contagieux l'un envers l'autre. Et quand tu lui demandes d'arrêter, bien plus par réflexe qu'autre chose, il amplifie. Et tu sais pourtant que c'est l'effet qui est provoqué lorsque tu ris autant en lui demandant d'arrêter. C'est toujours ça. Mais la phrase avait quittée tes lèvres d'elle-même, t'amenant avec une main contre ton ventre sous la contraction douloureuse à force de rigoler de la sorte. Puis finalement, il reprend son sérieux. Du moins, il tente le mieux possible et ça te permet de te calmer, de souffler. Tu reprends ton souffle en l'écoutant, essuyant tes joues et tes yeux désormais humidifiées. Tu passes une main sur le dessus de ta tête, pour replacer les mèches rebelles qui se sont défaites de ta queue de cheval à force. Et il te lance l'idée, t'expliquant qu'il avait sans doute besoin de ton aide pour apprendre les mouvements et les positions relatives à tout ça. Tu étais en pleine réflexion sur comment parvenir à l'aider lui et les possibles acteurs de son idée, lorsqu'il te penche d'un seul coup comme dans un tango. Chose qui te fait lâcher un bref son de surprise, t'accrochant à son cou pour ne pas tomber au sol. Tu n'as pas même le temps de répondre qu'il te redresse déjà. Un petit rire quitte finalement ta gorge. « J'accepte cette mission ! Mais seulement si je peux voir en avant-première comme tu me dis, bien entendu. » Sourire aux lèvres, tu te défais doucement de son emprise en replaçant ton haut. Geste par réflexe, encore une fois. « Tu as déjà des idées de qui mettre dans ta vidéo, j'imagine, non? Ton esprit est bien trop travaillant pour ne pas déjà déborder d'idées folles ! »

made by guerlain for bazzart

_________________

rewrite the stars
Fate is pulling you miles away and out of reach from me. But you're here in my heart. So who can stop me if I decide ▬ That you're my destiny?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
is in Reykjavik, Iceland
come and chill out with us


MessageSujet: Re: Dancing with the demons in my head || Athena

Revenir en haut Aller en bas
Dancing with the demons in my head || Athena
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» demons live in my head. (r)
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» un rp avec un demons?
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: