Nouveautés
Mise à jour n°3 - Le forum s'est refait une beauté !
Merci à Sunrise pour cette superbe nouvelle version
Toutes les nouveautés.
Recrutement - Athena rejoint le staff en tant que modératrice !

Partagez | 

 Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t112-soren-pour-un-pote-j-pour
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 765 depuis le : 21/04/2018 Avatar : Cole Sprouse Points : 2461 A Reykjavik depuis : Toujours. Âge du perso : 24 ans. Emploi/études : Infographiste / Dessinateur relativement suivi sur Twitter

MessageSujet: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   22.04.18 22:58

Elsa

Nataníel


Fiction : One ; Reality : Zero


J’ai l’impression d’être un gamin devant un magasin de bonbon. Ou un chien devant un stand de hot-dog. J'sais pas trop.

Cette impatience qui gronde en moi, ce sentiment fébrile de nervosité toute calculée, cette volonté de poursuivre un projet complètement fou jusqu’au bout, tout cela me rend dingue et pratiquement intenable. C’est bien simple, j’ai l’impression d’avoir été infernal toute la semaine. Depuis que j’ai reçu le message de Nataníel, je me suis mis à fourmiller d’idée. J’ai toujours ressenti une certaine excitation à réaliser mes projets. Je m’éclate à produire les miniatures d’Esekíel. Je me fais un sacré fun à réaliser mes petits strips comiques sur Twitter. Mais ça… Ça, c’est la cerise sur un gâteau déjà bien appétissant. Je crois que je ne remercierais jamais assez notre écrivain du jour d’avoir pensé à nous.

Mes pas me guident rapidement vers la cuisine. Un petit bar la sépare du salon, mais ce dernier déborde déjà de papier en tous genres. Factures, dessins, brochures de pub, quelques prospectus vaguement pliés en forme d’avion. Inutile de rêver, on ne fera pas notre petite réunion ici. D’un air décidé, je me décide enfin à ranger le bordel monstre que j’ai pu mettre en quelques heures. Un salon au ton chaud et convivial se dresse lentement devant mes yeux, alors que je contemple d’un air entendu le mur nord recouvert d’une peinture d’ardoise magnétique. Quelques photos s’y promènent, ainsi que plusieurs messages affectifs gravés à la craie, détonnant encore plus que tout le reste. Mais ce qui m’intéresse, présentement, c’est les trois feuilles barbouillées de dessin que j’ai coincé sous un aimant. Je les retire, puis lorgne rapidement les personnes qui y sont représentées. Les personnages principaux de cette fiction passionnante qu’écrit Nataníel. J’ai toujours aimé les univers fantastiques, et cette idée de transporter ces deux hommes et cette femme dans le passé me rend déjà impatient d’en connaître plus. J’imagine qu’Elsa aussi a commencé à travailler un peu sur l’élaboration des personnages. À moins qu’elle se soit intéressée à la couverture ? Peut-être bien.

C’est la sonnette de notre grand appartement qui me tire de ma rêverie. J’entends Okami aboyer gaiement, sa queue battant la mesure avec une joie naïve. Un regard sévère dans sa direction suffit à lui faire comprendre de ne pas sauter sur nos invités du jour. Enfin, j’espère que ça suffit, en tout cas… Je me dirige rapidement vers la porte d’entrée, puis l’ouvre d’un geste leste. Alors, qui est le premier arrivé ? Elsa ? Nataníel ? Peu importe vraiment, puisque je l’invite à entrer dans ma modeste demeure d’un geste de la main. Okami secoue joyeusement la queue en signe de bonjour, mais je le sens retenir à grande peine ses élans affectifs. Hé. C’est que ça commence à rentrer, le chien, c’est bien. Tu vois que tu peux éviter de sauter sur tout le monde, les babines dégoulinantes de baves et l'air idiot, hein ?

« Bienvenue en enfer ! Fais pas gaffe au bordel, j’ai à peine eu le temps de sortir les poubelles. »

Je ris devant ma propre légèreté, mais je dois bien avouer qu’aujourd’hui, je ne fais pas le meilleur hôte du monde.

Koalavolant

_________________
★ I fink u freeky and I like you a lot ★
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Identity Card

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   03.05.18 0:16
Fiction : One - Reality : Zero
Let's create things together, forget the reality, cause everything better in our minds. •••
Travailler sur de nouveaux projets était probablement ce qu’il existait de plus excitant dans la vie d’une artiste, et d’autant plus pour la jolie rouquine, qui adorait l’art plus qu’elle aimait sa propre vie. Alors quand se projet avec Soren et Nataniel lui était venu, elle n’avait pas hésité à accepter. D’autant que l’univers des personnages et de l’histoire, correspondait totalement à la trame des dessins de la belle Elsa. Le fantastique l’avait toujours passionnée, et elle avait souvent dessiné des personnages à la figure presque irréelle. Mais le dessin avait toujours été sa vie, ce qui lui donnait de se lever le matin, alors le fait que ça devienne vraiment réel, avec cette histoire de dessin pour l’histoire du jeune homme. La belle rousse avait travaillé à l’élaboration des personnages durant de longues heures. Elle avait plusieurs feuilles pleines de dessins de personnages, avec des attitudes, des looks différents. Plusieurs images de leurs expressions y sont rassemblées. Des ébauches de couvertures avec les légendes de chaque couleur et dos de chaque brouillon, histoire de ne rien oublier. Ce projet tenait vraiment à cœur à Elsa. C’était réel, sa passion prenait vie sous un œil professionnel cette fois, et c’était un peu une concrétisation pour la jeune femme.

Alors ce matin, quand elle s’était réveillée, et qu’elle s’était rappelée de cette petite réunion avec ses partenaires en affaires, Elsa avait sourit, ça allait être tellement cool de collaborer avec ces deux garçons, de transcrire tous ces mots dans une planche de dessins, ça allait être tellement excitant, qu’Elsa n’avait pas traîner à se préparer. Elle avait rapidement pris une douche. Avait enfilé un haut noir moulant, une jupe patineuse camel, une petite paire de baskets noires, un blouson long, et elle laisse ses cheveux longs et magnifiquement colorés tomber sur ses épaules. La couleur rendait magnifique sur le noir de son blouson. Elle prends sa pochette de travail, un grand sac à main avec des trousses de feutres, de crayons, des boites d’aquarelles, tout pour une matinée productive. On ne sait jamais qu’ils puissent se mettre à dessiner et tout.

Elsa avait glissé son casque sur sa tête, un joli casque Rose Gold, qu’elle s’était offert pour son anniversaire l’année dernière. Et elle avait enclenché le dernier album en date de Depeche Mode, son groupe favori. Elle adorait leur musique, et ils la motivaient toujours à affronter la foule, surtout à des heures comme celle-ci, elle qui possédait un grand nombre d’anxiété sociale. Elle arrivait rapidement à l’arrêt de bus qui devait l’arrêter pas très loin de chez Soren, c’était parfait, elle serait parfaitement à l’heure pour leur petite réunion. Elle s’approche de la maison du jeune homme rapidement, en tentant de ne pas se fouler une cheville à marcher trop vite. Elle arrive à la porte du jeune dessinateur et toque, timidement à la porte « Hello ! Oh t’en fais pas, tu verrais mon appartement... » Dit-elle en riant légèrement, assignant gentiment une série de caresses au tout doux Okami.
L’appartement du jeune homme ressemblait beaucoup à celui d’Elsa, plein de dessins, plein d’art, et de promesses d’ébauches un peu partout. Comme chez Elsa. C’est les artistes ça, toujours des feuilles qui traînent un peu partout, avec des figures de ça et de là. C’était parfait, un environnement presque habituel pour la jeune femme. «  Nate n’est pas encore arrivé ? »
. © 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t106-nataniel-spring-day

Identity Card
Pseudo : Mikoyaa. Messages : 174 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Kang Daniel. Points : 59 A Reykjavik depuis : Sa naissance. Âge du perso : 25 ans. Emploi/études : Écrivain mais adore la photographie, la danse et est fasciné par le dessin.

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   14.05.18 21:03

   
Voir ses projets enfin se réaliser, c'était le summum de la réussite pour Nataníel. Il n'avait jamais eu de grand espoir pour son avenir, pensant finir derrière un bureau comme la plupart des gens. Le fait que ses bouquins se vendent le surprend encore aujourd'hui, pour tout avouer. Il faisait parti de ces écrivains qui n'aimaient jamais ce qu'ils écrivaient, qui recommençaient encore et encore, changeant les phrases, les structures, les métaphores. Pourtant, son nouveau projet avançait terriblement bien. D'ailleurs, voilà qu'il se trouvait devant son ordinateur, ses lunettes pendues à son nez pendant qu'il écrivait, ses doigts tapant les touches à une vitesse continue. Il se trouvait déjà au chapitre vingt du premier tome, et même s'il comptait en ajoutait beaucoup plus, c'était un très bon commencement. Il y aurait encore des dizaines de relectures derrière. Nataníel aimait recevoir le plus d'avis possible avant de publier, alors en général, il passait le travail terminé à quelques amis proches, à son oncle et surtout à son éditeur qui avait, forcément, son mot à dire. Mais avec ce projet, deux autres personnes auront le droit de lire ce qu'il avait fait avant que ça ne sorte. Parce que oui, ces prochains livres étaient spéciaux. Nataníel prévoyait trois tomes pour cette nouvelle série, sachant déjà comment cela allait se terminer et surtout, se dérouler. Il prenait des notes avant d'écrire, et en temps normal, ses idées ne changeaient pas beaucoup. L'histoire qu'il venait de débuter était celle de trois héros principaux ; une femme et deux hommes. La femme avait trente ans et les deux hommes avaient respectivement vingt-huit et vingt-cinq ans. Ils ne se connaissaient pas jusqu'au jour où ils se retrouvaient tous les trois happés par un portail temporel. Et voilà qu'ils se retrouvent à une époque bien loin de la leur, des siècles avant.

Donc oui, ce projet était différent. Au lieu de juste emprunter une couverture, ou de dessiner quelque chose rapidement, Nataníel souhaitait quelque chose de complet. Quelque chose qui soit à l'image de son livre. Des personnages crées de A à Z, une carte aidant les lecteurs à se repérer et bien d'autres choses. Ça avait toujours été son rêve, mais n'étant qu'un simple débutant dans le monde du dessin, c'était quelque chose qu'il n'aurait pas pu faire seul. L'idée de voir les deux artistes plus tard l'enchantait tellement que pour une fois, il était debout tôt, à bosser. Une heure avant le rendez-vous, il arrêta tout, prenant soin de noter les quelques idées qu'il avait en tête ou qui étaient apparu ce matin. Faisant craquer ses doigts, il quitta son siège et enfila rapidement sa veste, prenant avec lui son sac à bandoulières et son ordinateur portable. Ne souhaitant pas arriver les mains vides, il passa d'abords acheter quelques trucs à grignoter et à boire. Il ne savait pas si Sören avait prévu quelque chose, mais il avait au moins la conscience tranquille de ne pas venir sans rien. Une fois devant la porte du jeune homme, il toqua doucement mais quand même assez fortement pour que ça s'entende de l’intérieur de l'appartement. Quand la porte s'ouvrit, il lança un sourire, tout excité. « Désolé du retard, je suis passé rapidement faire quelques courses pour qu'on ne meurt pas de faim et de soif. » dit-il en montrant le sac en plastiques qu'il portait, plein de snacks en tout genre et de boissons, avec ou sans alcools.
Fiction : One - Reality : Zero
Elsa & Soren & Nataníel

_________________
Chase me and find me, no one can stop me.
So that you can’t catch me anymore, I’ll secretly hide in another dream.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t112-soren-pour-un-pote-j-pour
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 765 depuis le : 21/04/2018 Avatar : Cole Sprouse Points : 2461 A Reykjavik depuis : Toujours. Âge du perso : 24 ans. Emploi/études : Infographiste / Dessinateur relativement suivi sur Twitter

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   15.05.18 12:10

Elsa

Nataníel


Fiction : One ; Reality : Zero


Elsa, tu viens de faire une heureuse.

J’ouvre la porte sur la jeune femme, souriant avec un peu trop de joie et d’impatience. D’un oeil amusé, j’observe le contentement ravi de mon chien sous ses caresses. Si tu continues à le choyer comme ça, Elsa, tu vas avoir une nouvelle amie pour la journée. Elle ne va pas te lâcher les baskets, je te le garantis. Mon rire prend place dans mon modeste appartement, alors que la jeune femme m’indique d’un air léger ne pas être plus ordonné que moi. À croire que c’est une tare récurrente chez les artistes. C’est peut-être bien vrai, ça ne m’étonnerait qu’à moitié. Pour autant, Fenrir ne s’est jamais plaint de la tonne de dessin que j’éparpille au gré de mes envies. À croire qu’il aime bien constater de ses yeux mon imagination débordante et intarissable. Ma tête dodeline un instant lorsque Elsa me pose sa question, un sourire avenant greffé sur les lèvres. « Nan, mais il devrait pas tarder. Tu peux poser tes affaires sur la table basse si tu veux. » Enfin, ce qui reste de table basse. Parce que je dois bien avoué que c’est un peu le bordel, avec toutes ces fiches, ces feuilles et ces caricatures à deux balles griffonnées sur des serviettes en papier. D’un même mouvement, je l’emmène dans le petit salon et profite de l’instant pour ranger un peu le bordel ambiant. Mais j’ai à peine le temps de foutre mes papiers en un paquet approximatif que déjà, Nate pointe le bout de son jolie nez. On va pouvoir commencer.

« Et quand on parle du loup, le voilà ! » Bouillonnant d’impatience, je me dirige vers la porte d’entrée pour accueillir notre commanditaire du jour. J’ai presque l’impression de voir trois enfants hystériques devant leur nouveau jouet et au fond, je crois que c’est un peu comme ça que je me sens. Bouffi de bonne volonté et surexcité par le travail à venir. Croyez le ou non, c’est rare venant de moi. J'ai beau être d'un professionnalisme à toute épreuve, certains projets me laissent de marbre. Pas celui-là. Je lance un regard gonflé de reconnaissance lorsque l’écrivain montre son sachet plastique. Merde. J’étais tellement obnubilé par mes dessins que j’en ai oublié de prendre un truc à boire. Heureusement qu’il est là, je m’en serais voulu d’être un hôte exécrable. « Nate, t’es un dieu. Je n'avais pas pensé à prendre des trucs. » Je le remercie chaleureusement, le guidant rapidement vers le salon où se trouve déjà Elsa. J'aperçois vaguement Okami tenter de renifler le sac de Nataníel, mais un simple regard faussement sévère lui fait changer de cible. À la place, elle retourne gentiment au pied de sa nouvelle meilleure amie. Hé, je t’avais dit que tu te ferais une copine, Elsa.

J’invite mes invités de fortune à s’asseoir sur le canapé, puis prends place face à eux, m’asseyant à même le sol. Le lourd tapi coincé sous la table basse m’offre une assise plus confortable qu’il n’y paraît. Je claque des mains pour attirer l’attention de mes deux collègues de travails, un large sourire peint sur le visage. « Bon ! Et bien déjà, je tenais à te remercier d’avoir pensé à nous, Nataníel. » D’une voix chaleureuse, je ne peux m’empêcher de réitérer - encore - mes remerciements. En fait, je crois bien que c’est la troisième fois que je lui faire part de ma joie quant à ce projet. Mais hé, pas ma faute. C’est lui qui a accepté de travailler avec nous. Il en paye le prix avec mon empressement de gamin. Je reporte mon attention sur Elsa, pointant du doigt les trois dessins préalablement rapportés sur la table basse. « Ensuite, je sais pas où t’en es Elsa, mais personnellement, j’ai commencé à bosser un peu sur le chara design des personnages. » Et j’imagine que c’est aussi son cas. Les personnages, c’était sûrement ce qui nous était le plus simple à créer ainsi, de but en blanc et sans une tonne d’information à récupérer. Je note d’ailleurs dans un coin de ma tête toutes les questions sur la géographie de l’univers créé par l’écrivain. Nous en aurons besoin si l’on veut réussir à ériger une carte cohérente. « Du coup, je propose qu’on mette un peu tout ça en commun, et qu’on voit dans quelle direction on veut partir. Et qu’on boive un bon coup pour fêter ça. Qu’est-ce que vous en dite ? »

Koalavolant

_________________
★ I fink u freeky and I like you a lot ★
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t106-nataniel-spring-day

Identity Card
Pseudo : Mikoyaa. Messages : 174 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Kang Daniel. Points : 59 A Reykjavik depuis : Sa naissance. Âge du perso : 25 ans. Emploi/études : Écrivain mais adore la photographie, la danse et est fasciné par le dessin.

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   18.07.18 1:39

   
Bien sûr que sa première préoccupation, c'était la nourriture. Il n'aimait pas venir chez quelqu'un les mains vides, et étant un gros mangeur, en général, il se sentait toujours coupable de vider les réfrigérateurs des autres. Et se retenir de manger, il détestait ça... Donc bon, c'était tout autant par politesse que par plaisir personnel. « C'est normal. » sourit-il gentiment alors qu'on le guidait jusqu'à Elsa, qui était déjà bien installée avec ce qui semblait être le chat de Sören à ses pieds. Un grand sourire se forma immédiatement sur les livres de l'écrivain, les animaux étant, bien entendu, son péché mignon. Une fois tout le monde bien installé, Sören débuta alors, attirant leur attention à tous les deux. « C'est moi qui vous remercie tous les deux, franchement. » Ce projet, ça avait été son rêve depuis des années. Mais avec ses pauvres talents artistiques, il n'avait jamais osé le faire lui-même, sachant très bien que le résultat ne sera pas parfait. Mais après avoir rencontré les deux jeunes artistes, tout avait changé. C'était comme si tous ses efforts portaient enfin leurs fruits et qu'il se rapprochait encore un peu plus de tous ses rêves et buts dans la vie. « Je suis totalement pour. Je ne sais pas si les boissons sont encore bien fraîches, si jamais tu as des glaçons ? » prévint-il l'autre jeune homme pour que celui-ci ne soit pas pris de cours par la chaleur de ce qu'il avait apporté. Après tout, malgré le froid dehors, ça perdait tout de même rapidement en froideur.

Alors que leur hôte partait pour préparer les boissons et sûrement mettre dans des plats ce que Nataníel avait apporté, Elsa et lui continuèrent de discuter quelques temps lorsque soudainement, le portable de la jeune femme sonna. S'excusant, elle décrocha en se levant, partant un peu plus loin dans une autre pièce pour prendre l'appel. Seul, Nataníel se mit alors à regarder le chat qui se baladait en les fixant des yeux. Après de longues secondes à se fixer dans le blanc des yeux alors que le jeune asiatique faisait des bruits étranges avec sa bouche pour l'attirer, l'animal s'approcha avec méfiance. Quelques grattouilles sur la tête plus tard, Elsa était de retour et semblait être soudainement nerveuse. « Un problème ? » demanda-t-il à la jeune femme. Elle expliqua alors rapidement qu'un problème était survenu chez elle et qu'elle devait partir le plus rapidement possible. Compréhensif, Nataníel ne fit qu'hocher la tête, précisant qu'il comprenait complètement. Elsa partit ensuite prévenir l'hôte qui devait bientôt avoir terminé, et en à peine quelques minutes, elle n'était plus là. Retournant vers Sören, il grimaça quelque peu, inquiet. « J'espère que tout ira bien pour elle, ça semblait être assez urgent. » Mais ils n'étaient pas assez proches pour qu'il lui demande ce qu'il se passait. Ça ne le regardait pas spécialement, après tout.

« Bon, bah on fête quand même tout ça ? » sourit-il, prenant un verre quand tout fut terminé. Il avait repris place sur le canapé pour attendre que Sören vienne se rasseoir. Elsa avait repris ses affaires, et il devait bien l'avouer, Nataníel fut déçu de ne pas pouvoir voir ce qu'elle avait travaillé pendant des jours et des semaines. Mais bon, si tout allait mieux pour elle, leur collaboration sera toujours d'actualité, bien entendu. « Du coup, regardons déjà ce que tu as fais, et parlons aussi un peu plus en détails du reste, d'accord ? » Il fallait bien avancer, après tout. Il avait une date butoir, et malgré le temps qu'il se donnait, il aimait finir dans les temps, voire à l'avance. Il se sentait beaucoup mieux de pouvoir relire encore et encore une dernière fois ce qu'il avait fait avant de publier le tout. Il aimait aussi recevoir des avis de ses proches, et pour ça, il fallait qu'il termine rapidement pour qu'ils aient le temps de lire. Enfin bref, il avait vraiment hâte de voir les croquis et autres de Sören, lui qui adorait déjà de base tout ce qu'il faisait.
Fiction : One - Reality : Zero
Soren & Nataníel

_________________
Chase me and find me, no one can stop me.
So that you can’t catch me anymore, I’ll secretly hide in another dream.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t112-soren-pour-un-pote-j-pour
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 765 depuis le : 21/04/2018 Avatar : Cole Sprouse Points : 2461 A Reykjavik depuis : Toujours. Âge du perso : 24 ans. Emploi/études : Infographiste / Dessinateur relativement suivi sur Twitter

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   29.07.18 15:33

Elsa

Nataníel


Fiction : One ; Reality : Zero


Il y a des projets, des commandes, qui m’inspirent plus que d’autre.

Si je prends plaisir à rendre un travail correct à mes clients habituels, je ne cache jamais l’engouement que je peux ressentir pour des oeuvres bien différente. Comme la bd que je dessine sans jamais vouloir la publier, par peur autant que par perfectionnisme stupide. Comme les requêtes de personnages originaux, quémandées par des joueurs de role play sur les réseaux sociaux. Comme l’illustration complète d’un livre que j’ai beaucoup trop hâte de dévorer. Je prépare rapidement les boissons, y glissant quelques glaçons sous tes conseils avisés, puis m’occupe de la nourriture à foison que tu as ramené. Avec tout ça, on ne risque pas de mourir de faim ! Et c’est avec un sourire léger sur le coin des lèvres que je dépose le tout sur un plateau, rapidement coupé par l’arrivée d’Elsa dans la petite cuisine ouverte sur le salon. Elle s’excuse platement, m’indique qu’elle doit s’en aller au plus vite à cause d’une urgence dont je ne suis pas certain de comprendre la nature. Mais peu importe vraiment. Je crois que dans un tel état d’excitation, rien ne pourrait entacher ma bonne humeur. Alors je me montre compréhensif et j’en profite pour lui glisser mon adresse e-mail, histoire qu’elle puisse m’envoyer les dessins qu’elle a déjà entamé, une prochaine fois. Parce que je ne suis pas assez proche d’Elsa pour lui demander les raisons de son départ précipité, mais je le suis sans doute assez pour savoir que ce départ doit la frustrer autant que nous. En attendant, mes pas me ramène vers le salon, la porte d’entrée se refermant précipitamment sur la jeune femme. Okami, elle, semble s’être trouvé un nouveau compagnon en ta présence, vu les yeux doux qu’elle te lance par instant.

« Ouais, j’espère aussi. » L’expression contrit qui se glisse sur mon visage se fait rapidement chasser par un large sourire bien trop bouffi d’excitation. « Un peu qu’on le fête ! » Je dépose le plateau sur la table basse, lançant un regard amusé vers toi. Tu sembles tout aussi impatient que moi à l’idée de travailler sur ce projet et pour être tout à fait honnête, ça me rassure un peu. Au moins, je ne serais pas le seul gamin imbouffable dans cette pièce. Je re repose lourdement à tes côtés, frottant mes mains d’anticipation, alors que j’agrippe du bout des doigts le tas de feuille sur la table basse. « Alors. » Je fais un rapide trie dans mes croquis, profitant de l’instant pour repérer déjà quelques défauts agaçant pour mon caractère perfectionniste. C’est mon chien qui vient perturber cet instant de silence en se glissant sur mes genoux pour te renifler de loin et te jauger du regard, la queue battant l’air avec beaucoup trop d’entrain. Un rire stupide se faufile dans ma gorge, mes yeux lui lançant un regard qui se veut sévère mais qui, au fond, ne l’est pas du tout. « Oka’, tu m’aides pas du tout, là ! » Elle remue la queue de plus belle, se tortillant pour venir s’installer entre nous, lové contre ma cuisse pour plus de sécurité.

Je te tends enfin trois dessins, sur la petite dizaine que j’ai en main. « Je me suis servi des petites descriptions de bases que tu nous a envoyé pour faire le charadesign des personnages. » Et putain, quel boulot ! J’ai dû refaire une bonne vingtaine de fois mes dessins, tant je n’étais pas satisfait de mon travail. Légèrement stressé par le jugement que tu pourrais y apporter, je laisse mes mains se coincer entre mes cuisses dans un geste nerveux. « Dans l’ordre, la demoiselle, le plus âgé des gars et enfin, le plus jeune. » Mes doigts viennent agripper les autres feuilles pour te les montrer. Si les premières sont des portraits complet, travaillés et entier, ceux-ci ne sont que des croquis plus rapide et bien moins parfait, j’en suis pleinement conscient. « J’ai fais plusieurs croquis avec des vêtements différents, histoire de voir ce qu’ils donnaient avec des vêtements d’époques. » Et personnellement, j’aime beaucoup le résultat. Reste à voir si c’est aussi ton cas.


Koalavolant

_________________
★ I fink u freeky and I like you a lot ★
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t106-nataniel-spring-day

Identity Card
Pseudo : Mikoyaa. Messages : 174 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Kang Daniel. Points : 59 A Reykjavik depuis : Sa naissance. Âge du perso : 25 ans. Emploi/études : Écrivain mais adore la photographie, la danse et est fasciné par le dessin.

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   04.08.18 19:29

   
Le départ plus que précipité d'Elsa avait été un choc. Pas dans le mauvais sens du terme, parce qu'il comprenait parfaitement que des choses plus importantes passaient avant. Non, c'était juste que tout c'était passé tellement vite qu'il n'avait pas eu le temps de tout comprendre. Et son cerveau n'aimait pas du tout. C'était un peu comme un bug, en fait. Ses neurones ne se connectaient plus correctement et il partait tellement loin dans ses pensées qu'il s'y perdait parfois. Heureusement, Sören était là et le sortit parfaitement bien de sa propre tête. Heureux de pouvoir concrétiser un peu plus ce projet, Nataníel bu une bonne gorgée fraîche de sa boisson, se positionnant bien sur le canapé pour pouvoir suivre la suite. Alors que Sören était occupé à organiser ses croquis tout en changeait parfois quelque chose, le chien de tout à l'heure revint vers eux, essayant d'attirer l'attention de son maître tout en jaugeant du regard Nataníel qui le fit un petit signe de la main de là où il était. Les animaux, c'était sa deuxième passion et son péché-mignon. Si le monde ne pouvait qu'être composé d'eux, la vie serait bien plus belle. D'ailleurs, voilà qu'elle était désormais blottie entre eux, cherchant sûrement de la chaleur mais aussi de l'attention. Dommage pour elle, Nataníel était, pour le moment, bien trop attiré par les feuilles qu'on lui tendait pour penser à la grattouiller derrière les oreilles. Pour plus tard, sûrement. Parce qu'il fallait bien l'avouer, ça le démangeait presque de câliner la gentille bête entre eux.

Le jeune asiatique avait désormais les croquis et dessins et Sören en mains, alors que celui-ci lui expliquait qui était qui, comment il avait procédé et ce qu'il avait fait. La bouche légèrement entre-ouverte, Nataníel l'écoutait parler alors qu'il regardait les feuilles devant lui, les yeux remplis d'étoiles face à l’émerveillement. Il savait très bien que l'autre jeune homme attendait ses réactions mais pendant de longues secondes, il n'arrivait pas à parler. Jusqu'à ce qu'enfin, sa voix lui revienne. « Waw. Franchement, même dans mes plus beaux rêves, c'était pas aussi parfaits. » souffla-t-il, regardant encore de plus près les croquis devant lui. Même ceux qui n'étaient pas terminés étaient géniaux et l'excitation monta encore plus. « Avec aussi peu d'informations, tu as réussi à capter tellement de choses ! Tu peux pas savoir à quel point je suis impressionné et heureux ! » Et d'ailleurs, s'il avait été un peu plus différent, il aurait sûrement prit Sören dans ses bras pour lui montrer sa gratitude tellement qu'il était dans un esprit festif. Mais Nataníel resterait Nataníel et prendre des gens dans ses bras, c'était pas naturel pour lui. Même ses proches y avaient que très peu le droit, alors Sören... Voilà quoi. Ses yeux étaient encore ancrés sur les vêtements de l'époque, qu'il adorait. « Ça a dû te demander tellement de boulot... Si j'avais su, j'aurais carrément apporter le dîner pour te remercier ! » plaisanta-t-il à moitié. Il se demanda d'ailleurs pendant quelques secondes s'il payait assez le jeune homme pour tout ce boulot, mais il chassa rapidement ses pensées. Il verrait ça plus tard, là n'était pas vraiment le moment. « J'ai apporté plus de détails, aussi. Pour la suite. Parce que là, c'est déjà parfait, franchement. » Avec lui, il avait les informations pour faire les personnages plus en détails, les cartes, et tellement d'autres choses. Son rêve, enfin, se rapprochait. « D'ailleurs, tu vas besoin d'aide avec certaines choses ? Des questions que tu te posaient, peut-être ? » Après tout, il n'était pas toujours très clair, alors autant profiter de ce moment pour discuter de tout ça !
Fiction : One - Reality : Zero
Soren & Nataníel

_________________
Chase me and find me, no one can stop me.
So that you can’t catch me anymore, I’ll secretly hide in another dream.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t112-soren-pour-un-pote-j-pour
MEMBRE Soren/Aleksy

Identity Card
Pseudo : Froggy' Messages : 765 depuis le : 21/04/2018 Avatar : Cole Sprouse Points : 2461 A Reykjavik depuis : Toujours. Âge du perso : 24 ans. Emploi/études : Infographiste / Dessinateur relativement suivi sur Twitter

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   05.08.18 16:22

Elsa

Nataníel


Fiction : One ; Reality : Zero


Le stress commence à pointer le bout de son nez dans mes veines.

J’ai peur que mes oeuvres ne te plaise pas. Que tout d’un coup, tu finisses par afficher une moue boudeuse. Que tu regrettes de m’avoir embauché moi, parmis tout les artistes qui pullulent sur la toile. C’est sûrement stupide, surtout avec la notoriété que j’affiche en ce moment, mais j’ai toujours peur que mes oeuvres soient mal réceptionnée. Qu’elles ne plaisent pas. Pourtant, tout les goûts sont dans la nature et je suis bien conscient qu’il est impossible de ravir tout les yeux. Mais peut-être que je prends ce projet un peu trop à coeur. Peut-être que j’aime un peu trop l’idée de bosser sur ce livre avec toi pour être totalement rassuré. Le silence que tu affiches ne fait que grossir encore un peu plus mon malaise, alors que ma voix nerveuse se fait entendre, alors que je passe une main gênée sur ma nuque, attendant impatiemment ton retour sur mes croquis. Ils ne sont pas parfait, clairement. Et plus je les regarde par dessus ton épaule, plus je trouve des défauts flagrants. L’enfer de tous les artistes. Le soupir de soulagement qui s’échappe de mes lèvres lorsque tes mots finissent enfin par briser ton mutisme féroce. Et pourtant, bien vite, c’est une pointe de timidité qui se faufile dans ma gorge en entendant la suite de tes propos. « Merci..? » C’est bien plus une question qu’autre chose. Cette foule de compliment a au moins eut le mérite de m'embarrasser assez pour que mon tique nerveux reprenne le dessus sur notre échange. Ma main passe mollement dans mes cheveux, pour finir sur ma nuque. « Ça me soulage, en vrai. J’avais peur de m’être laissé un peu trop emporté. » Je rie stupidement, laissant un sentiment de contentement idiot se faufiller dans le creux de mon ventre. Au moins, mes croquis te plaisent. C’est un bon début. Un très bon début, même.

Mes lèvres s’étirent dans un sourire amusé, alors que mon nez se fronce dans un air mutin. Ramener carrément le dîner ? « Oh, pas la peine. Ce que tu as ramené suffit amplement. Tu sais, moi, tant qu’il y a un peu de bouffe, j’suis content. » Clairement. Mon côté morfale te remercie d’ailleurs encore pour tout les snacks que tu as ramené et que je pioche doucement sur la table basse. « Un peu, mais c’est hyper intéressant à faire comme projet. Tsé, en dehors de ce que je produits sur Twitter, j’me contente de créer le design de certain site web ou des logos de marques, alors créer tout un univers graphique c’est… vraiment stimulant. » Et passionnant. En toute honnêteté, ce travail me permet aussi d’approfondir mon propre univers. Un essai fructueux, en somme. Ma bouche se pince dans une mimique amusée, alors que ta question résonne dans la pièce. Ma main vient caresser distraitement Okami qui remue la queue entre nous, contente d’avoir un brin d’attention parmis toute cette discussion. « En fait… Ouais. Que ce soit pour les perso’ ou pour les illustrations de l’histoire, je peux faire avec les indications basiques. Mais pour les cartes, va falloir qu’on fasse ça à deux. Au moins le temps d’un croquis rapide, histoire que je me plante pas sur les distances et la position de certain lieu ! ]On peut peut-être faire ça maintenant, qu’est-ce que t’en dis ? »


Koalavolant

_________________
★ I fink u freeky and I like you a lot ★
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa   
Revenir en haut Aller en bas
 
Fiction : One ; Reality : Zero | Nataníel&Elsa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) Dominic Sherwood -> Fiction or reality?
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» ELSA PETITE FEMELLE X EPAGNEULE 3 ANS CSCA BEZIERS HERAULT
» C'est la merde. [Elsa]
» [TERMINÉ] Just want to talk to you... [Elsa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: