Nouveautés
Mise à jour n°5 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Un nouveau souffle pour WOI Le staff a changé, découvrez-le ici .

Partagez | 

 Memories | Ymir


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t1001-hel-njorddottir-513-1965 http://walk-on-ice.forumactif.com/t1002-hel-some-cases-just-wont
Modératrice

Identity Card
Pseudo : Froggy Messages : 172 depuis le : 14/10/2018 Avatar : Jamie Chung Points : 293 A Reykjavik depuis : Toujours Âge du perso : 34 ans Emploi/études : Détective privée, ancienne flic.

MessageSujet: Memories | Ymir   27.12.18 12:06



Ymir & Hel

Parfois, la vie n'est qu'un enchevêtrement d’événement stupide. On rencontre une personne, on fait des erreurs, et puis on la recroise, des années plus tard, pour en commettre d'autre. Ou pour les rattraper.

La vie est vraiment étrange parfois.

On peut passer des années à occulter quelque chose, à vouloir l’enterrer, à vouloir l’oublier sans jamais y parvenir. En espérant juste le voir se tasser dans notre petite boite à souvenir, en soupirant de soulagement lorsqu’enfin, on y pense plus, ça y est, et en laissant un grognement rageur nous prendre la gorge lorsqu’on se rend compte que c’est faux, que l’image est toujours là, que l’inquiétude aussi. Et toi, dans toute ta droiture et dans toute ta fragilité, tu es la première concernée. La première à être hantée par ces images agaçantes. La première à ne pas réussir à effacer ces instants de ta vie trop remplie. Comme si le regard vide et perdu de ce jeune homme était trop fort, trop puissant pour être oublié. Comme si le fait de t’être fait virer comme une malpropre n’était pas suffisant pour taire cette boule d’angoisse dans le creux de ta gorge. Tu t’étais juré de ne plus l’ennuyer, pourtant. De le laisser reprendre le cour de sa vie. De le laisser oublier, lui. Même si tu te doutes qu’il n’y parviendra probablement jamais. On efface pas la mort de son ex d’un simple revers de main, même après toutes ce temps.

Pourquoi maintenant ? Tu es incapables de répondre à cette question pourtant si simple. Un simple rêve, un simple rappel à l’ordre dans tes pensées t’as suffit à repartir en recherche de cet homme qui a marqué ta vie d’une manière bien trop cruel. Tu as cherché, des jours durants, et tu as finalement trouvé. Sa vie n’a jamais repris. Elle s’est arrêté le jour où tu l’as quitté, le jour où tu as été mise à la porte pour avoir essayé d’empiéter dans le privé, alors que tu te devais de rester professionnel. Un échec. Un goût d’inachevé entre tes lèvres pleines. Alors tu ne parviens pas à résister à cette envie de le revoir, d’essayer de comprendre, de lui parler, au moins une dernière fois. Ne serait-ce que pour t’excuser. Ne serait-ce que pour… En vérité, tu ne sais même pas ce que tu vas lui dire. Comment tu vas tourner les choses pour éviter qu’il ne referme la porte devant ton nez. Tu le mériterais, probablement. À trop vouloir fouiner, à trop vouloir t’impliquer, tu en avais déjà oublié l’importance de dissocier ta vie professionnel et ta vie privée. Parce qu’il t’avait touché, Ymir, à l’époque. Beaucoup trop. Et depuis, il te hantait comme un fantôme. Comme un échec. Parce que tu n’avais pas sû le réconforter non plus, à l’époque. Parce que sa vie s’était glacée depuis la fin de ton enquête. Elle n’avait pas bougé. Elle était resté stoïque. Et lui, il n’avait plus quitté le confort de son appartement. Merci aux voisins pour cette information trop précieuse.

Tu inspires lourdement, écrasant ton mégot de cigarette d’une main tremblante. Pour un peu, tu as presque l’impression de te diriger tout droit à l’abatoire. Peut-être que c’est un peu le cas. Peut-être qu’il ne voudra tout simplement pas te voir. Pas toi, qui a enquêté dans sa vie et dans son intimité. Peut-être qu’il se mettra en colère en te voyant, en voyant tout ses souvenirs resurgir pour s’écraser lourdement dans sa cage thoracique. Ce serait logique. Ce serait excusable. Ce serait compréhensible, en tout cas. Mais le goût d'inachevé, lui, est bien réel sur ta langue, et tu n’as pas l’intention de le laisser gagner. Alors tu laisses tes talons percuter le sol carrelé de la cage d’escalier, et tu te diriges devant sa porte d’entrée. Ton poing s’abbat mollement sur le battant, avant de partir se réfugier dans les poches de ton long manteau noir. Inspirer. Expirer. Tout va bien se passer. Ou pas. Mais au moins, tu auras essayé. Et lorsqu’enfin ton regards parvient à agripper le sien, ta voix se fait muette. Ta gorge se serre devant la nostalgie de l’instant, devant le flot d’émotion contradictoire qui se glisse dans ton ventre. Compassion, regret, un peu de rancoeur aussi. Une rancoeur que tu tais bien vite au profit d’une mine plus soucieuse.  « Bonjour..? » C’est un murmure, presque, tant tu n’arrives pas à savoir comment démarrer la conversation sans l’effrayer. Sans lui faire sortir les griffes. Sans le laisser refermer la porte sur ton nez. C’est en tout cas bien plus doux que tout ce que tu peux donner en temps ordinaire. « J’imagine que tu te souviens de moi. Hel Njörddóttir. Je peux entrer ? »



(c) DΛNDELION

_________________

GET OUT OF MY HEAD
Revenir en haut Aller en bas
 
Memories | Ymir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aquarius Memories — Licorne
» Holaaaa
» picture perfect memories - nolà
» Un cheval et une jument sa donne un RP [Privé Memories]
» Ice Memories (PV-Melvin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: