Nouveautés
Mise à jour n°5 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Un nouveau souffle pour WOI Le staff a changé, découvrez-le ici .

Partagez | 

 Happy 30th birthday! | Jake


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Moose || Melissa Messages : 593 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Katherine McNamara Points : 1288 A Reykjavik depuis : Toujours. Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Happy 30th birthday! | Jake   13.12.18 20:49

Happy 30th birthday!

feat. Athena & Jake

[OUTFIT.] Cela faisait bien quelques temps déjà que tu n'avais plus de nouvelles de Jake. Pire encore, plus aucune nouvelle depuis votre soirée à la maison hantée. Tu t'es longuement posé la question, à savoir si tu avais fais quelque chose de mal, si la soirée lui avait déplut. Tu n'as cependant pas cherché réponse, te disant que tout cela n'était sans doute qu'un hasard et que votre relation revenait à sa case départ: deux personnes qui cherchent à se réconforter l'une à l'autre lorsque vient le besoin. Peut-être que depuis cette soirée spontanée, il n'avait pas besoin de vos rencontres occasionnelles et qu'il reviendrait lorsque le besoin se ferait présent. Tu devais te convaincre d'une telle chose puisque après tout, c'était ça, votre lien. Quelque chose sans émotion, sans attachement. Que du plaisir fort et un réconfort mutuel. Alors pourquoi te sentais-tu mal à l'idée que tu avais peut-être fait quelque chose de travers et qu'il préférait la présence de quelqu'un d'autre? Parce que ça t'a traversé l'esprit, quelques fois. Qu'il trouvait que votre situation prenait de l'ampleur et que comme ce n'est pas ce qu'il désirait, il préférait y mettre un terme. Ça t'a amenée dans toutes sortes de réflexions, ton esprit revenant vers Finn sans même que tu ne puisses y avoir contrôle. Sur comment tu frappais un mur avec lui malgré tes sentiments, alors qu'il partait du jour au lendemain pour un nouveau rôle. Sur ses sourires, son rire, la chaleur de ses étreintes. C'était ça, à la base, ton lien avec Jake. T'aider à oublier Finn. Te réconforter d'une relation qui n'arriverait jamais et passer au travers de ces sentiments inutiles. Normalement, lorsque tu te retrouves dans une situation pareille, tu prends ton manteau et file vers Jake, c'est automatique. Sauf qu'il se fait silencieux, dernièrement. Alors tu as pris le temps de réfléchir, de ne rien faire de spontané pour une fois. Tu t'es égarée sur Facebook, sur le profil de Finn pour savoir ce qu'il advenait de lui. Puis une chose en amène une autre, sous un élan de curiosité non-assumée, tu te retrouvais à parcourir le profil de l'Anglais. Un peu dans ces même réflexions complètement ridicules, tu t'es mises à chercher pour voir s'il n'avait pas soudainement trouvé quelqu'un, s'il n'y avait pas un indice quelconque qui expliquerait son silence soudain. Sauf qu'une information t'avait prise de court. La date d'anniversaire du britannique. Tu avais en quelques instants envoyé un sms à l'homme en question et tout pris son sens. Il n'avait rien dit parce qu'il n'allait pas bien. Il était silencieux parce qu'il se placardait chez lui. Grand coeur que tu es, ça t'a affecté et tu ne pouvais voir qu'une solution à tout ça: Aller chez lui. Après tout, votre lien, c'était du réconfort. Et là, il avait besoin de ça. S'il ne voulait pas de ta présence, il te le laisserait savoir, de toute façon. Tu pouvais compter sur sa franchise, dans tout les cas.

C'est ainsi que tu t'es retrouvée devant la porte de son loft. Tu avais pris soin d'aller lui acheter deux cadeaux. Un davantage pour rire, pour lui redonner sourire, puis un second qui était le vrai. Alors tu te retrouvais là, avec un petit sac et un grand rectangle emballé dans du joli papier d'anniversaire, orné d'un chou en ruban. Certes, tu es petite, mais ce rectangle t'arrivait tout de même jusqu'à la taille. Et il n'était pas des plus lourds, mais tu remerciais le fait d'avoir une voiture pour ne pas avoir à trainer ça de tes mains à pied de chez toi à chez lui. Petits talons aux pieds, un jeans ajusté un peu abîmé, un teeshirt gris et une petite veste kaki, tu t'étais préparée comme à l'habitude: Quelque chose d'agréable à l'oeil, sans y mettre trop d'effort non plus. Après tout, c'est sans attache, n'est-ce pas? Tu avais pris soin d'aller chercher une bouteille de vin, dans tout ça. S'il n'allait pas bien, il n'y aurait rien de mieux que de prendre un bon verre pour se détendre. Tu as même pensé amener un pot de glace au chocolat, histoire de le faire noyer sa peine, mais tu savais bien que ce serait de trop. Puis un étang de lait chocolaté sur le côté passager de ta bagnole? Non merci! Ta présence, les cadeaux -c'était non-négociable, même s'il ne voulait pas fêter son anniversaire-, et le vin devraient être amplement suffisant à lui faire penser à autre chose que cet âge maudit et sa crainte de croiser un cheveux blanc dans le miroir. Ta main s'élève afin de toquer à la porte du loft, toute fébrile de lui faire une surprise malgré ton inquiétude de le savoir en mauvais état. Et lorsque la porte s'ouvre enfin, ton plus grand sourire est à tes lèvres tandis que tu lances aussitôt un: « Surpriiise! » bien enjoué, en riant un peu. Oui, c'était sans attache, tout ça et tu le sais bien. Mais plus le temps passait et moins tu parvenais à respecter cette promesse entre vous deux. Pas quand il te demandait à rester pour un film, pour manger, pour rester à dormir aussi comme il était déjà comateux de s'être endormi contre toi durant le dit-film. Pas quand il débarque chez toi sous un coup de tête pour t'amener à la maison hantée. Tu t'attachais à l'Anglais, sans doute bien plus que permis, mais c'était plus fort que toi.
made by guerlain for bazzart, modified by SarcastikMoose

_________________

let the stars align
Someone in the crowd could be the one you need to know. The one to finally lift you off the ground. If you're the someone  ▬ ready to be found
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t938-jake-n-macnair-501-2552 http://walk-on-ice.forumactif.com/t936-jake-cause-all-you-ever-d

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 144 depuis le : 29/09/2018 Avatar : Nicolas Simoes Points : 520 A Reykjavik depuis : Septembre 2009 Âge du perso : Trente ans, complètement terrifié par cet âge Emploi/études : Employé à l'ambassade du Royaume-Uni

MessageSujet: Re: Happy 30th birthday! | Jake   22.12.18 11:33

Happy 30th birthday!
Il a l’habitude de passer ses journées seul l’Anglais, et cette situation lui convient. Il ne sait pas trop si c’est plus par habitude ou un réel plaisir de se retrouver simplement avec lui-même, mais il ne s’en est jamais vraiment plaint. Et puis, il compense la solitude de ses longues matinées et après-midi par des soirées toujours en excellente compagnie. Une compagnie de plus en plus exclusive ces derniers temps, d’ailleurs. Pourtant, ces quelques jours passés, il se serait presque surpris à rêver rentrer du travail et trouver une présence chaleureuse chez lui pour simplement se sentir vivant. Il aurait presque eu envie d’avoir des bras tendres autour de son corps la nuit et ouvrir les yeux sur un visage familier et souriant au petit matin. Il a chassé ces idées saugrenues bien loin, préférant s’apitoyer sur son sort. Sur la trentaine désormais atteinte. Sur les chiffres qui semblent s’égrener si vite sans que sa vie n’ait plus de sens. Il a peur d’un jour se réveiller et que ce soit trop tard. Que la vieillesse se soit emparée de lui et qu’il se sente toujours aussi morose sans pouvoir rien n’y faire. Alors il a évité les miroirs toute la semaine, fuyant son reflet triste et qui lui paraît soudainement bien trop vieux. Comme si du jour au lendemain, en basculant dans cette nouvelle dizaine, les rides et les cheveux blancs avaient élu domicile sur sa personne. Il s’est donné corps et âme dans son travail l’Anglais, comme il sait si bien le faire pour fuir sa propre réalité trop difficile à supporter. Il a passé ses soirées sans quiconque pour lui tenir compagnie, parce qu’il n’a pas la force de faire semblant. Oh bien sûr qu’il a pensé à Athena et nombreuses sont les fois où il a voulu la contacter. Pour simplement lui parler, pour simplement l’avoir près de lui. Mais à quoi bon ? Leur relation, ce n’est pas ça et ça ne l’a jamais été. Pourquoi se mettrait-il tout d’un coup à vouloir combler le vide dans son cœur avec la danseuse ?  

Mais aujourd’hui, c’est samedi, et il ne travaille pas. Il n’a nulle part où aller, Jake, contraint de tourner en rond dans ce loft bien trop grand pour sa seule présence. Le silence ambiant lui semble assourdissant, le froid s’est immiscé en lui comme de façon permanente. Il aurait presque envie de pleurer si seulement il acceptait de laisser libre court à ses émotions. Mais il ne laisse place à aucune trace de faiblesse, c’est sûrement là l’un de ses plus grands défauts. Il sursaute quand son téléphone sonne brièvement, lui indiquant un nouveau message reçu. Le simple prénom s’affichant sur l’écran suffit à lui arracher son premier sourire depuis quelques jours et aussi faible soit-il, il est sincère. Il hésite un instant avant de finalement lui répondre, sans mentir mais sans non plus laisser transparaître à quel point le mal-être a pris possession de son corps et de son esprit. Après un court échange de messages qui redonne légèrement vie à son cœur endolori, plus rien. Il a dû s’assoupir l’Anglais parce que ce sont des coups légers tapés à la porte qui le tirent d’un rêve bien trop farfelu pour qu’il puisse même tenter de le comprendre. Il met un instant à se demander si ce son vient de ses songes ou de la réalité avant de trouver la force de lever son corps endormi du canapé et de finalement ouvrir la porte d’entrée. Il est bien peu satisfait à l’idée de devoir faire un quelconque effort de socialisation.  

Pourtant, quand ses yeux se posent sur la rousse en face de lui, il se rend compte à quel point il est soulagé de la voir. A quel point il avait besoin d’elle et de personne d’autre. A quel point il est heureux de la voir ici, même s’il refuse mentalement de l’admettre. « Athena ! Qu’est-ce que tu fais là ? » Il a l’air encore un peu morose Jake, pourtant c’est avec bien plus d’entrain que tout le reste qu’il prononce le prénom de la jeune femme. C’est déjà avec un sourire qui commence doucement à naître à la commissure de ses lèvres qu’il la laisse s’avancer chez lui avant de refermer la porte. Il a l’impression d’avoir laissé entrer le petit rayon de soleil manquant à ses journées pour arriver à réchauffer son âme. « Je ne m’attendais pas à te voir ici. » Il se retient presque de rajouter un « Ça me fait plaisir de te voir. » qui doit pourtant s’entendre au ton de sa voix. Son regard se pose d’abord sur la bouteille de vin qu’elle arbore fièrement avant de s’assombrir légèrement en repérant le grand cadeau qu’elle tient tant bien que mal. Un vrai cadeau, avec du beau papier et même un nœud bien trop grand, bien trop tape-à-l’œil. « Qu’est-ce que… J’espère que ce n’est pas pour mon anniversaire parce que je ne comptais pas le fêter. » C’est soudainement un peu distant comme ton, parce qu’il espérait parler de tout sauf de son âge en voyant l’Islandaise chez lui. Il voulait se changer les idées. Il voulait simplement qu’elle lui parle de tout et de rien, qu’elle soit là avec lui. Et puis, il a beau changer doucement avec le temps et la présence d’Athena dans sa vie, il déteste tout de même les surprises.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

--- Cut the strings
, feel your heart start.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t97-athena-never-enough
Administratrice

Identity Card
Pseudo : Moose || Melissa Messages : 593 depuis le : 20/04/2018 Avatar : Katherine McNamara Points : 1288 A Reykjavik depuis : Toujours. Âge du perso : 25 ans Emploi/études : Ballerine reconnue

MessageSujet: Re: Happy 30th birthday! | Jake   04.01.19 16:05

Happy 30th birthday!

feat. Athena & Jake

Les sentiments. Une impression particulière, aléatoire, interdite. Quelque chose qui ne se contrôle pas, que l'on ne peux réellement décider de la cible. Toi, tu as été accrochée des années, trop longtemps, à cette même personne. C'est affolant, effrayant, de voir à quel point une simple préférence peut se voir aussi douloureuse, destructrice. Parce que tu ne voulais pas continuer ainsi. Tu ne voulais pas continuer de l'aimer, mais ton aveuglement t'amenait à espérer. Espérer qu'un jour, peut-être, il y ait du changement. Que le destin décide d'en faire autrement. Puis, il y a eu Jake. Ce britannique, trop grand, trop discret, trop mystérieux. Ce géant qui a débarqué comme ça, du jour au lendemain, dans ton petit monde afin de t'offrir une nuit lors d'une fête. Une seule, tandis qu'il prenait soin de te mentionner qu'il ne veut pas s'attacher. Une seule, tandis qu'il te disait sans cesse qu'il ne voulait pas donner signification, sans doute de peur que tu tombes amoureuse bêtement, que tu deviennes accroc à ses mains qui caressent ta peau, que tu veuilles y revenir plus d'une fois. Puis, l'entente. Un numéro, une promesse indirecte que ce ne serait rien. Que ce ne serais que du corps-à-corps sans émotion. Que du réconfort sans attachement. Mais qu'advient-il alors si le destin ne décide autrement, si le vent tourne et te ramène à lui? Si tu voyais quelques personnes à l'occasion, s tu avais une quelconque rotation de plaisir coupable, le tout s'était atténué, cessé. Il n'y avait que lui. Que lui, qui t'appelait fréquemment de toute façon. Que lui, qui semblait briser ses propres règles en te demandant de rester, en t'accompagnant à la maison hanté, en s'endormant contre toi lors d'un film. Qu'advient-il si malgré toi, malgré ces promesses, cet accord, ce géant commence à exercer une pression contre ton coeur? Parce que tu l'apprécies bien, Jake. Il te touche, directement au coeur. Ses grandes mains parcourant ta peau pâle ne semblent plus que caresser ton épiderme, mais bien peu à peu atteindre ton âme. Les baisers qui te faisaient d'abord frissonner sous l'attente, sous le désir, viennent alors trouver un écho réconfortant, chaleureux, au creux de ta poitrine. Tu n'as pas conscience encore à quel point tout ça, c'est fort. À quel point tu es en train de te perdre et t'éloigner de cet accord entre vous. À quel point tu es en train de briser cette règle installée. Toi, tu te laisses guider par ce mystère, par cette curiosité. Tu te laisses guider vers lui, tes pas semblant toujours y retourner de toute façon. Il te touche, il te fascine. Tel un enfant qui apprend peu à peu à vivre. C'est sans doute pour cette raison que lorsqu'il s'est isolé soudainement, que tu te devais d'aller chez lui. Aller le voir, le réconforter. Même si le coeur ne te faisait pas agir pour les même raisons, tu retournais à la source; le réconfort mutuel qui vous avais été promis dès le départ. Seulement, cette fois, ce n'est pas nécessaire de retirer tes vêtements. Ce n'est pas nécessaire de laisser parcourir tes lèvres contre sa peau douce et délicieusement parfumée. Votre relation a évoluée bien plus loin que ça, contre toute attente.

Les paroles qui quittent les lèvres de l'Anglais sont différentes. Moins enthousiastes, moins sincères. Comme un animal blessé encore affaiblit suite à une opération. Comme s'il tentait de se relever d'une blessure sous un élan de force, sans réellement en être rétablit. Il ne va pas bien, Jake. C'est visible dans ses traits étirés, dans cet air fatigué, morose. Pourtant, il y a espoir. Il y a lueur, tandis que tu vois ce petit sourire commencer à faire son apparition sur ses lèvres. « Selon toi, qu'est-ce que je pourrais bien faire ici? Tu ne voulais pas sortir de chez toi! » Ta voix est enjouée et légère, comme pour compenser cette lourdeur qui se fait présente dans l'appartement. Pour le sortir de sa torpeur, le tirer hors de cette probable noirceur qui venait le chercher de seconde en seconde pour l'étouffer sauvagement. Tu lui démontres la bouteille de vin, avant de la lui laisser entre les mains et poser les cadeaux au sol une fois dans la demeure, afin d'ainsi retirer ton manteau et tes bottes. Tu grimaces cependant à l'entente de ses mots. Il ne comptait pas le fêter. C'est son anniversaire. Cela se devait d'être célébré, qu'il le veuille ou non. Parce que toi, tu étais heureuse de le savoir en vie. Parce que toi, tu étais reconnaissante de pouvoir l'avoir à tes côtés et ça, ça devait se transmettre. Qu'il le veuille ou non. « Je vais faire comme si ce n'était pas ça et te laisser croire que c'est simplement une visite spontanée avec une envie de t'offrir un cadeau pour te faire plaisir. » Tu lui ajoutes soudainement, un clin d'oeil inclus à la phrase pour finalement reprendre la bouteille de vin et partir en exploration vers la cuisine. Tu te sens toujours un peu plus à l'aise, chez lui. À force d'y aller, d'y passer du temps, tu commences à prendre tes repères et les mouvements deviennent naturels. Comme si tu étais faites pour agir aussi naturellement tandis que tu gravites autour de lui. Tu fouilles quelques tiroirs afin de trouver un limonadier, finalement, histoire d'ouvrir cette bouteille de vin et lui retirer cette tête d'enterrement au plus vite. « Tu as mangé, aujourd'hui? » Une question banale qui prend tout son sens lorsque l'on en comprend les raisons. Autant est-ce parce que tu ne veux pas le voir vomir son vin de par un estomac vide que ce n'était en réalité une vraie inquiétude. Tu ne savais pas à quel point il se sentait mal, le britannique. Tu ne sais pas à quel point c'est grave, à quel point tu te dois de remédier à la situation. Alors aussi bien y aller une chose à la fois et commencer par de simples questions.
made by guerlain for bazzart, modified by SarcastikMoose

_________________

let the stars align
Someone in the crowd could be the one you need to know. The one to finally lift you off the ground. If you're the someone  ▬ ready to be found
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t938-jake-n-macnair-501-2552 http://walk-on-ice.forumactif.com/t936-jake-cause-all-you-ever-d

Identity Card
Pseudo : Bouu. Messages : 144 depuis le : 29/09/2018 Avatar : Nicolas Simoes Points : 520 A Reykjavik depuis : Septembre 2009 Âge du perso : Trente ans, complètement terrifié par cet âge Emploi/études : Employé à l'ambassade du Royaume-Uni

MessageSujet: Re: Happy 30th birthday! | Jake   12.01.19 14:46

Happy 30th birthday!
Il n’est pas habitué à vouloir quelqu’un. Pas comme il veut Athena. A désirer quelqu’un près de lui, simplement pour partager les petits moments de la vie, simplement pour parler ou simplement pour se sentir moins seul. Il n’est pas habitué et tout ce qui sort de l’ordinaire et de son quotidien bien tracé lui fait peur. Alors, il a bien pensé à repousser la danseuse. Le temps de comprendre ce qu’il se passe dans son cœur et de faire le tri dans son esprit embrouillé. Juste assez longtemps pour pouvoir tout mettre à plat et se concentrer sur la nature établie de leur relation. Il n’est pas censé avoir besoin de la rousse. Il ne veut pas avoir besoin d’elle. Et pourtant, rien n’y fait. C’est comme si sa propre personne refusait de respecter les résolutions qu’il s’impose. Seul le soir, c’est elle qu’il appelle pour partager son lit. Encore et toujours. De plus en plus souvent. Lassé la journée, c’est à elle qu’il envoie un message. Parce qu’elle arrive toujours à le faire sourire et parce que la vie semble toujours un peu plus palpitante avec elle. Perdu dans ses pensées, c’est toujours son doux visage qui flotte devant ses yeux songeurs. Et de plus en plus, la limite se brouille. Cette ligne invisible et tacite entre les restrictions qu’il est censé respecter et ce qu’il souhaite réellement. Et puis finalement, cette distance entre eux, Jake arrive à la respecter alors que lui-même est au plus mal. Pourquoi imposer toute cette négativité à Athena ? Après tout, ce n’est pas son rôle. Elle n’est ni vraiment son amie, ni sa compagne du tout. Qui est-elle pour lui au final ? L’Anglais ne peut pas se voiler la face plus longtemps à tenter de la rabaisser au simple rang de sex-friend. Elle est plus que ça. Parce qu’il commence à en savoir bien trop sur elle, aussi parce qu’il s’est ouvert plus d’une fois à elle. Parce qu’ils ont des souvenirs ensemble, des bons moments hors du lit qui ponctuent sa vie d’une certaine lumière. Peut-être aussi parce que petit à petit, elle est devenue la seule à qui il pense. Tout est flou entre eux, et pourtant, tout est plus simple quand elle est là. Il va vraiment falloir qu’il parle à quelqu’un de toutes ces questions qui l’assaillent avant qu’il n’explose. Il faudra peut-être qu’il ait une petite discussion avec Hel. Elle est certainement la mieux placée pour l’éclairer, celle en qui il a le plus confiance pour ce sujet sensible.

Cette fois-ci, c’est elle qui a brisé la distance. Ce n’est pas lui qui l’a appelée ou qui est venu la chercher de façon improvisée pour l’amener visiter une maison hantée. C’est elle qui s’est rendue jusqu’ici, qui a fait l’effort de frapper à sa porte pour le voir. Et cette simple pensée lui fait étrangement plaisir. Quelqu’un qui s’inquiète pour lui, pour sa pauvre carcasse vieillissante. Et à l’instant même où elle s’engouffre dans l’appartement, la démarche légère et la voix enjouée, c’est comme si elle avait levé le voile noir qui s’était abattu sur la vie de l’Anglais ces derniers temps. « Je ne savais pas que tu avais à ce point envie de me voir, sinon j’aurais peut-être fait un effort pour sortir de chez moi. » Il se moque gentiment et pourtant, sûrement aurait-il pris la peine de surmonter sa déprime passagère pour elle. Il la laisse se mettre à l’aise alors que son regard lance un éclat mauvais en direction des cadeaux qu’elle semble vouloir lui offrir. L’attention le touche au fond, bien sûr, mais il n’est pas certain d’avoir envie de penser à son anniversaire. La répartie de l’Islandaise arrive à afficher un sourire encore plus sincère sur son visage et il se dit que peut-être, au final, il va survivre à ce changement d’âge si elle reste à ses côtés. « Bon, je vais faire semblant de croire à cette histoire qui manque cruellement de crédibilité, alors. » Il la suit dans la cuisine, l’observant d’un œil amusé alors qu’elle semble parfaitement à l’aise ici. Presque comme si elle était chez elle. Après tout, dernièrement, elle a eu l’occasion de visiter bien d’autres pièces que simplement sa chambre. « Bien sûr que j’ai mangé, j’ai pas envie de perdre toute cette masse musculaire que j’ai si durement gagnée. » Il rigole doucement, pour la première fois depuis quelques jours, en répondant aux inquiétudes de la belle. Il bouge, passe à côté d’elle, sa main effleurant le bas du dos de la rousse alors qu’il s’empare de deux verres à pied et les pose à côté de la bouteille désormais ouverte.

Il s’appuie contre le plan de travail derrière lui, prenant quelques secondes pour observer Athena, ainsi debout dans sa cuisine, avec son petit visage tout souriant. Il prend aussi le temps de réaliser à quel point elle est belle, à quel point sa spontanéité le fait revivre de l’intérieur, à quel point, bien sûr que oui, elle est bien plus qu’un plan cul. Et peu importe s’il n’arrive pour l’instant pas à mettre le doigt sur ce qu’elle représente pour lui, pour aujourd’hui, il va jouer à l’égoïste et juste profiter de sa présence. « Merci d’être venue. Je ne m’en étais pas vraiment rendu compte, mais j’avais vraiment besoin de voir quelqu’un. Surtout de te voir toi, en fait… Et puis maintenant que tu es là, je compte sur toi pour me dire si tu détectes des cheveux blancs sur ma tête de vieillard. » Il attend qu’elle serve le vin dans les verres avant de lever le sien pour trinquer avec elle, un sourire désormais gravé sur ses traits bien plus détendus. « Je propose qu’on porte un toast à ta visite impromptue et au fait que j’arrive encore à marcher sans canne à mon âge. » ll prend une gorgée du liquide délicieux avant de finalement s’emparer des cadeaux et de commencer à doucement enlever le beau papier qui les recouvre. « Bon alors, voyons ces cadeaux que tu as apportés pour aucune raison particulière bien sûr, et surtout pas pour mon anniversaire. » Il plaisante bien plus l’Anglais, laissant peu à peu partir la négativité. Il y a toujours cette inquiétude bien présente, accrochée comme une mauvaise herbe à sa personne, mais elle est de plus en plus réduite au silence maintenant qu’il n’est plus seul.  

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

--- Cut the strings
, feel your heart start.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Happy 30th birthday! | Jake   
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy 30th birthday! | Jake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥
» Le 30 juillet... MELINE Happy Birthday to you...
» Happy Birthday
» [JAMAICA] Happy Birthday ft. Nolwen & June

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Residential Area :: Appartements-
Sauter vers: