Nouveautés
Mise à jour n°4 - Quelques petites nouveautés voient le jour !
Toutes les informations.
Tumblr - Découvrez le Tumblr du forum ici.

Partagez | 

 Red wine, it's up to you | Björn


Only the Icelanders can Walk on Ice.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t1001-hel-njorddottir-513-1965 http://walk-on-ice.forumactif.com/t1002-hel-some-cases-just-wont

Identity Card
Pseudo : Froggy Messages : 56 depuis le : 14/10/2018 Avatar : Jamie Chung Points : 111 A Reykjavik depuis : Toujours Âge du perso : 34 ans Emploi/études : Détective privée, ancienne flic.

MessageSujet: Red wine, it's up to you | Björn   29.10.18 12:01



Björn & Hel

Parfois, la vie n'est qu'un enchevêtrement d’événement stupide. On rencontre une personne, on fait des erreurs, et puis on la recroise, des années plus tard, pour en commettre d'autre. Ou pour les rattraper.

Tu n’aimes pas cette idée. Tu ne l’aimes vraiment pas.

Et tu ne peux retenir le soupir dépité qui se forme déjà dans ta gorge, cherchant un brin de réconfort dans le regard amusé de ton frère. Il rit, tente tant bien que mal de t’arracher un sourire, sans grande réussite. Malgré tout l’effort qu’il déploie, c’est avec un défaitisme certain que tu te prépares pour l’enfer. Mais quel idée ils ont eu, encore ? Tes parents te pensent donc si incapable que cela de rencontrer l’homme de ta vie qu’ils organisent maintenant des rendez-vous pour un mariage arrangé ? C’est frustrant. Et blessant, un peu. Parce que tu es loin d’être aussi maladroite qu’ils semblent le penser. Parce que tu as déjà vécu des histoires d’amours, même si elles commencent sérieusement à dater. Parce que tu n’as pas besoin de leur aide pour qu’on veuille te mettre la bague au doigt, ça non, hors de question. De toute manière, tu ne t’imagines pas vraiment avec un mari. Avec des enfants, oui, sûrement. Dans une grande maison, avec un chien comme gardien. Mais avec un mari ? Cette simple idée te fait rire. Tu te sais bien trop indépendante et irascible pour que quiconque ait l’envie de te supporter sur le long terme. C’est triste, tout de même. De savoir que l’on est pas fait pour vivre une vie de couple ordinaire. Heureusement pour toi, tes parents n’auront sûrement aucune intention de te forcer la main, si tu venais à détester cet homme. C’est même la seule raison qui t’a poussé à accepter cette entrevue. Un peu par curiosité, aussi. Parce qu’ils n’ont pas dû choisir le premier venu. Ils t’aiment quand même au moins assez pour ça.

Un tailleur noir, tes louboutins, une chemise bordeau, et te voilà déjà en train de mettre la touche finale sur tes lèvres pleines. Un rouge à lèvre qui, tu le sais, est du plus belle effet sur ta peau. De l’extérieur, on pourrait penser que tu cherches malgré toi à plaire à cette homme que tu n’as pas encore rencontré, mais la vérité est toute autre. C’est à toi et à toi seule que tu essayes de plaire. Et c’est déjà un combat bien assez difficile comme ça sans en plus devoir en rajouter. « Il est à quel heure, ce rendez-vous ? » C’est presque gémi en direction de ton frère, presque plein d’espoir. Comme s’il allait te dire que l’entrevue était annulé. Comme s’il n’allait pas profiter de l’instant pour enfoncer encore un peu plus le couteau dans la plaie. Peine perdu, le voilà déjà qui se marre en te donnant l’adresse et l’heure. Un restaurant. Et chic, avec ça. De quoi vous octroyer une certaine intimité. Ce n’est pas plus mal au fond, tu n’aurais sûrement pas supporter de le rencontrer avec tes parents dans la même pièce. Ça aurait été d’une honte invivable… Ta main attrape rapidement l’un des coussins qui surplombe ton lit pour l’envoyer valdinguer sur la tronche de ton frère jumeau comme dernière tentative pour le faire taire. Mais ça ne fait qu’aggraver encore un peu plus son fou-rire, alors que tu claques la porte derrière toi en l’insultant de tous les noms. Tu finiras par te venger un jour, et lui faire regretter le peu de soutien fraternel qu’il te donne dans un tel moment d’angoisse.

Quelques instants plus tard, tu gares ta Tesla sur le parking réservé du restaurant. Tu lances un dernier coup d’oeil à ta montre, dépitée, puis tu finis par entrer dans l’antre du loup. Tu es en avances. Sûrement un peu trop. Mais qu’importe, tu attendras et tu prieras pour que le jeune homme te pose un lapin. De quoi te donner une bonne excuse pour commander une bouteille de vin et savourer ton repas en solitaire. Le serveur te guide à une table vide, et tu profites déjà de l’instant pour te commander à boire. Ton téléphone sortie sur la nappe, tu laisses tes yeux parcourir l’écran avec une certaine curiosité. Quelques sms reçu de tes collègues de travails, quelques résumés de tes dossiers au sein de la police. Rien de très intéressant au demeurant, mais il faut bien passer le temps en attendant que l’autre daigne pointer le bout de son jolie nez. Et lorsqu’enfin tu aperçois une silhouette se dresser à tes côtés et que tu relèves les yeux vers lui, c’est le choc, en premier lieu, qui te fauche sur place. « Oh. » Silence. Au moins quelques secondes. Quelques secondes peut-être, pendant lesquelles tu le regardes dans le blanc des yeux. Ce n’est pas possible. Ça ne peut pas être lui. Vous ne pouvez pas être aussi malchanceux, tout les deux. Et rapidement, c’est un fou-rire presque incontrôlable qui te prend la gorge, tant cette situation te semble stupide. « Oh mon dieu, ne me dis pas que c’est toi que je dois rencontrer, par pitié... » Pas lui. Pas celui qui t’as déjà mise enceinte par accident. Ce serait quand même un comble. Ta main tente maladroitement de couvrir ta bouche pour retenir le rire de plus en plus viscérale qui te prend le corps, mais sans succès. Elle commence drôlement bien, cette soirée...


(c) DΛNDELION

_________________
Livin' easy, livin' free. Season ticket on a one way ride. Asking nothing, leave me be. Taking everything in my stride. Ain't nothing I would rather do. I'm on the highway to hell.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Identity Card
Pseudo : Limitiel Messages : 24 depuis le : 02/10/2018 Avatar : Henry Cavill Points : 90 A Reykjavik depuis : Toujours! Âge du perso : 35 ans

MessageSujet: Re: Red wine, it's up to you | Björn   29.10.18 14:46

RED WINE, IT'S UP TO YOU  
 
Je n’arrivais pas à croire qu’on me faisait ça. Mes parents avaient décidé que j'étais maintenant en âge d’avoir une femme au bras, que je ne pouvais plus rester seul. Qu’un jour je devrais être à la tête de l’entreprise de mon père mais que pour ça , je devais avoir une femme à mon bras. Un homme marié serais mieux pour gérer qu’il disait...Mais je ne voulais pas me marié! J’aimais le fait d’être seul et de me dire que si un jour je voulais me marier , je pourrais choisir! Je ne voulais pas que ce soit une mariage arrangé par des familles qui en avait marre de voir leurs enfants seul. Pourtant c'est ce que mes parents avais fait. J’avais un rendez-vous pour aller voir une femme pour parler mariage. Nos parents avait arranger cet histoire pour qu’on planifie ça, qu’on ne sois plus seul mais pourtant, je n’avais aucune intention d’accepter ce mariage. J’ai passer plusieurs jours a dire même que je n'irais même pas à ce rendez-vous, je n’étais absolument pas intéressé à cette histoire…Le rendez-vous était ce soir et je ne voulais toujours pas y aller...Le seul point qui me fit changer d’idée est lorsque ma mère ma dit que cette femme y serait et que si je n’y allais pas , elle serait seule la bas. Ce n'était pas quelque chose d’agréable pour elle. J’ai longuement soupirer avant de filer sous la douche pour me préparer à y aller. Je n’avais pas envi mais je ne voulais pas que cette femme se sentent humiliés non plus….Le restaurant choisi par nos famille était assez chic alors hors de questions de me rendre là bas mal vêtu ou quoi que ce soit...J’enfilais donc une chemise bleu foncé et un pantalon noir propre. Je restais dans le très simple mais quand même chic...Je me dirigeais ensuite a contre coeur vers cet endroit...J’arrivais au restaurant vraiment limite dans l’heure mais au moins j’étais présent...Je m’avançais vers la table qu’on m'avait indiqué , me disant que la demoiselle était déjà arrivé...Lorsque finalement je voyais la jeune femme ….Elle ce mis a rire et je ne pouvais que suivre le mouvement! Il fallait bien sûr que ce soit elle que je rencontre! Heureusement, notre dernière rencontre ne s'était pas mal terminé du tout mais...Bordel elle avait quand même été enceinte de moi!

Heyy ta de la chance que ce sois moi au contraire, a moins que tu est absolument envie de te marier?

Je riais encore un peu,cette situation terminais par être plutôt amusante en fait! Je sais maintenant que ce mariage arrangé n’aurais absolument pas lieu! Je savais que je ne voulais pas me marié mais je sais qu’elle ne veut pas non plus...Du moins je ne crois pas! Je ne l’avais jamais revu depuis l’avortement, mais je me doutais qu’elle ne saurais absolument pas contente de cette histoire elle non plus!

Alors toi aussi tes parents on décidé que tu ne devais plus être seule?

Je souriais à la jeune femme lui faisant signe de regagner sa place, peut-êtr qu’on n'allait pas se marié mais on pouvait quand même profité du repas non? Je m’installais face à la jeune femme une fois qu’elle est regagner sa place.
 


By Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t1001-hel-njorddottir-513-1965 http://walk-on-ice.forumactif.com/t1002-hel-some-cases-just-wont

Identity Card
Pseudo : Froggy Messages : 56 depuis le : 14/10/2018 Avatar : Jamie Chung Points : 111 A Reykjavik depuis : Toujours Âge du perso : 34 ans Emploi/études : Détective privée, ancienne flic.

MessageSujet: Re: Red wine, it's up to you | Björn   04.11.18 16:34



Björn & Hel

Parfois, la vie n'est qu'un enchevêtrement d’événement stupide. On rencontre une personne, on fait des erreurs, et puis on la recroise, des années plus tard, pour en commettre d'autre. Ou pour les rattraper.


Cette coïncidence t’amuses beaucoup trop. Elle devrait te mettre mal-à-l’aise, pourtant. Elle devrait te rappeler votre dernière entrevue, les mois douloureux qui ont suivi, le sentiment de solitude qui s’est gratté une place dans le creux de ton ventre. Et pourtant, les seuls souvenirs qui te reviennent en tête, c’est la douceur de Björn et plus que tout, son honnêteté. Parce qu’il t’a laissé le choix. Parce qu’il ne t’a rien imposé, même si lui non plus ne voulait pas d’un enfant à peine l’adolescence terminée. Parce qu’il a été le plus compréhensif possible dans ce genre de situation, et que tu lui en es encore aujourd’hui grandement reconnaissante. La décision d’avorter n’aurait pas été aussi facile à prendre s’il te l’avait imposé. Même si tu regrettes, parfois. Ou plutôt non, ce n’est pas du regret, bien plus un air de nostalgie, des questions qui te trottent en tête, des idées de ce que tu aurais vécu si tu l’avais gardé. Avoir un enfant n’est pas une décision facile à prendre, et si tu étais honnête avec toi même, tu comprendrais cette envie vorace de partager ta vie avec quelqu’un. De vouloir transmettre tes valeurs, ton amour trop grand, ta douceur si rare. Il est sûrement encore un peu tôt, pour ça. Bientôt. En attendant, c’est avec un regard complice que tu te rassois sur ta chaise, les lèvres étirées dans un sourire trop large. Tu es bien moins avenante que cela, en règle général, mais Björn fait partie de tes petites exceptions. Sûrement parce que tu en gardes un bon souvenir, malgré l’échec cuisant qui vous a fauché trop jeune.

« C’est vrai. Je m’attendais déjà à devoir subir les tentatives de drague d’un vieil homme trop désespéré pour être honnête. » Tu grimaces pour faire comprendre le dégoût que cette simple idée éveil en toi. Tu n’es pas faite pour une vie de couple, tu le sais depuis trop longtemps déjà. Trop indépendante et à la fois trop quémandeuse. Trop dur et à la fois trop douce. Trop revancharde et à la fois trop romantique. Une véritable contradiction ambulante. Personne n’aurait la patience de t’apprivoiser. Personne n’aurait l’envie de le faire. Et ça ne te rendait pas triste pour autant, peut-être juste un peu fatiguée par tout ces jeux de regard. « Et à devoir partir avant la fin de l’entrée, aussi. » Tu rie, une fois de plus, alors que tes iris mordorées se plantent dans ceux de ton vis-à-vis. Björn n’a pas tellement changé, depuis la dernière fois. Il est toujours aussi beau. Et toujours aussi chic. C’est ce qui t’avais fait craqué, la première fois. Cette allure, ce charme inné. Tu n’étais pas prête de retomber dans le panneau, mais tu ne pouvais tout de même pas ignorer ce simple fait. Alors lentement, ton regard s'assombrit quelque peu, tes épaules s'affaissent, une moue dépitée se loge sur ton visage trop fin. Vous êtes dans la même galère, tous les deux. Ça vous fait un point commun. Un autre. « Visiblement. Apparemment, je ne suis pas assez douée avec les hommes pour me trouver un mari toute seule. Comme si j’en voulais un... » C’est soupiré avec une pointe de défaitisme et d’amertume. C’est presque mauvais, en tout cas. Une colère tournée entièrement sur tes parents qui te pensent que frayer dans ta vie sentimentale est une bonne idée.

C’est à ce moment là que le serveur fini enfin par revenir avec la bouteille que tu avais commandé, quelques instants plus tôt. Et déjà, la complicité revient, le sourire également. Tu craignais tellement de passer une mauvaise soirée que désormais, le soulagement qui se frayait une place dans tes veines étaient trop puissant pour ne pas te rendre légère et amusée. « Oh, je nous ai commandé du bon vin, j’espère que tu aimeras. » Le serveur vous en sert deux verres, avant de reposer la bouteille entre vous et de vous présenter les cartes. Tu en attrapes une, tes doigts fins glissant rapidement sur le papier. Et tu attends patiemment qu’il reparte pour entamer à nouveau la conversation, maintenant qu’il est sûre que tu passeras un bien meilleur repas que prévu. « J’imagine qu’il est donc inutile de te faire un sermon de trois quart d’heure sur l’inutilité d’un mariage entre nous, n’est-ce pas ? » Ton regard pétille d’un amusement volage, alors que tu attrapes ton verre de vin pour en boire quelques gorgées. Vraiment, tu n’aurais pas pu tomber sur un meilleur partie que sur lui. Parce qu’il est bien le seul dont tu es certaine du mécontentement de la situation. « Mais ça ne nous empêche pas de passer une bonne soirée. Alors dis moi, Björn, qu’est-ce que tu es devenu depuis la dernière fois ? »

(c) DΛNDELION


_________________
Livin' easy, livin' free. Season ticket on a one way ride. Asking nothing, leave me be. Taking everything in my stride. Ain't nothing I would rather do. I'm on the highway to hell.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Identity Card
Pseudo : Limitiel Messages : 24 depuis le : 02/10/2018 Avatar : Henry Cavill Points : 90 A Reykjavik depuis : Toujours! Âge du perso : 35 ans

MessageSujet: Re: Red wine, it's up to you | Björn   05.11.18 2:14

RED WINE, IT'S UP TO YOU  
 
Honnêtement d’arriver ici et de retrouver Hel qui m’attendais, ça me fait plutôt rire! Dès que j'ai vue son visage j’ai compris que clairement, ce mariage n'aurait absolument pas lieux! Je n’en avais pas envi , mais je savais aussi que elle non plus alors ça allait être au final une soirée peut-être plus amusante qu’autre chose, sans se poser trop de question sur cette histoire! Il allait par contre tout les deux avoir une bonne raison pour nos familles pour couper ce mariage arrangé..

Alors te voilà rassurer , hors de questions que j’ai l’air d’un vieil homme trop désespéré!

Je n’étais ni vieux ni désespéré alors clairement on était bon de cette façon! Je ne voulais pas me marier honnêtement,ni aujourd’hui ni demain...Et probablement jamais même! Je n’est jamais eu encore l’envi de ce genre de relation, j’aime beaucoup ma liberté et ce qui vient avec...La, j’allais simplement profiter de cette belle soirée avec de la bonne nourriture!

J’avoue que là , ce serait dommage de ne pas profiter de ce que ce restaurant va nous offrir!

Je souriais à la jeune femme , notre vie avait été tout les deux assez mouvementé et de nous retrouver dans ces drôle de circonstance aujourd’hui était plutôt drôle! Le temps avait fait avancer nos vies même si notre dernière rencontre resteras graver dans ma mémoire pour toujours...Cette magnifique jeune femme avait quand même presque été la mère de mon bébé alors nous avions presque eu un lien très important...Je suis soulagé que ce ne soit pas arrivé simplement parce que je n’aurais peut-être pas été un bon père...Ni il a plusieurs année ni aujourd’hui en fait...Je ne suis toujours pas prêt!

Ne t’en fait pas, les parents veulent souvent juste notre bonheur. Je n’en veux pas de femme non plus mais pour eu , le fait que je sois célibataire veut absolument dire que je suis malheureux...Ils pensent bien faire j’imagine!

Je sais que mes parents ne sont pas si cruel, ils sont peut-être un peu intens mais il ne sont pas méchant...Il font ce qu’il pense être leurs devoir! Pour eux il est très important de me trouver une femme pour que je sois l'homme qu’il s’attendent que je deviennent! Je ne veux pas leurs causer une déception et c'est pourquoi je suis venu ici ce soir mais je ‘n'avais absolument aucune intention de me marier même si je connais Hel. Le serveur arrivait avec une bouteille de vin, je le regardais nous servir des verres alors que Hel expliquais..

Oh ne t’en fais pas, je ne suis pas tellement difficile alors je suis certain que ça m'irait!

Je ne suis effectivement pas très difficile sur l’alcool, alors un vin de cette qualité clairement ne pouvais pas être mauvais! Je prend aussi une carte que le serveurs nous a laisser pour pouvoir regarder un peu ce qu’il y a a manger, je ne suis pas venu réellement souvent ici…

Ohh , mais tu me brise le coeur je pensais pouvoir sortir d’ici avec ton accord pour que tu deviennes ma femme..

J’avais garder un air le plus sérieux possible pendant ma dernière phrase, avant de regarder de nouveau la jeune femme et me mettre à rire après quelque instant…

Je plaisante! Je ne veux pas plus me marier ,je venais ici surtout pour annoncer à ma promise que je refusais d’un mariage arrangé alors , pas besoin de sermon du tout!

Je n’avais pas voulu venir au début et une fois décidé je venais surtout pour annoncer que ce mariage n'aurait pas mieux, alors clairement il n’y avait pas discussion possible la dessus dison! Je prenais ma coupe de vin pour en prendre une petite gorgé..

Tranquille, mon père veux que je reprennent l’entreprise familiale bientôt mais trouvait que j’avais besoin d’une femme pour être pris au sérieux! Mais hors de question pour moi! Je profite de la vie , mais je suis content de pouvoir entrer dans cet entreprise.l...Et toi dit moi?



By Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://walk-on-ice.forumactif.com/t1001-hel-njorddottir-513-1965 http://walk-on-ice.forumactif.com/t1002-hel-some-cases-just-wont

Identity Card
Pseudo : Froggy Messages : 56 depuis le : 14/10/2018 Avatar : Jamie Chung Points : 111 A Reykjavik depuis : Toujours Âge du perso : 34 ans Emploi/études : Détective privée, ancienne flic.

MessageSujet: Re: Red wine, it's up to you | Björn   15.11.18 11:46



Björn & Hel

Parfois, la vie n'est qu'un enchevêtrement d’événement stupide. On rencontre une personne, on fait des erreurs, et puis on la recroise, des années plus tard, pour en commettre d'autre. Ou pour les rattraper.


C’est étrange. Amusant, mais étrange. De le voir te sourire avec autant de sympathie. De sentir une certaine complicité s’installer, après tout ce que vous avez vécu, après tout les événements qui se sont écoulé dans vos vies respectives. Et pourtant, c’est exactement ce qui t’avais charmé la première fois. Son naturel avenant, ta facilité à engager le dialogue avec lui, ton rire qui revient toujours comme une mélodie entêtante à ses côtés. Tu l’aimes bien, Björn. C’est un peu difficile à admettre après tout ça, mais tu l’aimes bien. Pas assez pour te marier avec, ceci dit. Et certainement pas assez pour recommencer vos erreurs passés, mais tu te dis que tout de même, peut-être que dans un avenir proche, vous parviendrez à devenir ami. À garder contact, au moins. En tout cas, tu en as bonne espoire. Alors quand il te répond, tu laisses tes lèvres s’armer d’un sourire amusé, le regard entendu braqué dans le sien. « On est d’accord. » Oui, profiter de ce restaurant est sûrement la meilleure idée qui soit, surtout en aussi bonne compagnie. Et puis tu en as, des questions à lui poser. Tu es curieuses. Tu aimerais savoir ce qu’il est devenu depuis la dernière fois, comment il a évolué, quelles décisions il a prise. Parce qu’il t’intéresse, quand même, et que tu as bien l’intention de lui donner un moyen de te contacter, une fois le repas écoulé. Parce qu’il t’amuse, aussi, et que c’est assez rare pour être important à tes yeux. Parce qu’il a un caractère plus sensible, bien caché derrière le sérieux de sa position, un peu comme toi et ton côté étonnamment romantique. Une face de ta personnalité que tu ne montres à personne. Sauf peut-être à Priya, depuis quelques temps.

Tu hoches doucement la tête à ses propos, consciente de l’inquiétude de tes propres parents. Et tu imagines que les siens ne font pas exception non plus. « Oh oui, je sais, c’est bien ça le pire. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Et puis franchement, je ne vois pas pourquoi on serait malheureux sans être marié, c’est ridicule. » Tu n’es pas spécialement contre l’idée d’un mariage, pourtant. Juste, tu es contre le fait qu’on te l’impose. Tu es contre le fait de trouver quelqu’un uniquement pour ça. Tu es contre le fait de ne pas pouvoir tomber amoureuse de quelqu’un, d’un caractère sensible et patient, d’une tête brûlée qui saurait te répondre et taire la grande gueule acariâtre que tu peux être parfois. Mais acariâtre tu n’es pas ce soir, bien au contraire. Björn apaise ton agacement sans vraiment le chercher, sans vraiment le vouloir, tant sa présence à quelque chose de rassurant. Comme un bon souvenir. Comme un souvenir fort, au moins. La bouteille arrive et avec elle, tu profites de l’instant pour remplir vos deux verres. Le vin est bon, un peu épicé, mais délicieux. De quoi parfaitement combler vos lèvres en discutant, le temps de choisir quoi prendre sur la carte, le temps que le serveur revienne vous questionner. Et une fois de plus, tes lèvres s’étirent dans une mimique amusée et un brin provocante, ton rire rejoignant le sien le plus naturellement du monde. Voilà qu’il se la joue coeur brisé maintenant. « Dommage, j’avais déjà tout préparé dans ma tête, ça aurait pu être drôle. »

Puis tu l’écoutes, sereine, te parler de ce qu’il est advenu dans sa vie après votre dernière rencontre. Tes sourcils se froncent, décidé, alors que tu réponds d’une voix calme. « C’est stupide, tu as largement de quoi tenir les rênes de l’entreprise sans une femme à ton bras. Tu es doué, Björn. Je suis certaine que tu pourras y parvenir tout seul. » Parce qu’il est courageux, cet homme en face de toi, tu ne peux pas lui retirer ça. Parce qu’il a du cran. Parce qu’il est loin d’être idiot surtout, et que c’est tout ce qui est nécessaire à un chef d’entreprise. Et lorsqu’il te questionne, tu laisses un instant de silence s'installer entre vous, le regard braqué sur le plafond dans une mimique réfléchie. Alors. Par quoi on commence ?

« Et bien… Je suis entrée dans la police, depuis la dernière fois. Et je viens à peine d’obtenir le poste d’enquêtrice. Mais c’est un peu ennuyeux je t’avoue, Reykjavik est un endroit calme, ce n’est pas vraiment ici qu’on peut s’attendre à des poursuites en voiture et à un peu d’action. » Clairement pas, même. Pourtant, ce n’est pas ce que tu es venu chercher dans la police. Tu as surtout voulu faire régner l’ordre, faire obéir les lois. Mais dans une ville aussi calme, parfois, le tout est un peu ennuyeux, tu ne peux pas mentir. Même si ta nouvelle coéquipière Priya anime beaucoup tes journées. « Oh, et j’ai eu un fils, aussi. Loki. Rassure toi tout de suite, ce n’est pas le tien cette fois. » C’est celui d’un inconnu. D’un donneur de sperm anonyme. Et c’est surtout le tien, à toi et à toi seul. Ton fils. Ton monde. Ton nez se fronce un instant, alors que tu ramènes une nouvelle fois le verre à tes lèvres. « J’ai beaucoup réfléchi, après ce qu’il s’est passé entre nous, tu sais ? Et ça m’a fait comprendre une chose. Je n’étais pas prête à être mère sur le moment. Mais je le suis, maintenant. Et je donne tout ce que j’ai pour lui. Je crois que c’est aussi en partie à cause de ça que mes parents tiennent tellement à me voir avec la bague au doigt. Ils ont peur de me voir élever mon fils toute seule. »

(c) DΛNDELION


_________________
Livin' easy, livin' free. Season ticket on a one way ride. Asking nothing, leave me be. Taking everything in my stride. Ain't nothing I would rather do. I'm on the highway to hell.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card

MessageSujet: Re: Red wine, it's up to you | Björn   
Revenir en haut Aller en bas
 
Red wine, it's up to you | Björn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LC / Acer Aspire one
» betty ☆ wine colored roses.
» (f) girl, wine ton body. montre que t'as pas peur d'exciter tous les bandits.
» Crash wine lors du chargement DirectAudio
» Tutoriel d'Installation sur Linux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walk on Ice ::  :: Flashback & Flashforward :: Flashback-
Sauter vers: